15
Commentaires

Youtubeurs : Webedia rachète la régie de Cyprien et Norman

Actu, e-sport et maintenant divertissement : en rachetant la régie de Youtubeurs Mixicom, qui gère notamment les chaînes des youtubeurs vedettes français Cyprien et Norman, Webedia complète sa panoplie de sites sur les jeux vidéo et poursuit ses acquisitions des plus fortes audiences du web français. Le tout dans l'optique de "démultiplier leurs opportunités publicitaires". Mais le rachat inquiète (entre autres) les lecteurs de Jeuxvideo.com, peu friands des vidéos promotionnelles de Cyprien et consorts.

Derniers commentaires

Le même et excellent Un Drop Dans La Mare cité dans l'article décrit de façon très pédagogique la poursuite et l'approfondissement à venir du modèle "native advertising" sur les sites dont les visiteurs sont les "produits" (si c'est gratuit, c'est que VOUS êtes le produit), et surtout la totale habituation passive des publics visés.

Plus surprenant - et assez plausible - il prédit aussi:

-l'amélioration de la qualité et des contenus de ces flux gratuits, bien que totalement inféodés à la publicité interne - en jouissant d'un financement massif et donc de moyens grandissants - sur le plan de la forme, de la narration, de la réalisation...ce qui devrait encore plus booster les vues et les partages, et paradoxalement être apprécié par un public plus élargi que la cible actuelle - essentiellement des adolescents.

-l'approfondissement de la prolétarisation massive des producteurs de ces flux, à la fois secondés et remplacés par des robots et algorithmes rédactionnels et chapeautés par des directeurs de rédaction "commerciaux" - ce dont sont parfaitement conscients les journalistes actuels de sites comme jeuxvideo.com, mais aussi de la presse internet généraliste ou de niche fondée sur les flux gratuits, et ce qui explique leur malaise.

Car ceux qui sont les plus à plaindre dans l'histoire ne sont pas les lecteurs - qui peuvent toujours aller voir ailleurs - mais les journalistes EUX-MEMES, en voie de prolétarisation accélérée (ceci peut être d'ailleurs généralisé, mais dans une moindre mesure, à nombre de professions intellectuelles et de cadres intermédiaires du public ou privé, y compris les professeurs et les chercheurs).

-le développement parrallèle d'un modèle payant indépendant finalement bien plus développé qu'aujourd'hui, avec labellisation et partenariats (à la manière de MDP/@si), seules voies possibles pour une information objective et intéressante sur le plan des connaissances; quel que soit le domaine couvert.

Dans la presse JV internet, on peut voir un tel tâtonnement avec le développement des abonnements "premium", par exemple sur un site comme Gamekult, où de façon évidente, les contenus de qualité et qui demandent un travail critique et original autre qu'une routine rédactionnelle semi-automatisée sont désormais derrière un paywall, le gratuit se réservant le flux des news à clic, des "live", des tests et des notes de jeu.

La coexistence parallèle de ces deux modèles pourrait finalement aggraver le clivage déjà existant entre un mainstream divertissant, populaire, gratuit et généralement complètement con et infantile, dont l'essentiel des contenus seront générés par des robots et un internet sérieux et informatif placé derrière un paywall...finalement ce qu'on connaît déjà grandement avec la culture en général - même si l'argent n'est qu'une barrière parmi d'autres.

Tout cela enterrera définitivement les fables pour enfants à propos d'une "révolution internet" formidable qui mettrait "la connaissance et l'intelligence à portée de tous" comme le râbachent les politiques, "experts" et "philosophes" de pacotille à la M Serres.

L'internet du futur sera plus que jamais un monde clivé et inégalitaire...ce qui finalement n'est guère étonnant dans une société capitaliste spectaculaire, où la production des biens est reléguée à la périphérie, et où les dernières choses à vendre sont les gens eux-mêmes et les fameuses Data qu'ils représentent.
Pour ceux que cette news attriste (même si bon, les gens de goût on déjà fui JV.com depuis longtemps), vous prendrez bien un peu de parodie à la sauce Webedia/Fimalac ?
Et malgré tout les Cyprien, Squeezie et compagnie continueront à dire "qu'il ne voient pas où est le problème" (je pouffe), "qu'ils sauront rester indépendant" (je re-pouffe) et que "tout ça c'est d'abord une affaire de passion arretez de voir le mal partout." (je pouf pouf pouf).

Le jv est un média mature dont les acteurs vedettes ne le sont pas vraiment pour la plus grande joie de ceux qui restent en arrière plan.
WEBEDIA sera le prochain Bolloré .... Enfin son proprio , tout va bien on vous dit .
Jeuxvideo.com a toujours été un poids lourd assez commercial...

Il est vrai que les propos et les pratiques des nouveaux propriétaires peuvent inquiéter.

Cependant, certains choix, fait ces derniers mois, s'avèrent plutôt bons.

Par exemple, le nombre de tests de jeux s'est démultiplié, ce qui me semble être une évolution très positive. La plupart des sites de jeu vidéo se contentent de sortir des billets d'actualité au mieux factuels mais partiels, au pire très optimistes. Les tests sont souvent les contenus les plus objectifs, il est heureux de voir qu'ils deviennent une des priorités de JV.com.
Cyprien (plus de 11 millions d’abonnés sur ses deux chaînes)

Ces chiffres ne serais pas un peu trafiqués ou gonflés artificiellement?
Sur 271 millions de francophone dans le monde cela me parait un peu beaucoup.
0commentairelesasinautessontdesvieuxschnocks
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.