113
Commentaires

Trop en forme ?

Derniers commentaires

que toutes les photos de SR depuis vendredi dans les journeaux ont été prises lors du zénith ?

Ce ne sont pas des photos où on peut la trouver un peu ridicule, comme celles de l'article ou celles que l'on avu au moment du zénith. Non, ce sont des photos où elle apparît éclatante de vie, de dynamisme, de conviction.

On n'en a pas fini d'en parler du Zénith, ce sera un moment fondateur. Dans quelques années, on dira que ce fut un très bon coup pour sa carrière politique. (et je l'avoue, ces soutiens d'aujourd'hui riront un peu en loucedé comme cela nous arrive de temps en temps "surprise !)
La politique spectacle est pour beaucoup associé à l'image de Sarkozy . Compte tenu de la popularité et de la personnalité du sire,quiconque viendra joué " dans ce bac à sable " risque de voir son image singulièrement écornée .
Qu'est ce qui dérange le plus, que S.Royal , en tant que personne de gauche , ai osé associé la politique au spectacle ou le fait qu'elle ai fait comme ... Sarkozy ?
Qu'adviendrait il de S.Royal si elle venait à officialiser une relation sentimentale avec un homme " public " ?
Si tout ce que fait , dit , touche , etc ... Sarkozy devient un " terrain miné " le monde politique risque de se résumé à sa seule personne . Mais cela n'est il pas ce qu'il veut ?
Le fond est important mais en attaquant la forme , n'y a t'il pas le risque de condamner celui-ci
Toute Intolérance de la " vox populi " vis à vis des femmes et hommes d'opposition ne risque t'elle pas de servir , indirectement , Sire Sarkozy.
Bon W.E à tous
Elle a été radieuse.
Elle a clairement marqué son discours à gauche.
Le sujet de cette "soirée concert" était la fraternité.
Cette soirée n'était pas un meeting.
Le PS et les journalistes (pure supputation) ont tant espérer de cette femme qu'ils retournent contre elle toute leur déception. C'est très psy. Comme après toute défaite on s'en prend à l'entraineur alors que les joueurs sont aussi responsables.
Je conseille à tous ceux qui continuent de taper sur Ségolène de taper sur ceux qui ne l'ont pas soutenue et sur ceux qui mettent en place une politique dure en ce moment.
Bonjour
j'ai visionné et personnellement je l'ai trouvée très belle, le second degré je le laisse aux pachydermes et autres serpents qui ne se grandissent pas avec leur commentaires

Bonjour
j'ai visionné et personnellement je l'ai trouvée très belle,.....

En effet, il y a de forte chance que c'est LA qualité que la population demande de plus en plus aux personnalités (hommes ou femmes) politiques.
personnellement je l'ai trouvée très belle,.....

En effet, il y a de forte chance que c'est LA qualité que la population demande de plus en plus aux personnalités (hommes ou femmes) politiques.


Ah ! "La population", donc ! C'est quand même formidable de prendre à ce point ses contemporains pour des idiots....
Il y a, en Medialand, une caste qui sait "le bien" et "le juste", et le dispense à des masses incultes forcément avides de recevoir la parole calibrée en haut lieu.
Ces pauvres masses incapables d'aller plus loin que les apparences et qui feraient de l'esthétique le critère de choix prioritaire...
A ce compte là, les deux chambres ne seraient pas majoritairement (dans tous les sens du terme) garnies de petits gros boudinés et de gérontes rechapés !
Et puis on aurait eu Villepin et pas Sarko !!! Ça aurait quand même eu une autre gueule. Dans tous les sens du terme aussi !

personnellement je l'ai trouvée très belle,.....

En effet, il y a de forte chance que c'est LA qualité que la population demande de plus en plus aux personnalités (hommes ou femmes) politiques.


Ah ! "La population", donc ! C'est quand même formidable de prendre à ce point ses contemporains pour des idiots....
Il y a, en Medialand, une caste qui sait "le bien" et "le juste", et le dispense à des masses incultes forcément avides de recevoir la parole calibrée en haut lieu.
Ces pauvres masses incapables d'aller plus loin que les apparences et qui feraient de l'esthétique le critère de choix prioritaire...
A ce compte là, les deux chambres ne seraient pas majoritairement (dans tous les sens du terme) garnies de petits gros boudinés et de gérontes rechapés !
Et puis on aurait eu Villepin et pas Sarko !!! Ça aurait quand même eu une autre gueule. Dans tous les sens du terme aussi !

Apparemment pour vous population = idiots ? Ou est-ce juste votre interprétation personnelle (comme tant de mots français à nos jours : génocide, libéralisme, ultra-libéralisme, conservateurs, ultra conservateurs .. que chacun utilise dans le sens que lui seul le veut) ?

Comment peut-on remplacer ce mot population alors ?

Si on dit peuple, êtes-vous sûre que vous n'aurez pas la même réaction ?

Si on utilise le mot que vous-même utilisez , c'est à dire le mot "contemporain", êtes-vous sûre que vous n'aurez pas la même réaction ?

C'est dommage qu'il y a des gens qui appauvrissent ainsi le vocabulaire français : à force, tous les mots deviennent des péjoratifs qu'on n'a plus le droit d'utiliser .
Il me semble que dans le passé , le mot "populace" était péjoratif , puis c'était le mot "peuple" qui était tendencieux ( très positif pour les causes révolutionaires marxistes léninistes mais quelque peu péjoratif pour d'autres personnes) maintenant avec "l'experte" linguistique ASI, c'est le mot "population" qui est péjoratif !

Cette réaction me fait penser à celle d'un de mes collègues musulmans : le jour où un collègue français utilisait le mot "fanatique", il associait de suite à "musulman"; le jour où j'utilisais le mot "handicap" des étrangers (dont je fais partie), il associait de suite à "handicapés mentaux".

Maintenant, indépendamment du mot utilisé, force est de constater que les émissions dites de "reality show" ont le vent en poupe, les magazines dits "people" aussi (avec en couverture des photos et des titres mentionnant des prénoms d'illustres "inconnus") : mais bien entendu, comme probablement certains "experts" Asi le pensent, il n'y a personne qui les regardent (le populisme n'est apparemment pas réservé au milieu politique) !!
"Apparemment pour vous population = idiots ? Ou est-ce juste votre interprétation personnelle"

Ce détournement de propos constitue une ficelle un peu grosse. On se croirait chez les trotskos. Désolée mais vous n'avez pas affaire à un poussin de l'année.
Je vous laisse la thématique de "l'appauvrissement du vocabulaire". On ne peut dialoguer qu'entre interlocuteurs, même de convictions radicalement opposées, de bonne foi.
Le reste n'est que verbiage et perte de temps. A vous répondre, éventuellement, si l'argumentaire est construit.
Je mets ici le message pour qu'il soit rattaché au message initial mais il ne s'adresse pas forcément à la personne qui m'a plus que critiqué d'utiliser le mot "population" sans pour autant me citer le mot qu'il faudra utiliser (en effet, j'ai l'impression que cette personne, comme certaines d'autres, conçoit le forum comme un ring de boxe pour se défouler).

Je m'adresse donc plutôt aux forumers qui ont discuté sur les mots français appropriés dans le fil "Censure ordinaire en Russie" : pensez-vous que le mot "population" que j'ai utilisé dans mon post du 02/10/2008 à 23:30 est mal approprié ? quel mot aurais-je dû utiliser ? quel serait le mot le plus approprié ? quel serait le mot qui choquerait le moins les "âmes sensibles ou polémiques" ?quel serait le mot le plus "politiquement correct (ce serait intéressant de voir si les réponses convergent vers un seul mot ou divergent vers des mots différents) ? J'espère trouver de votre part des réponses constructives comme on peut en trouver dans des forums spécialisés (notamment dans les sujets techniques) dans lesquels les gens apportent des réponses enrichissantes à la place des insultes.
Nadine me répond itou sur un ton que je trouve surprenant, plus bas.
Et bien voilà, on avance...
Comme elle n'est pas ma mère, mon père, mon prof, ma donneuse de leçon, j'ai laissé courir sans discuter ses considérations qui ne soulignent dans mon message que l'accusation de déformation par les médias, alors que justement je me demande si le choix était laissé aux médias (à part le silence).
Je ne vois que du malentendu dans la conversation entre nadine et hchau1975 et le mot population est pris par hasard dans la tourmente.
J'évite de répondre directement à la personne (pour éviter l'effet "ring de boxe" qui ne m'intéresse pas).

Je me demande si le public d'une personnalité politique est uniquement composée d'électeurs ?

Déjà il y a des citoyens qui suivent (lisent, regardent) mais ne votent pas forcément (est-ce 100% des abstentionnistes ne font pas partie du public des personnalités politiques ? Il me semble que public n'implique pas forcément approbation/adhésion et n'exclue pas forcément écoeurement).

Il y a des immigrés qui ne votent pas mais qui peuvent faire partie du public des personnalités politiques du pays dans lequel ils vivent.

Enfin, prenons les élections américaines de ces dernières années, la population (sans connotation péjorative, au moins de ma part) française semble les suivre de plus en plus près (il y a eu même des sondages (français) sur la préférence des français pour ces candidats) mais je crains que rares sont ceux qui, dans cette population (sans connotation péjorative, en attendant un autre mot plus .... consensuel ?) pouvaient/pourront réellement être des électeurs à ces élections ou qui ont lu réellement les programmes des candidats sans passer par la "grille de lecture" des médias françaises.
Si vous prenez un dictionnaire, il me semble très simplement que le mot poulation ne s'emploie pas dans le sens que vous avez choisi. Il eut mieux valu dire électeurs, tout simplement, le public d'une personnalité politique étant composé d'électeurs.

Si vous prenez un dictionnaire, il me semble très simplement que le mot poulation ne s'emploie pas dans le sens que vous avez choisi. Il eut mieux valu dire électeurs, tout simplement, le public d'une personnalité politique étant composé d'électeurs.


Désolé, j'ai confondu Nicole et Nadine, je peux donc essayer de discuter sur ce sujet avec Nicole et donc reprendre le texte ci dessus (que le webmaster pourra supprimer), (désolé).

Je me demande si le public d'une personnalité politique est uniquement composé d'électeurs ?

Déjà il y a des citoyens qui suivent (lisent, regardent) mais ne votent pas forcément (est-ce 100% des abstentionnistes ne font pas partie du public des personnalités politiques ? Il me semble que public n'implique pas forcément approbation/adhésion et n'exclue pas forcément écoeurement).

Il y a des immigrés qui ne votent pas mais qui peuvent faire partie du public des personnalités politiques du pays dans lequel ils vivent.

Enfin, prenons les élections américaines de ces dernières années, la population (sans connotation péjorative, au moins de ma part) française semble les suivre de plus en plus près (il y a eu même des sondages (français) sur la préférence des français pour ces candidats) mais je crains que rares sont ceux qui, dans cette population (sans connotation péjorative, en attendant un autre mot plus .... consensuel ?) pouvaient/pourront réellement être des électeurs à ces élections ou qui ont lu réellement les programmes des candidats sans passer par la "grille de lecture" des médias françaises.

Si vous prenez un dictionnaire, il me semble très simplement que le mot poulation ne s'emploie pas dans le sens que vous avez choisi. ...
J'ai consulté le Petit Larousse illustré 2007 : "ensemble des habitants d'un espace déterminé".

Cela semble bien correspondre à ce que j'ai écrit :
" ... il y a de forte chance que c'est LA qualité que la population demande de plus en plus aux personnalités (hommes ou femmes) politiques"

La personne qui me critiquait sur l'utilisation du mot "population" semble penser que de Villepin, Sarkozy ne faisaient pas partie de la population alors que pour moi, ils en font partie (comme moi d'ailleurs) !!

Je conçois tout à fait que les gens ne sont pas d'accord avec moi et pensent que de cette qualité, la population en demande de moins en moins (alors que moi, je crains que ce soit de plus en plus) aux personnalités politiques mais je ne comprends pas ce que viennent faire Sarkozy, Villepin, "gros boudinés et de gérontes rechapés" ... etc .. là dedans ?

Finalement, peut-être que le français n'est pas la langue maternelle de cette personne non plus ? Que pensent d'autres forumers dont le français est la langue maternelle ?
Alors on pourrait lui dire (si on veut que la politique reste quelque chose de respectable):
"Sois belle et tais toi"!
Une petite consultation, peut-être ?
La question n'est pas "pourquoi pas elle?"
mais "pourquoi faudrait-il forcément toujours dépasser les limites?" étant donné, comme vous le remarquez, qu'en politique cela fait passer LE politique à l'as....
j'aurais bien aimé que @si se penche sur ce que suggéraient toutes les photos de ségolène royal parues dans la presse au lendemain de son meeting... parce que franchement, tirer des images toutes calibrées pour leur faire dire ce qu'on veut leur faire dire, à partir d'une vidéo, c'est pas bien difficile, on arrive toujours à rendre ridicule la personne que l'on cible, quelle qu'elle soit, en captant une mimique ou un geste très éphémère mais qui reste gravé dans le marbre une fois saisi

s'interroger sur cette pratique eût été infiniment plus intéressant
Trop ceci, pas assez cela... et les railleries, les quolibets.
C'est à pleurer de trouver ça ici.
Daniel S. n'a donc rien appris de son côté en matière de lynchage ?

Pour ma part j'étais présente et j'en ai retiré beaucoup d'énergie. Et l'envie de voir mordre la poussière ensuite à tous les plumitifs à la petite semaine qui ont fait des comptes-rendus à partir de l'opinion de l'homme qui a vu l'homme qui a vu le gars qui contrôlait les entrées.
Des approximations consternantes, des mensonges éhontés, un manque criant de travail sur le sujet politique.
Défendre la liberté de la presse dans ces conditions ? Mais quelle presse ?

Mais pourquoi ça les emmerde tant que l'on ait fait la fête tous ensemble ? Pourquoi devrait-on se trouver crétinisé d'avoir adhéré à un moment très fort de jubilation en commun ?
Qui ça dérange que nous trouvions des qualités à cette femme courageuse ? Je n'en ai rien à faire des trucs et astuces dévoilés sur le côté technique de la prestation. Avez vous essayé M. Abiker, de parler comme un éteignoir à plus de 5000 personnes ? Sûrement pas, ça se saurait. Je sais qu'au PS on sait très bien faire cela. Et bien ras le bol.
"raélienne ségolène, gourou.." J'en passe et des pires. De la pure méchanceté. De commande. Et je pèse mes mots. Tout cela ne vous honore pas.
Les plats de lentilles envahissent les cantines en ce moment.
quand libé fait dans l'antiségolénisme très primaire, croyant en cela raviver la flamme delanoyenne... je pense que libé se goure, à prendre ses lecteurs pour des cons...

http://www.liberation.fr/politiques/0101120153-la-segolene-royal-du-zenith-ca-va-continuer

"Ce n’est plus un meeting, c’est du prozac." cette chute à la fin d'un article, plutôt favorable à Ségolène Royal d'ailleurs, est non seulement contradictoire avec ledit contenu, mais en plus débile et lamentable, surtout pour un journal censé être de bonne tenue ; ces journalistes là ne sont que des journaleux "libédibeux"...

Libé est infoutu de présenter un article de bonne tenue sur Ségolène Royal...

quoi qu'en pense Libé, je pense que ce sera elle qui fera la rénovation du PS et personne d'autre, parce que tous les autres ne veulent que réchauffer leurs vieilles recettes moisies dont plus personne ne veut...
C'est quoi son VRAI métier à David ? Il est journaliste ou pas ? il est adjoint au maire d'Asnières ou pas ? il est à @si ou pas ? il est à l'armée ou pas?, il est représentant en SUV ou pas ? il est ...cumulard ou pas ? ;-]
En fait, M. ABIKER, vous faites du commentaire... sur des commentaires, quoi ! Bien calé devant votre ordi.
On reviendra vous voir quand vos aurez vraiment mouillé votre chemise de journaliste
Le probléme est pas que Sarko ou un autre l'est déjà fait, et au contraire, pourquoi rentré dans le jeu de la politique spectacle et du tout image ?

Dérive à l'américaine, toujours plus de forme pour moins de fond. La France tant de plus en plus vers système bi partite ou l'on on se contente de critiquer ce que fait l'adversaire et faire des promesses en l'air plutôt que de proposer; innover et prendre des risques.

Faudrait quand même penser à dissoudre le PS un jour, l'agonie n'a que trop duré.
Vous avez raison David, Le Pen, Marchais, Sarkozy, Hillary Clinton, Obama faisaient et font des shows genre stand-up allant du comique à l'émotion en passant par la provoc, voire à la dégueulasserie en ce qui concerne JMLP. Mais la grande différence avec Ségoléne Royal, c'est qu'ils étaient et qu'ils sont bons. Ce sont des acteurs nés, alors que chez elle, cela parait outré, forcé, pas naturel. Arianne Mnouchkine peut y mettre toute sa bonne volonté, tout son métier, ça ne marchera pas.

De plus, et ce n'est pas malin, elle flingue les critiques que le PS pourrait faire face au Sarko Show : on leur balancera dans la tronche :"et le Sego Show" vous en pensez quoi ?
De plus elle accrédite l'idée préconçue que le PS c'est de la forme et pas du fond. Elle est totalement contre productive et ne s'adresse qu'à ses fans,ses groupies et aux médias.
Tout ca me rappelle le bouquin d'Albert Hirschmann sur la structuration partisane en peril : Exit, Voice and Loyalty (1970) ; on peut effectivement se demander quelle est la strategie de Royal. Rassembler des sympathisants dans un raout mediatique, ce n'est pas vraiment le mieux a faire quand on veut prendre le controle de la mecanique interne du PS. Est-elle deja en strategie d'exit, vers un troisieme parti Collomb-Royal-Bayrou ? Est-elle en strategie de Voice, pour faire du tapage a l'exterieur et faire fremir les sondages, donc les militants, comme en 2006 ?

En tout cas, je suis rassure de voir qu'en France le ridicule ne tue toujours pas. Ce genre d'evenement est bienvenue, sinon sympathique, en periode electorale, histoire de mobiliser les troupes et de contribuer au concours de celui qui rassemblera le plus de monde dans un stade. Mais, par pitie, en attendant, rendez-nous les pupitres, les fonds unis, et les discours politiques.
D'un coté, j'ai envie d'adhérer à vos propos Mr Abikers, d'un autre coté, la plupart des médias et les ténors du PS n'ont jamais eu envie de penser qu'elle pouvait véhiculer du fond.

Et si dans la démarche de Ségolène Royal forme elle même n'était pas forcément si dissocié du fond que cela :
- volonté de ne pas sombrer dans des propos sombre et alarmiste
-volonté de créer un évenement fait de gaité qui créer un sentiment de collectif

Je ne suis pas forcément d'accord avec ses propositions mais j'apprécie sa volonté d'aller vers les gens, les débats participatifs, ce concert, de les toucher mais aussi d'etre gaie, vivante. ce n'est pas toujours très réussie, mais franchement que font les autres ?

Les journeaux de gauche, que j'ai lu, sont ridicules dans l'approche qu'il font de l'évènement, le plus flagrant étant RUE 89, que j'aime bien d'habitude qui se permet de citer dans le titre "PPDA et Hervé Villars", histoire de ringardiser Ségolène royal et l'évènement. SI quelqu'un était présent j'aimerai savoir si l'évènement était ringard ou ridicule ? ce qui n'est pas vraiment la même chose.

Merci
Bon, comme d'hab, on commente à l'infini sur... la forme, mais on parle de Royal et c'est nécessaire dans notre démocratie (et oui, notre démocratie, rappelez-vous comment Sarko a été élu).

Après, là, c'est le traumatisme, un truc nouveau et tout. Oh la, la, quel choc, mais dans un an, tout le monde sera habitué et les uatres l'imiteront.

On reprend cette chronique dans 365 jours et on fait un bilan ? (n'oubliez pas que nous avons délections (européennes) le printemps prochain : on verra)
Bonne chance au PS !...Non, je rigole.
Et pourtant, bien que sans illusion sur l'apport de ce parti, j'aimerais être sincère.

J'aimerais espérer qu'à défaut d'opposition crédible de la gauche anticapitaliste éclatée, un de ses candidats ait une vraie chance aux prochaines présidentielles, face à un représentant de cette droite cynique et arrogante qui nous maintient, d'un pied ferme, la tête sous l'eau.
Mais lorsque je lis les commentaires, en particulier ceux de militants et sympathisants socialistes présents sur ce forum, je comprends clairement que je devrai encore ployer une petite cinquantaine d'années sous le joug du guide de Neuilly et ceux de ses successeurs.

Ségolène, entre adversaires naturels du milieu politique et courtisans sarkozistes du monde médiatique, a forcément beaucoup d'ennemis.
Mais les pires, les plus acharnés, les plus impitoyables, les plus féroces, les plus enragés, des vrais chiens, se trouvent, comme lors de la dernière campagne, dans son propre camp.
Des camelots qui, après l'avoir éxécutée sommairement, viennent tour à tour, vanter les qualités de leurs poulains : Il est beau mon Déheska ! Elle est encore fringante ma Martine ! Regardez comme il a l'oeil vif mon Bertrand... En fait de poulains, quasiment que du cheval ou de la jument de retour.

Et moi, électeur occasionnel du PS, je devrais m'intéresser à ces luttes d'influence dégénèrant le plus souvent en règlements de compte ? Au vu de programmes tous aussi semblables, il me faudrait prendre parti pour tel ou tel ?
Le fil ténu qui me rattache artificiellement à cette gauche libérale n'a jamais été aussi près de se rompre.
Quoi qu'ellefasse, ce n'est jamais assez ou c'est toujours trop, cela fait trois ans qu'on entend le m?me refrain. Je pensais qu'? @si vous pourriez vous ?levez un peu plus que les autres m?dias, mais je me suis peut-?tre tromp?e. Militante au PS J'?tais au Z?nith avec mon mari lui aussi militant PS, et nous avons parl? avec des gens venus des quatre coins de la France, croyez-vous qu'ils aient fait des centaines de kilom?tre simplement pour assister ? un show, non bien s?r, ils ?taient l? pour le fond, le message politique. Si vous avez correctement ?coutez du d?but ? la fin le discours de Mme Royal, vous avez du remarqu? qu'elle expliquait qu'il y avait eu d'autre moments dans l'histoire o? des chansons avaient accompagn? certaines r?voltes( la Marseillaise, le chant des partisants, le chiffon rouge etc) , samedi c'?tait avec des rapeurs engag?s, d'autres artistes engag?s, des reportages, du th??tre etc...
J'ai fait connaissance ce soir l? d'un Monsieur de 85 ans assis ? c?t? de moi, respect, vous croyez vraiment que ce militant est venu pour un show ? l'am?ricaine? Ne soyez pas ridicule ? votre tour parlez plut?t avec les militants qui ?taient pr?sents, ?levez le d?bat s'il vous plait.
sébastien Fontenelle vient d'interpréter superbement le langage gestuel de Sego

Allez, chantez avec moi, les petits enfants
Pauvre France.

Ségophobe????? Késako????

Les médias n'aiment pas Ségolène???? Parler dans le vide, ils le font déjà....
Quant à Sarkozy, il en prend aussi pour son grade. Faut arrêter de réfléchir avec une télé à la place du cerveau.

Minable, pitoyable, lamentable. Extasions-nous devant les fossoyeurs de ce pays, tels des pies (-geons?). Tant que çà brille....

P.S. : prix spécial du jury au chirurgien esthétique.
Le début de l'article est étrange, car cette rencontre ne contenait pas du tout que du "Je"...
De toute manière, ces "Je" sont justifiés: si Sarkozy tombe sur quelqu'un d'autre de gauche en 2012, il gagnera de nouveau.
Lémédias ne pourront pas remettre éternellement le couvert de la supposée incompétence...

Qu'on ne la reconnaisse plus n'est pas forcément négatif: son image trop "raide" lui a probablement posé problème durant la campagne de l'an dernier.
Comparé, comme le dit si bien D. Abiker, à votre comique présidentiel, elle a tout de même encore de la marge pour sombrer dans le ridicule...
Il ne faut pour autant pas conclure trop vite qu'elle n'aurait pas de fond car elle travaille sa forme...
Sans avoir vu le discours, les photos me font halluciner.
On la reconnait plus, on dirait, je sais pas, si on savait pas de quoi il s'agissait, qu'elle pète un peu les plombs.
Etrange.
Sauf qu'il y a plus de 20 ans déjà un meeting politique ressemblait à un spectacle. Non mais quoi personne n'a jamais assisté à un meeting de campagne dans les années 80? La foule piégée, en délire comme on dit, chantant à tue-tête, le héros du jour qui se nourrit de son public, se gonfle son égo, se rassasie du soutien inconditionnel momentanément créé par l'ambiance, la musique, les discours convenus qui chauffe le public.... Rien de nouveau, rien n'a changé dans la politique de ce point de vue.
Ce qui est bizarre c'est qu'elle soit en campagne, Ségolène Royal. On ne l'entend pas de l'intérieur de son parti, elle est acculée à se faire entendre, à exister en forçant la porte par l'extérieur.
La réaction des médias, c'est la réaction de la droite qui pense dans son for intérieur, à "voix haute" (voix haute des médias, on pourrait dire) "mais pourquoi elle est encore là, celle-là, on n'en veut pas, et nos tractations, elle passe outre son parti S, c'est scandaleux".

Cette analyse (d'un certain Cotta?)cité par thurar n'est pas trop contradictoire avec ce qu'on nous présente comme "les bizarreries of Ségolène Royal".

La droite a pris Nicolas Sarkozy à son jeu et s'en donne à coeur joie, pas seulement avec des idées de lui-même Mr Monmari, mais avec les idées de la droite la pire :
-renvoi des immigrés (qui partent pour l'abbatoir, même si il n'y en a qu'un, c'est pitoyable) en faisant croire qu'expulser 25000 personnes sur une population de 63 millions ayant une proportion d'immigrés plus ou moins intégrés ou meltingpotés de 5 à 6 millions, cela va résoudre des problèmes, cela va empêcher que la vague des flux migratoire ne soit un affreux tsunami qui nous noie au secours. Le "au secours" n'est pas de mise selon moi, si on continue à croire à l'éducation nationale, la justice sociale, à des rapports équilibrés avec le monde extérieur.
-accentuation des privilèges financiers.
-perte des privilèges sociaux.
-asservissement des salariés de tout poil.

Supposons que de même, la gauche prenne Ségolène Royal à son jeu. Et lui fasse tenir la politique de gauche qu'on espère (face à une économie pieds et poings liés, y'a moyen d'ici peu). Je ne crois pas en 'un" homme/femme politique qui ne représente que lui-même. Mais entre Delanoë, Aubry, Strauss-Kahn, Fabius, Rocard, Royal, etc., auquel peut-on confier notre espoir de changement? Contrairement à ce qu'ils s'imaginent, peu sont dans les starting-block aux yeux des gens, même si les médias et leur microcosme leur enfile un dossard pour la course...
A propos de sommets, admirons plutôt la peinture symboliste de Louis Janmot, qui nous fait oublier, pour un temps, par sa douceur, le monde de l'industrie du spectacle, dont les techniques d'illusion sont issues de Prométhée le roublard.
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=20&FP=34690960&E=2K1KTS4P5GCR&SID=2K1KTS4P5GCR&New=T&Pic=14&SubE=2C6NU0N15151
"Le spectacle est l’héritier terrestre de la religion" disait Debord. J'ai hélas bien l'impression qu'on n'en sortira pas. Le politique atteint décidément des sommets, tout en strass et paillette.
Je trouve que la M'dame Royal elle est super douée. Eh oui.
Car elle a réussi à éclipser Sarkozy. Et ça, il fallait le faire.

Plus sérieusement, je pense qu'elle a eu là une très bonne idée, car le but était selon moi de créer un choc médiatique, qui la grave pour un bon moment dans les esprits des gens. Peu importe que l'image et le style fasse passer à la trappe les propositions, elle aura encore tout le temps de les présenter ses propositions ; et elle ne va pas s'en priver je parie, car elle a, mine de rien, créé une forte demande auprès du public, pour en savoir "plus". Elle a créé un personnage aguichant, pour faire tendre l'oreille, mais aussi pour définir une "manière", une "personnalité", car c'est cela aussi la politique, car cela permet à chacun de penser avoir une idée des choix d'un personnage politique avant même qu'il ait choisi.

Trop forte la madame, je vous dis.
Non, pas trop en forme mais bien en vie .Avec ce qu'elle vient de vivre depuis ces derniers mois, on sentait que la soupape a été retirée et qu'elle se lâchait . Cela m'a rendu perplexe .
Je ne m'intéresse pas à cette femme et je n'ai pas voté pour elle mais pour Bayrou .Mais là, samedi soir devant ma télé j'ai été stupéfait de tant d'audance, je dirais même de culot .Il fallait oser .J'avais le sentiment qu'il y avait une transgression qu'elle s'est imposée .C'est comme si elle voulait casser son image de marque . Seule une personne meurtie au plus profond d'elle-même pouvait agir de la sorte . J'étais content pour elle et malgré tout un peu embarrassé , devinant la volée de bois vert qui l'attendait . Cela n'a pas tardé .J'étais outré ce soir en écoutant les commentaires sur Europe 1 . Même Marie Drucker s'y est mise . Bon, que Catherine Nay avec le passé qu'on lui connait distille son venin , cela ne m'étonne pas , mais qu'aucune voie discordante ce soir exprime une opinion contraire , cela m'écoeure . ( Je vais d'ailleurs arrêter d'écouter cette station qui commence à m'agacer ) .Mais quel coup de vieux pour ses petits copains du PS .C'est sûr, cela change de la mine renfrognée de sa petite copine Aubry .
Et si elle en avait fait trop, trop dans la forme.
En même temps quand on a pas de fond... Mais c'est plutôt bien, du moins sur les photos, c'est frais jeune, dynamique, j'ai mis 5 minutes à voir que c'était bien Royal et pas une comique que je ne connaissais pas faisant son spectacle, sans rire, la comparaison du phénomène est plus qu'a propos, ça m'a même envie d'aller voir son [s]spectacle[/s] discours pour voir si le ton de la voix avait lui aussi été changé pour rendre tout ça attrayant.
Aaaaah! Les ségophobes comme moi ne regrettent pas leur abonnement à @si ! C'est rassurant que savoir que des personnes que l'on estime pour leur intelligence et leur acuité d'esprit partagent votre perception. C'est mieux que de pleurer tout seul (et hop! une deuxième pub pour mon blog!).

J'ai cru lire que certains défendent Royal en mettant les autres candidats au même niveau. Et bien non, désolé. je connais bien Delanoë et j'ai fréquenté beaucoup d'élus. Si tous pensent à la forme et à la comm', ce n'est qu'un moyen ou une voie obliger pour FAIRE. Delanoë est un parfait exemple de ce souci permanent de la forme et de la professionnalisation de la communication, mais c'est uniquement afin de faire passer ses projets et accessoirement d'être élu (sinon point d'actions....)

Royal elle c'est comme l'a si bien résumé Jospin (dans son livre qualifié de "dégueulasse" par la Mère Royale) s'est "enfermée dans un face à face narcissique avec l'opinion".
Sans compter, et là on est dans l'ignoble, qu'elle se distingue par une mauvaise foi d'anthologie et une diffamation permanente d'autrui pour flatter sa victimisation (je ne vais pas plus loin, j'ai assez cassé de clavier pour aujourd'hui....)
Merci pour ce billet que je trouve admirable.
On s'en fout un peu, mais aujourd'hui, je retrouve le David Abiker que j'aimais écouter sur France 5.

@si nous gâte, je trouve, sur cette affaire de Ségolène Royal au Zénith.
Deux chroniques en une semaine, vous étiez trop rare !
Ce qui me gêne surtout avec ces images de Ségolène Royal, c'est qu'on comprend tout de suite où elle veut en venir, la forme manque justement à mon avis de finesse, ou d'un petit je-ne-sais-pas-quoi de politique, qui dissimulerait le narcisse qui se cache en elle. Les images ne sont que trop le reflet d'elle-même, clinquante et dans la mise en scène. A tant vouloir nous persuader, nous émouvoir, elle nous rend finalement soupçonneux (en tout cas en ce qui me concerne).
Sa communication était à travailler, et je pense qu'elle s'améliore. Il ne suffit pas d'avoir du fond. Maintenant comme le dit David, en France et à gauche on n'est pas habitué à ce genre de show, Il y a peut être un problème de dosage entre fond et forme. Dans tout les cas il faut en passer par là. Regardez à droite, à force de répéter leurs mensonges, ils remplacent la vérité. Et si à gauche, ils ne sont pas meilleur en com' cela ne pourra pas avancer dans leur sens. Malheureusement notre peuple de moutons n'est pas prêt de s'émanciper intellectuellement et ce ne sont certainement pas les réformes actuelles de l'éducation qui le ferra mûrir.
Bon, il me semble qu'il y a l'intégralité du "meeting" (je ne sais pas trop comment le qualifier) de S. Royal sur Marianne2.

EDIT : ici : http://www.marianne2.fr/The-Paris-Sego-Picture-Show-l-integrale_a91769.html

Quant au papier de M. Abiker, deux choses :

Soit il a assisté au meeting, et il peut dire que le fond a pris le pas sur la forme, ce qui est regrettable pour la santé de la politique. Et en déduire un de ces commentaires dont il a l'art sur l'utilisation des images, de l'imagerie, de l'imaginaire, etc.
Dans ce cas, le boulot qu'on attend d'@si.

Soit il n'a pas assisté au meeting, et ne fait qu'un commentaire sur la présupposée absence de fond, auquel cas il ne se distingue pas du reste de lémedia, qui ne parle que de l'apparence nouvelle de la dame, ce qui me gêne, car j'attends autre chose d '@si.
Et là le papier n'apporte rien...

À titre personnel, je n'y étais pas, je n'ai pas d'avis tant que je n'ai pas vu autre chose que quelques extraits.
C'est le truc le plus consternant qu'il m'a jamais été donné de voir en politique ! Sarkozy nous y avait préparé, mais là, on dépasse les limites de la niaiserie, le nunucherie égocentrique ! Au secours ! Si c'est ça l'avenir de la gauche français, autant s'abrutir de prozac en entendant la mort !
Messieurs les censeurs,
Vous trouvez vraiment qu'il y a plus de fond dans les discours de NS, de Delanoé, d'Aubry?
Donnez-moi quelques exemples.
Merci.
Pourquoi pas elle ? Ben parce qu'elle est supposée défendre d'autres valeurs que celles du "moi d'abord". Je comprends qu'un libéral à la Madelin comme DA, inspirateur de Ramon Pipin, puisse s'en étonner, mais pour les militants de gauche, ça ne doit pas aller de soi qu'une mise en scène narcissique supplante le débat d'idées.
Oui, un show digne d'un télé-évangéliste américain, avec "je" à la place de "the Lord" et Cali à la place des gospels. Où quand la forme éclipse le fond !!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.