22
Commentaires

Un bouton chaton à BFM ?

Des chatons partout. L'internaute belge a de l'humour, et il est discipliné.

Derniers commentaires

En tout cas, les belges, au moins, ils jouent le jeu à fond, ils ferment même les centres commerciaux.
En ce qui concerne l'amendement qui aurait pu être fatal pour la presse, j'en avais vu la présentation sur La Chaîne Parlementaire, par hasard, et j'avais été soufflée par le fait que personne ne mouftait dans la Commission. Étaient-ils polis ou se disaient-ils que de toutes façons, ça ne passerait pas ? Puis le soir même, j'ai lu sur une brève du Monde que l'amendement avait été retoqué (je cherchais frénétiquement la conclusion de l'amendement. Ouf !!!!

Pour ce qui est de la Belgique et la presse, personnellement, ça ne me choque pas. Pour moi, c'est plus parce que le nécessaire n'avait pas été fait pendant des années, en France, en Belgique, et dans les relations inter-européennes, du point de vue de la répression des jihadistes.

Je trouve qu'il faut éviter de crier avant d'avoir mal, parce que quand ça fait vraiment mal, ça passe quand même, et d'autant mieux que certains auront crié alors qu'il n'y avait aucun danger.... Le jour où le gouvernement belge interdira à sa presse la critique, et fera des pressions liberticides, on en reparlera, mais là, que les autorités blindent les arrestations et les enquêtes en immobilisant le pays pour éviter que les terroristes lancent leurs attaques en désespoir de cause, menacés par les arrestations de leurs complices s'ils les apprennent.
Un peu de calme ! Et les fanatiques de la force à tout prix, et les démocrates pointilleux doivent raison garder....
Daniel, c'est justement pour résoudre le paradoxe du rôle social des entreprises privées que le Conseil National de la Résistance avait prévu "d'assurer la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères".
Je parierais que toutes les chaines finiront par avoir leur truc "décodeurs". Si ça existe, c'est que ça intéresse le public, donc ça intéresse les annonceurs.
Aucun rapport avec les chatons mais je ne savais pas où la mettre: cette contribution de bon sens signée, surprise, par Pascal Boniface.
Bonjour
Au fait Daniel, histoire de casser un peu l'ambiance, le retour des guignols sur canal boloré, c'est pour la saint glinglin !!!
Le bouton désintox de BFM est déjà sur toutes les télécommandes : Off
(avec l'appli Android, je sais pas où va se loger mon message, donc je précise a Gemp que je lui réponds).

En fait, il était prédit au moment de son départ, que maître eolas reviendrait sur Twitter vers le 13/11, sinon il perdait définitivement son compte ( donc son historique et tous ses abonnés ).

Reste la question : qui a organisé sa journée sur qui ?
Plus inquiétant que les faits rapportés par cet article, Maître Eolas est revenu sur Twitter une heure avant les attentats. Oui, vous avez bien lu: précisément le 13 novembre à 20h11. Coïncidence? Je ne crois pas.
Donner la parole aux voisins je ne suis pas sûr que ça me manquera, des paroles comme ça il suffit de sortir dans la rue ou d'aller au troquet pour en avoir si on y tient, et qu'est-ce que le voisin de classe au collège d'une personne vue il y a dix ans peut avoir à raconter?.

C'est sûr que pour les chaînes dites d'info envoyer un ou une journaliste devant le lieu du pouvoir ou de l'événement c'est plus simple et moins cher que d'enquêter, l'envoyé spécial risque moins au pavillon des parents et coûte moins en frais d'enquête en banlieue qu'à Damas, mais ça revient à confondre deux métiers: le speaker dans le temps à la radio lisait les communiqués de presse ou les articles que le journaliste avait écrits.

Maintenant on appelle journaliste celui ou celle qui tient le micro pour lire le communiqué du ministère ou le point presse du procureur, au besoin on le saucissonne pour placer plus d'épaisses tranches de pub entre les maigres morceaux d'info, et on boucle pour meubler. Le travail s'est spécialisé aussi, il y a ceux qui créent de l'info avec des enquêteurs, et ceux qui la vendent façon sandwich SNCF avec de la pub indigeste autour.
Il fut un temps où les deux appartenaient au même organe de presse, maintenant on a séparé: d'un côté les enquêteurs dans les organes de presse payants (@Si, Mediapart, certains journaux), de l'autre les vendeurs d'info gratuites ou déjà payées par le spectateur (points presse du procueure, communiqués du ministère), ou produites par d'autres qui enquêtent.

C'est pas un peu énervant pour des travailleurs producteurs d'info de voir leur travail exploité par d'autres? C'est pas un peu immoral de voir les recettes publicitaires de BFM TV profiter autant de la folie djihadiste que du travail des policiers, des enquêteurs et des vrais journalistes?
Le bouton désintox à BFMTV, oui pourquoi pas !
Mais pourquoi pas aussi ce message explicite :
"La vision de BFMTV ou autres chaînes d'actualité pendant plus de vingt à trente minutes d'affilé est extrêmement dangereuse pour la santé : demandez conseil à votre docteur, votre psy ou votre pharmacien (ou votre curé/imam/rabbin si vous n'avez pas encore mis à jour votre système interne PPS, psychological positioning system)"

Question Chat, chaton : Je suis tombé, il y a quelques jours, mais je n'arrive pas à en retrouver la trace, sur une image de propagande des barbares où l'on voyait l'un d'eux avec un chaton répétant qu'ils ne tuaient pas les femmes ni les enfants mais juste une catégorie d'humains qui n'ont pas la chance d'être comme eux barbares. Cette image faisant certainement suite à de telles images http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/25/daech-cnn-nutella-lolcats-propagande_n_6750086.html elle-même faisant suite à l'annonce des formations au massacre que les barbares donnent à leurs troupes (style : étêtage de jeunes chatons à jeun);
Ma question : cette soudaine utilisation des minous a-t-elle pour origine ce nouvel aspect de la barbarie des barbares ?

Ce qui est extrêmement dangereux avec les mesures telles que celles dont cette chronique de Daniel Scheidermann se fait l'écho, c'est l'usage qu'en feront ceux qui suivront Hollande et à qui il semble avoir incroyablement pavé le chemin au point qu'on se demande si on rêve. Peut-être que le droit de vote devrait être aussi accompagné d'une mention :
"En votant, vous acceptez que votre vote soit utilisé à toutes fins jugées utiles par celui qui aura remporté votre suffrage même si ces fins sont contraires aux raisons qui vous ont amené à voter pour lui : demandez conseil à BFMTV"
Un bouton désintox chez BFM paraît être le minimum . Ou emprunter aux italiens tous les chats de Rome et les faire entrer dans leur studio. Mais en aucun cas entamer la liberté de la presse-même pas la mordiller...On peut imaginer que l'EX l'aurait fait. Pas de crainte pour l'actuel, me semble-t-il. C'est un démocrate.
Et l'auto-censure, c'est des chatons dans la gorge ?
Ne pas oublier que l'actuel premier ministre belge est très de droite. Qu'aurait fait en France un gouvernement FN ? Des blindés partout, des militaires avec mitraillettes quand tu veux faire tes courses du samedi, les journalistes muselés ... Mon fils travaille à RTL 2ième télé belge mais son coeur est sur Radio Panic ou il fait maintenant une émission (voir podcast l'oeil carnivore). Sa femme est une ex-réfugiée de Sarajevo et cela lui rappelle de très très mauvais souvenirs. Alors vive les chatons pour désamorcer la paranoïa franco-belge. Dire qu'on va s'allier à Poutine, en échange de quoi ? Qui en paiera les conséquences ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.