157
Commentaires

Valsiner, manauder, sarkorite... : dictionnaire des mots de l'été

La chronique d'Anne-Sophie Jacques sur ce bon vieux Charles Boycott se concluait par l'appel à un jeu : inventer des noms communs dérivés des noms propres.

Derniers commentaires

Normaliser : voter à gauche
Delaruepharingite:
Maladie qui pousse a aspirer plutôt qu'a se moucher
ex: je le sent en forme le président il n'aurait pas une delaruepharingite
argot: delaruefariner,
Il y a 2 jours, je suis allé faire un tour par là. J'en ai éprouvé un sentiment particulier, rare et précieux.

Alors, pour définir ce désir qu'on a de ressembler à ceux dont l'attitude face à l'adversité combine humanité et dignité, je propose le gillesklein.
Avoir cette aspiration à être un homme (avec une majuscule), à se tenir debout et marcher droit malgré tout, c'est avoir le gillesklein.
Berliner : Rouler sa caisse et déraper contre le mur sans assurance et en perte totale de contrôle.
sarkozizi: micro-pénis

Auvergnose: surdose de propos racistes à l'endroit des Auvergnats hâlés

séguélade: sentence idiote faussement humoristique. Syn: primate joke

pujadase: enzyme stimulant la production capillaire

tellysavalase: enzyme inhibant la production capillaire

jeansarkozysme: passe-droit, faveur, piston à fiston
Ex: Pierre Sarkozy a-t-il bénéficié d'un jeansarkozysme?

vincentdelermite: grave allergie aux artistes sans talent
Ex: J'ai fait une grosse éruption de vincentdelermite en écoutant Cali, j'ai dû aller chez mon delermatologue

jeanpierrepernose: grave lésion du cerveau humain disponible

Quartier Besson: Dénomination du lieu où siège le Commissariat Général aux questions Auvergnates

finkielcrotte: émission nauséabonde visant à faire fuir les internautes
S'admurer: s'inventer un rôle historique.
ex: Les hommes d'état qui écrivent leurs mémoires s'admurent toujours un peu.
Lévyter : dire un tas d'énormités en parlant très fort et en agitant les bras pour exprimer des clichés défendus par un front qui n'a rien de national
Au secours ! elle lévyte sur France 2

D'ailleurs comme c'est bizarre, ce grandébat sur l'identité nationale tourne à un grandébat sur l'immigration...
Sarkoser ou sarcauser : ( v. intr ) : " croire que pour causer peuple, il faut causer mal ". Penser être adapté à l´auditoire. Cit :" Il sarcausait à tort et à travers, et on entravait que dalle à c´qui disait"
Sarkaille : personnage politique présentant cinq (5) caractéristiques permettant de l'identifier à coup sûr, et qui sont :
1- il est hargneux comme un certain vizir de bande dessinée ;
2- il est grossier et malpoli avec les faibles, amical et obséquieux avec les puissants, voire, parfois, un peu trop familier ;
3- il est extrêmement démagogue, et balaie toutes les convenances, les conventions et les règles du jeu ;
4- il ne parle pas français ;
5- il est comme les démons ; il ne vient que si on l'appelle, et il ne lâche sa proie qu'après un puissant exorcisme.
Exemple, Berlus*/*i : il ne ne parle pas français, il est toujours là, il est méchant, omnipotent, omniprésent, vulgaire...
Quelqu'un d'autre ? Je ne vois pas. Et vous ?
...
Sarkome : tumeur maligne se développant aux dépens du tissus démocratique, par prolifération d'éléments immatures. Il apparaît suite à l'irruption d'une, voyez-vous ça, sarkaille.
Symptômes : mensonges, contre-vérités, détournements de sens, citations incomplètes et foutage de gueule, tout en restant poli bien entendu.
Etiologie : apparaît fréquemment sur des terrains affaiblis par de trop longues années d'immobilisme et d'incréance.
Evolution : en l'absence de projet fédérateur, le Sarkome s'installe, et devient lui-même LE projet.
...
Heesayer : ( v.tr ori inconnue ) : tenter de faire croire que l´on connaît à fond son sujet tout en prétendant que l´on doit un futur emploi à cette connaissance approfondie. Cit : J´heessaye de valsiner, mais c´est dur
princenez : n.m, orig. Princen, n. propre (?). France, XXIe.

Accessoire censé protéger un président de la République Bananafrançaise, Nicolas Sarkozy dit Son Mari ou Not'BonMait', de l'odeur de mécontentement général dégagée par internet.
politiquement correct : locution. synonyme de censure. " la nouvelle censure eut tellement honte d´elle-même qu´elle s´inventa un mot pour se définir : politiquement correct"
Askolovitchhhhhhhh: (interjection. de l´espagnol" que asco"-quel dégoût-) bruit furieux assimilable à un long éternuement matinal, dont l´unique fonction est d´ajouter du bruit au bruit, et d´empêcher les voix dissonnabtes de se faire entendre. Ex : Sarko est un Askolovitchhhhhhhhh . par extension, un askolovitchhhhhh est considéré comme lapidation médiatique. Ex "Siné a subi un askolovitchhhhhh."
Askolovice : vice particulier, consistant à longuement passer sa langue sur le fondement rugueux des puissants à talonettes (et celui de leurs proches)
Le retour de maître Capilo : D.Schneidermann a t'il oublié son rasoir en camping?
Pendant qu'il laissait la Brabant pousser au travail tout l'été. C'est scandaleux.

Bravo à elle , et aux @sinautes pour ces définitions débordantes d'imagination.
Allez j'en propose une :

Cinéma Un casting tibétain : Une pléïade de bonzes-acteurs, qui en plus ont toujours le beau rôle.
Doménécherie (N.M.) : Action consistant, suite à un échec professionnel, à détourner l'attention en jouant sur la corde sentimental. Par ext. Se servir de sa vie privée pour masquer son incompétence. Variante : "Raymondiserie".

Estelledenisme (N.F) : Attitude féminine consistant à serrer les dents et tirer la gueule lorsque son gros lourd de fiancé se livre à une doménécherie après une grosse branlée.
PEHEMORAUïR : Se dit d'un fondu des horodateurs télévisuels, qui tel le lion, bondit sur le reportage dès qu'il a derushé une perle journalistique et en dresse le PV.
Promptologue: n.m métier consistant à analyser les informations de l'AFP ou des journaux afin d'en restituer la substance essentielle dans le but de l'ingérer aux médias télévisés au travers du prompteur , ce dit aussi d'un journaliste peu scrupuleux....
Gindenspergeriser v. intr. : Passer dix minutes par jour minimum à épeler son nom au téléphone. Etym. De Sophie Gindensperger, journaliste d'@si.

on doit prononcer comment ?
guinndeunchpergueuriser ou juste simplement comme ça s´écrit ? ou c´est comme on veut ?
Mincchia: (n.f. prononcer minn-quia) virus extrêmement nocif qui s´in troduit dans les organismes et les rend amorphes, sans défenses. Il se propage sous forme d´écrit ou de verbiage.
Ex :" depuis que le Monde a la mincchia, ses lecteurs ne comprennent plus les articles qui y sont écrits. La fébrilité du journal le rend vulnérable a des attaques exogènes."
[large]Pépédéale[/large] : n.f courant , prendre une-, mettre une-, exprime le fait d'être mis à l'écart pour cause de ringardise avancée; être prit à son propre piège, cit : "je lui ai tout donné, les plus beaux mois de ma vie mais il m'a mis une pépédéale sans aucun regret" (Rachida Dati, Mes Mémoires à moi,2009)
Effectivement je me suis bien trompé, je voulais évidemment dire brunisateur et non burnisateur mais quel beau lapsus (écrit!) tout de même. ^^
Je sais que ça a été déjà utilisé mais je le met quand même :

burnisateur : (n.m) puissant fumigène
Et "asiner" de asinus, âne, c'est possible?
Bon d'accord c'est mauvais mais je suis de très mauvais poil avec l'affaire de Siné. Bien sûr c'est pas le seul truc mais ça nourrit les carquois.
Fnarc: Agitateur depuis 64. Entreprise spécialisée dans la distribution de produits culturels, le négoce de la coca et la marche au grand air. Ex: "C'est la dernière fois que je vais à la Fnarc..." Ingrid Bétancourt.
Gilleskleiner : alimenter le contenu d'@si et l'activité des forumisants 7/7 pendant le mois d'août (définition prolongeable en septembre, octobre, et plus bien sûr, on aime bien ses papiers et ses réactions). Pour encourager ses collègues de micro : merci aussi pour les analyses aoûtiennes, on adore de telles par@sites !
Fillonir: occuper un poste dont on en a vidé la substance. (Syn. être mis au placard, se faire placardiser). Ex: "François était heureux du nouveau poste que la gouvernance venait de lui offrir. Il ne savait pas encore qu´il filloniserait quelques mois plus tard à cause du petit Nicolas."
Rien à voir, mais une nouvelle personne quitte Le Post...
http://www.lepost.fr/article/2008/08/18/1246056_je-tire-ma-reverence.html
C'est l'hécatombe...
gouvernance(n.f. Ang. ancienn.gouvernement) : "Il s’agit du processus par lequel les organisations humaines, qu’elles soient privées, publiques ou civiques, prennent elles-mêmes la barre pour se gouverner" (Cit.agora). Autrefois, on utilisait le mot gouvernement, assemblée de ministres nommés à la suite d´élection démocratique. Ce mot étant devenu obsolète, on lui préfèrera à partir du XXIe siècle la gouvernance, issu du monde de l´entreprise. Ex: La gouvernance de la France décida d´augementer le prix du gaz et de l´électricité afin de gonfler artificiellement le prix des actions en vue de la privatisation d´EDF et GDF. (Citation. " GDF ne sera jamais privatisée" N.Sarkozy. 2006)
Poutiner : promettre quelque chose et faire le contraire.
Ex : après un poutinage fameux en Géorgie, le président Medvedev adressa ces quelques mots à Nicolas Sarkozy : "Caucase toujours, tu m'intéresses !"
Après de point Godwin, le point Bogdanoff adressé aux "jargoneurs" ?
Aliomariser, v.intr. : Faire croire qu’on s’occupe de l’intérieur. Ex : “Comme Sarko fait l’extérieur Kouchner aliomarise…”

Bacheler, v.intr. : Se maquiller comme une voiture volée. Ex : “Si tu bachèles comme ça tu sors toute seule, j’veux pas passer pour un maquereau !”

Bertrander, v.intr. : Etre solidaire avec les riches et faire bosser les pauvres pour rendre les riches plus riches encore. Ex : “Putain ! Il a foutu une énorme surcharge de boulot à son personnel sans en lâcher une, il bertrande ce mec !”

Borloo, n.m. : Coup de l’étrier. Ex : “Burp ! Allez un p’tit borloo pour la route !”

Boutiner, v.intr. : Laisser les pauvres sous les ponts en espérant le secours du ciel. Ex : “Benoît XVI boutine à fond, il pète dans la soie et il filerait jamais une thune à un faucheman dans la rue !”

Darcosser, v.intr. : Travailler dur pour tenter d’obtenir le Certificat d’Études Primaires. Ex : “Toto darcosse, mais je crois qu’il va se planter quand même, il a de la gelée de groseille à la place de la matière grise, cette andouille !”

Horteufer, v.intr. : Mal se conduire avec les étrangers. Ex : “Ce salaud a dit à un Africain : si t’es pas content rentre chez toi, il horteufe !”

Idraquer, v.intr. : Ne rien vendre à l’étranger (Sarko fait semblant en jouant les carpettes devant les dictateurs, mais les promesses qu’il obtient ne sont pas suivies d’effet). Ex : “Même en caressant les Chinois dans le sens du poil, en ne recevant pas le Dalaï Lama après avoir reçu le colonel Kadhafi, Sarko n’obtient que des promesses non suivies d’effet, il idraque !”

Lagarder, v.intr. : Creuser le trou de Bercy ou veiller à l’accroissement de la dette. Ex : “Sarkozy lagardait déjà très bien quand il était aux [s]finances[/s] écrans plats !”

Laporter, v.intr. : Gagner plus en perdant plus. Ex : “En se cassant avec la caisse après avoir plombé la boîte Serge Tchuruk et Patricia Russo ont laporté à fond !”

Pecresser, v.intr. : Tenter de ressembler à “Belle” dans “La Belle et le Clochard”. Ex : “Elle a pris rendez vous avec un chirurgien, elle veut pécresser !”

Santiner, v.intr. : Fumer des Montechristo dans des lieux qu’on a législativement rendus inaptes à ce genre de petits plaisirs (sous peine de lourdes amendes). Ex : “L’imbécile, il a santiné, résultat 450 Euros pour lui, et 1500 Euros pour son boss qui avait laissé traîner un cendrier, la totale !”

***
Sarkoziiiiip: n. m. Glissade (dans les sondages).
@la rédaction
c'est quand qu'il y a un refresh pour voir les nouvelles entrées du dico ?
Jacklanguir. V.intr. : Se distinguer à tout prix au sein d'un camp politique pour ne pas être entraîné dans la chute de celui-ci. Par ext. : Tenter par tous les moyens de ne pas sombrer dans l'oubli. Ex : "Qu'est-ce qu'il va jacklanguir, Sarkozy, quand il ne sera plus président !"
Carlatanerie : objet de piètre qualité dont une promotion martelée assure pourtant la haute qualité.
Ex : Cette Manaudou, c'est une carlatanerie ?
Monforter. Mot français apparu en août 2008, lors des JO de Beijing. Réconforter une pauvre nageuse française en pleine noyade avec force de trémolos dans la voix.
2ème définition possible. Essayer de convaincre avec encore plus de trémolos dans la voix une nageuse française médiatique et électrique de ne pas abandonner la natation car les médias ont encore besoin d'elle plus que la natation.
Henriguainir : tenir des propos du XIXe siècle bêtes à manger du foin.
Ex : Il henriguainit à Dakar ; il ne s'en mordit même pas les doigts. Quel fat !
Rioufoliser (étym. : Ivan Rioufol, éditorialiste décédé écrivant toutes les semaines dans Le Figaro) : dégager d'assez rances fragrances.
Ex : Il rioufolait salement de la gueule ; je fis un pas en arrière (F. Dard, San Antonio au Centre de rétention).
Dieudhonnir : dire tout et son contraire. Ex : Le laïcard anti-raciste dieudonnit doublement : il fit baptiser sa fille, et Le Pen en fut le parrain.
nabiser: (v.intr) prétendre défendre la liberté d´expression par le biais de l´outrance et en empêchant ses interloculteurs de s´exprimer. par extension Confondre vulgarité et liberté d´expression..
Alainbernardite (n.f.) : Développement anormal de la cage thoracique et des épaules.
Cette difformité touche plus particulièrement les nageurs, mais peut se rencontrer chez les sportifs d'autres disciplines.
On considère généralement la rafaelnadalite comme une forme bénigne d'alainbernardite, mais dont l'évolution est à surveiller.

NB. Le terme peut s'appliquer à toute autre partie du corps. Il existe des alainbernardites du mollet (campeurs), de l'avant-bras (Popeye), de la tête (Raffarin).
Au sens figuré (prendre la grosse tête), on utilisera plutôt alaindelonite.
Kouchnerrer :
- Politique : errer sans savoir quelle ligne suivre pour finalement toujours suivre la ligne du chef sans jamais oublier de se prévaloir de son libre arbitre . Voir aussi Ramayader.
- Politique : corriger sa trajectoire.
- Medias : se mettre en colère sur un plateau de télé ; perdre son sang froid, "perdre ses nerfs".
- Medias : "réprimander" une rédaction. Se dit d'un directeur de l'information lorsqu'il "réprimande" des journalistes pour avoir diffusé un reportage qui n'a pas plu à un membre du gouvernement en place. Synonyme édulcoré de "karcheriser".
avant projet de loi(n.m.) technique consistant à lancer une nouvelle auprès du public pour en évaluer la réaction.syn. feedback (ang.).
le jacquencore : jeu de mots apparu sur le forum d'@si en été 2008 et ayant entrainé une épidémie de créativité linguistique chez les @sinautes devenus addictes au jacquencore
Lévyter ( de Bernard-Henri ou Elisabeth) : observer de haut, parler du haut de sa grandeur, planer au dessus des basses contingences...
J'avais commis [large]ça[/large] il y a quelques temps.

PatriceNoDRM
Il doit y avoir un bon potentiel de ce coté-là:

Bernard Tapie, Doc Gyneco, Bernard Kouchner, Christine Ockrent, David Douillet, Bernadette C., Bernard Pivot, Fogiel & Ardisson, Dieudonné ...

Définitions à pourvoir.
Lagader: confondre recette et bénéfice. par extension : se mentir à soi même Ex :" j´ai fait faillite en lagardant"
Lagarde : confusion devant une liste de chiffres. Argumentaire erroné Expression:" Lagarde ment mais ne se rend pas. "
Jubiler: propre à un ministre des finances qui croit qu'une hirondelle annonce le printemps
Dépressif : adj: être de gauche et écologiste
Hurluberluer : v. trans. Envoyer un gros missile à ses interlocuteurs dans les première minutes d'un échange. Ex. : (sur l'affaire Danone) Ce qui est amusant (...)c'est le manque de réactivité du site.

Foromer : v. trans. Parler pour ne rien dire ou pour être 2.0. Ex. : Je suis tout à fait d'accord

Schneidermanniser : v. trans. S'entourer légalement de jolies collaboratrices. Antonyme : Khadafier
On dit le point Godwin ? je croyais Goldwin.
Gagner de l'or, c'est déja difficile mais alors Dieu ...
Oui,


Déf : ce mot se passe de définition après avoir ingurgité la lecture d'au moins trois éditoriaux du sieur Joffrin.
j´aime bien mon apather , il est pô la, sniff
( m´enfin , bon, j´ai pas mal d´apports retenus, je ne me plains pas)
EXCELLENT...Et si vrai que j'ai fait le test en donnant uniquement quelques definitions et en demandant le nom s'y rapportant... mes cobailles ont eu du talent !
Pour les amateurs de football, le jeu a été lancé cet été par Tony Cascarino avec son "to Malouda".

http://www.timesonline.co.uk/tol/sport/football/international/euro_2008/article4100554.ece

". Definition: to wander around the pitch without urgency or purpose
...
France were Maloudering around as if it was a friendly match"
Comme c'est étrange... Je constate que mon "brabantiser" n'a pas été retenu par la rédaction, pour des raisons que je comprends tout à fait. Je propose donc une autre définition afin que cette fois-ci brabantiser puisse entrer dans le dicod@si:

Brabantiser v. intr. : tenter de masquer les traces compromettantes d'un passé (lycéen mais pas seulement) qu'Internet a fait émerger à ses propres dépens. Pour brabantiser, j'ai choisi d'intervenir sur le net sous le pseudonyme d'Hurluberlu(un @sinaute)

Je propose un truc encore plus classe:

Brabant n. f et n. m: nom mystérieux et envoûtant évoquant ordre et beauté, luxe, calme et volupté. "Le château et la lande étaient jaunes et je n’avais pas attendu de les voir pour connaître leur couleur car, avant les verres du châssis, la sonorité mordorée du nom de Brabant me l’avait montrée avec évidence" (MARCEL PROUST) (Véridique: source)
Oui, mais alors le jeu il est fini ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.