32
Commentaires

Ursula Gauthier : expulsion de Chine, mode d'emploi

La nouvelle de son expulsion a été largement diffusée et commentée. Une quarantaine de journalistes a signé une tribune en français pour s'en indigner. Mais comment, concrètement, a-t-elle dû quitter Pékin ? Comment se sont passées ses "explications" avec les autorités chinoises ? Que contenait précisément l'article qui a provoqué le non-renouvellement de son visa de journaliste ? Peut-on dire qu'elle y "escamote la réalité du terrorisme ouïgour", comme l'ont avancé certains ? Quelques jours après son retour en France, nous sommes allés rencontrer Ursula Gauthier, ex-correspondante de l'Obs à Pékin.

Derniers commentaires

Connaissant des chinois, et ayant été en Chine je suis très étonné du discours de cette dame car j'ai pu constater à de nombreuses reprise les droits différenciés positifs envers les minorités en Chine et l'admiration et la passion que les chinois ont pour les ouigours en particulier. Mon séjour avait eu lieu au même moment que l'attentat dans la gare de Kunming et j'avais été étonné de la modération des gens au sujet de cet attentat assimilé uniquement à une minorité terroriste qui pour eux ne représentait en rien le peuple et la culture ouigour. (pour avoir discuté avec de nombreuses personnes dont des ouigours, on était même loin des discours violents tenus à l'égard des musulmans en France après les attentats de 2015) ...
Son affirmation que la radio américaine Radio free Asia (rien que le nom est tout un beau programme de propagande) serait la mieux informée sur ce qui se passe en Chine, lorsque l'on connait la politique américaine de destabilisation de la Chine (dont le financement des actions terroristes au Tibet par la CIA via les réseaux de l'un des frères du Dalaï Lama), cela pose des questions sur le point de vu de duquel s'exprime cette journaliste. je dis cela en considérant que par ailleurs, il est inadmissible que sa carte de presse n'ait pas été renouvelée.
donner une parole unilatérale sans aucune contradiction pour un problème aussi polémique me semble une erreur.

Sans parler de son explication sur les auteurs : 3 grand-parents et leurs familles ne peuvent pas être des terroristes. Par contre ils ont réussi à tuer entre 28 et 50 personnes ???
En admettant ne pas pouvoir aller sur place et se fier à une radio US de surcroît, comment peut-elle être crédible ?
Voice of America à déjà relayé des faits avérés, c'est pas pour ça que le reste est vrai.
Quand aux chinois qui surveilleraient ses écrits mais n'auraient pas pris la peine de lire son article original se basant sur une analyse d'un autre journal, non seulement il y a une contradiction (surveillance des ecrits mais pas celui qui semble être en cause) et en plus c'est tenter de nous faire croire que les responsables chinois seraient incompétents.

Si la décision de ne pas renouveler le visa peut être discutable (au final c'est le pays qui choisi quand même), ça n'a rien à voir avec une expulsion.
Impossible de répondre à autant de contre-vérités par Mme Gauthier bien évidement pas remis en question par une journaliste bien conciliante (bref pas de contradicteur)

Juste un ou 2 points:

Ravi de voir que pour Mme Gauthier, "l'incident" de Kunming était bien un acte terroriste.
Je vous invite à lire son article de l'époque. Il y avait la même rhétorique que dans celui de Baicheng d'aujourd'hui. C'est à dire pas de reconnaissance de la dimension terroriste et explication des motivations des terroristes sur 80% de l'article.
Bref, elle change son point de vue avec le temps... J'attends de l'écouter dans 1 ans sur l'attentat de la mine... Caricature, démagogie et mensonges sont à priori ses créneaux pour une journalise que toute la presse française défend.

Je précise il faut et il y a matière à critiquer les orientations politiques, économiques et sociales de la Chine mais un peu d'équilibre et d'objectivité serait bienvenue donc voilà mon 2ème point

Ravi de voir que la journaliste que dis je cette aventurière voire cette James *bond en herbe reconnait que sa source et unique source et Radio Free Asia (et une seule personne)
1° Quid de ce que c'est cette radio (bonne par ailleurs) ?
2° Quid de ce journaliste ?
3° Quid de ce qu'il se joue?

Quelques éléments ou début de réponse
- Organe privé financé par le gouvernement US et reconnu comme un bras armé du soft power américain (et un peu la CIA)
- Un journaliste réfugié par les US va toujours être l'objectivité incarné
- Il y a une vrai guerre économique et politique entre la Chine et les USA. Ces derniers très habiles et fin dans leurs orientations sont dans un dénigrement idéologique permanent de la Chine. Sur beaucoup de points, ils détiennent une part de vérité très pertinente. Ma seule tristesse est de voir la presse française faire du copier coller. Sur ce dernier point une seule exception, Ursula qui est allé dans la province... (C'est comme si je parlais des attentats de Paris car j'ai été au Bataclan écouter Calogéro en 2013 - mon dernier argument est de mauvaise foie mais un peu d'humour pour terminer mon post)

Arret sur Image est tellement bien et pertinent à l'exception des moments ou il parle de ce qu'il ne connait pas ou ne veut pas connaitre!


Amitiés
et oui, la liberté en Chine n'est pas la même que la nôtre ...
dommage qu'ASI et le nouvel obs soient censurés en Chine suite à cet article d'Ursula Gauthier;
le sujet des minorités dont celle des ouïgours est un sujet sensible pour la Chine;
a Chine a une étiquette comme pays où l'atteinte aux libertés, la démocratie sont malmenées;
elle essaie de redorer son blason sur ce thème: leur réaction tombe mal !
en tous les cas, cette histoire montre qu'Ursula Gauthier a mis le doigt sur quelque chose qui
chiffonne;

d'une façon générale, les mots terroriste et terrorisme sont complétement déformés;
vous n'êtes pas OK avec l'idéologie dominante: vous êtes un(e) terroriste !
c'est n'importe quoi; c'est valable aussi dans des pays autre que la Chine;
http://www.franceculture.fr/emission-l-invite-des-matins-chine-l-heure-du-doute-2016-01-13

Avec une délicieuse ingénuité, Guillaume Erner a commencé son interview de ce matin en s'étonnant que les chinois aient pu se sentir heurtés par l'article d'Ursula Gautier consacré à leur réactions suite aux attentats en France.
Peut être importe t il d'informer tout d'abord Guillaume Erner que le 18 septembre dernier, 50 mineurs chinois se sont fait massacrer à coup de machette par un commando de séparatistes ouïgours. Guillaume Erner a en effet peu de chance d'avoir été informé de cet attentat, puisque le 18 septembre dernier, il présentait déjà la matinale d'information de France Culture...
En cela, il faut reconnaitre que la rédaction de France Culture s'est comporté avec l'exemplarité de l'ensemble des médias français. D'ailleurs, même Ursula Gautier, correspondante de l'Obs en Chine, n'a pas consacré le moindre article pour informer ses lecteurs du massacre du 18 septembre, comme on peut encore le vérifier ici . Mais sans doute y avait il des sujets plus important à couvrir comme le voyage du président chinois aux Etats-Unis la semaine suivante, occasion pour elle de dénoncer les ravages du culte de la personnalité.

(Imaginons qu'une semaine après les attentats du 13 novembre, un journaliste chinois se soit scandalisé de la tournée promotionnelle du président français aux États Unis, c'est vrai que ça serait cocasse, malheureusement ça n'a pas eu lieu - dans la presse chinoise je veux dire)

Donc non Ursula Gautier ne parlera pas de ces 50 morts. Pas plus le au mois de septembre qu'en ce mois de janvier quand on lui repose la question. Remarquez, elle y fait une allusion indirecte dans son fameux article provocateur du 18 novembre en évoquant dans un encadré la répression impitoyable "contre les personnes suspectées d’avoir attaqué une mine de charbon il y a deux mois". Sans plus de précision sur la nature de cette attaque et son bilan.

(Imaginons encore qu'un journaliste chinois se soit avisé de dénoncer le "massacre" commis par les forces de police française dans une citée de banlieue de Saint Denis en novembre, "contre des personnes suspectée d'avoir attaqué un stade de foot" - ah oui ça serait cocasse, mais des articles comme ça ça n'arrive qu'en France).

Car oui, c'est comme ça pour nos journalistes : 50 chinois massacrés par des ouïgours, ça compte nettement moins que 50 nigérians massacrés par Boko Aram, qui eux même comptent nettement moins qu'une demi douzaine de californiens victimes d'un attentat.
C'est choquant et par contrecoup, ça la dérange Ursula. Je veux dire, que les chinois manifestent de la compassion pour les morts français, ça l'énerve. Qu'ils fassent la une de leurs journaux sur ces événements, qu'ils déposent des fleurs devant l'ambassade de France, qu'ils illuminent la plus haute tour de Shangai aux couleurs du drapeau Français...

(Imaginons que suite à des attentats en Chine, la France illumine la Tour Eiffel aux couleurs du drapeau chinois - non voyons, un peu de sérieux...)

Alors elle dénonce Ursula. Ho oui courageusement elle dénonce les "arrières pensées" des chinois. Elle leur dit, nous ne voulons pas de votre compassion bande de sales oppresseurs. Et elle énumère les persécutions qui selon elle justifient largement les attentats commis par ces "remuants" ouïgours ("remuants" ça doit être le mot chinois pour dire terroristes).
"Tout barbu est bien entendu suspect d’extrémisme religieux, ainsi que toute femme portant le foulard islamique..." Nous dit Ursula dans son papier de l'Obs. Ho oui, c'est pas en France qu'on verrait un truc pareil.

(Imaginons qu'un journaliste chinois... non arrêtez, je n'ai plus la force là. C'est trop pathétique.
Sérieux les mecs, "journalistes français", confits dans vos certitudes, vous nous faites honte. Comment vous faites pour seulement vous regarder dans la glace le matin ?
Je n'ai pas encore eu le temps de regarder la vidéo, mais je viens de constater en revenant ce matin à Pékin qu'@si est maintenant censuré en Chine (ce n'était pas le cas mi-décembre). Je suppose que c'est l'interview. Étonnant quand même pour un site à accès restreint. Le site du Nouvel Obs est lui aussi bloqué. Je ne lis pas, mais je suppose que la rédac' a dû écrire des textes remontés.
Ça faisait un moment que des médias français n'avait pas été bloqués. Il me semble que ça remonte au blocage du site du Monde en 2011.

Bienvenue au club des impertinents !
(impertinence à thématique ciblée pour les autres membres du club, je vous l'accorde)
"terrorisme domestique"?="domestic terrorism" (GB/US),non et terrorisme intérieur, c'est-y pas mieux?
Très bon entretien!
Cordialement
Lionel Auzier
Très intéressant ,merci
Je comprends mieux son expulsion. Incident pour un massacre ethnique de 50 personnes? Elle est confuse, on ne comprend rien.
Terrorisme c'est terrorisme, point barre. Le mec qui tue des afro américains dans une église pour déclencher une guerre raciale, c'est du TERRORISME. Pas besoin de réseau mondial ou je ne sais quoi...

Si un journaliste venait dire que les attentats de Paris n'étaient que des incidents cars tous les meurtriers sont français (ou belges), il serait expulsé aussi et ce serait mérité
Au bout de 10 minutes, je n'en peux plus et j'en retire :

- les autorités chinoises sont très raisonnables et leurs réactions est tout à fait modéré, ni violence, ni précipitation (dans ce cas et parce qu'il s'agit d'une étrangère !?!),

- Ursula Gauthier est d'une mauvaise foi et beaucoup de réponses sont biaisées,

Si les autorités chinoises ont raison d'être mécontentes, elles ont tort de ne pas renouveler son visa, c'est effectivement une atteinte aux libertés de la presse.

Mais ce n'est pas le gouvernement français avec une presse massivement subventionnée et/ou aux mains des oligarques français qui peut leur faire la morale.

Voir par exemple, les récentes petites magouilles pour essayer de couper les subventions à la presse qui déplaît au pouvoir, c'est du même ordre.
VIVE L’ARMÉE ROUGE!!!


Seul regret : que le chien de garde n'ait pas reçu un vrai coup de pied au cul!
Je voulais le signaler lors du premier article, et puis .... lassitude, ....
Utiliser le terme expulsion plutôt que non renouvellement du visa n'est pas innocent.
Pour mémoire, une expulsion, c'est CA ou CA
C'est vrai que qualifier d'incident le massacre d'une quarantaine de personnes, c'est un peu limite. D'ailleurs, tout en refusant d'utiliser le terme "terroriste", Ursula Gauthier préfère, à partir de la remarque de Justine Brabant, utiliser le mot de massacre. Puis, finalement, le mot de "terrorisme domestique". Par contre, ce qu'elle dit à propos de ces agressions sanglantes, quel que soit le nom qu'on leur donne, évoque une situation terriblement violente, dont on ne comprend guère l'origine à travers son discours.
À sa décharge, on peut remarquer qu'elle utilise aussi le mot "incident" pour le massacre, par la police, de centaines de personnes. Elle a, manifestement, un problème de vocabulaire.
Je remets tout de suite le lien vers les commentaires de l'article original de la question:
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1483178,1483178#msg-1483178

Pourquoi ? Parce qu'à tout le moins, les @sinautes se sont montrés très critiques de son role, avec notamment ce commentaire précis d'Aacitoyen:
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1483178,1483210#msg-1483210

Dans ce contexte il me semble primo facie un peu étrange de donner unilatéralement la parole à Ursula Gauthier pour un public de gens qui de toute évidence donnent au moins en partie foi aux accusations portées contre elle ici même. Celà dit, peut être que Justine Brabant a saisi cette occasion de faire remonter ces points de vue exprimés par les @sinautes. Mais même comme ça, j'aurais personnellement été client d'un débat contradictoire. Maxime Vivas n'est il pas lui même à Paris ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.