189
Commentaires

Zemmour et la "déportation" des musulmans : qui a dit quoi ?

Jean-Luc Mélenchon accuse le polémiste islamophobe Eric Zemmour, lequel accuse le journaliste italien Stefano Montefiori d'avoir réécrit une question, le tout à propos... de la déportation des musulmans. Alors qui a dit quoi, quand et où ?

Derniers commentaires

Zemmour n'a pas utilisé le mot déportation ni le journaliste aussi. Soit et alors ? Le sens est bien le même, on ne va pas pinailler pour un mot si l'idée est là.

Quand les nazis envoyaient des Juifs dans les camps, ils n'employaient pas le mot au point que certains même ne croyaient pas que les gens qu'ils dénonçaient allaient à leur mort. Nos bons citoyens dénonciateurs ne faisaient que répondre aux conseils de la milice et du bon Maréchal qui eux aussi n'avaient jamais été effleurés par l'idée que ce que les nazis entendaient par camp signifiait la mort.

Continuons donc à naviguer avec Zemmour et d'autres sur les idées abjectes dont les mots exacts ne sont pas dits comme le mot à-peu-près de "fournée" du père Le Pen. Ils sont tous là à prétendre qu'il ne s'agit pas du mot "four".

Mais revenons aux autres propos de Zemmour : "Ca veut dire donner à ses enfants des noms français, être monogames, s'habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple. Blaguer au café, faire la cour aux filles. Aimer l'histoire de France, se sentir dépositaire de cette histoire et vouloir qu'elle continue, pour citer Ernest Renan.""
Alors à ce tarif, vont être nombreux ceux qui doivent partir à commencer par ceux qui donnent des prénoms américains à leurs gosses et connaissent mieux l'histoire américaine vu par les films que l'Histoire de France, et qui le soir se mangent un couscous en boîte.
Mpffff... il a plein de potes, ce sale c..
http://www.francetvinfo.fr/politique/eric-zemmour/la-contre-offensive-s-organise-en-faveur-de-eric-zemmour_777605.html

Alors bon, j'arrête de lui faire de la pub et je me replie dans mes appartements... ;o))
C'est pas Zemmour qu'il fallait virer ! C'est Domenach. Ce type est nul ! Il ne s'opposait à Zemmour que sur le registre de la morale, du "bien". Il n'y a jamais réellement d'opposition politique, sociale, historique, idéologique face à Zemmour, juste du préchi précha gnan gnan. C'est ça le drame !
Sur LCP, Bruno Leroux a demandé aux journalistes de moins chercher le "buzz" et de moins inviter Eric Zemmour. L'animateur s'est montré opposé à cette idée, "ce n'est pas aux journalistes de décider de ne plus inviter, c'est à la justice de trancher". Dans 4 ans et avec un non lieu...
I télé a tranché
http://mobile.lemonde.fr/actualite-medias/article/2014/12/19/itele-met-fin-a-sa-collaboration-avec-eric-zemmour_4544072_3236.html
Vous imaginez le tollé s'il avait dit ... ou pire, pensé, qu'il n'y a pas assez de blancs, de whites et de blancos sur le marché de la ville de Meaux?? Nous ne sommes heureusement pas rendus à cet extrème là!
"Irréaliste", dit Zemmour ? Pas tant que ça, selon moi.
J'ai en effet calculé que si on réquisitionnait les 10 plus gros paquebots naviguant dans le monde, dont la capacité moyenne est d'environ 3500 passagers, il ne suffirait que de quelques 140 voyages pour dép... lacer les 5 millions de musulmans français qui refusent obstinément de vivre comme nous.
Resterait bien sûr à convaincre les armateurs de la nécessité d'une telle opération. Mais sous condition d'une substantielle compensation financière versée par le futur gouvernement frontiste, il s'agit d'une hypothèse tout à fait envisageable.
Beuh... pourquoi des paquebots? Des [s]wagons à bestiaux[/s] porte-containers, ça irait plus vite pour moins cher.
Le chemin est court, du Vieux Port à l'ile de Gilio.
Vous oubliez aussi qu'il faudrait aussi, sans doute, négocier ferme avec les gouvernements des pays d'accueil.
L'ennui, c'est que dans le cerveau préhistorique de l'islamophobe zemmourien, ces pays sont encore des colonies qu'ils considèrent comme des grandes décharges à ciel ouvert où ils pourraient déverser ce qui, dans leurs esprits malades, doit s'apparenter à des déchets.

Sauf que moi aussi j'ai des déchets, et il ne me semble pas leur vouer la haine que la pensée Zemmourienne à envers les musulmans.
Si vous voulez mon avis, il y a une forme de fétichisme la dessous.
A voir le dernier cahiers de doléances sur france5 qui traite du sujet. Si comme dans cette émission, au lieu du daesh vert et noir avec ses longs couteaux près des cheveux clairs de l'otage, on montrait au 20 heures et en boucle deux ou trois témoignages de vrais musulmans français! Cette algérienne, musulmane, qui fait le ramadan depuis qu'elle est arrivée en France et demande qu'on interdise le voile à l'école...cette autre jeune musulman croyant qui mange du porc et boit du vin! cet autre qui est venu chercher en France la laïcité et qui demande à sa religion de rester discrète. Mais non, en France, les médias et les politiques se battent pour qu'on autorise le voile à l'école, qu'on impose le hallal dans les cantines et respecte la burka en ville. Et le gouvernement a du créer lui-même un conseil du culte musulman parce que les imams n'arrivent pas tous seuls à se mettre d'accord. "Déportation", un mot non écrit, non prononcé, ajouté par Jean-Luc Mélanchon si j'ai bien compris, et tout le monde politico-médiatique de faire des pages et de grandes déclarations anti-zemmour, de faire 10 minutes sur les banlieues en ne disant pas un mot de la religion. Il suffirait de passer au 20 heures pendant un mois (comme pour gaza ou l'ukraine) les bons extraits de cette émission de France5. Je suis sûr que les chaines main-stream arriveraient même à compléter la liste. De rappeler les mesures prises par l'actuel gouvernement et par le précédent pour les banlieues et l'école. Aucun mea-culpa des médias évidemment qui ne sont pour rien dans l'affaire, qui affirment que c'est aux juges de sanctionner les propos racistes de Zemmour, et qui continuent à chercher le buzz!! ASI s'arrête sur les buzz qui passent, mais il pourrait s'intéresser aussi aux infos qui ne passent pas. Cà n'est pas un détail. Les médias français traitent le problème de l'islam comme le réchauffement climatique. A 20 heures, Ils pèsent de tout leur poids dans un sens et à 23h30 ils demandent aux gens d'agir dans l'autre sens. Chez moi, les musulmans sont devenus des bêtes noires, on allume l'info, le daesh, boko aram, talibans, sont là tous les soirs, plus moyen de discuter. J'ai passé l'émission en question à la place du 20 heures, la critique est devenu moins vive et on a pu discuter. Assez de grands mots, des images !! ASI, il y a un souci avec çà, les médias télés, çà n'est pas les journaux papiers, on voit le monde à travers "la lucarne". Avec l'image, ils nous font acheter n'importe quoi, et aussi hair n'importe qui. Bon, on est quand même plus libres en France qu'ailleurs, alors qu'est ce qui se passe?
Comme souvent face à ce genre de polémiques, on peut être attristé de voir la notion de racisme utilisée pour qualifier des choses qui ne sont pas racistes... D'un côté, on devrait alors se dire qu'on ne peut rester passif, ou muet, face à ce genre de confusions ; d'un autre côté, on peut sentir que, si on réagit comme il le faudrait, on risque d'être mal vu... Le choix politique fondateur de toute société est, pour les membres de sa population, le choix de continuer à former une même société, sur son territoire. Ce choix est renouvelé à chaque élection, même si le plus souvent il est implicite. Il est tout à fait possible que, dans certaines circonstances, il paraisse préférable pour une majorité de membres de la population (orientant leur pensée vers son bien commun), que cette population se sépare, selon telles modalités. lls peuvent alors décider de cette séparation aux prochaines élections. Le choix de la séparation n'est pas nécessairement raciste, et c'est parce que la séparation n'est pas interdite que le fait de "continuer la vie commune", comme dit Renan (dans Qu'est-ce qu'une nation ?), est un choix collectif, renouvelé à chaque élection, comme "un plébiscite de tous les jours". C'est quand la vie commune est choisie qu'elle est vraiment vivante, mais le prix à payer pour avoir cette vraie vie est la possibilité de la mort, c'est à dire la possibilité de choisir la séparation, pour que l'union soit vraiment un choix. Ainsi, le fait que Zemmour envisage une séparation des membres de la population française d'aujourd'hui ne devrait pas être considéré comme raciste, même si on peut quand même trouver pour sa part, que le fait, pour les membres de la population française d'aujourd'hui, de former une même société sur ce territoire, reste pour eux une bonne idée, aussi multiculturelle que soit aujourd'hui cette population.
Foutage de gueule...

"je n'ai pas dit de les déporter... Juste les mettre dans des avions et des bateaux et les renvoyer... C pas la même chose n'est-ce pas..."

Tu joues petits bras Eric... Tu me déçois... T'assumes pas tes conneries et ça c'est pire que les conneries elles-mêmes...

Cordialement.
La francitude, ça veut dire donner à ses enfants des noms français (c'est bon) être monogames (ben oui, mais sans le s), s'habiller à la française (ah... un jean... un T shirt... c'est pas vraiment français, non?), manger à la française, du fromage par exemple (du fromage, youpi, reblochon, roquefort, ah... gorgonzola, merde!). Blaguer au café, faire la cour aux filles (ah ben non, ni l'un ni l'autre! mais je suis sûre que ça plairait pas à Zemmour). Aimer l'histoire de France (bof), se sentir dépositaire (bof bof) de cette histoire et vouloir qu'elle continue (bof bof bof), pour citer Ernest Renan (Renan... bof).
J'ai loupé mon exam de francitude à la Zemmour. mais je me console, en fait j'aurais détesté le réussir, et je regrette de ne pas l'avoir raté to-ta-le-ment. Trop tard pour donner à mes enfants des noms plus exotiques (les petits enfants, ça compte? parce que là, j'ai une chance) et pour renoncer à la monogamie, je vais y réfléchir. Pour le fromage, je mets le gorgonzola en tête et j'oublie les autres... Je vais quand même pas renoncer au fromage juste pour contrarier Zemmour?
La maladie du centrisme ("untel dit... un autre dit...") qui touche @si les fait ici jouer le jeu de Zemmour tentant de détourner une polémique sur le fond en un choix de mots.
Bien triste pour un site qui prétend critiquer les médias, décrypter ce qui s'y passe.
Bien sûr que non il n'a pas dit le mot déportation. Zemmour n'est pas si con. Et si en plus le journaliste italien n'a pas prononcé le mot non plus !! Ah ben merde alors, nous voilà bien. Et voilà-t-y pas que Monsieur Zemmour a sa position de victime persécutée par la bien-pensance toute trouvée !

Oui mais que le journaliste italien ait dit "Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter 5 millions de musulmans français ?" ou « Mais vous ne pensez pas que ce soit irréaliste de penser qu'on prend des millions de personnes, on les met dans des avions… » « ou dans des bateaux » « pour les chasser?», ne change rien à l'affaire, car Mr Zemmour, au lieu de répondre, comme toute personne saine d'esprit que c'est effectivement une idée bien saugrenue, voire même complètement xénophobe, et donc tout à fait condamnable, il a bel et bien répondu :

"Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ? Ou bien qu'après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands auraient abandonné l'Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? répond Zemmour. Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes [vivent ici], en France, [mais] ne veulent vivre à la française."

Mais bon sang que sous-entend-il donc ?? C'est vraiment très très compliqué à deviner !!
les journalistes de RTL se sont désolidarisés, mais quid de I Télé ?

Ce midi quand le sujet Zemmour a été abordé à la Nouvelle Editions sur Canal +,
Domenach, son vis à vis lors des débats sur I-Télé, n'a pipé mot.
Bah ouais mais non. Je me doute que si Montefiori avait utilisé le mot "déporter" dans sa question, Zemmour serait revenu dessus. Si, factuellement, il n'y a pas grande différence, "déporter" le fait passer pour un nazi, alors que "mettre tout le monde dans des bateaux et des avions" le fait passer pour "simplement" xénophobe.

Enfin c'est mon analyse.
A force d'entendre causer de ce Zemmour, on finit par cerner un peu le personnage.
Donc il n'a pas dit ce qu'il a dit sans l'avoir dit tout en laissant entendre qu'il démentirait si on disait qu'il l'avait dit mais en se réservant le droit de confirmer si jamais...etc, etc.

C'est un peu nauséeux.
Par contre qui peut penser que l'attaquer en justice a un intérêt ?
Voilà un gars qui a micro ouvert partout, qui prétend pourtant représenter une parole baillonnée et à qui on va faire le cadeau de porusuites qui vonr le faire hurler à la censure ?

Il faut argumenter contre lui, et ne pas louper une occasion de montrer le ridicule de sa posture, lui le petit maigrichon qui se plaint de la perte d'autorité de l'homme blanc.
Ou ressortir par exemple la fois où il se scandalisait de l'organisation par l'éducation Nationale dune journée de lutte pour les enfants, alors qu'il ne s'agissait que d'une "journée lutte" ayant pour thème la lutte en tant que sport !

Zemmour est essentiellement risible de sa rancoeur de petit blanc dépassé par les événements, rions de ce rigolo au lieu d'en faire un étendart de sa pseuso lutte contre la pensée unique.
rien de changé sur le fond : l'idiot utile des médiacrottes continuera de faire parler de lui, la preuve ici même !!
traduire "deportare" par "deporter" c'est stalinien
"Ce sont des méthodes staliniennes, mais pour un ancien trotskiste c'est un retour aux sources"

Quand on connaît la passion brûlante (c'est le mot) qui unit stals et trotskos (ça continue sur Médiapart), cette affirmation donne une idée du caractère ausi approximatif (voire faux) et péremptoire des affirmations d'EZ.

"Méthodes staliniennes" : il ne faut pas fouiller beaucoup dans la prose zemmouroïde pour voir qu'il sait fort bien les employer
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.