13
Commentaires

Un coup de coeur d'Océanerosemarie : le clip de Marinouche !

Cette semaine, Océanerosemarie a souhaité nous faire parrtager une de ses découvertes, une véritable pépite musicale, une jeune slammeuse française "hyper engagée poltiquement", mais dont les textes sont avant tout des messages d'amour. Place au clip de Marinouche !

Derniers commentaires

Excellent!
Quand elle tourne la manivelle sur le bateau elle me fait penser au café qu'on écrasait dans les vieux moulins; nous serions comme les grains: broyés, si par malheur elle accédait au pouvoir.
C'est pas gentil pour Rammstein, la comparaison... :-D
Lien
et la musique qui va avec:
lien
Bravo !!! J'adore.
Que de jouissance dans cette chronique. Oh oui, encore!
Chateaubriand, peintre ? Moins que steak !
Ce clip est absolument incroyable. Merci Oceanerosemarie qui pour le coup porte bien son nom de nous l'avoir fait découvrir - de force, vu qu'on aurait fermé la télé juste en voyant l'annonce de la propagantur.
L'océan à perte de vue, les falaises et elle (la fille du Cyclope, en tête de proue. De quoi effrayer tous les migrants qui oseraient aborder nos rivages. Elle est le contraire de la Statue Liberté, elle fait peur en effet cette Dracula à côté de cette bouée aux couleurs un peu trop rouge-sang.
On se prend à rêver que se reproduise le drame du Rocher de Penmarc'h quand une vague de fond emporta la famille du préfet
Parlant de Penmarc'h, y eu une belle affaire là-bas. Marie-Jeanne Bodéré y tua son mari avec l'aide son amant. Faut dire qu'on considérait à l'époque ces Bretons comme des barbares, comme la fille du Cyclope considère aujourd'hui les migrants
"Dans le dossier de demande de grâce concernant Marie-Jeanne Bodéré écrit par les magistrats quimpérois pour le ministère de la Justice, il est écrit que son exécution aurait valeur d’exemple « au milieu de ces populations à demi barbares » car il est temps de faire régner l’ordre et la justice dans cette « contrée sauvage »"
Et encore là, il ne s'agit que de ce que pensaient des magistrats quimpérois. Si on plonge dans le Larousse de l'époque, c'est toute la Bretagne qui était considérée comme terre barbare et terre de soulards, et l'Auvergne n'était guère épargnée non plus. L'Auvergne dont les migrants déboulèrent sur Paris et devinrent limonadiers et vendeurs de charbon.

Merci de nous avoir fait découvrir ce clip des années 70.
Décidément, Océanerosemaie, vous êtes sous-employée sur @si.
Votre talent mérite mieux que le public - maigre et grossier - de ce site. Je suis certain que vous trouveriez votre plein épanouissement sur France-Culture ou sur France-Musique (où vous auriez la chance de côtoyer Roselyne Bachelot, qui y tient chronique), ce qui vous donnerait l'espoir d'obtenir un jour un CDI à Télérama.
Moi aussi j'aime Marilouche comme Oceanerosemarie. La mer, un regard qui se porte à l'horizon et en plus l'affirmation qu'on aime la France, ne me dites pas que ce ne sont pas des preuves. Des preuves de je ne sais quoi mais des preuves. Indubitablement.
Très étonnant que des clips de ce genre soient encore tournés pour une campagne...avec des ficelles ( des cordages ) d' une telle grosseur. Cela en dit long du mépris des communicants pour le petit peuple. De la crème pour @si et Océanerosemarie. Bravo.
Ah la vache ! Quel coup ! J'étais déjà toute galvanisée à l'idée de découvrir le merveilleux clip, la pépite musicale, d'une jeune artiste douée, pleine de talent, d'inventivité et... le choc. Qui apparaît ? Le choc. Pas sympa d'infliger ça aux gens un dimanche !...
Attention,

deuxième fake sur asi,

Je pense qu'il est important de rétablir la vérité, face à tous ces mensonges ambiants créées par les médias gauchiste, qui continuent à désinformer la France.

Chateaubriand n'est pas un peintre, et oui c'est un écrivain ;)

Merci Océanerosemarie, j'aime beaucoup vos chroniques.
Magistral !

La cape qu'elle porte , au début, c'est pour cacher sa bouée ...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.