15
Commentaires

Rafles anti-migrants, les activistes US s'organisent en ligne

Déjouer les ruses des policiers, savoir où et quand les arrestations sont les plus fréquentes, connaître les numéros d'avocats et les lieux où se réfugier en cas de danger... Depuis l'annonce par Donald Trump de rafles massives dans plusieurs grandes villes des États-Unis, militants, élus et médias américains partagent conseils et informations aux sans-papiers - et cela semble fonctionner.

Commentaires préférés des abonnés

Merci de cet article qui nous donne, en même temps qu'une autre vision des États-Unis, de sérieuses raisons d'espérer. 


Plus un petit pincement au coeur: les médias qui donnent des conseils de légalité aux sans papiers... les flics qui renoncent (...)

Le fait qu'aux USA il y a une grande partie de la population qui dénonce les méthodes de Trump n'est pas une découverte pour ceux qui suivent les actualités de ce pays qui n'est grand que, en partie, parce qu'il a su ouvrir ses portes


Le fait que des (...)

"Avec d'autres élues démocrates issues de l'immigration…"

Quasiment la totalité de la population des USA est issue de l'immigration. Comme certains se sont plus à la rappeler à Trump, deux de ses trois épouses étaient des immigrantes illégales, venaie(...)

Derniers commentaires

Ce n'est pas exactement le sujet, et il est possible qu'un @sinaute en ait déjà parlé sur un autre fil -mais comment le savoir sur ce forum dépourvu de moteur de recherche ?- mais je tenais à saluer la mémoire de Johnny Clegg.

Chanteur engagé contre l'apartheid, dont les chansons ont été interdites sous le régime raciste, il avait été surnommé "le Zoulou blanc".

"Il nous a montré ce que cela signifiait d’embrasser d’autres cultures sans perdre son identité", a déclaré son manager. 

Une magistrale leçon de vie aux tenants de "l'appropriation culturelle".

chouette, Justine Brabant de retour pour des articles de qualité

Merci pour cet excellent article. 

votez pour qu'on puisse partager largement ! Et s'en inspirer. Car en France il y a pour les migrants et ceux qui tentent de les aider beaucoup de difficultés à avoir des informations solides sur leurs droits et la façon de les faire respecter.

Le fait qu'aux USA il y a une grande partie de la population qui dénonce les méthodes de Trump n'est pas une découverte pour ceux qui suivent les actualités de ce pays qui n'est grand que, en partie, parce qu'il a su ouvrir ses portes


Le fait que des religieux, des politiques, des associations, des médias et de simples citoyens se mobilisent n'a rien de nouveau sinon les formes souvent inédites de leurs actions


Mais hélas cela ne peut cacher la triste réalité : à chaque interview sur le tarmac de la Maison Blanche, dissimulant son incapacité notoire à parler autrement que par vociférations sous le vrombissement des rotors d'hélicoptère, Trump continue à proférer des menaces et des injures racistes, et une partie de la population s'en délecte


Trump mobilise les esprits tout en semant la peur (je ne vois hélas de comparable qu'en passant par le point Godwin l'atmosphère qui conduisit au Vel d'Hiv) et Trump sur qui ne cessent de s’agglomérer les pires preuves des pires méfaits (jusque ce weekend les preuves évidentes de racisme, de véritable soutien à l'ingérence d'un pays étranger, jusqu'à celles d'immonde collégialité avec un pédophile), Trump continue d'être là adulé par des millions de gens dont on se dit que s'ils en sont à un tel niveau de renoncement aux valeurs fondatrices des USA, s'ils en sont à un tel aveuglement volontaire, c'est que les USA vivent une crise dont on ne peut voir la résolution

Une crise d'autant importante que, à quelques exceptions près (un nombre infime), le parti Républicain soutient par son mutisme le fou qu'il a élu


Cette crise n'est d'ailleurs pas réservée aux USA : elle est la conclusion de décennies de pillage direct ou indirect des pays du Sud, que ce soit en Afrique, que ce soit en Amérique, et l'heure est venue...


Hommage à "deux des plus grands Sud-Africains de l'histoire"

lekhoved Johnny Clegg and Madiba

Merci pour ce très intéressant article.

"Avec d'autres élues démocrates issues de l'immigration…"

Quasiment la totalité de la population des USA est issue de l'immigration. Comme certains se sont plus à la rappeler à Trump, deux de ses trois épouses étaient des immigrantes illégales, venaient de pays considérés à l'époque comme des "shitholes", et l'une a fait venir de nombreux membres de sa famille par regroupement familial (un truc que Trump vomit).

Merci de cet article qui nous donne, en même temps qu'une autre vision des États-Unis, de sérieuses raisons d'espérer. 


Plus un petit pincement au coeur: les médias qui donnent des conseils de légalité aux sans papiers... les flics qui renoncent à entrer parce qu'on leur dit qu'ils n'ont pas le droit.. les lieux de culte et les écoles qui sont des refuges... Nous, on a Saint Bernard, les portes enfoncées sous prétexte de terrorisme, les médias collabos... 


Bon, on a aussi Cedric Herrou et ses potes, et les gens du Briançonnais...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.