52
Commentaires

Traquer les stars d’internet, bientôt un jeu comme un autre ?

Après une nouvelle vidéo-témoignage, cette fois du youtubeur Mastu, le sujet du harcèlement des stars d’internet revient sur la table. Et pose de nouvelles questions sur la mise en scène de la relation entre les vidéastes et leur public.

Commentaires préférés des abonnés

Mais ils ont choisi d’être des Pokémon, ces youtubeurs là. Et donc d’être traqués. 

Comme le voleur sait que, de par son activité, il doit vivre avec la police à sa recherche.


À l’image du youtubeur qui se plaint dans cette vidéo, tous ces ge(...)

Beaucoup de commentaires du style "Ils l'ont bien cherché" , " de toutes façons leur contenus est médiocre", "ils font ça que pour le fric" ... Je trouve cela condescendant et méprisant en plus de minimiser le harcèlement qu'ils subissent. Vous n'ête(...)

J'ai du mal à compatir à la situation de ces malheureux prisonniers de la célébrité. Je me demande si on peut vraiment utiliser ce mot de "star", désignant habituellement une grosse vedette médiatisée par l'industrie du spectacle, pour qualifier indi(...)

Derniers commentaires

Peut être est-on entrain de s’étonner encore, après 60 ans, de la beatlemania dans une époque où cela n’est plus tolérable, ou plus rien n’est plus tolérable.

C’est ce que je me demande en ce moment, en prenant mon café, usant de mon droit à la paresse :-)

C'est l'inconvénient de vouloir jouer à la star sans pouvoir se payer un service d'ordre ou des gardes du corps. 

Cela illustre l'imposture du système YouTube. L'effet boomerang de l'illusion à être aussi un people, mais impécunieux. Le sort des damnés de la téléréalité lumprolétarienne à faire d'"normes profits aux Gafam pour pas un rond ou presque et s'en prendre plein la figure. C'est finalement le sort de tous les travailleurs de n'importe quelle grosse boîte.

Très surpris de l'aigreur qui règne dans les commentaires, il me semblait que le public d'arrêt sur image était plus éduqué que ça. le fait d'être une personnalité public n'a jamais été un blanc seing pour être harcelé. et ne vous en défrise, que vous aimiez leur contenu ou pas, il exige du travail

Beaucoup de commentaires du style "Ils l'ont bien cherché" , " de toutes façons leur contenus est médiocre", "ils font ça que pour le fric" ... Je trouve cela condescendant et méprisant en plus de minimiser le harcèlement qu'ils subissent. Vous n'êtes pas obligé d'approuver leur travail pour faire preuve d'un minimum d'empathie pour ce qu'ils peuvent subir.

Ah les pauvres chéris qui ont voulu la célébrité en restant le cul sur leur chaise de gamer et les yeux rivés sur l'objectif de leur caméra. Maintenant ils font leur Mariah Carey et vont bientôt marcher dans la rue avec des grosses lunettes de soleil. 

Un artiste a au moins le mérite devoir le succès à son talent. Le harcèlement étant la rançon du succès. 

La crème des youtubeurs est elle victime de son talent ou juste de son ambition prétentieuse ?

J'ignore quel est le talent qui vaut ce harcèlement à ce célèbre "Inoxtag" mais je sais que ce n'est ni la grammaire ni l'orthographe.

Tu as voulu acheter la boulangerie, la cremière, le beurre et tu te plains d’être le boulanger à qui on vient acheter du pain ? en plus tu vends ton pain avec de la pub dessus...  désolé pas de compassion 

J'ai du mal à compatir à la situation de ces malheureux prisonniers de la célébrité. Je me demande si on peut vraiment utiliser ce mot de "star", désignant habituellement une grosse vedette médiatisée par l'industrie du spectacle, pour qualifier indifféremment des influenceurs ou des vidéastes ? La contrepartie de la gloire, pour les stars du show bizz, était qu'elles étaient protégées, qu'elles ne vivaient pas dans le même monde que nous. La star, l'étoile, était par définition inaccessible. Ces "stars d'internet" voudraient à la fois être idolâtrées et vivre comme tout le monde. Ça ne marche pas comme ça. La rançon de la gloire, ça existe.

c'est un peu dommage de traiter ce sujet sans parler du terme "parasocial" qui met un mot sur le phénomène qui consiste a considerer le streamer comme une personne proche ou un ami et qui pointe la  part de responsabilité de certains streamers qui entretiennent un flou sur la relation qu'ils entretiennent plus ou moins volontairement avec leur viewers (spectateurs ?  confidents?)


https://en.wikipedia.org/wiki/Parasocial_interaction


Apres cela n'excuse pas tous les comportements :  devenir un personnage public c'est renoncer au confort que procure l'anonymite lorsque l'on évolue en société,  gérer les demandes incessantes de selfie c'est sans nulle doute pénible mais c'est de l'ordre de l’inévitable. Par contre le harcèlement qui consiste a dévoiler des elements de vie privee ou a perturber la vie privée relèvent de l'infraction  et les "stars" d'internet ou d'ailleurs ont raison de s'en plaindre. Car on arrive rapidement aux extremes avec des aggressions physiques et verbales ou des occurrences de swatting (declarer une prise d'otage au domicile de la star pour provoquer une intervention musclée de la police) qui peuvent se terminer de maniere dramatique.


Il y a sans aucun doute des comportements a rectifier  et des relations a clarifier pour ne pas laisser place a l'equivoque de la part des streamers et autres youtubers mais personne ne mérite d’être traque, sauf peut être carlito et son pote vu qu'ils y incitent (et qui du coup brouillent complètement le message pour le reste de la communauté)










Comment anoblir la télévision ! 

Mais ils ont choisi d’être des Pokémon, ces youtubeurs là. Et donc d’être traqués. 

Comme le voleur sait que, de par son activité, il doit vivre avec la police à sa recherche.


À l’image du youtubeur qui se plaint dans cette vidéo, tous ces gens là ont banni la frontière entre vie privée et vie publique dans leurs vidéos. J’ai le sentiment qu'ils veulent le beurre et l’argent du beurre, mais c’est vraiment prendre son public pour des robots tu pensais que l’on peut dire stop. Dans cette histoire, on peut établir une hiérarchie de responsabilités. Et, tout en haut, y placer les youtubeurs eux-mêmes. Du moins ce genre de youtubeurs là.


D’autres vidéastes comme Nota bene, qui donne dans l’histoire de France et l’histoire en général, ce sont déjà plaint de ces soucis. Mais c’est  infiniment moins violent. Ca se cantonne a des gens qu’ils veulent  à tout prix lui parler dans la rue alors qu’il a autre chose à faire. Somme toute, c’est ce que vivent tous les gens un peu connus. 
Alors qu’ici, on a affaire à des jeunes gens dans les vidéos invitent à les tenir pour du gibier pour fans. Si on me dit que tout ça les étonne, je les crois sur parole. Il y a quelque chose de très immature dans tout ça de leur part.


Depuis qq temps quand je croise un.e youtubeu.r.se dans la rue je ne dis plus rien. Si je dois laisser une impression à qqn, pas envie que ce soit celle d'un dérangement incongru. Un bonjour ca a l'air de rien, quand ca arrive X fois par jours, tous les jours, cest du harcelement.


Fun fact: Hier j'ai vu le film haters de kev adams. c'est un lhistoire dun youtubeurs qui part tracker des haters. tout aussi problematique 😅(heureusement, c'est une fiction).

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.