83
Commentaires

TVA sociale : Sarkozy est-il maso ?

On connaissait la boîte de lait recyclée, les cadeaux moches de tatie refourgués sur ebay, mais on ne connaissait pas encore le gadget politique réutilisé sans relâche depuis des années. Bienvenue dans le feuilleton de la TVA sociale, que Nicolas Sarkozy vient de faire rebondir. Mais pourquoi donc ?

Derniers commentaires

Sarkozy va faire du beau, du très grand ... Sarkozy. Il va saturer l'espace médiatique.
Nous allons assister à un feu d'artifice de petites phrases, de provocations, de salves de propositions utopistes et/ou foireuses (en 2007, il avait balancé plus de 700 promesses, tout et le contraire de tout), les orgues de Staline feront pâle figure à côté.... mais aussi de rumeurs nauséabondes... d'histoires de ballades au bois de Boulogne...
L'objectif ? Interdire le débat sur le bilan, sur les vrais responsables de la crise, sur les injustices, la pauvreté, les règlements de la mafia étalés au grand jour, l'école qui part en quenouille, l'armée démoralisée, les 11 millions de pauvres, les 5 millions de chômeurs, le naufrage de Pôle emploi, le pouvoir d'achat dans les talonnettes, la dette qui a décollé, les 360 milliards prêtés aux banques en 2009, sans aucune contrepartie, (la bourse s'est envolée, merci pour elle), le doublement de son salaire, la douche à 200 000 euros, les nominations des copains, l'Epad, Karachi ...
Nous allons être abrutis de statistiques, toutes plus fantaisistes les unes que les autres (on a déjà eu les dockers polonais qui travaillaient 4 000 heures par an, le chômeur qui avait refusé 60 offres en un mois, les grecs qui prenaient leur retraite à 50 ans, etc;) ... pour, au final, étouffer la critique ou la rendre inaudible et, ainsi, étourdir tous les esprits faibles.
Attendez-vous à le voir courrir dans toutes les directions et sortir plein de lapins de son chapeau !
Qui sait ? Un miracle a bien sauvé la peau de Chirac en 2002. Et Sarkjozy croît aux miracles. Et il a raison. Qu'un tel énergumène soit devenu président d'un des plus grands pays, n'est-ce pas déjà un prodige ?
Je suis juste un poil hors sujet mais, anne sophie, à quand un nouveau débat croustillant sur l'économie ?
Je rêve d'un Olivier Delamarche / Lordon / Sapir, mais reste ouvert à toute proposition !

Merci pour vos billets instructifs.
Cette TVA dite sociale va apporter un supplément de recettes au budget de l'état. Dans la séquence précédente, les agences de notation avaient déclaré que les recettes ou les économies du budget voté après plusieurs modifications étaient insuffisantes. Ne serait-ce pas là l'occasion de récupérer des contributions supplémentaires, sans modifier le budget en apparence, pour faire aussi plaisir aux marchés et éloigner le risque de la perte du triple A ?
Sarko n'est pas maso , il est simplement aux abois et comme le ridicule ne tue plus ( depuis le temps qu'il le pratique à nos depends) il insiste . Il envoie au front ces ineffables minables que sont COPPE , MORANO , FILLON ...Il lui faut faire diversion car l'heure du bilan approche ( relire " NOUBLIEZ PAS "..) et son essentielle préoccupation fut de satisfaire ces maitres ( Relire REVES de DROITE , LE PRESIDENT DES RICHES ....etc ) , que d'impostures et de mépris en l'évocation de G .MOQUET , de maintenir la SECURITE SOCIALE ,etc ;;,,etc .Bref les objectifs fixés par la TRILATERAL de 1973 furent quasiment atteints lors de son mandat n'est-ce pas Monsieur KESSLER ( MEDEF) " la liste des réformes est simple :tout ce qui fut mis en place entre 1944 et 1952 sans exceptions EST A DETRUIRE ( magazine Challenge du 04/10/2007) . ALLONS NOUS ENCORE RECONDUIRE CETTE POLITIQUE ...et ce président ?
Merci pour cet article
SVP pourriez-vous nous donner un éclairage sur l'affaire Seafrance les SCOP et les SCIC...
où comment le syndicalisme CFDT se montre plus responsable que le gouvernement en matière d'emploi... (mais ça n'interdit pas des critiques aussi voir ici http://blogs.mediapart.fr/blog/vincent-verschoore/040112/seafrance-que-veut-la-cfdt et le renvoi à un autre blog de Mediapart)
Je ne vois qu'une alternative sur le pourquoi :

- c'est un fumigène et il ne le fera pas, il occupe le terrain médiatique pendant que Hollande rame pour présenter un projet précis ;
- Sarkozy a décidé qu'il avait toutes les chances de perdre et du coup, il gouverne, tout simplement, en faisant ce en quoi il croyait mais que son tropisme électoraliste lui avait fait repousser en 2007

Je penche très fortement pour la première solution. Sarkozy n'a pas de doctrine ou d'idéologie voire de grandes idées, il est porté par ce qu'il croit sentir de l'opinion. Rendez-vous est pris pour le dégonflage de la baudruche médiatique.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Un autre point peut être souligné aussi, c'est le financement de sa campagne. L'UMP subit depuis 2007 une hémorragie d'adhérents, ce qui réduit considérablement ses revenus... Il faut bien trouver des ressources ailleurs.

La première source, ce sont les contribuables, puisqu'ils paieront, via l'Elysée, toutes les dépenses de campagne jusqu'à la déclaration officielle du Président-candidat.

La deuxième source, comme depuis le début chez Sarkozy, ce sont les milieux d'affaires (Anne-Sophie, vous n'avez pas oublié l'affaire Bettencourt, non ? :) ). Et ceux-ci expriment très clairement leurs opinions, les mesures qu'ils souhaitent voir appliquées (vous avez bien cité les jolis dessins du MEDEF)... Libre à lui de leur donner les gages qui le rendront digne de percevoir leur soutien, médiatique et surtout financier.
est-ce aux salariés d’être solidaires ou bien aux consommateurs (c'est à dire les mêmes, en y ajoutant les retraités et les fonctionnaires) ?

Ben... et moi, alors ?
N'étant ni salarié, ni retraité, ni fonctionnaire, je ne suis donc pas consommateur ??

(Faudrait peut-être arrêter de penser que la population active se compose uniquement de salariés (certes, la majorité) et de fonctionnaires... )

(Grumf)
Petit "troll" : j'espère qu'ASI va nous faire un article sur l'épouvantable crime commis par Hollande : il a traité Saint Nicolas de Nagy Bocsa de "sale mec".

Titre de Libé : Hollande traite Sarkozy de "sale mec"

Il faut lire l'article pour découvrir qu'en fait, dans une fiction, Hollande fait dire a Foutriquet 1er "je suis un sale mec". On retrouve ici la même escroquerie ayant consisté à attribuer à un auteur des propos qu'il attribue à d'autres sous le jeu de la fiction : Guillon n'a jamais traité Aubry de "pot à tabac", c'était mis dans la bouche de ses "amis" du ps, Porte n'a jamais enculé Sarkozy", c'est à Villepin qu'il prêtait cet outrage postérieur.

La presse est-elle obligée de relayer sans réflexion les vertueuses attaques de l'UMP qui, c'est bien connu, n'insulte jamais ses adversaires ?
Bonjour
A voir tous les débats sur cette annonce, le machin a réussi une fois de plus son coup.
Il veut tout simplement continuer ce qu'il a fait depuis plus de 4 ans : décider de ce qu'il faut parler.
Qu'importe si c'est une connerie, c'est lui qui même le calendrier médiatique et les autres n'ont qu'à suivre.
Pour le contrer, il suffirait de ne pas tomber dans son piège et changer de sujet, ce que j'aimerais vous voir faire Anne-Sophie.

Tiens par exemple que tous les candidats de gauche sont venus soutenir le syndicaliste des Contis… Les candidats de gauche ? oui vraiment.
Hollande n'était pas là mais au fait est-il de gauche ?
Ya bien une quatrième hypothèse: une pression désespérée de ses amis, qui voudraient bien que ça passe avant [s]le naufrage[/s] les élections. Si c'est fait, le futur président aura beau jeu de n'y pas toucher. N'est ce pas, François?
Bonne question : pourquoi le fait-il maintenant ?
Autant l'article est super, autant votre réponse à cette question ne me satisfait pas. Parce qu'elle part du principe que Sarko est centré sur le bien de la nation, or son tropisme n'est pas du tout celui-là. Son enjeu, surtout actuellement, c'est le pouvoir, comment le garder ou se mettre en position de le reprendre au bon moment. Or, il est clair pour lui que ce n'est pas la population française qui décide.

Du point de vue électoral, la TVA sociale est suicidaire, en effet.
D'autant plus qu'il a fait taire son opposition interne à l'UMP, personne ne moufte plus. S'il perd, il passe pour celui qui a précipité la droite dans le mur.
Alors, l'idée serait plutôt que si Hollande donne actuellement des gages aux grands patrons, on l'a vu avec Areva et les écolos, la stratégie a payé et il est actuellement adoubé par eux.
Et Sarko le sait et donne lui aussi un dernier gage à la droite, ce que le MEDEF réclame depuis si longtemps, la TVA sociale. Ce qui lui permettra de rebondir plus tard, en se servant de ce bienfait qu'il leur a accordé in extremis pour être leur représentant futur, s'il était viré. Et de regagner leurs soutiens, pour cette élection-ci, si c'était encore possible. C'est exactement le genre de tactique qu'il emploie, car il sait que les grands patrons tiennent les grands médias, tels le Figaro et TF1. Et qu'il sait que c'est la com qui gouverne, et ceux qui savent s'en servir.

C'est comme ça qu'il est passé en 2007 alors qu'il avait prouvé son incompétence notoire.
Encore un coup d'épée dans l'eau ? Sarko n'est pas maso, nous ses chers com-patriotes, si ....
Sarkozy brouille non plus les pistes mais l’écoute

Jolie contrepèterie ^^
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.