79
Commentaires

Une journaliste prise à partie dans un meeting de Dassault

Derniers commentaires

Il est intéressant de noter que, dans son interview à Rue 89, la journaliste Pascale Pascariello commence d'abord par dire qu'elle a été d'abord surprise de rencontrer à Corbeil autant de jeunes réconciliés de façon étonnante avec Sarkozy et soutenant donc Serge Dassault.

Ceci pourrait se recouper avec les accusations du Canard Enchainé dans son édition du 12/03/08: dans un article intitulé "Dassault soigne le pouvoir d'achat à Corbeil-Essonnes" (je ne pense pas qu'il soit légal de donner un lien vers cet article, donc je me contenterai de dire qu'avec le titre c'est aisé à retrouver sur la toile) on apprend que Serge Dassault aurait offert des billets de 20 euros a des électeurs durant sa campagne.

Enfin, après sa victoire, on peut voir M. Dassault lui-même se défendre difficillement dans une interview sur France3 Paris. Peut-être du fait de l' ''ivresse de la victoire", les langues semblent presque déliées et bien que niant évidemment avoir donné quoi que ce soit Serge Dassault poursuit et demande si l'on ne croit pas qu' "eux aussi [l'opposition] ont payé des choses pour tout le monde". Et sa femme, qui si elle était une autre "n'oserait pas prendre la parole comme ca", aurait probablement mieux fait de ne pas la prendre puisqu'elle enchaîne en affirmant "il a aidé des gens dans le besoin, ce qui n'est pas la même chose! Je tiens à le dire, et je l'approuve totalement [...]. Et je suis à ses côtés, fière de son courage!"!!!
Si y a pas anguille sous roche là...
Choquée par ce que je viens d'entendre. Voilà la réponse qu'obtient qui touche à la fierté d'un narcissique mégalo : "Casse-toi pauv' conne !"

Quand la pauv' conne est journaliste et qu'on laisse faire la musculature d'autrui, ça prend encore une autre dimension ; ça fait froid dans le dos. Ca fait du dégât, de se croire le Maitre des Médias, n'est ce pas ? Heureusement, les termes "liberté d'expression" ou "liberté de la presse" ont encore du sens pour une majorité de citoyens.

On ne peut tout simplement pas traiter les gens ainsi.
Merci pour la barre d'outil c'est sympa
est-ce que cette décomplexion du courtsan -alors souvent brutal- est suffisamment relayée ???... bon dieu? ça en dit des choses... ça raconte...
Il n'est pas impossible ce mauvais geste trouve sa juste récompense dimanche prochain...
qu'un troupeau de cons adorant un gros con se conduisent comme des super-cons.
Allez dire à un con que la connerie existe.
Hommage à cette kamikaze. Heureusement que Sarko et Devedjian n'étaient pas là, ils lui auraient trouvé des qualificatifs bien sentis.
Le triomphe de l'intelligence n'est pas pour demain, elle ne fait pas le poids face à la force brute.
Communiqué rédigé en France, année 2008, dans un contexte dit de civilisation.
Elle est parfois incontinente, et ça donne ça.
ENCORE UN MEPRIS DE + CETTE FOIS SUR UNE NOBLE PROFESSION .QUAND LES JOURNALITES VONT DANS LE SENS DES PENSEES DU POUVOIR , RIEN NE LES ARRETE MAIS SI LEURS IDEES VONT DANS L AUTRE SENS ALORS LA ..... J AI HONTE POUR DASSAUT...
La question peut paraitre agressive... Mais dès que la journaliste a fini sa phrase on entend distinctement: "On arrête" au milieu du bruit hostile du public et c'est un ordre donné qui entraîne son expulsion quasi immédiate! Pascale Pascariello s'est fait sortir comme en boite de nuit: une minute pour évacuer la journaliste le micro encore à la main, la bousculer un peu (c'est le moins qu'on puisse dire!) et la faire sortir de l'enceinte. Comment qualifier ces méthodes?

Après avoir vu Sarkozy tourner au ridicule les journalistes hilares d'une conférence de presse officielle (car pour moi il s'est moqué de toute la salle et pas seulement de Joffrin) c'est Dassaut, l'un de ses puissants soutiens, qui pratique l'expulsion par la force d'une journaliste dont il refuse la question. Ces méthodes d'interdiction directe envers la presse sont d'autant plus choquantes qu'elles ne sont pas relayées par une grande partie des médias.
Et moi je le méprise Dassault.
A croire que ce sont des sauvages :/
Comment une telle personne qui prend à parti, et fait suivre, une journaliste qui fait son métier (qu'elle l'ait fait avec tact ou pas) pourrait être le représentant d'une ville...?
Comment traitera-il ses opposants ?
Quel écoute aura-il vers les citoyens ?

Bientot tazzé pour une question dérangeante ?
Deux journalistes de La Télé Libre se sont aussi fait expulser d'un meeting public de Rachida Dati. Édifiant. Je ne comprends d'ailleurs pas bien ce comportement des politiques puisque cela finit souvent par se retourner contre eux. Mieux vaut laisser filmer 2 journalistes dans un meeting insignifiant que de les expulser et se faire ainsi une bien mauvaise publicité.
-> http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/dati-expulse-la-tele-libre/
Comme entrée en matière la "journaliste" aurait pu présenter ses questions d'une façon un peu moins bourrin[...] la personne qui interroge semble être désagréablement partisane"

... ou plutôt façon char Dassault.

C'est tout à fait vrai. Néanmoins cela ne justifie pas l'agression qui s'en suit.
Vraiment très choquant! Mais ce qui est vraiment intolèrable, c'est que les médias n'en parlent pas!! Est-ce parceque ce cher maire serait de bord UMP...je ne veut pas faire de conclusions trop hâtives mais quand on dit qu'il n'y a pas d' hasard.
Pour la journaliste, elle n'a fait que son travail (pour une fois qu'il y en a un qui le fait!ouf!); elle a mit le doigt là où fait mal! Elle n'aurait pas été agressé si elle n'avait pas dérangé.
Serge Dassault, l'anti-Voltaire : je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites et je vous ferai battre pour que vous ne puissiez pas le dire.

C'est quand même lui qui déclarait tantôt que pour faire des affaires, rien ne vaut le silence. Pas étonnant qu'il n'aime pas les questions. Et dire que "le peuple" VOTE pour ça...
Quand un journaliste de droite, qui présente un 20heures provoque une candidate de gauche & l'attaque sur sa prétendue incompétence, parce qu'elle est une femme, personne n'est réellement choqué. & pourtant...
alors quand un candidat de droite s'énerve contre une journaliste de gauche...
Talasrum
http://thalasrum.over-blog.com
Il était temps qu'@si en parle...

Voici un autre lien intéressant :

http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/dati-expulse-la-tele-libre/

Je ne suis pas d'accord avec le titre (Dati expulse, etc.) mais entre les réunions de Dassault et les siennes, on se demande où est la démocratie tant vantée par ces "élites"...
On peut raisonnablement supposer que la censure, qu'elle soit "auto", cf. le sujet avec le journaliste de Libé ou de force, est de plus en plus forte, et que les 3/4 des infos (si ce n'est plus) ne passe plus le filtre des "media".
Heureusement internet est là, avec tous ces défauts, certes, mais aussi avec tout ce qu'il peut offrir à quelqu'un qui se donne les moyens de chercher.
Malheureusement, tout le monde n'a pas accès à internet ou ne sait pas encore qu'il existe autre chose que la nébuleuse TF1France2RTLEurope (complétez vous-même) comme source d'information.

De toute façon, quand on voit qui à la main sur les journaux, hebdos, télé, etc. entre les bétonneurs, les industriels de l'armement, les publicitaires, les conseillers occultes, les commerciaux, les financiers, les incompétents (et il y en a un paquet, le principe de Peter n'a jamais autant été d'actualité), on comprend mieux que les media d'information parlent de tout.
Sauf d'information...
La façon dont la première question est présentée laisse la curieuse impression que Dassault est un escroc. C'est ce que j'ai ressenti en écoutant la bande son. A ce moment, on s'interroge: la personne qui pose la question est-elle réellement journaliste ou bien une engagée politique d'un bord adverse venue à dessein foutre le bordel? Dans le deuxième cas, nous aurions affaire à de la manipulation. Je me suis vraiment posé la question.
Maintenant, comment elle a été mise à la porte, ça c'est autre chose...
ah je m'inquietais de ne pas voir un ptit sujet @si sur cette altercation lamentable
sur la forme je suis d'accord avec pilde c 'est malheureux mais en 2008 un journaliste qui pose des questions pertinentes (donc derangeantes pour un poliltichien) sera perçu par ce dernier comme un opposant , une journaliste de bakchich s'est vue vertement rabrouée par Mr Santini (UMP)
les 2 emissions sont en lignes sur le lien donné dans l'article. Je ne vois pas en quoi il serait insultant de poser des questions claires et précises dans une réunion publique.
Dassault a refusé au dernier moment d'intervenir dans l'émission pour s'expliquer.
Comme entrée en matière la "journaliste" aurait pu présenter ses questions d'une façon un peu moins "bourrin". Je ne suis pas l'actualité Corbeil et Dassault mais la personne qui interroge semble être désagréablement partisane. Ca commence par un jugement de valeur en guise d'attaque, puis ça continue avec une question pour enfoncer le clou. Franchement, ça m'a paru maladroit, à la limite insultant. Encore une fois, je me place du côté de celui qui découvre la polémique Dassault-Corbeil, c'est mon cas.
Cette bande son est choquante. Et gerbante.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.