9
Commentaires

Transition écologique : le chantier ensablé dont les Verts n'ont pas voulu

Le débat a fait rage entre les dirigeants d'EELV : faire partie ou non du gouvernement Valls ? Parmi les enjeux, la future loi sur la transition écologique, "l'un des textes les plus importants du quinquennat" selon le président de la République. Nous avions enquêté sur le "grand flop médiatique" du Grenelle de Hollande sur l'énergie, consultation réunissant tous les acteurs pour dessiner les futurs contours du modèle énergétique français, mais qui était passée inaperçue. Maintenant, le temps est à la préparation de la loi sur la transition énergétique, elle aussi peu relayée par les médias. Parmi les enjeux : la division par deux de la consommation d'énergie en France d'ici 2050. Où en est-on ?

Derniers commentaires

Sans mythologie excessive, utiliser l'exemple de Grenoble pour rebâtir une majorité de gauche et écologiste dans le pays...
Avec le choix des 100 députés PS de remettre un peu de parlementarisme dans la Ve République, c'est l'autre bonne nouvelle du jour !
http://www.liberation.fr/politiques/2014/04/05/le-printemps-grenoblois_993393
Nucléaire: il sera arrêté en fonction des accidents. Un accident lointain, même trés grave, ne provoque qu'une hausse des coûts (mise à jour des centrales anciennes et nouvelles centrales nettement plus coûteuses.) Un accident du genre de celui de Fukushima en France ou dans un pays limitrophe provoquerait probablement l'arrêt de toutes les centrales nucléaires...

Éoliennes, photovoltaïque et autres sources intermitentes: ne sont des solutions valables que si le stockage par pompage ou un équivalent se développe en même temps (ce que l'Allemagne semble faire malgré le coût trés important.)

Pétrole et gaz: les procédés trés coûteux actuellement mis en oeuvre (en mer ou par fracturation) semblent indiquer que les réserves des pays politiquement sûrs sont trés insuffisantes.

Charbon: il y a des reserves si importantes qu'on risque bien d'aboutir à une horreur pour ce qui est du CO2.

Dans les circonstances actuelles les économies d'energies ne sont-elles pas la seule chose sur laquelle les écologistes et les autres pourraient s'accorder?
Intéréssant.
La France accueille dans 18 mois la COP21, chargée de faire adopter un traité international sur le climat qui prendra la suite du protocole de Kyoto après 2020, suite à l'échec de Copenhague en 2009.

Pourvu que cette loi soit et ambitieuse et adoptée à temps ... histoire de donner l'exemple.

Pour l'instant, on ne pas dire que ça soit extrêmement bien parti.
Avec la "remise à plat de l'éco-taxe" ( et son probable enterrement de 1ère classe royale) la transition écologique bascule vert un sentiment de " dépitude" très prononcé.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.