38
Commentaires

Une vidéo de violences policières fait polémique en Allemagne

Une vidéo montrant un groupe de policiers frappant un cycliste en marge d'une manifestation pour la défense de la vie privée sur Internet, qui a rassemblé une dizaine de milliers de personnes, à Berlin, samedi 12 septembre, provoque une polémique en Allemagne.

Derniers commentaires

Et bien comme disait notre ami Coluche "n'ayez pas peur on n'est pas de la police !" ...
J'ai toujours dit que les Teutons étaient incorrigibles,

Est-il vraiment utile que je persiste et signe ?

Ils le font pour moi, non ?

***
Pour la première vidéo, la bande son est intéressante, dans le sens où techniquement elle n'apporte pas d'informations. En regardant la vidéo, je me suis d'abord demandé pourquoi on l'avait laissée, du coup... Avant de réaliser qu'elle augmente l'impact des images : les voix ralenties sont déformées et rendues plus graves, donnant un côté brutal et bestial à la scène avant même le début des violences physiques.

Bien entendu, ça ne change rien au faits, c'était juste histoire de faire un "arrêt sur images" sur la forme, pas seulement sur le fond...
Little Hitlers

Je n'ai pas trouvé l'histoire en français, désolée. Si j'ai titré "Hors sujet, mais pas tant que ça", c'est qu'il s'agit ici aussi de maintien de l'ordre, enfin, une autre conception du maintien de l'ordre. Bien sûr, je ne fais pas l'amalgame entre "police" et "milice". Mais le danger est tout de même bien là.
Il est tout de même intéressant de noter que les journalistes d'outre-Rhin s'émeuvent encore de ce genre d'histoires... De ce côté-ci, les médias ne les mentionnent même plus et si jamais ils osaient, certains s'empresseraient aussitôt d'accuser internet et sa propagande nauséabonde, d'adresser poliment leurs "regrets" puis de soupçonner la manipulation des hordes, toujours plus sauvages, d'ultra-gauchistes surarmés. A moins qu'ils ne s'en prennent aux tenants de la pensée unique et du politiquement correct qui ne comprennent pas l'humour policier....
Bonsoir,

Vous savez tout comme moi, que ce n'est pas la première fois. Les violences policières sont malheureusement quotidiennes en banlieues et lors de grèves ou manifestations.
Vous ne posez pas le fond du problème :
Comment expliquer la récurrence de ces ressacs médiatiques sur ce genre d'affaires?
Vous aligneriez-vous aux médias traditionnels en substituant la noblesse de l'information à l'indignation?
Et de là, comment alors expliqueriez-vous la banalisation de ces violences?
Je me serais cru en train de regarder la télé en lisant votre article.
Excusez-moi par avance de (me) poser autant de questions, mais j'attends de vous ce qu'on appelle communément, exigence, vous savez, ce machin qui se raréfie...

Décidément, vôtre.

PS "Je veux qu'on arrête de me prendre pour un bébé" Alain F, dit, le bien-aimé.
Je tiens de source sûr, que le cycliste au T-shirt bleu est un « petit con », qui non seulement a injurié les policiers, mais a donné une gifle à l’un d’eux.
C’est pratiquement pas visible, sur la vidéo, mais c’est juste quand un quidam passe entre la caméra et le groupe policiers/cycliste.

Les policiers n’ont fait que leur boulot.
!
!
!
!
!
et essayez de prouver le contraire.
... Les policiers n’ont fait que leur boulot. ...

Le boulot d'un policier n'est pas de tabasser les gens. Un bon flic n'utilise pas la violence pour se faire respecter.
Tu débloques, Stanley, où c'est du second degré ?
Citation :
« Tu débloques, Stanley, où c'est du second degré ? »

C’est de la politique-fiction, et j’anticipe l’explication que donnerait un Herr Hortefeux si cela se passait en France dans une de nos banlieues.

Le titre de mon post : « Mettons les choses au NET », fait référence également à Internet – dont des sites comme celui-ci –,
qui permet à Monsieur Lambda, de parler [s]d’égal à égal[/s] plus intelligemment que certain ministres.
Merci aux @sinautes.
Merci de tous de vos liens et de vos commentaires.
Continuons la lutte pour la Vérité.

Est-ce du second degré ?
J’aimerais bien !
Mais la réalité « horteufiènne » dépasse souvent la fiction…
Espérons simplement que le gouvernement Allemand donne des leçons de civisme au gouvernement Français.
Pour le moment c’est la gouvernement Français qui donne des leçon de cynisme au monde entier.
Pardonne-moi, mais cette précision supplémentaire que tu apportes ne m'éclaire toujours pas quant à savoir si tu trouves que ce que viennent de faire les policiers sur la vidéo, est légitime et normal, et qu'ils "n’ont fait que leur boulot ".
@ te relire.
1- Vid’ment les policiers sont totalement hors de leurs fonctions de fonctionnaires et devraient être honteusement sanctionnés.

2- Mais je me souvient d’un cas semblable – en France il me semble – ou des policier « tabassaient » un quidam, sous [s]l’œil[/s] l’objectif d’une caméra.
Malheureusement au moment où les policiers frappaient le quidam, les feuilles d’un arbre ont caché la scène et le/les policier(s) a/ont expliqué(s) qu’il(s) tapai(en)t sur le toit de la voiture…
Et impossible de prouver le contraire.

Attention prendre le paragraphe 2 ci-dessus au conditionnelle, car les policiers ont été acquittés de toute violence.
[s]On voudrait bien voir "la source sûr".... pour l'instant, ce qu'on voit, c'est un flic tabassé un cycliste.[/s]
UPDATE: raaahh c'est relou ces gens qui font du second voire troisième degrés bien caché :-)
Pour le plaisir tu peux consulter mes 15 posts diatribiques contre Hortefeux.
La scène s'est passée sous les yeux et les caméras de dizaines de personnes. Visiblement, la généralisation, la démocratisation, des moyens d'enregistrement des images : téléphones portables, appareils de photo numériques qu'on peut utiliser comme caméra, n'a pas servi à protéger ce pauvre gars. La police, partout, se croit au dessus des lois, et ils ont raison puisque les policiers concernés ici sont toujours en service. À suivre ...

Ne nous leurrons pas, les flics allemands ne sont pas plus violents que les nôtres et ils sont tout aussi bien formés, à rester maîtres de leurs réactions en situation extrêmes, comme je l'ai vu récemment dans un "reportage" (de propagande) sur la formation des policiers qui est passé sur une de nos chaînes.

Quand j'aperçois des flics en patrouille dans mon quartier, j'ai du mal à ne pas traverser la rue pour ne pas les croiser de trop près.
Message 16/09/09.

Il est amusant (quoi que tragique en même temps pour la victime) de voir se retourner contre Big Brother ses propres armes.

La vidéo surveillance est régulièrement promue un peu partout par les différentes autorités sous couvert que cet outil permettrait de mieux nous protéger, mais la démocratisation des moyens de surveillance, téléphone portable, appareil photo numérique, est un meilleur moyen encore de nous préserver, puisque cette vigie potentiellement omniprésente peut nous garder y compris de ceux qui sont censés nous protéger.

C'est le principe du panopticon inversé et généralisé, le pouvoir n'est plus le seul à nous regarder depuis sa place centrale, nous l'avons à l'œil à chaque instant. Tant pis pour les petits chefs, tant mieux pour nous tous.

yG
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.