25
Commentaires

Vidéosurveillance : les chiffres mystérieux du Figaro qui tombent à pic pour Alliot-Marie

"La vidéosurveillance fait chuter la délinquance de rue", assurait le 23 mars un article du Figaro qui s'appuie sur des chiffres du ministère de l'Intérieur. Un résultat étonnant pour les spécialistes : les études menées ces dernières années sur le sujet ont plutôt donné une vision mitigée du rôle des caméras, à fois dans la dissuasion et dans l'élucidation des crimes et délits. Mais ces chiffres tombent justement au moment où la ministre de l'Intérieur lance un nouveau plan pour encourager l'installation de systèmes de surveillance.

Derniers commentaires

Pour relancer le débat et le buzz alors que le conseil de Paris s'apprête à voter l'installation de caméras voulue par Sarkozy :
http://www.lepost.fr/article/2009/11/07/1780040_videosurveillance-delanoe-interpelle_1_0_1.html

VITE, parlez-en à vos ami(e)s parisien(ne)s !
Un nouveau site du collectif Démocratie et Libertés (initié par la Ligue des droits de l'homme) à Paris :
http://www.paris-sans-videosurveillance.fr/
Excellent article!
A diffuser chez tous les paranoïaques...

F.
les chiffres du bigarot dans la face de la même mettent le net en feu
Mieux qu'à Cannes, Strasbourg et Orléans réunis, l'installation de 12 caméras de vidéosurveillance à Baudinard-sur-Verdon (83) a fait chuter la délinquance de 100% !
le jour où le figaro fera du journalisme, on s'en apercevra...
L'oxymore du jour: "journaliste au Figaro "
Quelqu'un sait combien coûte une caméra de vidéo surveillance ?

100.000 € (ça tombe bien, on ne sait pas quoi faire de notre pognon en France)

+ le salaire des zozos qui suivent et gèrent les images + les locaux qu'ils utilisent + les charges y afférentes (électricité, chauffage, taxes variées...)

Et une balle de 22 LR pour détruire la caméra intrusive ?

1 € maximum...

FEU !

***
Merci pour cet article important.

Il n'y a pas que le Figaro, en effet. Au moment où le PS vante "la défense des libertés", il faut savoir que Delanoë et les maires d'arrondissement soutiennent l'installation de caméras dans la capitale, à la demande de MAM et Sarkozy. C'est navrant et déroutant, y compris pour nombre de militants socialistes. Il faut espérer qu'on parviendra à faire réfléchir leurs chefs.
Une petit vidéo militante : http://www.lepost.fr/article/2009/02/11/1420803_videosurveillance-a-paris-le-ps-aime-t-il-ou-pas-les-cameras.html
J'ai lu cet article sur ce blog du monde ce matin. Il fait suite à d'autres articles ces dernières années pointant l'inefficacité de la vidéosurveillance, en particulier en Grande-Bretagne.
Cet article du Figaro ressemble en tous points à une campagne de communication achetée par le ministère de l'intérieur. Il ne manque plus que le nom de l'agence de marketing dans la signature et on sera au complet !
c'est une scandaleuse manipulation du figaro, qui vise selon mes hypothèses essentiellement 2 objectifs.

1) favoriser la mise en place des outils nécessaires au contrôle social (la vidéo surveillance est l'un de ces outils) car le contrôle social est un des principaux moyens utilisé par les classes dominantes dans la guerre des classes. (à ce titre je rappelle que l'homme le plus riche du monde Warren buffet considère comme un fait acquis que la guerre sociale existe , que c'est sa classe sociale à lui , celle des riches qui mène cette guerre sociale est qui est en train de la gagner, si je le cite c'est juste histoire de bien comprendre qu'il n'y a pas besoin d'être marxiste pour prendre acte de la réalité de la guerre des classes.

2) permettre la croissance du marché des caméras de vidéo surveillance, c'est tout de même un outil magnifique ces caméras car cela permet de "détourner" des sommes conséquentes d'argent public vers des fonds privés. Il serait intéressant de savoir quelles sociétés privées et avec quels actionnaires derrière se partagent le marché des caméras de vidéo surveillance. J'ai déjà mené cette recherche sur le Taser, et j'ai retrouvé Claude Bébéar qui touche donc sa part sur chaque Taser vendu au ministère de l'intérieur.

bien évidemment il se peut aussi que le journaliste du figaro soit simplement incompétent plutôt que manipulateur.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Le journaliste du Figaro, Jean-Marc Leclerc, est le seul à avoir eu accès à ces chiffres. Jean-Marc Manach note que ce journaliste "est par ailleurs membre du groupe de contrôle des fichiers policiers, une émanation du ministère de l’Intérieur présidée par Alain Bauer, qui préside également la Commission nationale de la vidéo-surveillance. @si n'a pas pu joindre Jean-Marc Leclerc.

Comme d'habitude, le mélange des genres semble être la marque de fabrique de l'UMP version Sarkozy et des contre-pouvoirs supposés, tant de casquettes et si peu en dessous, ...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.