41
Commentaires

Zemmour/Hapsatou Sy, un clash à suivre sur les chaînes Bolloré

Le clash entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy, sur le plateau des Terriens du dimanche! a été largement traité dans les médias. Mais surtout dans ceux du groupe Canal+, qui semble pouvoir nourrir trois chaînes pendant une semaine entière rien qu'avec cette affaire. Recyclage garanti.

Commentaires préférés des abonnés

Je considère que la querelle Zemmour n'est pas importante, juste du putaclic, donc je ne m'étendrai pas.

Par contre, je me permets de m'étaler dans le forum pour parler d'autre chose.
Simplement ce matin, j'ai entendu l'instant M. sur France Inter.

Soni(...)

Je suggère que dans le cadre de la " francisation " des noms  des  ''non-gaulois " de souche , on donne des noms un peu plus présentables  aux membres du groupe Manouchian :


" Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes

" Noirs d(...)

a suivre sur @si egalement ..... 



Derniers commentaires

Beaucoup de discussions autour des prénoms, d'ici ou d'ailleurs, canonisés ou pas, et de leur éventuelle francisation (francisation? Je rêve!). 


Et si on nous foutait la paix, encore une fois, dans ce fameux pays champion des libertés individuelles? Non seulement on donne à nos enfants le prénom qu'on veut, mais en plus, si ça ne leur convient pas, ils peuvent en changer officiellement (et gratuitement) à partir d'un certain âge. Ou pas. 


Et pourquoi pas aussi pour les noms de famille? Ainsi, on ficherait la paix aussi bien à Serge Dassault qu'à Raymond Aubrac qu'à tous les autres qui ont préféré garder leur nom et leur prénom de naissance, sachant pourtant ce qu'il pouvait leur en coûter.

@si commence vraiment à me fatiguer.

Vous avez fait combien de sujets sur Zemmour ?

Je suggère que dans le cadre de la " francisation " des noms  des  ''non-gaulois " de souche , on donne des noms un peu plus présentables  aux membres du groupe Manouchian :


" Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes

" Noirs de barbe et de nuits hirsutes menaçants

" L'affiche qui semblait une tache de sang

" PARCE QU'A PRONONCER VOS NOMS SONT DIFFICILES

" Y  cherchait un effet de peur sur les passants


"  NUL NE SEMBLAIT VOUS VOIR FRANçAIS DE PREFERENCE

" Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant

" Mais à l'heure du couvre-feu des doigts errants

" Avaient écrits sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE

" Et les mornes  matins en étaient différents 

.......

Avis aux Corinne : débrouillez-vous pour être canonisées, il n'y a pas encore de Sainte Corinne, à ce jour.

Ses parents auraient dus le prénommer Heric cf. http://www.collie-online.com/lof/noms_historique.php

Pitié ! Vous n'allez pas traiter vous aussi de ces non evennements, et de cet individu dont les deux seuls but, sont de foutre le bordel le plus possible pour levé et les audiences et vendre ses torchons que l'on appelle livre.

Quand a Hapsatou en vierge éffarouchée, ce n'est pas rédible non plus, le point est blessant, mais la voix est montée trop haute pour que ca soit désintérréssé.

Je considère que la querelle Zemmour n'est pas importante, juste du putaclic, donc je ne m'étendrai pas.

Par contre, je me permets de m'étaler dans le forum pour parler d'autre chose.
Simplement ce matin, j'ai entendu l'instant M. sur France Inter.

Sonia Devillers interviewait Frédéric Taddéi.à propos de ce qui fâche, son émission à RT France.
L'intérêt de l'interview n'était pas tellement ce que disait Taddéi. Je ne comprends pas trop ce qu'il est allé faire dans cette galère, mais visiblement, il a demandé des gages, qu'il a eus. Pourtant, je sens que ça ne va pas aller entre RT France et lui très rapidement, vu qu'il est trop libre : il explique à la fin qu'il ne connaît pas encore la date de sa première émission, et ça, ça sent pas bon. Passons, l'avenir nous le dira.


Mais ce que j'ai trouvé extraordinaire, c'est le fait qu'en se défendant, car SD attaquait, visiblement, il ait poussé dans ses retranchements  Sonia Devillers. Sans doute sans le vouloir vraiment, avec cette élégance qui lui est propre.


C'est un questionnement pour moi de savoir quelles sont, chez les journalistes mainstream, les parts de la sincérité, de la naïveté et du cynisme, et l'exercice est vraiment très révélateur....
Là, nous avons chez SD  une sincérité totale : le problème, c'est la Russie, c'est un régime autoritaire, avec de la propagande.  Le fait que France Inter fait également de la propagande lui échappe complètement.  Elle reconnaît volontiers qu'on est mené par son idéologie, ses préjugés..., mais ça n'entre pas en ligne de compte... RT France est le mal. 

Quand Taddéi lui explique que sur le service public, il était le seul à faire de vrais débats avec des gens pour ou contre,  sous-entendu, il a été lourdé à cause de ça, elle botte en touche. Qu'on  parle de l'ORTF de De Gaulle comme un média de démocratie, et pourtant..... Algérie, SAC...., elle ne voit pas le rapport.


Quand elle lui parle du fait que les récepteurs du mainstream font de moins en moins confiance aux médias, d'après un sondage, elle trouve cela inquiétant et le lui met quasiment sur le dos. Quand il explique, avec tact, que c'est peut-être aux médias de se remettre en cause, et pas aux récepteurs, elle me fait penser à mon chat : "quoi ? Tu es venue devant ma gamelle alors que j'avais faim, et tu n'y as pas laissé de croquettes ?" L'incompréhension totale....

Mais j'ose à peine imaginer l’affolement qui aurait été le sien, mais Taddéi est plein de délicatesse vis-à-vis d'une femme, et il n'aurait pas osé, s'il avait par exemple, parlé de Trudeau, de Raf Badawi, et de l'Arabie Saoudite. Parce qu'on n'oublie pas qu'il n'y a pas que la Russie et la Corée du Nord qui sont liberticides, il y a aussi tous les pays du Golfe qui nous abreuvent gentiment d'énergie fossile et à qui tout est permis.


L'émission est une charge bien cadrée sur l'ennemi qu'il faut haïr.  Ne nous trompons pas de cible, surtout. Poutine est un autocrate dangereux, certes, mais il y en a de bien pires. Et son activisme pervers ne justifie pas qu'on oublie ceux qui sont bien pires que lui et sont présentés comme nos alliés, et à qui on ne fait jamais aucun procès.. Et le problème, ce n'est pas CNN, ni Al Jazeera, c'est RT FRANCE.....


Aucun cynisme chez SD. Je suis sidérée, elle  est totalement lisse, n'a aucun recul critique sur ce qu'elle fait, simplement... Tout ce qui est remise en cause lui échappe totalement. 

J'ai en partie la réponse à ma question. Au moins pour elle....


Mais il me semble que c'est particulièrement affligeant...


Une petite pensée qui m'est venue suite à ce clash

Lorsqu'on s'appelle Zemmour, pourquoi ne tient-on pas rancune à ses parents de n'avoir pas changé de nom ?

Eric Dupont, Eric Durant, Eric de La Merde, etc, voilà qui dénoterait une inclusion totale


Salman Rushdie racontait en faisant d'ailleurs une erreur bien pardonnable que Goldwin de la Goldwin Meyer avait changé son nom de Goldfish en Goldwin... et qu'à la place du Lyon on aurait pu avoir un poisson rouge. Mais cette histoire est trop belle pour être vraie hélas


Et pourquoi contribuer à faire un évènement de ce non-évènement en lui consacrant un chronique ?

Pour ma part j'ai découvert ce non évènement par les articles de protestation : j'aurais préféré l'ignorer. 

Incise : la dame à côté de Zemmour est encore là, dans cette guignolade obscène. elle appartient(encore ?) à la France insoumise. Comme moi, et ça me débecte autant que les éructations du pitre de service.

J'ai vu le film "il est de retour" récemment. J'évite d'ordinaire de tomber dans la facilité d'effectuer de telles comparaisons (point godwin) mais là il me semble que c'est pertinent.
En effet, cet énergumène, d'un fanatisme simpliste typique de cette extrême droite décomplexée, en vient à me faire l'effet d'un comique satirique allant jusqu'au boût de son personnage. Devant lui on pourrait avoir les mêmes réactions que les allemands dans le film que je citais précédemment : On ne sait plus quelle réaction avoir. L'indignation est tellement grande qu'on viendrait presque à croire qu'il joue un personnage simplement pour nous faire rire par ce contraste extrême.

Et puis on se souvient. On fait le lien (audience, médias, peur, économie, politique, ...). Et là l'indignation et la colère, sans pour autant disparaître totalement, laissent de la place à la fatigue, à de la tristesse.

On en est là ? Vraiment ? Et c'est le dernier choc émotionnel. Celui qui persiste.

ce soir jeudi Hapsatou SY est passée à touche pas à mon poste. Elle a souligné  à juste titre que l'on ne s'intéressait guère aux prénoms des  tirailleurs sénégalais  A ce propos ,je signale le récit " Frères d'âme" de David Diop . un récit puissant. 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

a suivre sur @si egalement ..... 



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.