14
Commentaires

Un plaidoyer de M6 pour la réforme de la SNCF irrite les syndicats (et la direction)

Les cheminots se cramponnent à leur "statut privilégié" , alors que "les usagers sont mécontents" et que la SNCF "déraille". Pourtant, la réforme a fait ses preuves en Allemagne et en Italie. C'est du moins le constat du dernier numéro de Capital. Un reportage de M6 qui a fait sortir les syndicats de cheminots de leurs gonds.

Commentaires préférés des abonnés

J'ai entendu dire que Elise Lucet elle même avait fait un "envoyé spécial" à charge contre les cheminots (à vérifier peut être ) . ALors si ELise Lucet est elle même colonisée par la doxa libérale, c'est que vraiment les forces qui façonnent les dire(...)

Pourquoi M6 fait-elle appel aux CRS et à l'argent public ?


Si ses journalistes étaient po-ly-va-lents, ils pourraient, à la fois, raconter n'importe quoi dans un reportage, puis faire le service d'ordre devant les réactions des publics concernés.

(...)

C'est oublié Karlbourd dont j'approuve le commentaire sans savoir d'ailleurs si Élise Lucet a été colonisée, c'est oublié la force propagandiste de ce gouvernement et combien il repose sur l'anéantissement des réflexions : depuis quelques jours, on n(...)

Derniers commentaires

M6 condamnée pour "fake news" c'est pour quand?

Ce que ne dit pas non plus Capital, c'est que, comme le notait Carlos Rienzi, président d’une association d'usagers italienne sur TF1 : "On n'a fait qu’investir sur les trains à grande vitesse, mais en réalité tout le reste du réseau, celui des travailleurs du quotidien s'est largement dégradé, il y a toujours du retard et les trains sont de plus en plus sales."


C’est drôle, on dirait comme chez nous, où pendant trente ans, le TGV a été privilégié.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Coline n’est pas contente sur sa ligne pour aller au boulot.

Il faudrait lui expliquer que les sous-investissements sur sa ligne ont été un choix politique.


Quand ce n’est pas la gare Montparnasse qui tombe en panne, c’est Saint-Lazare. Brétigny.

La SNCF fait ses carottages dans le tunnel du RER A (Oh !, regarde, y’a déjà un tunnel, pourquoi qu’on en fait un autre ?)

Côté RATP (normalement moins touché), le RER B (deuxième ligne ferroviaire de France en fréquentation) déraille cette semaine, (je crois que c’est la première fois dans l’histoire du RER, à vérifier).


Mais c'est la faute aux salariés.

"deux mécanos allemands qui en cas de retards ou d'absence d'un conducteur sont amenés à le remplacer au pied levé. "Cela permet d'éviter de supprimer le train" " ...ce qui avant la partition en différentes entités existait à la SNCF , un conducteur pouvait tirer pratiquement n'importe quel type de train , seules ses habilitations pouvaient limiter son utilisation, de plus il existait en période tendue une "réserve" (RAD). Donc DB n'a rien inventé ni innové , cela existait aussi chez nous !


Pourquoi M6 fait-elle appel aux CRS et à l'argent public ?


Si ses journalistes étaient po-ly-va-lents, ils pourraient, à la fois, raconter n'importe quoi dans un reportage, puis faire le service d'ordre devant les réactions des publics concernés.

Il faut donc trouver des raisons de ne pas désespérer, ceci pourrait-il en devenir une? https://www.youtube.com/watch?v=BYpcVPu_rbc

L'article démontre, s'il en était besoin, le niveau de propagande atteint par, non seulement M6, mais toutes les chaines de télévision, au profit des dominants et bénéficiaires de ces politiques "libérales".

Le commentaire de Karlbourd dit l'essentiel, bien complété par celui du détecteur : la tonte se poursuit intensément, avec, dans une large mesure, l'assentiment bêlant des brebis. Ce matin sur France Inter, encore une occasion de s'offusquer à l'unisson du journaliste du Point sur ce pays comptant 1% de la population mondiale et distribuant 15% de l'aide sociale. Quel scandale. Un pays qui distribue à tout va, quelle inconscience ! Vite, il faut remédier à cela. Pas d'inquiétude, la France ne devrait pas tarder à (re)devenir un pays raisonnable, où chacun est bien à sa place.

J'ai entendu dire que Elise Lucet elle même avait fait un "envoyé spécial" à charge contre les cheminots (à vérifier peut être ) . ALors si ELise Lucet est elle même colonisée par la doxa libérale, c'est que vraiment les forces qui façonnent les directions dans lesquelles doivent aller les médias sont très fortes et plus que jamais hégémoniques. Au moins dans le monde des médias dominants, parce que dans le reste de la population, en tout cas chez moi et beaucoup d'autres, une colère couve et "mûrit". Ils devraient se méfier parce que ces reportages de propagande ouverte pour la violence sociale pourraient un jour se transformer en preuves à charge contre eux. Je leur conseille d'effacer vite ce genre de preuves de leur corruption...).
 Une partie, et pas la moindre, de la  force de ce discours dit à tort "libéral" (qui libère t'il sinon la cupidité des dominants?) tient dans le retournement des mots qu'on se laisse imposer. La violence sociale s'y travestit sous au mieux des euphémismes hypocrites (la régression vers l'esclavage du salarié  y est nommée "flexibilité" ou "polyvalence"), au pire sous des mots mensongers (les "cotisations sociales" deviennent des "charges" sur les épaules de ces pauvres riches dont la créativité, qui réclame yachts, maisons gigantesques climatisées, voyages en avion à tour de bras, est ainsi entravée. Il faut bien comprendre que pour  qu'un riche "premier de cordée" sauve les pauvres, il faut préalablement  qu'il les appauvrisse pour se mettre ensuite avec plaisir  au travail pour les sauver).
 Il faudrait résister et dé-nommer ces façons de nommer la réalité. ces mots sont des lunettes qui prédéterminent les pensées, et donc l'action ou l'inaction des gens......

C'est oublié Karlbourd dont j'approuve le commentaire sans savoir d'ailleurs si Élise Lucet a été colonisée, c'est oublié la force propagandiste de ce gouvernement et combien il repose sur l'anéantissement des réflexions : depuis quelques jours, on nous fait miroiter à longueurs d'ondes et de télés que ce gouvernement va changer et va montrer la part sociale qu'il a en lui. Après avoir été trop à droite, nous dit-on, un mouvement contestataire naît au sein des Marcheurs A Reculons qui trouvent que la barre a été trop mise à tribord toute... Les naïfs !!! pour ne pas dire les c...!!!!


Et voilà que maintenant, nous allons voir la face cachée de ce gouvernement vertueux. Si on en croit la propagande, ce serait que du bonheur en prévision pour les moins bien nantis, enfin pas trop ceux-là car ils doivent se bouger, faudrait pas qu'ils confondent aides sociales et primes de congé. A mon avis, la propagande va viser la classe moyenne et les retraités sans que les effets soient aussi mesurables et bénéfiques que pour nos chers premiers de cordée en fil doré. Il y aura bien quelques miettes pour faire taire leur ressentiment.
Quant aux victimes de la violence sociale, la masse des salariés bientôt tous indépendants, la précarité saura la tenir en laisse (une nouvelle agence d'intérim "longue durée" va s'ouvrir sur une artère de Strasbourg, et le patron avait négligemment garé sa voiture de luxe Lamborghini ou Ferrari sur le trottoir pour voir avec ses deux employés si tout était fin prêt : Anecdote véridique vue hier)


Je sombre dans un amer désespoir

"Je sombre dans un amer désespoir " , vous n'êtes plus seul !

Triste réconfort, mais merci :(

En plus, si quiconque compare le prix d'un billet de train partant de Strasbourg (frontière franco-allemande) et effectue un trajet de 400 km (par exemple) soit vers la France soit vers l'Allemagne, il s'apercevra que le billet français est toujours moins cher, pour un service au moins équivalent. C'est facile à vérifier.

Conclusions :

- les allemands devraient plutôt prendre exemple sur la SNCF,

- il y en a marre de ces mensonges et de ces attaques.

Je confirme ce que vous dites, et j'ajoute que chaque fois que je prends les trains Allemands, j'ai des problèmes de correspondance du fait des retards

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.