30
Commentaires

Trump, les hélicoptères et les Indiens

Après s'être moqué du sénateur républicain McCain qui fut gravement blessé et emprisonné lors de la guerre du Viêt Nam, Donald Trump attaqua, le 31 juillet dernier, la famille Khan dont le fils fut tué en 2004 en Irak. L'affaire fait aujourd'hui encore grand bruit. D'autant plus que le New York Times vient de rappeler qu'en 1968, en pleine guerre du Viêt Nam, Trump, qui avait déjà bénéficié de quatre reports d'incorporation, se fit réformer pour cause… d'excroissance osseuse du talon.

Derniers commentaires

Les hélicoptères américains à Okinawa.
Extrait d'un article de John Pilger.
"En écoutant la mère d’un des jeunes qui est mort suite à ses terribles blessures lorsqu’un chasseur US s’est écrasé sur l’école [à Ishikawa] en 1959, je me suis brutalement rappelé la peur dans laquelle les gens vivent. Un enseignant m’a dit qu’elle n’arrêtait pas de regarder en l’air avec angoisse chaque fois qu’elle entendait le bourdonnement d’un avion au-dessus de sa classe. Lorsque nous tournions à l’extérieur de Camp Schwab, nous étions (ainsi que tous les manifestants) délibérément harcelés par d’énormes hélicoptères Sea Stallion, qui volaient en cercles au-dessus de nos têtes. C’était un avant-goût de ce que les Okinawans subissent tous les jours. On entend souvent cette complainte chez les progressistes dans les sociétés confortables lorsqu’ils sont confrontées à des vérités qui dérangent : « Mais qu’est-ce que je peux faire pour faire changer les choses » ? Je suggère qu’ils fassent comme les habitants d’Okinawa : ne pas baisser les bras ; continuer la lutte."

http://www.legrandsoir.info/documentaire-la-guerre-a-venir-contre-la-chine-foreign-policy-in-focus.html
Est-il possible que nommer ces hélicoptères avec des noms de tribus indienne était une manière de dire "nos hélicoptères sont aussi vaillants au combat et aussi résistant lors des voyages que les guerriers indiens que nous avons combattus"?.
C'est moi ou la jungle de la vidéo d'"Apocalypse Now" a été peinte par Le Douanier Rousseau?
Si les hélicoptères symbolisent la guerre du Vietnam, c'est aussi parce que les images qui vont traumatiser les Américains et le monde (mais pas toujours pour les mêmes raisons), c'est la fuite à partir de l'ambassade US des derniers Américains dans ces hélicoptères, et qui abandonnent malgré eux les Vietnamiens qui veulent partir aussi. Et l'hélicoptère qui est mis à la mer pour permettre au porte-hélicoptère d'accueillir plus de réfugiés. Rapprocher la forme de ces hélicoptères d'évacuation de celui de Trump sur le dessin.
Cette fuite désordonnée filmée et vue par le monde entier, va symboliser LA Défaite des USA.
Factuellement, les US ont perdu la guerre d'Irak, mais il n'y aura jamais les images qui symboliseront la chute de Bagdad, donc eux comme nous, on peut toujours se voiler la face sur cette réalité.
Par contre et à jamais, les Américains ont perdu la guerre du Vietnam parce qu'ils l'ont perdue, et parce que les images existent. Et tous ces hélicoptères, en plus nouveaux dans les guerres de front, symbolisent et la guerre et la plaie béante de la débâcle.
Après cette défaite, les Américains ont cherché des causes, et évidemment, c'est parce qu'ils avaient été trahis (réflexe commun, on est les meilleurs, donc on ne peut pas être vaincus, tous les peuples réagissent souvent ainsi) par la contestation et par les planqués.
C'est ce que dit cette image, et je pense que pour une partie de la droite américaine, tourner le dos à Trump serait une façon de rejeter les planqués responsables de l'humiliation. Donc il a du souci à se faire.
APACHE ; CHEYENNE ; COMANCHE

et d'autres peut être ?
aattention à ne pas confondre avec hélicoptéres Indien
Live And Let Die

N'oublions pas si le helicoptere huey HU-1, ont apportés la MORT (napalm et défolliant) ils ont aussi apportés la VIE

* To be or not to be * signifie : être vivant ou mort.
L'hélico de Trump est un Sikorsky S-76.
Indians scattered on dawn's highway bleeding
Ghosts crowd the young child's fragile eggshell mind.

Me and my -ah- mother and father - and a
Grandmother and a grandfather - were driving through
The desert, at dawn, and a truck load of Indian
Workers had either hit another car, or just - I don't
Know what happened - but there were Indians scattered
All over the highway, bleeding to death.

So the car pulls up and stops. That was the first time
I tasted fear. I musta' been about four - like a child is
Like a flower, his head is just floating in the
Breeze, man.
The reaction I get now thinking about it, looking
Back - is that the souls of the ghosts of those dead
Indians...maybe one or two of 'em...were just
Running around freaking out, and just leaped into my
Soul. And they're still in there.

Indians scattered on dawn's highway bleeding
Ghosts crowd the young child's fragile eggshell mind.

Blood in the streets in the town of New Haven
Blood stains the roofs and the palm trees of Venice
Blood in my love in the terrible summer
Bloody red sun of Phantastic L.A.

Blood screams her brain as they chop off her fingers
Blood will be born in the birth if a nation
Blood is the rose of mysterious union
Blood on the rise, it's following me.

Indian, Indian what did you die for?
Indian says, nothing at all.

Jim Morrison (Dawn's Highway/An American Player)
C'est toujours un plaisir de regarder l'intro d'Apocalypse Now mais , s'il vous plaît, ne faites pas comme TF1 et diffusez la au bon format, c'est à dire en cinémaScope ( 1:2,35).
Merci.
Là aussi, comme au Moyen-Orient, les GI étaient persuadés d'apporter la Civilisation (tatatam) à des bougnouls* (beurk). Jamais oublié cette séquence de Cinq colonnes à la Une, où un GI donne un petits mickey à un vieux Vietnamien. Celui-ci le reçoit avec l'habituel sourire énigmatique que l'on prête parfois à tort aux asiatiques (et avec la soumission du dominé). On pouvait traduire l'énigme comme suit : Pauvre kon, ma civilisation a quatre mille ans, la tienne deux cent ans. Alors, ton mickey, tu peux te le...

* Second degré, la modo !
Deubeliou aussi a tout fait pour ne pas aller au Vietnam, et il a passé le plus clair de son service militaire à se pinter* au bar des officiers. Ça ne l'a pas empêché de se faire élire et de poser ensuite régulièrement (mais toujours loin des combats) en blouson d'aviateur. Cette affaire n'enlèvera pas une voix à Trompe.

Avoir donné des noms d'indiens exterminés à des engins chargés d'exterminer les Vietnamiens, belle preuve de cynisme ou/et de structure mentale assez particulière.

* Souvenez-vous que ce « born again » sévèrement borné l'était devenu (born again, borné il l'était de naissance) après, disait-il, avoir rencontré Dieu. C'est au Paradis, Yahvé, Allah et Bouddha tous vénères ont convoqué Dieu, qui leur répond d'un air piteux : j'ai pas pu l'éviter, il roulait bourré !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.