29
Commentaires

Yann Barthès joue les speakerines de TF1

Quelques bougies, un canapé, des verres de vin. Et hop, c'est parti. Générique. Karine Le Marchand a reçu quatre candidats dans l'émission de M6 tant attendue par les décrypto-rigolos, Ambition intime. Et on n'a pas été déçu par ce spin off de l'Amour est dans l'urne : les politiques ont pu donner une image hyper sympa, et les décrypto-rigolos se sont bien marrés. Un peu trop même : ils ont oublié de fouiller dans leurs archives pour déconstruire cette com’.

Derniers commentaires

Va-t-on avoir les résultats aux devinettes ? Je rafraîchis la page twitter de Sherlock depuis hier, mais rien de rien...
Vous croyez vraiment qu'ils vont tous se retrouver dans le même gouvernement ? Sarkozy ministre ??? nooooon !! s'il vous plaît !!!!!!!!!!!!
A propos de l'émission Quotidien :
-12 Octobre, séquence terrible contre RTL, accusée de mettre de l'huile sur le feu en invitant Ph. de Villiers, interviewé par Elisabeth Martichoux. Y. Barthès est rarement aussi frontal et sévère pour un(e) confrère, la séquence est donc frappante (et bien vue) :
http://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/philippe-de-villiers-l-islam-un-melange-inflammable.html
-48 h plus tard, le 14 octobre, débriefing très corporate du débat de la veille, avec les trois journalistes, dont Elisabeth Martichoux.
http://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/3-stars-debat-de-primaire-c-eux.html
Titre de la séquence : "les trois stars du débat, c'est eux [les journalistes]". Et en bonus, des éloges appuyés à la journaliste pendant ce plateau mais... aucune question sur l'interview de Ph. de Villiers 48h plus tôt.

Et donc malaise du téléspectateur, qui a bien l'impression d'être retourné comme une crêpe au gré des humeurs de cette émission, courageuse un coup, complaisante le coup suivant.
ah ben c'était pas une erreur de manip' du capitaine jusqu'à présent ?!!
zêtes bien la première victime de la loi Macron avec le travail du dimanche m'sieur Sherlock ??!
vérifiez bien votre contrat nan passque dans ce pays quelques malheureux sont enrôlés à vie !!
vérifiez bien l'heure de votre retraite hein zavez déjà un doigt dans l'engrenage du travailler plus pour gagner moinsss ggrhumpfff

bon sinon pour la campagne tout ce que j'espère c'est que nos grands journaleux vérifient bien avant tout, une chose essentielle : le candidat a t il été recalé aux Beaux Arts !
j'ai visionné une émission sur un ancien candidat arrivé au pouvoir par les urnes et dont l'humanité ne s'est toujours pas remise de son passage à la direction des affaires !
non c'est c'est pas Sarko...et pourtant les dégâts ont été considérables pour la langue française !!
Hitler les secrets de l'ascension d'un monstre !

alors gardons tout de même en mémoire que nos systèmes électoraux peuvent donner le pouvoir à de vrais malades !!
nb : ne pas oublier de réfléchir avant de mettre un bulletin dans l'urne !!.....

hé hé c'est malin de refiler les meubles que vous ne voulez pas déménager au gagnant des JACKPOTS pfiouu
Bachelot, Copé, Chevenement.
(Pour Bachelot, j'ai copié sur Oblivion)
Pour ma part, j'ai du mal à imaginer que des miséreux viennent à l'innauguration d'un office du tourisme.
Ah Foutriquet et le footing...

Ça nous a valu une photo mimine : il escalade le perron de l'E!ysée avec un "regard caméra" bien niais et on voit bien mais bien qu'il a un (petit zizi et) un gros cul, le père Nico.
Je n'aime pas le Foll, et sa réponse est nulle, mais je dois lui donner raison.
Rien ne prouve dans cette retranscription d'un SMS de Hollande que "sans dents" = "pauvres".
Au contraire, moi je comprends que "sans dents" = "personnes dont on ne voit jamais les dents" = "personnes qui ne rient jamais".
Ce serait beaucoup logique.
Ou alors, à la rigueur "sans dents" = "les vieux".
D'ailleurs si je devais péjorativement parler des pauvres, je dirais "édentés" et non "sans dents".
"Alors Bachar, vous avez la réputation d'être un homme assez dur, et pourtant derrière le dirigeant autoritaire capable de massacre et de bombardement, il y a un coeur qui bat, n'est-ce pas ?"

Alors, comme ça, le premier nom de massacreur-bombardeur qui vous vient à l'esprit, c'est Bachar ?
Pourtant, si on devait comparer les nombre de morts au compteur de Bachar avec celui de Barak Obama ou de George Bush, je ne suis pas sûr que Bachar arriverait en tête. Je suis même certain du contraire.
Remarquez, on peut vous comprendre, car si on remplace Bachar par Barak, votre phrase qui n'a plus beaucoup de sens puisque Bachar est un bombardeur-massacreur dans l'esprit de Monsieur-Tout-le-Monde, ce qui n'est pas le cas de Barak.
N'empêche, en vous servant d'idées reçues pour vos démonstrations, vous les entretenez et le amplifiez. Et je ne vous félicite pas pour cela.
La synthèse :
Bachalot
Copé
Fabius
Et la "manif pour rien" est dans la rue....Qu'est ce qu'ils croient ? Ils imaginent qu'on va les rejoindre dans leur délire d'un autre temps. Un hors- sujet qui s'est imposé.
La réponse à la première devinette est Roselyne Bachelot.
On oublie que HB a été exécuté (il n'y a pas d'autre mot) alors qu'il dormait !
Les infos qui avaient fuité dans la presse à l'époque prouvaient que les balles avaient été tirées de haut en bas.
Dans la mesure où ne le voit presque pas dans les journaux, je propose, de nouveau :
1 Macron
2 Macron
3 Macron
et peut-être 4 - Macron
1 Pécresse ?
2 Copé ?
3 Fabius ?
Merci pour les infos. Eh oui, quand on fait une émission apolitique, on oublie de gratter, de démonter la communication politique et les mensonges.

Quand Marine Le Pen raconte l’attentat qu’elle a subi en 1976, on peut interpréter qu’il s’agissait là d’un complot politique contre son père.
Le clan Le Pen a toujours communiqué dans ce sens là.

Et donc, l’hypothèse d’une sombre histoire de vengeance est écartée.
1 - Schneiderman
2 - Duflot
3 - Macron
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.