3
Commentaires

Vidéos, chasse aux Fake News : Facebook n'en finit pas de (se) payer la presse française

Et encore un financement de Facebook pour la presse française ! Le Canard Enchaîné s'emportait ce 3 janvier contre l'argent que reçoivent certains médias français du géant américain pour débusquer les fausses informations diffusées sur le réseau social. Une information qui n'a rien de neuf, le partenariat datant du printemps dernier, mais qui continue à interroger sur la place grandissante des GAFA dans la presse.

Derniers commentaires

Je partage l'agacement de Bruno et Constant Gardener (un peu paradoxal chez ce dernier, du coup :-) ) Elitisme, soumission, peut-être pourrait-on ajouter "colonisation culturelle". Nous sommes largement colonisés. Et de façon parfaitement consentie, hélas.

N'est-ce pas de l'élitisme?
Certainement pas.
Un témoignage de soumission, plutôt.
Quand on utilise ce terme (alors que, comme vous le dites, il existe en français des expressions parfaitement explicites), on adopte le concept foireux, en particulièrement l'idée que les fausses nouvelles, les intoxs, la propagande, ne sont le fait que d'officines étranges ou étrangères, et jamais des médias ou des institutions officiel-les.
Par exemple, l'existence d'armes de destructions massives* en Irak en 2003 n'est jamais qualifiée de fake news.

(*) A ce propos, utiliser l'expression armes de destruction massive est un autre témoignage de soumission à la propagande états-unienne : quand les armées états-uniennes bombardent à l'uranium appauvri ou au phosphore blanc, ils n'utilisent pas d'armes de destruction massive. Une expression qui n'a jamais été utilisée non plus pour qualifier les bombes d'Hiroshima et de Nagasaki, le napalm ou l'agent orange dont on a copieusement arrosé le Viet-Nam.
Pourquoi ne pas écrire "vérification des faits" au lieu de "fact checking"? Comme s'il fallait avoir honte d'écrire français alors que l'emploi de l'anglais n'apporte aucun sens supplémentaire? N'est-ce pas de l'élitisme, alors que la très grande majorité des français ne maîtrise pas l'anglais?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.