48
Commentaires

Une nouvelle pathologie, l'hypersarkomanie

Thomas Thévenoud restera peut-être dans l'histoire comme le patient zéro (et le découvreur) d'une nouvelle maladie : la phobie administrative.

Derniers commentaires

Relevé sur Le Monde.fr :
Après ses impôts, ses amendes, son loyer… l'éphémère secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur Thomas Thévenoud n'aurait pas non plus payé ses factures d'électricité, avance l'hebdomadaire L'Express. Le journal précise qu'EDF Bourgogne aurait lancé il y a quelques semaines une procédure de recouvrement pour "incidents de paiement" à l'encontre du député de Saône-et-Loire.
Que les médias publient plutôt la liste de ce qu'il payait. Elle sera moins longue.
Voilà une des raisons, je pense, parce que ce n'est pas encore mon cas, pour lesquelles les citoyens n'iront plus voter. Ras la casquette de ce clown sans dignité aucune. Ras la casquette de ces campagnes électorales permanentes. Ras la casquette de tous ces minables : journalistes et politiques qui "couchent" ensemble.
Le 04 mars 2008, Daniel Mermet sélectionne et diffuse à l'antenne, sur le répondeur de Là-bas, le message suivant:
Le procès du sarkozy en 2015, en référence aux procès de l'amiante qui faisaient l'actualité de ce mois de mars 2008.

"Le procès tant attendu s’est ouvert à Paris ce premier mars 2015 après plusieurs années d’instruction du dossier.
Le scandale de l’exposition au sarkozy est enfin traité au grand jour alors que le produit a été retiré du marché an 2012.
La partie civile est représentée par plusieurs associations de retraités qui portent plainte pour :
- Duperie, tromperie sur la marchandise, abus de confiance et non-assistance à personne en danger.
Elles mettent en avant les énormes préjudices subis par les retraités :
- Affaiblissement brutal, arrêt des soins par manque de moyens, décès prématurés de milliers d’entre eux.
Sur le banc des accusés, on trouve du beau monde.
Monsieur Edouard Balladur, le promoteur du sarkozy.
Et aussi deux anciens Premiers Ministres, messieurs Raffarin et Fillon qui ont favorisé la diffusion du sarkozy dans le public.
Les avocats de la défense plaident qu’en 2006 le caractère dangereux du produit n’était pas avéré.
Pour l’accusation au contraire, le principe de précaution aurait dû s’appliquer, d’autant que dès 2007, certains spécialistes avaient émis des réserves sur son utilisation.
Ils constataient dès cette année-là les anomalies de fonctionnement du sarkozy et l’avaient écrit.
Malgré cela l’exposition au produit des organismes les plus faibles avait continué pendant cinq longues années.
Le Président du tribunal, JL Debré prévoit 15 jours de débats et la comparution de nombreux témoins.
La joute entre les 2 parties en présence, par avocats interposés, s’annonce passionnante.
C’était Jean Marc Sylvestri de Télé Bolloré Première. A vous le studio."


2015 c'est demain.
Sarko m'a fait gerber dès le premier jour et maintenant il menace de rempiler, paraît-il... (un bluff à mon avis).
Seul petit élément agréable: ça doit faire ch... Coppé, le psittacé de Meaux, à mort.

Les médias dans leur grande majorité sont comme à leur habitude, càd proche du zéro.
oui, mais nous, nous n'avons pas autant de journaleux pour divulguer ce que l'on dit!
Ouais ! Rigolez pas trop quand même !
L'épidémie a déjà fait des siennes dans un autre pays, l'Italie, sous sa forme locale, la berlusconite, et elle s'est développée en plusieurs vagues, de plus en plus aigües. A mesure que les chaînes de Sua Emittenza ont fait la pluie et le beau temps médiatiques, et répandent le mal autour et alentour. Une bonne partie des Italiens en étaient malades, de voir cette épidémie. Mais ils n'y pouvaient rien.

Même si la maladie y semble jugulée, tout peut encore arriver.
Les deux vagues d'épidémie les plus importantes avaient vu entre elles la consécration de l'Olivier, un parti de gauche qui a totalement explosé et a été incapable de combattre le mal. Au contraire, son explosion a ouvert la voix triomphale à Forza Italia et ses alliés de plus en plus à droite.

Alors, on ne s'affolle pas, on n'est pas dans le déni non plus, on ne rigole pas sauf pour le couler.
Comme vous le faites là, DS;
On garde la tête froide et on ne se laisse pas emporter par ses émotions. On n'hystérise pas ses propos. On combat pied à pied et on le ringardise.
Il n'est pas plus malin que nous, sauf si on s'égare.
Pendant 5 ans Sarkozy a fourni les articles aux journalistes avec un scoop par jour. Pendant ce temps là ils ne disaient pas de mal de lui. Hollande a fait l'inverse, çà ne lui a pas trop réussi. Vous même avez fait des émissions sur la méthode Sarkozy pendant son quinquennat, il serait temps de s'intéresser à l'irresponsabilité des journalistes. Ils ont envoyé Le Pen à Bruxelles, ils vont rééditer avec Sarkozy à l'Elysée. Mais le pouvoir des journalistes s'use peut être si on ne s'en sert pas?
8,5 Millions de spectatrices pour Laurent Delahousse ! Mais qu'est-ce qu'elles lui trouvent ?
Concernant la prétendue phobie administrative de M. Thévenout, n'y a-t-il pas un minimum de formalités à remplir pour toucher son salaire de député ? Je suppose que ce n'est pas versé comme ça automatiquement dès l'élection sans un minimum de documents à remplir et à signer, avec justificatifs à fournir.

Juste pour savoir si sa phobie administrative est de type foutachedegeulémie aigüe ou pas.
Vive la novlangue appliquée à coups de tartes ! On en meurt ou on en reste des idiots bien inutiles.
http://youtu.be/Or867bxo1qU

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je me permettrai, cher confrère clinicien, d'appeler cela "la faribolite".

Plusieurs terreaux, en couches successives, sont nécessaires au développement rapide d'icelle.
Une floppée de communicants accrochés à de solides et vrais sondages factices,
Une série de médiateurs aux médias genre J-P E. d'Europe 1, radio du frère du vecteur de cette maladie,
Un journal dominical ouvrant colonnes et une aux délires hypnotiques du germe premier,
Un jeune énamouré à la chevelure ondine hachant les mots en syllabes descendantes,
Une mémoire judiciaire à multiples facettes (genre géometrie variable) défaillante,
Une logorrhée crantée de frais pimentée de "je ne suis pas moi" avec une pinte et demie de "devoir des sens" ou l'inverse,

Enfin, et afin de répandre cette maladie bien ancienne et auto-renouvellante, des journalistes sourds, aveugles, amnésiques, idolâtres, pâmoisés.

Voilà, cher confrère, le nom de cette maladie bien connue des services psychiatriques de l'hôpital encore public: la FARIBOLITE.

Bien à vous,
Soyons vigilants car l'épidémie voire la pandémie hexagonale est en route.
Banzaï!
Curieusement bien peu de commentaires dans les médias sur le livre de Péan qui évoque les relations chaleureuses entre Sarkozy et le Qatar.
Je suis sûr que nous ne sommes pas le seul pays où un candidat malheureux à la présidentielle peut se représenter sans soucis aux titres. Mais des pays où un ex-président, défait lorsqu'il clamait son second mandat, se représente à l'élection suivante… On ne doit pas en compter tant que ça, et ça doit pas être bien reluisant…

Va-t-on une nouvelle fois vérifier que nous avons la droite la plus bête du monde ? Quel cadeau inespéré pour le Parti Socialiste. À la limite ils peuvent remettre Hollande candidat. Ça se tente.
Une nouvelle pathologie, l'hypersarkomanie

Nouvelle, pas vraiment, ou alors c'est qu'on n'a jamais lu Paris-Match

Et j'aimerais qu'on s'intéresse à une autre pathologie : la retournevestite.

Je dis ça en voyant tous les gens de la politique et des médias qui, après s'être essuyé les pieds sur le vaincu de 2012, baisent ceux du vainqueur de 2017.

Un exemple parmi mille : Dati.

A propos de la maman de Z., qui peut décrypter les propos menaçants sur Péchenard de la dame en noir ? Est-ce elle qui avait fait fuiter l'affaire de Péchenard fils, ivrogne et insulteur ?

http://www.marianne.net/Affaire-Pechenard-le-silence-des-medias-en-dit-long_a197750.html
>> il faudrait aussi trouver un nom pour l'attraction exercée, sur les journalistes politiques et leurs confrères des chaînes d'info continue
La peur de se faire virer ?
Qui paye l’orchestre choisit la partition et la musique.

Plus que jamais, les écrits de Hans Jonas sur la toxicité de la télévision sont d'actualité.
A défaut de sauver la France Sarkozy sauvera t il la presse française ?
Je rêve ou non ? Je devrais l'interview (???) de Sarkozy, il me semble qu'il a accusé Hollande d'avoir fait campagne comme "futur président du pouvoir d'achat" alors que bien entendu c'était son propre slogan. Il radote ou c'est moi qui ai mal entendu ou compris ?
Une "trouvaille de vocabulaire" de Sarkozy, relevée par Sophia Aram sur Twitter :
Le manque de courage, c'est pas là où j'ai le plus changé... ?????
En clair (si tant est qu'on puisse traduire clairement le charabia en français) : "Je suis toujours aussi lâche."
Sarkophobe, c'est sûr, je n'ai pas regardé la 2 hier soir, mais il est partout ce matin, en séance de rattrapage. Donc, sans trop d'efforts ,on est au courant. Vous avez raison, Daniel, les journaleux sont comme happés par ce phénomène de foire.
J'ai donc lu qu'il prétendait ne pas avoir le choix...comme s'il se forçait, le hableur. Je voudrais lui rappeler que nous, nous l'avons, le choix et que , si on se fout de qui prendra la succession de l'"honnête" Copé, à l'UMP, on fera tout pour éviter de se taper pendant 5 ans sa vulgarité, son nombrilisme et son incompétence.
Je suggère "de la connerie" (pour vos confrères casse-pieds avec leur "héros-à-eux-rien-qu'à-eux") ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.