54
Commentaires

Un cavalier pour les animaux

Meuglez hautbois, aboyez musettes : la France reconnait désormais l'animal

Derniers commentaires

Etrange comme Mr Schneiderman prend la peine de sexuer sa rubrique en précisant bien que ce sont essentiellement des auditrices qui se sont réjouies de cette nouvelle balbutiante encore!... on est donc averti; attention ! rubrique eau de rose, à prendre avec recul...
Puis il continue:
"Derrière cette réticence générale, une objection confuse, souvent informulée, tout droit venue des Lumières et du cartésianisme français, et que l'on pourrait résumer ainsi : on ne va quand même pas s'embêter pour les chats, les chiens, et autres crevettes (7), alors que le sort des Roms, des smicards, des précaires, des femmes, des délocalisés, des sans-papiers, mériteraient davantage notre attention. Chacun tranchera comme il veut ce choix de priorités. "
Du cartésianisme et des "animaux machines", il faudrait peut -être songer aujourd'hui à se détacher un peu, sans craindre un viril ridicule, non?... Quant aux lumières, elles ont surtout brillé pour un ordre bourgeois et essentiellement colonialiste dans les siècles qui ont suivi leur éclat... on serait donc en droit d'oser espérer d'autres lueurs...
Quant à la réserve, englobant soudain généreusement tous ces autres laissés pour compte, alors mis-e-s dans le même panier, pour cette occasion : roms, smicards, précaires, délocalisés, sans papiers et... femmes (qui sont, rappelons le au passage, souvent aussi dans toutes les autres catégories!! ;)) on pourrait peut être rétorquer que justement, il serait temps d'introduire radicalement de l'Autre dans notre vision empathique du monde,- jusqu'ici occidentale, blanche et mono genrée- et que, vu le retard pris en la matière, QUI PEUT LE PLUS PEUT LE MOINS , respecter les animaux ne veut pas dire qu'on crache sur tout ce qui s'en distingue mais au contraire qu'on commence à respecter définitivement l'espèce animale dont l'être humain fait bizarrement encore partie, rappelons le!... (attention, aucune homophobie dans ce billet, hé! on est jamais assez prudent par les temps qui courent!! Sous couvert de conservatisme, la gachette des amalgames est si vite "tirée"! :))... amis chasseurs bonjour!
Cet article montre que cette modification est en fait un contre-feux à une proposition de loi allant vers un statut des animaux... et que la modification n'est que "symbolique"... de la com' ne modifiant pas le "régime des bien corporels attachés aux choses" de l'animal.
[quote=Daniel Schneidermann]Meuglez hautbois, aboyez musettes : la France reconnait désormais l'animal comme un "être vivant et sensible", et non plus seulement comme un bien meuble, déclinaison à quatre pattes du canapé ou du frigo.

Voilà, quand une chronique commence comme ça...
Le Code Rural reconnait à l'animal le statut d'être sensible depuis une quinzaine d'années (article L-214-1). C'est uniquement le Code Civil qui a été modifié. Mais bon la reconnaissance par la France, c'est loin d'être une nouveauté.
Quant à l'analogie animal = mobilier, elle ne tient pas. L'expression 'bien meuble' s'entend par 'qu'on peut posséder et qui se déplace'. D'ailleurs certains animaux sont 'biens immeubles' quand ils sont rattachés à un lieu et non déplaçables (les vaches d'une étable, j'imagine ?).

Enfin bref, j'imagine que je chipote sur une entame de chronique volontairement ironique...?
Est-ce que la loi changerait quelque chose au sort des animaux élevés en batterie ?
J'ai vraiment pris conscience de la différence entre un animal et un meuble, un jour où, par inadvertance, je me suis assis sur mon chat.
Et c'est parti pour une bonne dose de réflexions spécistes...
Pouvoir enfin traiter son chien comme un humain.
Fini les siestes au coin du feu, terminé les assiettes de viande hachée agrémentée de riz à l'eau, oublié Argelès-sur-mer, Camping du bois fleuri et tes énurésies diurnes ravageuses de bordures et parterres fleuris.
Perdu tout ça, crevure, il va falloir dorénavant que tu mérites ton confort, ta pitance et tes loisirs, au boulot charogne, bienvenue chez les vivants et les sensibles.
En fait si les députés ont bien voté dans l'hémicycle cet amendement de Glavany hier soir en séance après environ 1h30 de discussion (d'où la mise à jour de la dépèche afp)
Bonjour
Les animaux ont au moins un avantage sur les humains chez nous en France, ils sont payés largement en dessous du SMIC.
Mais qu'attend le MEDEF pour qu'ils remplacent les ouvriers jamais contents !!!
http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_de_la_fontaine/les_animaux_malades_de_la_peste.html
Il nous manque des sondages sur cette question. Le sondage est devenu, aux yeux de certains, le juge de paix de toute question. Qu'importe la complexité du problème (et ses conséquences) ou sa déconnection au réel (on refait l'élection de 2012).
C'est bien, c'est comme l'abolition de la prostitution ou la reconnaissance des génocides. Des textes qui ne servent à rien qu'à alourdir notre législation et amuser les gogos.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.