32
Commentaires

Une cérémonie funéraire corporatiste

Mission accomplie. Atrocement accomplie.

Derniers commentaires

C'est quoi ce grand nettoyage ? On peut avoir une explication ?
Un détail peut-être, mais que je trouve aussi gênant que significatif. Comme nombre de ses consœurs et confrères, D. Schneidermann écrit par deux fois "double exécution". Un tribunal aurait donc prononcé une sentence ? Au risque de paraître inutilement pinailleur, ce dont nous parlons ici, ce n'est pas autre chose qu'un double assassinat.
Je m'étonne de votre absence de sens des priorités: vous passez à côté d'un coup de tonnerre politique mondial, le seul événement qui occupent tous les esprits ce matin: Borloo et Bayrou annoncent sur Twitter leur rapprochement !

Pourquoi une telle négligence ?
Je me permets juste une petite remaque orthographique : état-major ne prend pas de E majuscule.
Vous voulez quoi, au juste ?

Que l'armée française procède à une occupation et à un contrôle total de tout le territoire malien en y déployant 10 000 hommes, afin d'assurer la sécurité des journalistes ? Solution qui vous permettrait de crier très fort sur le néo-colionalisme de la France et sur le coût exorbitant de cette guerre ?

Vous êtes-vous informé de la présence, ou non, de forces militaires maliennes et onusiennes à Kidal ? Vous êtes-vous informé de l'arrangement éventuel passé entre Serval et les touaregs reconnus à qui on a peut-être délégué le maintien de l'ordre ?

Vous vous contentez de la posture anti-militariste du raffiné parisien : les militaires sont jamais là quand on a besoin d'eux et toujours sur votre dos quand on ne veut pas d'eux. Le journaliste héroïque veut être libre de tout contrôle embedded mais il veut aussi ne pas risquer sa peau ! C'est quoi ce délire ?
Le Titre m'a fait un peu sursauter.
Corporatiste est trop connoté, il en devient cruel et quelque peu offensant..
D.S. : [quote=De mauvaises raisons : pas la peine de ternir les brillants succès, avec des reportages sur les enlisements.]
Tout d'un coup m'a sauté aux yeux la publicité faite autour de la diffusion, dans "Envoyé Spécial" de France 2, d'un reportage "in vivo dans la guerre du Mali"... en fait images tournées par des militaires, avec des cameras de militaires...
F. Joly se vantait d'avoir eu toute latitude pour choisir les plans désirés au montage...
Je n'ai pas vu le reportage, j'ai juste été dérangée par tout ce bruit fait autour d'images on ne peut plus "embedded"...
Ca n'était donc qu'une "vérité embellie"... La réalité est nettement plus douloureuse, injuste et cruelle !
Excellent billet.
Et ce matin on entendait Clara Dupont Monod entrain d'engeuler un général par ce que bon elle elle pensait qu'au Mali tout allait bien qu'on avait gagné tout ça... Pathétique.
Ces deux là étaient expérimentés et pourtant ils avaient oublié les lâches,ceux qui massacrent au nom d'une religion.Pas armés,pas protégés,juste en train de faire leur métier.Ils y ont laissé leur vie. Pourtant,assis dans un fauteuil,les pieds au chaud,les consommateurs d'infos sur écran ou sur papier sont déjà passés à autre chose.Le grand cirque continue...
Merci,une fois encore je vous sais gré d'exprimer si bien le malaise quotidien ressenti quand on écoute ou regarde les "info".
Cher Daniel, trois fautes de frappe, c'est beaucoup quand c'est sur le même mot. Très amicalement.
J'ai trouvé indécent, réellement indécent, ce matin la couverture de ce fait divers par France inter.

Le message est clair, les jeunes gens qui meurent au Mali avec un uniforme, on en a rien à braire, c'est pas des copains.

C'est précisément pour ça que plus personne ne fait confiance aux journalistes.
C'est une corporation nombriliste et indécente.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.