16
Commentaires

Twitter : Libé sonne l'alerte...

Libération a-t-il peur de perdre des lecteurs ? Son édition du jour consacrée à Twitter n'hésite pas à crier au loup, évoquant des politiques qui s'emparent de nouvelles technologies de communication pour court-circuiter les médias classiques. Mais va un peu vite en besogne.

Derniers commentaires

Petite coquille : il s'agit du 4 aout 2008 (comme dans le texte) et non du 4 juin (comme dans la légende).
Je vais essayer ce truc.

Un machin qui plaît pas aux dirigeants de Libération ne peut pas être totalement mauvais.

Qu'en pense Val ?
Twitter est un outil qui cherche sa place dans un temps compris entre IRC (vrai temps reels a plusieurs), Instant Mesenging (avec l'option Etat qui permet d'afficher a tous son status actuel) et les blogs.
Cela peut au plus augmenter l'addictivité d'Internet. Pas plus.
Et sinon, Randy Newman ( p18), intéressant, lui, l'article ?
Bizarre bizarre cette couverture de libé. D'après ce que j'ai compris, on ne reçoit les messages que de ceux qu'on veut bien écouter. Et encore heureux, car autrement ce serait une véritable avalanche de messages. Personne donc pour nous forcer à lire les textes de Carla Bruni au petit déjeuner (et encore, 140 caractère, c'est à peine un Haïku).

Ceci-dit, je suis sûr que Nicolas Sarkosy va devenir un véritable fan de twitter, car sur ce site , on trouve :

"Ma vie et moi-même : profil type de Twitter, cet utilisateur va se servir de Twitter pour faire partager à sa communauté sa vie au quotidien, ce qu’il fait, qu’il mange, qu’il achète, etc… et la notion de web-réalité prend alors tout son sens avec un côté exhibitionniste (en dévoilant tous les détails de sa vie) et un côté voyeuriste de la part de la communauté qui suit cette utilisateur pour tout savoir sur sa vie !"

Mais je ne vois pas très bien ce que cela va changer...
Libé rame sérieusement cet été... Je pense que le duo Porquery/Joffrin va finir de désespérer les dernières âmes de bonne volonté, à moins que ce ne soit déjà fait... Il reste encore quelques bonnes plumes je continue donc d'acheter Libé de temps en temps mais comme la quasi totalité du quotidien est mise en ligne gratuitement (pour longtemps ? ) disons que je m'en contente largement.
Wouhou après Joffrin qui soutenait la loi "Création et Internet" (avant d'être largement désavoué par les autres articles consacrés à cette loi), après Joffrin qui soutient le licenciement de SIné parce que Val est son copain, voilà un éditorialiste de plus qui s'en prend à ces foutus internautes. Comme je l'ai écrit dans les commentaires du torchon de ce monsieur, tout ça sent plus l'aigreur qu'autre chose.
C'est étrange, votre façon de lire cet article de Libébobo.

Moi je ne vois dans cette article qu'un prétexte pour s'attaquer à Ségolène Royal et défendre coûte que coûte la démocratie "élitiste" auto-proclamée, laquelle commence à craquer de toutes parts. Peu importe ce qu'est du Twitter, ça fait djeune et branché.
Mais c'est peut-être moi qui vois des luttes internes au PS partout parce que je ne m'y intéresse pas.

Et pour ce qui est d'être "conspués en permanence sur la Toile par des milliers d'internautes"
On croyait jusqu'ici que Libé était seulement dur de la feuille, on sait maintenant qu'en fait il entend très bien mais qu'il a le cerveau embourbé par la maladie du delanoisme, terrible syndrome qui conduit inéluctablement à la paralysie du cerveau et à la mort. Mais attention, la fin peut être hâtée par des métastases de strauss-khanisme, de hollandisme, ou même de royalisme.

Mais visiblement, l'internautisme en préserve. Comme ça se transmet par les souris, faire quand même attention. On ne sait jamais si ces petites bètes n'ont pas des microbes.
Pouahhh
A France Soir, on faisait pareil.

C'est dire comment Libé est tombé bien bas... miseria..
Vue le principe de twitter, qui est quand même de recevoir des petit texte en temps réel, je ne vois pas le lien avec les politiques.
Je veux bien admettre qu'il y a peut être quelques politiques qui l'utilisent, mais en dehors de militants favorables ou de journalistes, je ne vois absolument pas l'internaute de base s'abonner au «twitter» d'un politique. Qu'est ce que j'en ai à foutre (pour parler comme sur le web) d'avoir de leurs messages 10 fois par jour? Ça reste quand même principalement une application pour rester en contact avec ses amis sans pour autant avoir une vrai conversation (autrement on use msn et consort).
C'est à ce demander si les journalistes de libé l'on essayer, ou alors c'est le syndrome seconde life, ils lui accorde une importance qu'il n'a pas...

Et comme ces derniers sont conspués en permanence sur la Toile par des milliers d’internautes,
Tiens on dirait les socialistes qui ne savent pas se remettre en question, ou bien les patrons des majors de musique, etc... (=
Je n'ai pas eu l'article. Je le lirais peut etre au bureau demain.
Mais franchement ils ne sont pas allez chercher très loin...

Extrait de wikipedia.org

"La différence entre Twitter et un blog traditionnel réside dans le fait que Twitter n'appelle pas directement une participation à commenter les messages postés."


"Twitters professionnels

Certains professionnels, pour la plupart liés à l'industrie des médias, ont commencé à utiliser professionnellement ce service. C'est ainsi le cas de certains journaux d'informations, comme CNN ou BBC qui utilisent un robot pour envoyer des flashs d'information sur Twitter. John Edwards et Barack Obama en campagne présidentielle pour l'élection américaine de 2008 utilisent également Twitter comme outil médiatique."

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Twitter

Si je comprend bien l'idée de ce réseau, c'est de remplacer une agence de presse, en elevant toute la partie, tri et sélection de l'information.... mouais bof.
"Et comme ces [journalistes] sont conspués en permanence sur la Toile par des milliers d’internautes"

Le ton autain de Libé a toujours le don de m'exaspérer : jamais ils ne se posent de question, à savoir pourquoi ils sont autant conspués ??? Le médiateur des lecteurs ne sert-il vraiment à rien qu'à être un bureau des pleurs où tout finit en classement vertical ?

Eh bien, qu'ils fassent du twitter au lieu de se prendre pour un grand média !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.