26
Commentaires

Un bug rappelle que Google espionne les Google Docs

Un simple bug qui inquiète. Plusieurs journalistes américains et français ont constaté mardi 31 octobre qu'ils n'avaient plus accès à leurs documents partagés sur Google Docs. Un bug, selon l'entreprise américaine, dû à une modification du code. Une erreur qui a surtout permis de remettre en lumière les inquiétudes concernant la politique de confidentialité de Google.

Derniers commentaires

Ou bien passer à Linux
Après je ne sais pas si vous avez vous avez conscience que techniquement tout document saisi sur Office 365 ou sur Windows X peut être inaccessible suite à une maj de Microsoft (qui sont de plus en plus insidieuse ... = "Transparente ...")
Pour ceux que cela intéresse, voir ce que Google récolte sur vous et le supprimer, attention il ne s'agit que des infos nominatives avec votre compte google, je suppose que tout ce qu'ils récoltent sur votre adresse IP ou nom de machine n'est pas compris dedans, c'est déjà assez effarant, avec votre android et grace au wifi, vous voyez sur la carte 3 années de vos déplacement.... bon j'ai effacé tout ce qui pouvait être effacé:

https://myactivity.google.com/myactivity?authuser=0&hl=fr

A faire circuler.

Charles
Merci pour le lien.
Je viens de consulter mon "activité".
Je n'autorise pas la localisation et j'utilise TrackMeNot. Ca limite les dégâts.
TrackMeNot c'est bien mais ... détectable.

Et lorsque on laisse les paramètres par défaut de TrackMeNot, google a vite fait de comprendre qu'on essaie de la lui faire "un nombre inhabituellement élevé de requêtes [blablabla], prouvez que vous n'êtes pas un robot : " et vlan : une capcha pour chaque recherche.

Bref, il faut veiller à ne pas mettre une fréquence de requêtes trop importantes, de varier la liste des sites sur lesquels on fait les requêtes, et de désactiver de temps en temps TrackMeNot

Ou alors, de soigner sa parano en se disant que de toute manière, c'est trop tard: l'internaute a perdu la bataille de la confidentialité, et accepte que sa vie soit irrémédiablement et définitivement étalée au grand public.
Ou alors ne pas utiliser google (le moteur de recherche). Bon, ça m'arrive de l'utiliser, car il est puissant, mais les 99% du temps, j'utilise DuckDuckGo.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

NE JAMAIS METTRE SUR INTERNET CE QU'ON N'EST PAS PRÊT LAISSER SAVOIR
Ok?
C'est imprimé?
TOUT ce qu'on met sur Internet, quelque soit l'endroit, le niveau de protection et de confidentialité est PUBLIC par essence.
A partir de là à chacun d'être plus malin que la machine... :-)
Google ou pas ça change pas grand chose, quand on utilise un service distant, que ce soit une messagerie mail, du stockage, ou une "appli" web; de fait les données sont manipulés, traités par le service; et éventuellement des robots en examinent le contenu dans les moindres détails, on peut pas vraiment appeler ça de l'espionnage.
Dans n'importe quelle messagerie mail, comment croyez-vous que les spams soient filtrés si le système automatisé ne "lit" pas toute votre correspondance en intégralité (avec un traitement lourd sur la reconnaissance du contenu)? En soit, ce n'est pas vraiment un problème, c'est même d'une certaine manière le fonctionnement normal d'internet. Après viennent les questions, est-ce que les données sont conservées, croisées, à quel fin (publicitaire, policière...), est-ce qu'un être humain y a un moment accès. La réponse à ces questions est généralement oui (surtout dans le cas de google), et c'est là qu'effectivement se trouve le problème. Pour s'en prémunir, il ne suffit pas de "ne pas utiliser google", il faut chiffrer ses correspondances, il faut héberger ses propres services, si possible sur un serveur qu'on aura soit même installé. Sans parler évidemmment de la surveillance d'état. Evidemment éviter d'utiliser des applications web quand on en a pas vraiment besoin est un plus.
Apparemment il y a quelque jours une mise à jour de l'iphone a ajouté un outil offline qui utilise du machine learning pour reconnaitre le contenu de vos photos et pouvoir faire des recherches par mot clé (si je tape "banane" on m'affichera les photos de bananes présentes dans mon album photo). Les gens ont été particulièrement choqués, en considérant que c'était une atteinte à leur vie privée, alors qu'il s'agit juste d'un algorithme de reconnaissance qu'ils utilisent quotidiennement, sauf que cette algorithme était utilisé de manière transparente sur leurs propres photos, et localement. (ensuite évidemment que si Apple peut faire ce qu'il veut avec vos données, mais en fait ça ne change absolument rien).
cf https://twitter.com/internetofshit/status/925078738907394049
Euh...il y a des gens dont le métier est d'être journaliste, qui rédigent ou stockent des contenus " journalistiques" sur un service Google ?
Ils sont bêtes ou bêtes ?

Franchement, je ne suis pas une lumière pour tout ce qui concerne internet, mais justement y'a pas besoin de l'être pour comprendre que si Google nous stocke et véhicule si gentiment et si aisément nos photos, vidéos et gros fichiers, c'est sans doute pas uniquement pour nous rendre service.
D'un autre côté on ne peut pas pleurer que Google/Facebook se fait du pognon en relayant la propagande terroriste les fake News et Dieu sait quoi et venir pleurer ensuite : au mon Dieu ils contrôlent ce qu'on fait...
lorsque j'ai lu
Rachel Bale, s'est vu refuser l'accès à un article qu'elle rédigeait sur les crimes animaliers
j'ai d'abord éclaté de rire, puis je me suis inquiété d'une telle naïveté

comment un(e) journaliste peut-il(elle) rédiger un article sur le google-cloud... ? il me semble évident que l'on perd toute confidentialité.
je comprendrai à la limite qu'il(elle) rédige un publireportage mais pas un article...
Mais qui était assez fou pour avoir cru le contraire !!!!
Chez les GAFAM, si le service est gratuit, c'est que l'utilisateur est la denrée.


Soutenons Framasoft!
Vous aviez pas lu les conditions générales d'utilisation avant de cocher la case à coté? Tant pis pour vous...

Comme le dit si bien Wesson:
Et vous pensiez que Google dans son infinie gentillesse allait vous fournir gratis des milliers d'heures de travail d'informaticiens payés 80€ de l'heure?
Sans compter des serveurs informatiques qui bouffent une quantité monstrueuse de kiloWatts?
Looooooool!
:D :D :D :D...
Mettez vos documents sur le cloud les gars ... allez-y, c'est simple et gratuit[sub]*[/sub]

[sub]*: si c'est gratuit, alors c'est toi le produit.[/sub]
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.