142
Commentaires

Val ? Peyrefitte, plus Guillon

Le match, enfin ? Le vrai ? Après six mois d'embuscade

Derniers commentaires

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g1HBGIx5UjyED1rpk5Ktfn8F7x9Q
Les attaques personnelles continuent : « Stéphane Guillon a privatisé l'antenne à deux jours de la première de son spectacle et je trouve ça inacceptable. »
Et sinon : « On a été globalement rassurés mais on reste vigilants », dixit un journaliste de la SDJ.
il n'y a décidément que les gens très naïfs pour s'imaginer que Val avait perdu sa capacité de nuisance. depuis peu, le changement de direction à FI commence d'ailleurs à se faire sentir, l'empreinte de celui qui se contente de citer les grands philosophes (difficile de trouver quelque chose de personnel dans les quelques écrits qu'il a commis et que j'ai lus) devient peu à peu perceptible. l'opération "lissage" est commencée.
Une couille molle et une couille douloureuse , franchement Hees Val !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Pas TOUCHE à Mermet, sinon il va falloir prendre Radio France d'assaut.

D'ailleurs Daniel, (Schneiderman), à quand une émission consacré à l'autre Daniel ? Son émission est unique en son genre (même si il n'y a pas d'image)
Toujours pas fan de Guillon non plus, mais je l'ai trouvé effectivement assez saignant et malin ce matin (sauf les "bite couille" inutiles) !
Merci et bravo Guillon, il est un des rares à s'indigner du sort fait à Simon Tivol. J'ai écrit à la direction de la radio pour poser la question sur sa disparition, je n'ai pas eu de réponse.
La rentrée risque de nous réserver de mauvaises surprises, le pire est envisageable pour Mermet, Guillon, n'en parlons pas.
On peut se souvenir de la manière dont J-L Hees a viré du jour au lendemain Martin Vinclair pour sa chronique sur les labos pharmaceutiques.
Val et lui vont vouloir faire le ménage pour satisfaire leur actionnaire, le propriétaire des impôts..., celui qui en dispose en toute liberté et quiétude. Pour l'instant. Mais tout a une fin et il existe internet et comme Daniel, l'autre Daniel, celui de France inter, pourra continuer son travail utile, même si parfois contestable, ailleurs. De même pour Guillon.
[quote=Daniel Schneidermann]Le moindre dérapage verbal du directeur fera donc l'objet d'une chronique en temps réel. Un match de ce genre est sans précédent connu, et son issue imprévisible, ...

Un match qui va attirer des tas et des tas d'auditeurs attirés par l'odeur du sang certes ... mais des auditeurs tout de même.
stephane guillon s'améliore, il fait son boulot,


c'est triste de constater qu'il ou quel certains humoristes ou chroniqueurs fassent le boulot de la gauche!!
Admirons l'élégance de la phrase de Hees dans l'interview du Point : Je dis souvent aux salariés : "Il fait froid dehors."
Acquérir la rhétorique de son maître en si peu de temps, çà méritait bien une Légion d'Honneur!
Le niveau de l'argumentation est également digne de son bienfaiteur : "puisque Guillon ne critique pas ses patrons de Canal+, il ne devrait pas me critiquer". Pour ce petit monsieur, bien sûr ce n'est pas parce qu'il est critiquable qu'il est critiqué.
Et dire que çà va marcher! On va oublier les raisons de la colère de Guillon pour gloser sur ses émoluments ou sa relation avec Canal+.
Le mic-mac politico-copinage, c’est du donnant donnant…
Alors normal de recevoir la « Légion Donneur », surtout si on déroule le tapis pour son suzerain.

Rédigeons une pétition pour octroyer une « Légion Donneur » à toutes personnes appartenant à la caste des cire-pompes.

Note au comté orthographique du site :
Des cire-pompes (sans "S" à cire qui est un verbe)
LA CHASSE AUX SORCIERES COMMENCE. SINé avait raison ,VAL est un opportuniste de la pire espèce , pret à tout .Comme tous les lèches botte du roi des tallonettes.
C'est consternant. Mais il ne faut pas vraiment s'étonner, après le calme plat, (presque, se souvenir du renvoi de Pommier) histoire que tout le monde baisse la garde se dise finalement il ne passe rien de tout ce qu'on craignait, la chasse aux sorcières va commencer, jai vraiment très peur pour Mermet, plus que pour les humoristes qui ne sont que des humoristes, Mermet est journaliste et toutes ses émissions sont de véritables reportages sur tout ce qui fâche avec le capitaliste et la finance partout dans le monde et leurs conséquences, c'est sûrement lui le plus gênant. Que nous restera-t-il s'il s'en va et que fera-t-il ensuite lui et son équipe de journalistes modestes et géniaux. C'est la question qui me taraude le plus.
Jean-Luc Hees rétorque sur lepoint.fr.

Extrait : « J'aimerais aussi rappeler à Guillon que je ne l'entends pas souvent dire du mal des patrons de Canal + , ses autres employeurs. Et pour cause : s'il se le permettait, eux ne réagiraient pas comme nous. Et il perdrait ses 40.000 euros par mois ! »

Ça vole haut…
zut... correction : pas les invités du jeudi matin , mais du lundi, mardi, mercredi matin...
@crabouif

Je n'ai pas trouvé le discours, juste l'article du monde où Val tente déjà de se corriger sur cette phrase

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2010/01/07/a-france-inter-philippe-val-imprime-sa-marque-face-a-une-redaction-mefiante_1288651_3236.html#ens_id=1250641
Je crois que ça veut dire que Val à la tête de france inter, c'est pareil que quand peyreffite ministre de je ne sais quoi s'occupait de l'info, sauf que là, on a droit à Guillon comme "fou du roi"
un fou du roi, d'ailleurs ça n'est pas la démocratie. Il y en avait déjà de cinglants à la cour de François premier... et ça change, quoi, dans le fond ?
Juste un divertissement histoire qu'on ne regarde pas là, où il faudrait... d'ailleurs si je comprends bien, Guillon n'est pas le premier viré; il ne le sera qu'en dernier, quand tout le sale boulot sera fini... sale boulot, auquel sans même en avoir conscience, il participe... sa sortie télé (magnifiquement reprise par François Morel) sur les invités du jeudi matin montre bien à quel point il n'a pas compris grand chose...

Enfin ce combat que vous nous annoncez Daniel, je m'en réjouis, ça nous permet au moins de suivre toutes ces magouilles, et d'être moins manipulés... Et bien que comme Kawouede, je suis bien plus fan de Porte et Morel, je leur exprime à tous trois, mais aussi bien sur à Mermet qui sautera bien avant les fous du roi, et à tous les autres que je connais moins bien tout mon soutien
Dommage que ce soit Guillon qui doive monter au créneau, car tous les points évoqués dans sa chronique auraient du provoquer un mouvement de grève générale pour demander la démission de Val.
Cette radio est celle de l'auditeur et de personne d'autre et je pense que le problème du boycott va hélas s'imposer.
En tout cas Guillon ce matin n'était pas drôle mais courageux .
Ce qui est très drôle c'est que Val va devoir perdre la face en le virant ou perdre la face en le supportant.
[quote=Daniel Schneidermann][...] Stéphane Guillon. L'humoriste, premier sur la liste noire présumée, semble avoir décidé de mourir en pleine lumière [...]

Les exécuteurs des basses oeuvres agissent toujours dans l'ombre, en espérant ne pas être vus.

La lumière est la seule protection de Guillon. Sera-t-elle efficace ?

PatriceNoDRM

[tchd.fr - la WEB-TV dédiée à ceux à qui il reste du Temps de Cerveau Humain Disponible]
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer cette phrase : "Le sarkozysme à France Inter, c'est Peyrefitte, plus Stéphane Guillon." ?
Je compatis à l'avance à son éviction d'inter. Bien que je n'apprécie pas l'humour de Guillon, faut dire qu'il en a, des "couilles", cette fois-ci.
Vous ne croyez quand même pas sérieusement que Val lui ferait le cadeau de l'aura du martyr?
Tu as raison, tu préfères sûrement l'humour de Bigard.
Pas à dire, son comique " réfléchi" est inégalable,
oust Guillon;-) et je compatis pas, tu es.... trop !
gamma
@pompastel : 2 solutions :
- l'escalade (dans la revendication [légitime]) et le renvoi par Val via d'autres autorités hypercompétentes du trublion -> scandale qui ne construira pas simplement l'aura du mauvais bougre mais desservira la hiérarchie (inter n'est plus impertinente? Comment ça?) ;
- l'estouffade, Val ne relève pas, fait un petit peu de calînothérapie à l'endroit de Guillon, loin d'être indomptable, et on en parle plus.

Personnellement, j'ai peur que le second scénario ne soit plus probable, c'est pour cela, @Gamma gt, que je me réjouis très sincèrement de cette liberté de ton employée devant l'employeur, bien que 90% des vannes creuses dudit clown me fasse modérément rire. Je suis d'autant plus inquiet que Porte n'a pas réagi ce midi au fou du roi. Un oubli, peut-être...

Ah, et oui, naturellement, Gamma, j'adore et me prosterne régulièrement devant la finesse d'esprit de feu Bigard, reconverti, est-il besoin de le rappeler, en conspirationniste anti-américain.
le turn-over dans les média, rien de vraiment neuf .... effectivement depuis que la télévision existe !
même Zitrone avait été mis au placard ??!!!!!!!
c'est dire si un discours zitronien sur princes et princesses pouvait sembler subversif non ??
la seule certitude c'est que ce sont néanmoins toujours les mêmes que l'on retrouve partout mais..... ailleurs.....

ceux qui ont déjà fui Charlie Hebdo cause Valdiktat, fuiront France Inter itou !
voilà tout !
et quand l'audimat dictera sa loi c'est Val qui valsera !!
darladirladada...
.....tant qu'y a du soleil et des nanas hein !
Val , Guillon aussi con l'un que l'autre ! Aucun intêret .
Rien d'autre Daniel ??? Week end difficile ??
Va y a voir du sport cette année à Inter. Je me réjouis d'avance :D
En plus, Morel est en très grande forme aussi. Il a eu du mal a trouver ses marques au début je trouve, mais depuis quelques temps c'est du bonheur. Et Porte ne lache rien non plus !
Ça va peut-être pas durer longtemps mais ça promet de savoureuses chroniques de 7h55, si les compères Porte et Morel pouvaient en rajouter aussi ce serait le top, en attendant que la station perde un maximum de ses actionnaires-auditeurs.
Est-ce qu'on pourrait avoir quelque part le discours de Val dans lequel il parle de l'actionnaire, je n'aime pas trop les phrases sorties du contexte, il dit l'actionnaire, ce qui ne s'écrit pas "Sarkozy", à ma connaissance, l'actionnaire est surement l'état, qui existe encore non ? indépendamment de Sarko. Pour moi l'amalgame entre actionnaire et Sarko est dans les réactions pas dans la phrase, après on peut aussi discuter pour savoir si l'objectif d'une radio est de satisfaire son actionnaire, quel qu'il soit, mais c'est un autre sujet...

Quelqu'un a-t-il donc un lien vers le discours complet de Val ?

Merci
ma position sur le sujet, c'est que le projet de nomination du président de radio-france, et de val à france-inter, c'est moins de verrouiller la ligne éditoriale, que de dégoûter l'auditeur de la station jusqu'au rejet, et de le faire fuir vers de nouveaux horizons hertziens.

on verra bien le 19 janvier
Du mal à imaginer - à la lumière de son passé iconoclaste - qu'une partie de Philippe Val ne soit pas "bon public" face au talent de Guillon...
Radio France et ses actionnaires ?

Très bonne question de VALorisation :
1- Quel est le statut juridique de « Radio France »
2- Son Budget
3- Le Budget de France Inter

Rappelons que l’ « AUDITEUR », ne paye pas de redevance
(de mémoire, il semble me souvenir que lorsque la redevance télé était de 100 Francs, la redevance radio était de 40 F).
La redevance radio a été supprimé dans les années 70’ (à confirmer).

Aujourd’hui c’est la redevance Télé qui paye le Budget de Radio France.
Que rapporte cette redevance et quel est le pourcentage affecté à la radio ?
Bonjour,
Un nouveau slogan pour France Inter :
"Parle plus bas car l"'actionnaire" pourrait bien nous entendre"
La mafia se réveille.
Je ne suis pas toujours fan de Guillon, mais faut reconnaître que sur ce coup-là je lui tire mon chapeau !
À noter que la chronique de Guillon faisait échos à la reprise qques minutes auparavant de la devise du Canard "la liberté de la presse ne s'use que si l'on en sert", par Thomas Legrand, que ce dernier reprenait à sa sauce, à propos de la Cour des comptes et autres institutition dont le fonctionnement de contre-pouvoir dépent grandement de la volonté des personnes de s'emparer de leurs attributions.

On se réjouit d'avance du matche d'un Val, bien prompt à donner la gaule pour se faire battre / Guillon...

PS : la sortie sur Hees de Guillon sonne un peu comme une spéciale dédicace à Françoise Fressoz ?
La "drôle de guerre" entre les nouveaux gouvernants de France Inter et une grosse partie des auditeurs est donc terminée. En parlant de "l'actionnaire" à satisfaire, Val a annoncé la couleur. Tivol a fait ses valises, premier à grimper dans la charrette. Celles de Guillon semblent prêtes, et si j'étais Mermet et Legrand...
Enfin un peu de sport sur France-Inter.
Reprise en mains par le pouvoir des médias, c'est qu'il faut se tenir prêt pour 2012. il faut donc mettre en place des journalistes béni-oui-oui aux créneaux clefs, deux ans de messages sirupeux pour que le public chausse les lunettes en relief rose bonbon au moment de mettre le bulletin de vote dans les urnes.

http://anthropia.blogg.org
Mouais. Peut-être. Pour compléter le tout, faudrait dire que Marianne n'est pas forcément un canard sarkoziste, que Renaud Dély a fait un livre en 2008 sur "Sarkozy et l'argent roi" bref que le choix de Philippe Val n'est pas pro-sarkoziste (par contre Val trahit un de ses chevaux de bataille dans les éditos de Charlie Hebdo : la croisade anti-foot ;-)) AJOUT : ah si y a cette affaire d'un livre torchon sur Besancenot qui ne le grandit pas trop, vu par Sébastien Fontenelle

Au fait vous avez dû le connaître Dély, à Libération de 2002 à 2006, si vous lui reprochez qqch vous le nous diriez ?

Mais si j'ai du mal à me faire une idée c'est aussi que j'ai encore une fois écouté France Culture ce matin : Jospin bien cuisiné par des journalistes, sur des sujets autres - Mitterrand et le mitterrandisme, le socialisme et la gauche... - que les petites phrases du quotidien.
Demorand : "Merci, Stéphane Guillon. Et à demain... Peut-être... Hin hin...".
Quel esprit, quel panache...
Qui Val le chasse, Peyrefitte sa place !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.