26
Commentaires

YouTube interdit les directs au Média pendant 24 h

La webtélé Le Média s'est vue interdite de directs sur YouTube pendant 24H, suite à un signalement erroné de la part de Taranis News, l'agence de Gaspard Glanz. Histoire d'un cafouillage, sur fond d'arbitraire et d'opacité des GAFA.

Commentaires préférés des abonnés

Ah les joies des plateformes de contenu en ligne dont vous êtes la ressource principale. On engrange des millions sur votre dos mais on ne va quand même pas mettre un nombre suffisant d'humains compétents et payés au prix juste au support client pour(...)

Je suis assez gêné par les réactions du média :


- d'une part, ils ont direct parlé de censure... et le mot censure ne semble pas du tout approprié dans ce cas. Et à force de crier au loup...


- ensuite youtb et un truc privé avec ses règles. C'est un pe(...)

Très bonne initiative ces direct du média sur la reforme des retraite et les grèves en cours.

J'avais du aller sur Facebook pour le numéro 5 du 11 décembre, qui analysait le discours d’Édouard Philippe

Je vous la recommande, elle est sur YouTube mainte(...)

Derniers commentaires

Si je comprends bien, mais je ne suis pas sûr de comprendre, youtube (copyright google) est un média to-ta-le-ment libre, sauf...


Sauf quoi ?

est-ce qu'on pourrait savoir pourquoi Gaspard Glanz a fait ce tweet incendiaire ?  J'ai beaucoup de respect pour la personne, mais il réagit souvent à vif, et twitter n'est pas argumenter, expliquer. Avant sa coopération au Média, on a vu déjà Gaspard Glanz les tourner en ridicule sur le plateau d'ASI. Alors...

J'aime bien Gaspard Glanz, et le Média a ma sympathie, mais en fait le fond du truc c'est que tout le monde a merdé.

Y'en a d'autres qui ont sévèrement merdé avec la mise en ligne de leur site internet, non ? Avec des fonctions qui marchaient pas, et pendant plus que 24 heures.


Faudrait arrêter de penser qu'internet c'est magique, je crois.

Avec des medias papiers il peut y avoir une merde à l'imprimerie ou dans les camions, ou la poste qui distribue pas, avec la radio il peut y avoir une antenne qui se casse la gueule…. Avec YouTube o a un partenaire pas réglo… mais qui fournit beaucoup de vues et même que c'est pour ça qu'on y est allé.

Et là, au départ, c'est quand même bien un signalement par erreur qui a tout lancé. Strictement aucun rapport avec de la censure. J'aurais préféré une article sur " le média s'emballe en croyant à la censure" ou " regrettable erreur chez Glanz"

Même sans ces "dysfonctionnements techniques", il y a une forme de censure plus ou moins forte de l'info via le fonctionnement du moteur de recherche Youtube.


Alors que les reportages des canaux classiques sont souvent constitués de vidéos amateurs tournées par des manifestants ou des habitants de pays en guerre, il est presque impossible de retrouver les originaux de ces vidéos après-coup directement sur Youtube. Il faut en fait connaître des sites ou des pages qui complient et relaient ces vidéos. De même, lorsqu’on fait une recherche sur Google ou Youtube à propos d’une manifestation (par exemple « Gilets Jaunes place d’Italie »), on tombe en premier sur les reportages des médias classiques, parlant de la violence des manifestants mais pas de la violence disons « éventuelle » de la police. Ce sera la même chose pour les mouvements sociaux qui se passent dans des pays "lointains", dont la presse classique occidentale ne parle pas ou très superficiellement, et où Youtube aurait un rôle important à jouer comme alternative aux médias silencieux.


Internet est donc en grande partie verrouillé par les contenus publiés par les médias dominants sur les réseaux sociaux, et via leurs moteurs de recherche dont l’orientation des résultats n’est plus seulement marketing mais également politique. Pour ce qui est de l'information internationale, les discours et contenus « alternatifs » qui sont le plus facilement accessibles en ligne sont ceux de RT et Al Jazeera English qui, sans doute par intérêt également, donnent réellement la parole aux voix contestataires à l’étranger, c’est-à-dire tant que cela ne concerne pas la Russie et le Qatar. Un peu comme le journal d'ARTE parle de manière récurrente des problèmes des journalistes en Turquie ou en Russie, mais pas en France. Ou comme Euronews parle dans les 24h après l'accident d'un avion qui s'est écrasé au Chili, mais a besoin de plusieurs semaines pour mentionner des "supposés" viols par les carabiñeros lors des protestations contre le système libéral de Piñera.


Voir la vidéo virale des chiliennes contre la police :

https://www.youtube.com/watch?v=uSHUS2lehOY


il est pas Français pour rien .... il fait une erreur et au lieu de l'admettre il blame la plateforme, magnifique.


"quand on a un mec au téléphone, c’est à Madagascar ou en Afrique du Sud, ils lisent des réponses prédéfinies "

Il n' y a que moi que cette phrase choque ? 


Sinon la question du monopole mérite d’être posée comme pour Facebook et Google.

Mais il ne faut pas croire que la multiplication des plateformes changera quoi que ce soit sur l'automatisation et les algorithmes. il est evident que quand on a des millions d'utilisateurs, la moderation et la protection des droits doit être automatisée et que de fait les plateformes ont des plages horaires de maintenance qui peuvent affecter la disponibilité des fonctionnalités.


Par ailleurs si sur  l’hébergement de videos YouTube est archi dominant  pour ce qui est de la diffusion en live YouTube (6%) est loin derriere la plateforme twitch ( 22%) elle meme loin d'etre en situation de monopole.






Ce genre de situation, récurrente, souligne notre dépendance complète au GAFAM. Malgré mon opposition à toute forme de censure (même si là s'en est pas une), j'en viens parfois à espérer qu'elles se multiplient afin de créer le déclic et que ces médias basculent massivement sur des alternatives européennes ou françaises. 

Je suis assez gêné par les réactions du média :


- d'une part, ils ont direct parlé de censure... et le mot censure ne semble pas du tout approprié dans ce cas. Et à force de crier au loup...


- ensuite youtb et un truc privé avec ses règles. C'est un peu comme passer sur tf1 et ensuite leurs reproché de faire de la merde... 

Il existe des solutions alternatives (les libristes le leurs disaient depuis le début). Ils pouraient très bien utiliser ytb pour faire leur comm. et renvoyer leur public sur d'autres plateformes : ces dites plates-formes sont extrêmement simple à utiliser pour ce qui concerne le visionnage des vidéos.

ça fait des années qu'on reproche tout un tas de trucs à ytbe/twiteur/facedebouk mais que les gens continuent de les utiliser en masse... bordel ! il faut savoir être un tant soit peu cohérent.



Très bonne initiative ces direct du média sur la reforme des retraite et les grèves en cours.

J'avais du aller sur Facebook pour le numéro 5 du 11 décembre, qui analysait le discours d’Édouard Philippe

Je vous la recommande, elle est sur YouTube maintenant, 

MARCHE OU GRÈVE #5 : LE PIÈGE DU GOUVERNEMENT


Émission avec l’économiste atterré  Christophe Ramaux et Agathe du Collectif Nos Retraites.

rien à voir avec les analyses faussées des chaines du PAF.


Ah les joies des plateformes de contenu en ligne dont vous êtes la ressource principale. On engrange des millions sur votre dos mais on ne va quand même pas mettre un nombre suffisant d'humains compétents et payés au prix juste au support client pour vous assister en cas de problème. Il ne faudrait pas que cela profite à une multitude quand cela peut profiter à quelques uns.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.