37
Commentaires

UIMM : La CGT s'indigne d'un dessin de Plantu dans Le Monde

La machine à cash passe mal à la CGT. Jeudi 24 juillet, le syndicat a adressé une lettre ouverte à Eric Fottorino, directeur du Monde, pour lui faire part de son "indignation" devant le dessin de Une de Plantu du jour.

Derniers commentaires

Extrait du Point :

Cette opacité n'est pas nouvelle. En avril 1999 déjà, Jean Lambert, alors chef du groupe national de contrôle de la formation professionnelle au ministère de l'Emploi et de la Solidarité, planchait devant la Mission d'évaluation et de contrôle de l'Assemblée nationale ( voir « Le grand gaspillage », de J. Marseille, Perrin, 2005 ). Et évoquait des « emplois fictifs » bénéficiant aux syndicats tant patronaux qu'ouvriers. Le haut fonctionnaire expliquait alors que « 1,5 % des sommes collectées par les OPCA au titre de la formation professionnelle servaient à la "couverture des frais de fonctionnement du paritarisme" ». Pour une moitié (0,75 %) au niveau national (au Fongefor) et pour l'autre à chacune des OPCA. « La réglementation, précisait Lambert , prévoit que ces sommes sont données pour solde de tout compte et que leur emploi fait l'objet d'un compte rendu annuel... Mais contrôler le Fongefor revient à contrôler les organisations professionnelles et syndicales, d'où une dimension politique et... » « Et vous ne le faites pas », l'interrompit un député excédé par cette langue de bois. Une langue de bois qui permet toutefois de comprendre pourquoi l' accord national inter- professionnel de 2003 ( voir plus haut ) a été voté à l'unanimité, CGT comprise...

Nul n'ignore qu'il y a des patrons voyous, tout comme il y a des syndicats voyous ou des employés voyous... Une profession peut-elle se targuer d'être exempte de voyous, et si oui, laquelle ? Votre angélisme et votre grille de décryptage à sens unique sont non seulement chiants mais débiles...

Le texte ci dessus vient du "Point" qui n'est pas ma lecture de référence mais qui a l'avantage de développer ce que vous êtes bien incapables de faire, par crainte que tout n'aille pas dans votre sens... Chez Staline déjà on retouchait les photos et les textes pour en faire disparaître ce (ou ceux) qui n'étaient pas dans la ligne du parti !

Le Point du 19/06/2008

***

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

L'indignation et les piaillements de vierge effarouchée de la CGT ont quand même quelque chose d'assez comique !

Personne n'ignore, par exemple, que l'ex-URSS a financé jusqu'en 1989 non seulement le PC Français mais également son bras armé, la CGT. Personne ne peut faire semblant de croire non plus que le patronat n'a pas intérêt à contrôler les syndicats et donc à les “acheter”, ce qu'il ne s'est pas du tout privé de faire comme en témoigne largement l'affaire de l'UIMM et les différentes déclarations de gens visiblement parfaitement informés (d'autant que ce n'est qu'un début, attendons la suite)

Le taux de syndicalisation en France est de 8%, 29 % en Allemagne et Grande Bretagne, 83% en Suède… Selon le rapport Hadas-Lebel les cotisations reçues en 2003 par la CGT ne dépassent pas 34% de son budget… Mais d'où vient donc le reste (d'autant qu'une partie des soi-disant cotisations sont le fait d'entreprises qui “achètent” la paix sociale…) ! Essentiellement de l'Etat et de ses innombrables pseudopodes… Mais de quel droit ces gens-là redristibuent-ils l'argent des impôts à des organismes non-représentatifs ( à 8%, tous syndicats confondus il est difficile de se prétendre représentatif de quoi que ce soit !)

On peut aussi se demander pourquoi le taux de syndicalisation est aussi ridiculement faible en France, mais se poser la question, c'est déjà presque y répondre…

Mais il ne semble pas que nous soyons à la veille ne nettoyer les écuries d'Augias : Bernard Thibault n'a jamais vu un sou en provenance de l'UIMM… Promis-juré !

***
Pour moi, ce sont deux affaires complètement différentes.
Pour Siné, il s'agit d'une caricature qui est une expression subjective d'une description qui se veut comique et/ou satirique et pour laquelle on connait les conséquences.
Quant à Plantu, son boulot consiste à illustrer la Une du Monde, son dessin est donc commandé sur le thème abordé pour renforcer ce qui est exposé par ce journal. Il ne s’agit donc pas, à proprement dit, d’une caricature c’est à dire la peinture subjective de l'élément abordé (individu, organisation, pensée…)
Ne pas mettre tous les syndicats dans son dessin oriente le lecteur vers un sous-entendu ce qui se rapproche de la manipulation d’idée.
Pourquoi n’avoir pas mis de noms des partis politiques (« du financement de formations politiques, hormis le Parti communiste ») puisqu’ils sont mis en cause dans le témoignage recueilli ? ainsi que tous les syndicats (« Il m'en a parlé en me disant qu'il donnait des sommes en liquide à des syndicats ») ?

Concernant la caisse noire de l’UIMM, il me semble qu’au moins, deux points essentiels pourraient également être soulevés
1/ le financement de cette caisse noire
UIMM: la caisse noire remplie par des stagiaires fantômes

2/ à quoi servait cette caisse noire
Les retraits opérés par le président de l'UIMM proviendraient d'une caisse conçue pour briser les grèves
Caisse noire de l'UIMM : «Il m'a dit: tout homme a un prix»

Quant au MEDEF voici ce que Les Echos publiait le 18 Janvier 2006 • n° 19586 page 3 :
Laurence Parisot souhaite que le Medef pèse sur la présidentielle
Vous y retrouvez quelques revendications qui depuis l’élection de Sarkozy semblent avoir été satisfaites : « …D'où une série de revendications à l'adresse du gouvernement. Laurence Parisot a réclamé une réduction du coût des heures supplémentaires, un nouveau mode de fixation du SMIC « qui sorte du champ politique » et la suppression du concept de durée légale du travail. Elle a aussi demandé l'inscription du droit à la négociation dans la Constitution. »
Et sur la caisse noire :
Caisse noire MEDEF, UIMM : lobbies, et plus si affinités... par Sébastien Crépel et Thomas Lemahieu.

Ces quelques articles, même s'ils nourrissent la réflexion, mettent surtout en évidence l'opacité qui entoure toute cette affaire et j'espère qu'elle ne sera pas réduite à simplement chercher les corrompus mais également les corrupteurs, ceux qui ont fermé les yeux devant cette pratique, ceux qui ont aidé, etc...
après "l'indignation" d'une chronique satirique de siné, c'est maintenant un dessin de Plantu voir tout un article qui est remis en cause pour crime de lèse-majesté, la fenêtre de notre liberté d'expression se réduit lentement mais surement. Ça n'a pas l'air d'étouffer les vacancier mangeant leur glace :/
bonjour
à la campagne quand la vache à fait sa bouse je sais où vont se poser les mouches à merde
les bouses sont utiles mais de là à enfaire tout un plat et de se le disputer...
à Paris c'est pas pareil, il n'y a plus de vache mais il y a une bouse
cerise sur le gâteau il y en a un qui s'est plantu dedans
trop, je rigole
Plantu aurait-il une dent contre les syndicats (et les 35h par la même occasion) et plus particulièrement la CGT ? : L’élection présidentielle vue par Plantu : le chantage des syndicats minoritaires
Déjà en 2004, il illustrait l'éditorial du 9 juin qui titrait « Réforme d’EDF : la CGT veut-elle l’épreuve de force ? » avec cette caricature
En septembre 2006, il illustre la une du monde par ce dessin
Ceci dit, il n'épargne pas sarkoandco : regardez
Mais tout ça, bien sûr, c'est pour rire !! et la petite autruche Parisot qui met la tête dans le sable, ça me fait bien rire aussi !!!

Plantu aurait-il une dent contre les syndicats (et les 35h par la même occasion) et plus particulièrement la CGT ? : L’élection présidentielle vue par Plantu : le chantage des syndicats minoritaires
Déjà en 2004, il illustrait l'éditorial du 9 juin qui titrait « Réforme d’EDF : la CGT veut-elle l’épreuve de force ? » avec cette caricature
En septembre 2006, il illustre la une du monde par ce dessin
Ceci dit, il n'épargne pas sarkoandco : regardez
Mais tout ça, bien sûr, c'est pour rire !! et la petite autruche Parisot qui met la tête dans le sable, ça me fait bien rire aussi !!!

Plantu a clairement viré à droite. Dernièrement, pour illustrer la nécessité de reculer l'âge de la retraite, il a fait un crobart qui représentait l'échelle de la vie avec une période pendant laquelle les retraités se goinfraient sur le dos des travailleurs deux fois plus longue que la période durant laquelle on travaille. Sachant qu'en moyenne on vit 15 à 20 ans après le départ à la retraite, ça veut donc dire, pour cette crapule, qu'on bosse pas plus de 10 ans dans sa vie.
un peu "indélicat" d'utiliser les propos d'un mort pour appuyer de telles accusations...

ça reste encore flou cette histoire mais je suis d'accord avec François T: étrange de ne pas s'intéresser davantage au corrupteur (certain) plutôt qu'aux (éventuels) corrompus...

et puis, ça tombe bien pour faire un contre feu à l'affaire tapie...
en tout cas lors de la grève de citroën Aulnay, c'est le patron qui a ressu des subsides de l' UIMM et pas la CGT ni le comité de grève. De nos jours, cependant, il y a CGT et CGT.
Après Siné, Plantu?
Edwy, c'est pas bien pour un vieil adhérent de la CGT comme toi, de se servir de cette affaire, qui met en cause notre syndicat, pour griller ton ancien journal à la tête de la rédaction duquel tu étais parvenu, d'ailleurs, en t'appuyant sur la section CGT que tu avais montée avec Alain Rollat.
A chaud, deux réflexions :

a) cette avalanche de noms me semble dissimuler l'essentiel, à savoir l'achat de compromis, de "paix sociale" : en l'espèce, le corrupteur me semble davantage coupable que le corrompu, dans la mesure où il dispose du pouvoir financier et aussi du pouvoir dans l'entreprise. Et à lire toutes ces révélations, avec le minimum de contextualisation, on a l'impression que le corrompu est le seul coupable. Bizarre. Serait-ce calculé, un effet de propagande ?

b) Peu d'articles l'ont évoqué, mais quelques uns l'ont fait comme celui ci : http://www.bakchich.info/article2044.html les journalistes aussi ont été achetés par l'UIMM. Bizarrement, on n'en parle plus guère, et je ne vois pas beaucoup d'enquêtes ou d'éditoriaux enflammés sur ce sujet... Enfin, quand je dis bizarre, est-ce aussi bizarre que cela, hé hé hé ?
Pourtant, ces achats de journalistes, s'ils étaient évoqués auprès de l'opinion publique, auraient un autre impact que la campagne actuelle : on ne se dirait plus : les syndicats sont pourris, mais... on nous a menti !
A mon avis, la guerre AFP/Mediapart n'a pas fini de gronder.

Pourtant, à l'heure où tous, dans les forums et ailleurs, nous annonçons que nous avons arrêté/allons arrêter de lire tel ou tel journal,
Médiapart me paraît être un site INDISPENSABLE.
Personnellement, il me satisfait un peu plus chaque jour.

Et puis, dans les médias qui avait parlé de cette affaire, hors le monde, il y avait bien sûr, encore et toujours....
.... @si !!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.