19
Commentaires

Trump malade : aux US, deux mondes médiatiques parallèles

Communication brouillonne, informations contradictoires, traitement expérimental... A défaut de certitudes sur l'état de santé de Trump, chaque camp médiatique dépeint sa réalité. Dans l'un, Trump est presque rétabli; dans l'autre, il pourrait être sévèrement atteint.

Commentaires préférés des abonnés

Hier, je lisais un fil twitter à propos de l’hégémonie culturelle des États-Unis en Europe et ailleurs.Nous avons adopté tout ce qui vient des US (comme vous dîtes).
Et nous suivons donc ici, le feuilletonnage de leurs élections. Alors qu’on ne suivra(...)

"Les stéroïdes peuvent induire de graves effets secondaires mentaux parmi lesquels délire, hallucinations et confusion". Avec Trump, pas besoin de stéroïdes.

Pour ce qui est des dommages neuropsychiques, le virus ne pourra jamais rivaliser avec son hôte.. 

Derniers commentaires

un cocktail expérimental fait de remdesivir, d'antibiotiques inédits et de dexamethasone


ce n'est pas un antibiotique mais un traitement experimental à base d'anticorps; à priori en phase trois de recherche (donc avec une efficacité probable mais des effets secondaires incertains). Le remdesivir a été considéré comme pas suffisement efficace pour rentrer dans les standards de soin dans beaucoup de pays (pas d'AMM par ailleurs); quand au dexamethasone il est effectivement prescrit normalement dans les cas sévères; et peut être dangereux si il n'est pas administré au bon moment.

Il est en effet probable que ce soit Trump qui ai demandé à ce qu'on lui donne tout ce qui existe.

Et sinon au niveau de la chronologie; en admettant que la maladie se soit declarée même un ou deux jours avant l'annonce; le covid a tendance à s'aggraver à partir du 7e jour (en general entre les jours 7 et 10; ou un peu plus).

Du coup; à moins qu'il soit malade depuis le tout début de la semaine dernière (ce qui est aussi probable); il est sorti de l'hopital militaire avant cette phase d'aggravation. Le pire est donc peut-être à venir (pour lui); avec l'incertitude sur ce fameux traitement expérimental.  Et après il peut s'écouler un mois ou plus entre les premiers symptômes et le décès. En tout cas il certainement pas guéri (on dirait presque un être humain sur ces images).

Vu la communication digne de la Corée du Nord il est pas impossible qu'on apprenne sa mort après l’élection.


Il est en effet probable que ce soit Trump qui ai demandé à ce qu'on lui donne tout ce qui existe.

(ceci dit il n'as pas pris de chloroquine. Raoult doit être très vexé).

ça fait bien longtemps que j'avais remarqué que Trump était un grand malade .... 

"Les stéroïdes peuvent induire de graves effets secondaires mentaux parmi lesquels délire, hallucinations et confusion". Avec Trump, pas besoin de stéroïdes.

Est-ce-que il a seulement été réellement malade ? Ou est-ce une manipulation supplémentaire ? 

Hier, je lisais un fil twitter à propos de l’hégémonie culturelle des États-Unis en Europe et ailleurs.Nous avons adopté tout ce qui vient des US (comme vous dîtes).
Et nous suivons donc ici, le feuilletonnage de leurs élections. Alors qu’on ne suivra pas les élections d’un pays voisin, européen, par exemple.

https://twitter.com/jelenajansson/status/1298118830976360449

Le dernier lien c'est le WP et pas le NYT.

Donc, selon le New York Times,  le traitement de Trump  "a été prescrit à moins de 10 personnes" dans le monde:


Que sont devenues ces 10 personnes ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.