30
Commentaires

Trois petites nouvelles et puis s'en vont

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour cette mise en lumière d'infos qui mériteraient que "nos" médias nous les apportent au lieu de nous seriner des trucs inutiles ou nuisibles. 


Un gamin de 14 ans avec un testicule éclaté, même si on lui promet qu'il pourra faire quinze e(...)

Et encore, vous ne connaissez pas l'histoire vécue de l'étudiant affamé ,émasculé lors d'une manif', qui s'est fait piquer par une abeille empoisonnée.

Le pauvre avait voté pour Macron.

Trois histoires qui illustrent l'impérative nécessité des Gilets Jaunes. Chacune à sa façon nous dit combien notre société devient insupportable. 


Les étudiants qui ne sont pas loin de la famine. les petites abeilles qu'on massacre. Et pour finir(...)

Derniers commentaires

A rapprocher aussi de cette autre info:


Gaspillage alimentaire : un supermarché poursuivi pour avoir javelisé des invendus

(la nlle république le 5/52/19) :


Merci Daniel Schneidermann pour avoir remis en lumière ces informations très éclairantes sur les effets concrets sur les effets des politiques publiques.

Ouf on respire la Justice n'a condamné le couple de la Contrescarpe qu'à 1000 euros d'amende

BFM TV nous avait pourtant bien fait peur, on en chiait dans notre froc de Gilet Jaune ou de manifestant ou de simplement spectateur trop émotionné avant d'être commotionné (peine possible selon BFM TV trop heureuse de l'annoncer de 3 ans et 45000 euros d'amende)


et là que 1000 euros


Brother Emmanuel, merci, nous te baisons ton gilet blanc, valeureux pourfendeur de notre inculture, toi qui tel Jehanne la Pucelle chasse l'Angoisse de France par ta parole portée de débat en débat


et court Benalla, et court Crasser, et marathonne Emmanuel


Et je disais Jehanne la Pucelle, mais non, c'est le chevalier Blanc

et nous on assiste à cela, la plus grande entourloupe qui soit

lui qui émerge sur toute les photos au dessus des têtes avec sa blanche tunique et explique pendant des heures 

lui notre copain qui nous explique avec pédagogie et au cas où on ne le croirait pas nous envoie du "Et je blague pas "



Nous prendre à ce point pour des cons, c'est merveilleux, toute une nation infantilisée

...une quatrième ? Tue-t-elle ?

Merci Daniel de nous remonter le moral de bon matin.

Trois histoires qui illustrent l'impérative nécessité des Gilets Jaunes. Chacune à sa façon nous dit combien notre société devient insupportable. 


Les étudiants qui ne sont pas loin de la famine. les petites abeilles qu'on massacre. Et pour finir, ce testicule écrasé pour varier de l'éborgnement. 


Pendant ce temps-là Macron récupère à tout-va le Grand Débat, pérorant en bras de chemise et faisant remonter sa courbe en brassant du vent.


Benalla et ses frasques sont là pour nous rappeler le sordide de ce régime. Mais la sortie de crise est de moins en moins discernable. 

Merci Daniel Schneidermann pour ces trois petites nouvelles glanées :

- les étudiants de Rennes, espérons qu'une fois diplômés ils n'oublieront pas les difficultés de vivre de leurs concitoyens moins fortunés qu'eux. A vrai dire, je ne le crois pas car s'ils sont dans cette condition c'est qu'ils sont pour la plupart issus d'un tel milieu
Hier le chevalier Macron débattait seul contre un troupeau de jeunes et tout seul les défit aux cris de Montjoie, Honi soit qui mal y pense

- l'association Pollinis qui se bat depuis des années et lancent ses alertes pressantes tandis qu'on remet des moratoires à plusieurs années

- une jeune victime de flash ball dont le prénom explique aussitôt qu'on a déposé une plainte contre lui. Un ami de mes enfants porte un prénom similaire et chaque fois qu'ils sortent avec lui, ils doivent essuyer un contrôle de police. Vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre, je vous assure.... 


Bon une nouvelle réconfortante malgré tout :

le couple de la Contrescarpe passe au tribunal, comme quoi la Justice fait son travail

et BFM TV de conclure par la morale de cette histoire "Pour ce procès, ils encourent chacun jusqu’à 3 ans de prison et 45.000 euros d’amende. "

Puisqu'il est question de ce véritable scandale autour de l'extinction silencieuse et implacable des pollinisateurs (notamment sauvages) dans toute l'Europe, je me permets de relayer le lien de la pétition en cours à l'initiative de ladite association Pollinis : https://info.pollinis.org/pollinisateurs-le-massacre-autorise-petition/?idU=3&utm_source=newsletter_934&utm_medium=email&utm_campaign=19mra-signataires

Thomas Legrand n'a pas encore digéré vos critiques. Ce matin, il qualifiait France Inter de véritable radio d'Etat sous Pompidou, à opposer à la radio de service public d'aujourd'hui. J'ai senti le clin d'oeil.

Daniel, concernant les LBD, le maintien de l'ordre "à la française", c'est effectivement passé sous vos radars quand vous imaginez une réponse ciblée à la "période insurrectionnelle" que vous décrivez.

Il n'y a en fait pas besoin d’enquêter longtemps : une recherche avec quelques mots clés permet de trouver des dizaines de blessés graves au cours des dernières années, dont pas mal d'éborgnés.


C'est ce qui me fait dire que le mal est plus structurel que conjoncturel, qu'on n'assiste pas à une réponse désordonnée due à une situation d'exception. Pour autant je ne pense pas comme d'autre ici qu'il s'agit d'un plan mûrement réfléchi de mise en place d'une sorte de dictature : on se contente juste de profiter de la cécité (non provoquée !) des médias quand il s'agit de juste décrire la réalité.

Laarman, Pollinis.  Terrain glissant et sulfureux.

Demandez à "Que choisir".

Et encore, vous ne connaissez pas l'histoire vécue de l'étudiant affamé ,émasculé lors d'une manif', qui s'est fait piquer par une abeille empoisonnée.

Le pauvre avait voté pour Macron.

Merci pour cette mise en lumière d'infos qui mériteraient que "nos" médias nous les apportent au lieu de nous seriner des trucs inutiles ou nuisibles. 


Un gamin de 14 ans avec un testicule éclaté, même si on lui promet qu'il pourra faire quinze enfants avec celui qui lui reste, l'atteinte psychologique est énorme, et irréparable. Et la signification sociale est énorme, elle aussi, bien résumée par la mère d'Amine: « Dans nos quartiers, depuis des années, ils essaient de façon massive ce matériel sur nos enfants » 


Souvenons nous que les révoltes des "cités" avaient (toujours?) pour point de départ la mort d'un ou de plusieurs gamins, et qu'à chaque fois "nos" médias nous ont gavé avec le scandale "incompréhensible" de cette "violence", en évitant d'évoquer l'élément déclencheur. 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.