21
Commentaires

United Airlines, Spicer : deux bad buzz

Ça se passe à bord d'un vol de United Airlines.

Derniers commentaires

Apparemment, ils ont tenu à faire du buzz : Les États-Unis larguent la «mère de toutes les bombes» en Afghanistan.
Pas sûr que l'administration Obama ait tenu à faire ce genre d'annonces et espérons que ce n'est pas pour montrer ses muscles à la Russie, la Syrie, Corée du Nord voire juste pour l'électorat de Trump appréciant ce genre de "great again".
Ok, mais bon, il avait été choisi démocratiquement, nan, et qu' y a t il de plus démocratique que le 421...À part, peut-être, le Monopoly, hein!?
Après, quand je pense à l' angoisse de tous ces cadres, suivant, horrifiés, le lent passage de leur stock d' avoirs, en options d' indemnités...Faut vraiment être un salaud endurci, pour rire du crash d' une compagnie aérienne!
Carpe diem...
"il est toujours possible, sur la narration d'un même événement, et même dans les cas extrêmes, de choisir qui tiendra le rôle de la victime."
C'est ce qu'ont toujours fait les médias français en appelant les féminicides des "drames familiaux" ou " crimes passionnels".
C'est peut-être l'occasion de rappeler quelques vérités de fond : United Airlines est une "Entreprise", donc une "Personne morale". La notion de "Personne morale" ou plutôt de "Personne amorale" est une grosse escroquerie linguistico - capitaliste : La "Personne" "morale" se voit octroyer (par les dirigeants politiques et administratifs) des droits de personnes, quelques devoirs contestés (la "dérégulation") quasiment sans risque de sanction par la prison en cas de faute grave. Et c'est en réalité un groupe de dirigeants-propriétaires peu nombreux, très riches, très solidaires, souvent anonymes et à peu près irresponsables qui se cachent derrière une multitude de structures financières et de milliers de petits actionnaires ... Peut-être est-il temps de remettre en question cette notion de "Personne morale" avant que ne disparaissent les "Personnes physiques" faute d'eau potable, d'air respirable, de nourriture comestible et de raison de vivre (survivre ?) dans une Nature ravagée.
Je vois que dans l'article du jour, le matinaute nous parle de Sean Spicer. Incroyable ce mec est porte-parole, C'est à dire un mec qui parle avec des mots, et normalement des mots qui ne sont pas juste limités à SAD!!!! TERRIBLE!!!
Pour le coup le Guinness Book of Records va s'enrichir d'un nouveau record : le nombre maximum de débiles à la Maison Blanche sous une présidence.
Quand on pense que de l'un dépend le sort du monde, de l'autre les explications de ce que voulait dire le premier et ce qu'il a décidé, on reste abasourdi.

Avec eux la notion de "fake news" change en "FLAKE news"
Je vais me faire l'avocat du diable. Je ne lis pas Les Échos, mais par un hasard complet (on m'a envoyé un article intéressant à côté), je suis tombé sur la brève du jour sur le sujet au sein de l'édition papier :

L’expulsion brutale d’un passager d’un vol United a suscite? un tolle?
AE?RIEN — Le de?barquement muscle? d’un passager d’origine chinoise, qui refusait de sortir d’un vol surbooke? de la compa- gnie United Airlines au de?part de Chicago pour Louisville, a sus- cite? l’indignation mardi apre?s la diffusion de vide?os mises en ligne par d’autres passagers pre?sents dans l’avion. United a explique? avoir demande? a? des volontaires de ce?der leurs sie?ges et, faute de volontaires, a de?signe? des passagers d’office. « Je m’excuse d’avoir du? replacer ces clients ailleurs », a de?clare? le PDG de United, Oscar Munoz, dans un communique?. Le titre United Continental Holdings a chute? a? Wall Street.

Il semblerait que la version papier soit moins "putaclic" que la version web...
il est toujours possible, sur la narration d'un même événement, et même dans les cas extrêmes, de choisir qui tiendra le rôle de la victime.
Une évidence que devraient méditer les soi-disant décodeurs, les maniaques fact-checkeurs et autres adeptes du "factuellement vrai".
Techniquement l'info des échos est la chute de l'action united airlines en bourse, pas l'évacuation du passager manu militari. Les deux infos sont liées mais n'ont pas le même sujet, donc c'est normal qu'elles diffèrent, non? Après qu'un quotidien financier s'intéresse plus aux actions qu'aux hommes c'est pas très étonnant.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.