23
Commentaires

Vous aimez les secrets ? Chut ! Achetez L'Express

Derniers commentaires

Ben ya plus de secret alors ?
il faut que je vous raconte mon aventure : mes yeux ont fait un lapsus tout seuls...
J'ai d'abord lu "les secrets de la jeunesse de sarkozy", "les secrets de la jeunesse de lepen", et ensuite
mes yeux se sont mis à lire "les secrets de la jeunesse d'hitler",
étonnant, non ?

je pense que j'ai été influencée par le mot nazi un peu en dessous, mais mon lapsus me fait réfléhcir, je ne sais pas pourquoi...


et puis vivent les secrets !
dans les expos d'art, c'est plutôt les "trésors" et les "merveilles", chacun sa méthode marketting !
Je survole très vite cette discussion lancée par le joyeux catalogue de couvertures potachement (mais bien utilement) ressorti
par Gilles Klein. Je trouve ce dernier très sensé de nous livrer sa moisson "brute de décoffrage", sans commentaire ni volonté d'afficher un quelconque «sommaire et définitif jugement». Il laisse à raison les @sinautes seuls juges, du reste L'Express se juge bien assez tout seul au vu de la simple juxtaposition de ses racoleuses "accroches" !

Je suis certes un peu fâché que Christophe Barbier ait dû faire Normale Sup' pour en arriver à cumuler l'amitié de Carla Bruni Sarkozy-pour-la-vie avec ce tic des petits et supposément immanquables "secrets"… Une simple école de journalisme eût dû suffire pour l'élever à de pareilles hauteurs.

Me piquant moi-même d'un vigoureux lacanisme de comptoir, je serais tenté de voir dans ce signifiant du "secret" comme le refoulé de tout(e)… secrétaire qui s'ignore, et in fine l'objet petit-a de toute poubellication.

L'effort d'archivation de Gilles Klein peut selon moi conduire à une réflexion médiatique plus large:

1° le recours ironique au «Chut !…» par un média comme @si [ = Sachez que l'on cherche à vous cacher certaines choses dans le dessein inavoué de ne pas soulever l'opinion contre telle ou telle turpitude ] n'est-il pas l'exact opposé de l'obsession franchement démago des «secrets de jeunesse» plus ou moins défraîchis [ = Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser etc… ] de la part de l'Heddo qui voudrait tirer plus vite que son ombre?

2° ce goût immodéré du secret n'est-il pas consubstantiel à la nature et à la forme de tout hebdomadaire tombant dans la facilté, là où le quotidien (censément plus sérieux car en prise directe sur l'actu toujours à suivre de près) ne pourrait s'y complaire que dans ses déclinaisons tabloïd?

L'hebdomadairiste aurait donc la bosse du caché-depuis-longtemps-à-ressortir-de-derrière-les-fagots; devant se contenter du rôle de bavard d'après-coup, sa pente irait tout naturellement vers le "là-derrière" et le(s) dessous des choses…

J'en veux pour preuve que le pays d'Orient où je réside ne publie presque ses nombreux hebdos que sur du papier recyclé bas-de-gamme de teinte grisâtre, en phase avec leur marketing de "liasses de scandales" sur le chemin de la corbeille, souvent agrémentées de suggestives nudités, tandis que les 5 ou 6 grans hebdos généralistes de l'Hexagone, si épais en pages pub-putes, conservent une image "papier glacé" d'actu confidentielle à chaud [show…] non moins enclins aux effets de loupe comme aux marronniers ou autres dérapages SMS…

Il m'étonnerait que ce genre de questions n'aient jamais effleuré jeune Barbier au cours de son mastère infos-media voici une vingtaine d'années…
Je me souviens d'un article. Peut-être bien publié sur "Arrêt sur Images"
Cet article montrait que L'Express aimait les secrets tandis que Le Point préférait les mystères. Ou l'inverse..

Un @sinaute peut-il confirmer ?
Le mot Secrètes apparaît rarement dans le titre chez nous : une seule fois lors de ma recherche

Pour le plaisir : le mot Chutqui n'était pas l'objet de ma revue de couvertures, a lui été employé 14 fois dans le titre nos articles, pardon de nos "contenus" 7 en 2007 et 7 en 2008.

Sur plus de 700 contenus cela ne me paraît pas significatif ;-)
Je n'ai pas recherché le mot secret dans les articles publiés dans L'Express mais à la Une en couverture qui me paraît plus signifiant.

Que l'on trouve le mot secret dans les articles d'Arrêt sur Images ne m'étonne pas,. D'une part, il s'agit quelques fois de citations, donc pas de notre plume, d'autre part, nous ne l'employons pas à intervalle régulier sur une couverture pour attirer l'attention du lecteur en lui annonçant que nous allons dévoiler un secret ...

J'avais bien sûr regarder dans notre moteur de recherche pour éventuellement signaler un abus de ce mot dans nos titres, mais si un titre sur un site web n'a pas l'impact d'une Une sur papier.

Enfin, je ne dénonce pas nos confrères de l'Express, je m'amuse à travers une slection de couvertures à signaler la présence régulière du mot secret... C'est tout. je n'ai pas porté de jugement sommaire et définitif sur l'emploi de ce mot...
Le mot secret fait vendre, c'est pas nouveau de jouer avec la curiosité des gens :)
Scoop! Bientôt un article dans l'express intitulé: Vous aimez les "chut"? C'est secret: abonnez vous à @si!
Le Point n'est pas mal non plus:
celui de la semaine dernière:
http://ndeo.biz/concept2.htm#act
"la jeunesse turbulente de fillon" , le pôvre, obligé d´aller à la messe pendant que les gens de son âge s´amusait comme des petits fous et découvraient les avantages de la pilule, entre autres.
on comprend pourquoi lui et ptit préz ont une telle haine de mai 68, des frustrations que cela a engendré chez eux.
les secrets n´existent pas, ou alors un véritable secret n´est connu que de son détenteur.

c´est comme le silence, il cesse d´être dès que l´on prononce son nom

chut : carla est actuellement en espagne , pour une séance de remise en formeS dans une clinique esthétique. elle nous reviendra détendue ou étirée ?
le secret ferait vendre mais...


une fois raconté, le secret ne l'est plus... c'est quoi un secret raconté ? un scoop déguisé ?
Oui, oui, c'est vrai que "chut" dans le moteur de recherche, ça donnerai un sujet d'article très complet.....
Mais quoi? c'est pas parce qu'on a une poutre dans l'œil qu'on devrait pas s'occuper de la paille du confrère ;-)
Et puis ça détend....
et combien de titres d'articles d'ASI comportent le mot "chut" ? Un certain nombre!...
N'était-ce pas déjà l'Express qui avait révélé le passage chez Messerschmitt de feu Georges Marchais?
C'e n'est pas gentil de pointer du doigt les confrères qui se donnent tant de mal à enrichir notre culture personnelle.
Et bien moi je connais un autre endroit plein d'infos qui souvent se la joue confidentiel. L'express pourrait en faire une sorte de réponse du berger à la bergère.
Mais de quoi donc s'agit-il ?
Chut ! C'est un secret :-)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.