66
Commentaires

tout est bon dans le cochon ! ou presque...

Derniers commentaires

Comme il est à nouveau sujet de cochon dans la politique il faut voir (débrouillez-vous car ce n'est pas diffusé
en France) l'épisode 1 de la série britannique Black Mirror. où il est d'ailleurs plutôt question
de politique dans le cochon (au sens propre si j'ose dire). :-)
Film "le cochon de Gaza" ou le malheur d'un pêcheur palestinien

Je vous conseilles ce film très drôle sur l'histoire de désamour entre un pauvre palestinien et un cochon tombé du ciel (cadeau d'Allah ?) et ses mésaventures en pleine occupation isralienne. Un peu d'humour dans ce monde de brute !
Pour info Michelle Julien a récemment édité un livre sur les cochons, voir son blog
http://julienmichelle.wordpress.com/
Dans plusieurs versions du mythe de Circé et des compagnons d'Ulysse, les métamorphoses en cochons ne sont pas les seules : on les voit sur certains vases transformés en d'autres animaux. Je ne trouve pas les bonnes images sur le net celle-ci peut-être mais ce n'est pas la plus éloquente : http://www.clg-eluard-chatillon.ac-versailles.fr/local/cache-vignettes/L400xH214/ulysse_et_circe-907d1.jpg

En parlant de vases grecs, je voulais évoquer depuis pas mal de temps une affiche du métro parisien :
http://www.chasses-au-tresor.com/wp-content/uploads/2012/06/Chasse-Aux-Tresors-Paris-2012.jpg

qui fait bien penser à la célèbre amphore d'Exekias montrant Ajax et Ulysse jouant aux dés en attendant qu'Achille se décide à ressortir de sa tente
http://www.mediterranees.net/mythes/ulysse/images/des.jpg
Étonnante en tous cas, cette version patriotique des "3 Petits Cochons" de Walt Disney !

Y a pas à dire, les choses étaient quand même un peu plus clair du temps
où la propagande ne s'appelait pas C dans l'air ou Journal de 20 heures.
les grecs ont été insultes par les british on les traite de pigs
c'est honteux que cette illustration fasse écho à une symbolique discrimanatoire d'un peuple qui s'est soit disant goinfré on entend dans goinfré la consonnance( groin)
Je n'ai pas compris en quoi le choix de dessiner les polonais en cochons fait explicitement référence au personnage de Porky Pig. Le bestiaire Disney ou Warner ne manque pas d'animaux à parodier, pourquoi le cochon ?

Le cochon n'étant pas un animal neutre dans la religion juive, il me semble que ce choix n'est pas anodin.
Dés lors la mauvaise réception de la caricatures des polonais pourrait s'expliquer comme vous le soulignez par la référence aux mots d'Adolf Hitler à leur endroit ainsi que par le parti pris négatif de l'auteur de Mauss qui témoigne assez bien du ressenti d'une partie de la popuation juive vis à vis de l'attitude des polonais durant la seconde guerre mondiale.

Mais je ne possède pas tous les éléments. Si quelqu'un en sait plus sur Porky Pig, je suis preneur.
Pour parler, dit le cochon,
ce que j’aime c’est les mots porc :
glaviot grumeau gueule grommelle
chafouin pacha épluchure
mâchon moche miches chameau
empoté choux gras polisson.
J’aime les mots gras et porcins :
jujube pechblende pépère
compost lardon chouraver
bouillaque tambouille couenne
navet vase chose choucroute.
Je n’aime pas trop potiron
et pas du tout arc-en-ciel.
Ces bons mots je me les fourre sous le groin
et ça fait un poème de porc.

Jacques Roubaud, Les Animaux de tout le monde.
Bonjour Alain,

Vous me faites penser à Michel Pastoureau.

Il parle du cochon dans cette émission, culinaire : http://www.franceculture.fr/emission-on-ne-parle-pas-la-bouche-pleine-le-porc-est-le-propre-de-l-homme-2012-06-09

p.s. h.s. : bravo et merci pour votre article sur Shepard Fairey, de jolis liens que vous faites là.

Pierre Pochon
A propos d'un sujet qui me passionne, le scientisme: Savez-vous comment les scientistes expliquent le tabou du porc ? Par des nécessités hygiéniques: La fièvre porcine, le ténia, etc. De même, pour un scientiste, on enterre ses morts pour éviter les épidémies ( Antigone tenait beaucoup à sa santé) et le pompon: On n'épouse pas sa soeur pour éviter les malformations. Ils sont bêtes, les scientistes. On devrait dire "con comme un scientiste". Quand la science relaye la religion pour asseoir les tabous... Après tout: Elle est issue de la magie...Juste retour aux sources.
Tout est bon dans le cochon, même les chansons.
"Quand Art Spiegelman écrivit et dessina ce chédeuvre de la bande dessinée qu'est Maus."

qui fit l'objet d'une brève exposition à la bibliothèque du Centre Pompidou au printemps dernier.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.