119
Commentaires

Toi aussi, joue avec l'ANPE !

Derniers commentaires

Comme c’est un peu « la mode » ces jours-ci sur @si, je me permets de faire remonter ce vieux forum qui traitait, entre autre, de cette magnifique œuvre d’art que représentait le logo de l’ANPE.
Apparu en 2003, il avait couté 2,4 millions d’euros pour sa conception.
Il n’aura finalement duré que cinq ans, puisque depuis avant-hier, l’ANPE a fusionné avec l’ASSEDIC dans une nouvelle entité appelée PÔLE EMPLOI qui, bien évidemment, c’est dotée d’un nouveau magnifique logo.
J’espère, cher Monsieur KA, que vous ne manquerez pas de nous conter cette belle histoire, un de ces quatre.
EXELENTE CHRONIQUE....rien a y redire bravoooo...!!!!
Pour aller au delà du créatif, dans l'genre moi j'peux être Andy Wahrol avec un logiciel de base de retouche photo, même pas un modèle payant, en général une nouvelle campagne de pub montre surtout l'arrivée de nouveaux produits, d'une nouvelle gestion, d'un besoin de changement d'image, séparément ou tout à la fois.

En approche actuelle, c'est la fusion avec les Asedics, et au long court une concurrence de plus en plus accru avec le privé.

Vous auriez des infos?
Impression que même la majorité des gus de ces deux entreprises ne sont pas trop au courant des projets exacts en cours...!

: o ) ; o ) , o ) o )
C'est consternant ! Tant d'argent pour une merde pareille !! Quel gachis !
Quand on pense que les caissières de Carrefour ont fait grêve pour réclamer une revalorisation de leur ticket restaurant
de 3 à 4 euros !! Et aprés un brainstorming de bobos sniffant trops de coke , voilà le résultat !!
Une pub de Pepsi transformé en rouge et vert pour la modique somme de 2,4 millions !!!
Si au moins l'ANPE faisait son travail car les soit disant RDV virtuels , les vrais faux courriers et leur acharnement à
emmerder les demandeurs d'emploi plutôt qu'a les aider (oui c'est leur travail normalement !) c'est lamentable !!
Et tout ca avec l'argent du contribuable !!
Allez en paix bande de misérables terriens !!
Plutôt que de réécrire 2 fois la même chose, je me permets de faire un lien vers un billet que j'ai écrit au sujet de cette campagne le 7 mars (oui Môssieur, moi je suis à la point de la réactivité ;-) :
http://www.ouinon.net/index.php?2008/03/07/321-lanpe-fan-des-e-boy
Pour moi, le design de cette campagne va au delà du style Sim City et plusieurs points le rapproche plus fortement du travail du collectif allemand eBoy (je suis un fan, d'où mon billet).

---
Concernant le renouvellement d'identité visuelle de l'ANPE, les 2,4 millions n'étaient pas seulement été facturés pour le dessin du logo mais pour la globalité du projet de renouvellement. Pour le grand public, identité visuelle = logo livré sur une feuille A4. Pourtant, voici en gros en quoi cela consiste pour une entreprise de la taille de l'ANPE :

• ingénierie du projet : évaluer, demander des centaines de devis, faire tenir dans des délais et dans une enveloppe, monter un réseau de prestataires spécialisés et opérationnel dans les contraintes du projet, vérifier la qualité de chacun ;
• charte graphique (déclinaison du système d'identité visuelle — qui n'est pas seulement un logo mais aussi un code couleur, des éléments graphiques complémentaires, etc. — sur tous les supports utilisées par l'ANPE : tapis, mobilier, enseignes, stylo, slips, entête de lettres, etc. des centaines de supports à concevoir et à charter) ;
• fabrication de tous les supports à des milliers d'exemplaires ;
• livraison et la mise en place de tous ces supports. Par exemple, déposer les anciennes enseignes (généralement plusieurs par agence !) et poser les nouvelles, repeindre certaines parties des locaux, modifier le mobilier, etc. Tout cela sur tout le territoire et dans des centaines d'agence, en tenant compte des horaires d'ouverture.

Rappelons également qu'il s'agit d'un appel d'offre national, il donc eu d'autres propositions, venues d'autres agences.
---

(désolé, j'ai énormément de mal à suivre les commentaires qui ne sont pas classés chronologiquement, je n'ai donc pas tout lu)
Dire qu'il s'agit d'une référence à Sim City c'est un peu changer l'histoire des jeux vidéos. Il s'agit juste à la base du pixel art, qui consiste à créer une illustration pixel par pixel, et ce, sans perspective. L'univers du jeux vidéo, dont Sim City mais aussi Metal Slug par exemple, a beaucoup utilisé cette technique pour sa capacité à faire des mosaïques sans utiliser trop de processus informatique.
En tant que "créative" qui gagne trop de sous, sans imagination, qui fait rien qu'à copier,
je vous livre ici deux adresses :

1 Les meilleurs designers de logos
http://www.davidairey.com/the-worlds-best-logo-designers/

(Peut-être que certains en sortiront moins idiots…)

2 Les logos les plus drôles
http://www.go-referencement.org/design-web/les-logos-les-plus-ambigus.html
Merci Alain pour les commentaires des images. J'ai bien ri.



Sinon, pour en revenir au logo ANPE, il est vrai qu'à première vue, on peut le voir comme une réinterprétation du symbole Yin et Yang. Mais au-delà de cette ressemblance formelle, il véhicule une idée sensiblement différente !

En effet, le symbole taoiste même s'il est composé de 2 parties a priori antithétiques, insiste sur leur complémentarité, leur égalité et leur interdépendance :
Yin et Yang se mélangent l'un à l'autre, s'interpénètrent, chacun portant le germe de l'autre et le fait que l'un soit à droite et l'autre à gauche n'induit pas d'ordre hiérarchique. Il s'agit bien de 2 forces symbiotiques qui se tempèrent mutuellement, qui se combinent l'une à l'autre pour fusionner, et qui sont indissociables l'une de l'autre.


Le sigle choisi pour représenter l'ANPE, si l'intention initiale était probablement la même, parle quant à lui de discorde, de fission, de défiance et de rivalité :

Une sphère (le monde du travail ?) est coupée en 2 parts opposées et inconciliables parce qu'elles s'opposent en négatif sans se mélanger, en se contournant.
L'incompatibilité et la mésentente des 2 parties est mise en exergue par la présence d'un important espace qui les sépare, à la manière dont les aimants se repoussent et s'évitent, alors que si elles avaient été accolées, ça aurait pu illustrer l'idée d'une construction commune, d'une collaboration.

La séparation entre les 2 parties est inclinée à 45°. La partie verte a donc un léger ascendant sur la partie rouge, mais surtout, si on se fie aux règles de la physique, on comprend que la partie rouge aspire à l'ascension (la partie la plus volumineuse en haut) tandis que la partie verte tend à maintenir l'autre sous sa domination (le volume pesant en bas).

Libre à chacun d'interpréter ce que les moitiés verte et rouge incarnent.

N'empêche qu'il est un peu triste q'une institution supposée être le trait d'union entre des entreprises recherchant de la main d'oeuvre et des travailleurs recherchant un emploi, c'est à dire l'intermédiaire d'un service mutuel, ait pu choisir ce sigle, dont on peut supposer, vu l'activité de l'ANPE, qu'il illustre sa vision du monde du travail et du rapport entre entreprises et demandeurs d'emploi.
Moi j'ai beau être graphiste, je ne suis pas choqué par les vannes de M'sieur Korkos. Au contraire : je trouve son analyse très pertinente et en plus très marrante.
L'ANPE dépensant des fortunes pour obtenir un logo qui me fait penser, moi, à une balle de ping-pong (au point que la première fois que je l'ai vu, je croyais qu'il s'agissait d'un club de sport !), je trouve ça un tantinet fort de café.

Cela dit, en vrai, la fonction des publicitaires n'est surtout pas d'être créatif et original. Au contraire : on n'aime bien d'emblée que ce qu'on connaît déjà !
Et pis un jour, coup de pot, y en a un qui se démarque et qui fait une œuvre singulière : eh ! Tout le monde va le pomper et on y aura droit pendant cinq ans au moins…

Merci M'sieur Korkos de nous maintenir en éveil !
pixel art, pixel art, aaaaarg, ça va, stop, on capitule!
(c'est vrai, quoi ça commence à bien faire, on nacompris à la fin...)

L'effet que me font ces images qui revendiquent leur pixels (sur un écran, toutes les images en ont des pixels, même l'oeil rond, on devrait dire images simplificatrices) : asphyxiant.
Cette campagne de publicité ne reprend pas directement SIM CITY mais plus généralement le phénomène artistique du PIXEL ART.

Le pixel art, c'est l'art de faire des dessins en vue isométrique, simplement et de façon épurée. Il puise ses influences dans les anciens jeux vidéos de ce type, mais c'est une forme d'art à part entière (ou au moins une tendance).

Article wikipedia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pixel_art

Oeuvres de pixel art:
http://www.stopgeek.com/wp-content/uploads/2006/12/eby_foobar_35t.png
http://hello.eboy.com/eboy/wp-content/uploads/2006/02/N73_wallp_ny_57k.jpg
http://www.canalphotoshop.com/tutosforos/pixel/londres.jpg

Cette reprise du Pixel Art n'est pas une sorte de plagiat sans imagination, pas une reprise de Sim City, c'est l'exploitation d'une tendance qui se retrouve un peu partout sur le net. On a par exemple Habbo Hotel, sorte d'univers virtuel entièrement en Pixel art:
http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://nerokala.com/habbopiste/nakymat/nakyma_de.gif&imgrefurl=http://nerokala.com/english/habbopoint/views/de.php&h=479&w=722&sz=73&hl=fr&start=13&um=1&tbnid=9TyraH4hbYVM8M:&tbnh=93&tbnw=140&prev=/images%3Fq%3Dhabbo%2Bhotel%26um%3D1%26hl%3Dfr%26rlz%3D1B3DVFC_frFR228FR238

C'est une excellente campagne de publicité dont j'apprécie énormément le design. Après, ce qu'elle promeut...
encore une excellente chronique.
comme déjà écrit plus haut, je ne vois pas l'intérêt de l'ANPE de faire de la publicité. si encore c'était pour défalquer des impôts sur la société , même pas .
le N de ANPE signifie nationale comme dans SNCF, qui ont toutes deux renoncé aux couleurs nationales pour leurs logos tout nouveaux tout beaux, ça , ça me dérange, puisqu'un logo est sensé être un condensé signifiant de ce qu'il représente.
Bonjour,
Dans le fond, je suis assez choqué par le ton de la communication choisie par l'anpe (le "numero 1 de l'emploi en ligne" anticipe-t-il une forme de privatisation ou de capitalisation?). Mais en ce qui concerne l'histoire du logo, mon métier me permet de savoir que :
- un logo ça ne prend pas 60 mn à faire, même si il est "moche", ne serait-ce que parce qu'on ne fait jamais qu'un seul logo, mais plusieurs concepts, avec chacun des déclinaisons, présentés dans différents contextes. Cela dit effectivement si l'inspiration est là, ou que le graphiste s'en fout un peu, le temps effectif de réalisation est souvent très court parce qu'un logo doit être simple pour être efficace. C'est la réflexion qui prend du temps dans ce type de boulot (si réflexion il y a bien entendu).
- Ensuite, euro rscg n'a certainement pas vendu qu'un logo, mais toute une identité visuelle (signalétique des agences, refonte du site internet, brochure...). De plus, je suppose que ces 2.4 millions d'euros inclus les frais de fabrication des enseignes et tout les autres frais que peut engendrer la création d'une nouvelle identité pour un organisme à forte implantation territoriale.

La vraie question est : l'anpe avait-elle besoin de dépenser autant d'argent pour changer d'image? A vous de voir...
Ou le très fameux Eboy repère il y a quelques années par Paul Smith.

http://hello.eboy.com/
Moi ça me fait tout simplement penser à lovepixel
http://www.lovepixel.idv.tw/
Pour jouer souvent a Sim City (le 4, pas le 3000), je vais préciser qu'on trouve aisément sur des sites comme "Simtropolis" (http://www.simtropolis.com/) des bâtiments supplémentaires crées par des passionnés, et des triches et modif's qui se rajoutent au jeu pour en corriger des imperfections ou faciliter certains passages lourds. Par exemple, il suffit de placer un building, genre Rockfeller Center, ou la tour de la Part-Dieu à Lyon, et hop! 3400 ou 4000 emplois en plus dans votre ville.... cette affiche est destinée aux politiques je pense, pas au chômeurs....
on aura jamais autant parlé de SIM.
http://img411.imageshack.us/img411/8113/sim20libellulemt1.jpg
pour les plus jeunes, sont hit :
http://www.bide-et-musique.com/song/787.html

Pardon, je suis un peu sorti du sujet. Très belle et bonne chronique.
Putain merveilleux, je viens de prendre un fou-rire de cinq minutes sur cette chronque, notamment dû à votre façon de commenter les affiches e l'ANPE... Merci msieur!
Puisqu'il semble que je me suis trompé, j'ai remplacé "Sim City Classic" par "Sim City 2000".
Merci aux ceusses qui ont relevé l'erreur.
Une image ne vient pas de Sim City Classic (je prends ça comme le premier Sim City), mais Sim City 2000.
Oui enfin, Pixel Art peut-être... mais la perspective isométrique, soutenue par Platon et Aristote, remonte à l'antiquité... Quitte à multiplier les influences, multiplions-les alors mais je ne suis pas certain, comme l'indique Alain, que cela aide à la compréhension de l'image.

Que les affiches de l'ANPE soient inspirées de SimCity me parait une évidence... Ce qui est certain, c'est que cette campagne est destinée à "ludiciser" la recherche d'emploi, à donner l'illusion d'un espace créatif qui s'ouvrirait aux chômeurs comme si tous les chemins de la métropole menaient à l'emploi, comme si la vaste étendue des possibles qu'offre la ville suffisait à donner du pouvoir sur les choses, à contrôler son destin..., une illusion tant le poids des déterminismes est évident... L'autre aspect suggéré par les voies multiples de la métropole, c'est que le demandeur d'emploi doit être flexible, il doit pouvoir emprunter à la fois le taxi et le scooter, la ruelle et le boulevard, aimer tant l'immeuble rouge que le gratte-ciel bleu clair etc.

D'ailleurs quelle est la vision du chômage dans SimCity pour ceux qui y ont joué ? Le chômage dans le jeu résulte d'une crise de l'offre et non de la demande. Pas besoin de redistribuer du pouvoir d'achat ou de diminuer le temps de travail, non le truc, c'est d'investir dans la recherche, les circuits de distribution, diminuer les impôts de l'entreprise pour créer de l'offre. Dans le jeu, le chômage est purement frictionnel et on atteint assez vite le plein-emploi grâce aux formules libérales.

SimCity tout comme l'affiche de l'ANPE promeuvent donc une vision utopique du marché de l'emploi, une utopie qui fait injure à la réalité marquée par une dégradation des conditions de travail.
J'espère que vous n'êtes pas sérieux en affirmant que la création du logo de l'ANPE a couté 2,4 millions d'euros. J'ai toujours peur que certains prennent ce genre d'affirmation au sérieux.
Le clin d'oeil à EDF me rappelle la clip magnifique d'Alain Souchon, Rive gauche, où l'on voyait aussi une ville horrible se construire : la Seine se transformait en aéroport si j'ai bonne mémoire... Pouah ! De ma Rive droite, je vois l'affiche ANPE... Elle est même juste en bas de mon immeuble... Je suis donc en plein dedans en ce moment (c'est une litote !) et à chaque fois que je regarde cette "pub", je ne pense pas aux Sim, je me dis juste : "Connerie !"
Les zombinis auraient été mieux adapté comme jeu homologué ANPE. C'est vrai, si on enlève toute logique mathématique au préalable, on s'y croirait. Ils rangent les petits chômeurs dans un arbre, en attente, pendant qu'ils vont en chercher d'autres..., des abandonnés en cours de route, les zombinis en file d'attente, etc. Vous connaissez les zombinis?
Les SIM, avec le voisin qui vient prendre sa douche chez vous, on sait pas pourquoi, et pof, une petite tombe parce qu'on a oublié un détail, genre donner à manger, non, je vois pas le rapport avec l'ANPE, enfin, comme jeu quoi, au niveau de s'amuser.
Notez que le premier screen c'est sim City 2000, pas Sim City Classic.

SC Classic c'est la version flash remasterise de Sim City Deluxe. Et c'est un peu plus sobre: http://i23.photobucket.com/albums/b390/Jason3367/SimCityClassic550x521.jpg
Très bonne chronique, et drôle avec ça !
A mon avis pour le sigle de l'ANPE deux boules auraient été plus parlant. Ne dit-on pas vulgairement et veuillez par avance m'en excuser : " j'ai les boules, je suis au chômage".
Alors moi j'avais carrément cru que c'était les graphistes de Sim City à qui l'ANPE avait dû commander la pub. J'aime bien le décryptage véhiculaire. Trouve ton taf !

Eh oui, de nos jours les entreprises qu'elles soient privées ou encore un peu publiques, ont davantage d'argent pour financer des changements de logos inutiles (1) et absurdes et qu'en plus on leur sert pompés, que pour payer leurs salariés.

(1) en plus qu'après la fusion avec l'Unedic j'imagine ça va encore changer.
Tout bonnement excellent!

Merci pour cette intelligente chronique, vraiment.

Pour ce qui est des râleurs patentés ci-dessus, ils semblent ne pas comprendre que le VRAI sujet est (n'est pas le Pixel art):

Les affiches pour l'ANPE ressemblent à des affiches de jeux vidéos
ce qui induit que rechercher un emploi est un jeu.
Or
ça ne l'est CLAIREMENT pas.
Donc
L'ANPE se fiche de la fiole des chômeurs.


voilà voilà
Mais à quoi ça sert de faire des pubs pour l'anpe ? C'est un peu comme faire de la pub pour...je sais pas moi...l'éducation nationale. Un chomeur s'il veut avoir accès à ses indemnités est obligé de s'y inscrire. Et pour vivre, en général, il a besoin de ses indemnités...
Enfin je dis ça... je dis rien...
Concernant la pub d'Areva, elle s'inspire largement du clip you remind me de Royksopp
Je n'ai jusque là jamais fait de commentaire, mais là chapeau: cette chronique est vraiment sympa! Je me sens directement concerné parque je suis inscrit à l'ANPE. Je fais partie des 400.000 personnes qui y vont tous les jours. Beaucoup d'annonces sont carrément déprimantes, et l'on se demande comment l'ANPE laisse passer ça: il est proposé des poste de directeur adjoint de magasin à 1.244€ brut/mois. Le smic. Alors qu'il est réclamé un Bac+2, de l'expérience, etc... La convention collective est certainement bafouée, mais l'ANPE s'en fout royalement..
Aie, je vient de m'abonner hier à @si apres quelques mois d'hesitation... et je tombe la dessus ???

Sans repondre sur l'exemple du logo de l'ANPE (qui avait été sujet à bcp de polémiques à sa sortie, en effet). J'aimerais revenir sur la campagne... que vous jugez proche de Sim City.
On croit rever, il est important de pouvoir exprimer ses opinions, mais dans certains cas, il ne suffit pas d'écrire ce que l'on penses, il faut se renseigner, élargir son champ de recherche au dela d'un exemple isoler... ce n'est pas ça le journalisme ???

N'ayant pas bcp de temps de dispo, un sens de l'ecriture limité et une aisance dans l'orthographe inversement proportionnelle, je vais essayer d'etre bref... et peut etre meme clair ! :)

Donc, ce que vous voyez là, c'est ce qu'on appel du pixelArt. En gros, une sorte de revival graphique et volontaire issue des contraintes techniques des débuts de l'informatique, et principalement du jeux vidéos (je vous le concede...). Donc pas de clins d'oeils à sim city... à la limite à toute l'histoire du jeux vidéos... à un moment ou l'on réutilise de vieux codes graphiques, ça ne me semble pas incoherent. Pour le choix de ce style graphique, il est évident que le positionnement "simple" et quelque part rassurant de ce genre de graphisme, est plutot justifié nan ? on à beau avoir l'avis que l'on veux sur l'anpe, le graphiste m'a semble t'il bien répondu à la demande : présenter une version rassurante (un consultant à du lui dire "un graphisme fashion mais pas trop anxiogène") et jeune...

Pour la perspective (isometrique), le rapport aux jeux vidéos est evident aussi (pareil, limitation technique pour simuler des points de fuites)... mais c'est aussi énormément utiliser dans les dessins techniques, l'archi, etc... et les 3 exemples que vous cités ne sont qu'une goutte d'eau ds un ocean utilisant ce genre de traitement.

Bref, je ne partage pas votre critique que je trouve orienté, facil, peut renseigner... et tapant dans tt les sens. La campagne EDF peut etres associé à sim city..mais je ne voit pas le rapport avec celle de l'anpe, saud des rebond sémantiques farfelus. EDF construit une ville -> comme sim city -> l'anpe utilise une ville aussi. Waou, comment s'appel cette figure de style ? "tout les chients on 4 pattes, un chat à 4 pattes, c'est donc un chien"

allez, je vous laisse quelques sources qd meme...
http://hello.eboy.com/eboy (par exemple http://hello.eboy.com/eboy/wp-content/uploads/shop/EBY_MakePoster_22t.png)
http://www.dailymotion.com/video/x3qk5_gameone-japon-30-ans-darcade_videogames
http://www.my-os.net/blog/index.php?Retro-gaming
Bonjour,

Quelques compléments à la chronique :

Le style représenté dans l'affiche ANPE est dénommé le "pixel art". Voir : http://en.wikipedia.org/wiki/Pixel_art (à copier-coller dans votre navigateur)
On retrouve effectivement aux origines du Pixel Art les jeux vidéos (pas seulement SimCity) dans lesquels les objets sont représentés de manière isométrique.
Plus tard l'Internet a repris ce concept et de nombreux sites, essentiellement communautaires. Le plus célèbre est effectivement Habbo, évoqué par un autre contributeur.

La campagne ANPE ne constitue pas la première fois que l'on retrouve du pixel art dans les médias mainstream.
eBoy, collectif de pixel-arteurs a notamment travaillé sur des campagnes de publicités pour Coca-Cola, MTV, Adobe, Honda ou encore Adidas.
(D'ailleurs, pour ceux qui se cherchent un fond d'écran sympa, allez voir ici : http://hello.eboy.com/eboy/wp-content/uploads/2006/02/EBY_LondonPS_22k.png)

Quand à la publicité Areva, elle est en fait directement inspirée du clip "Remind me" du groupe de Trip-Hop Norvégien Röyksopp.
Le clip : http://www.youtube.com/watch?v=lBvaHZIrt0o

Bon week-end à tous !
Vincent
http://andbeyond.joueb.com/
Concernant les publicités, l'article ne le mentionne pas mais il s'agit tout simplement de pixel art :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pixel_art

Quelques milliers d'exemples sur Google Images :

http://images.google.fr/images?um=1&hl=fr&client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&q=+pixel+art+&btnG=Recherche+d%27images
Mais où est Charlie ? Observe bien l'image et trouve ton emploi.
Eh oui, ami chômeur, nous vivons dans un monde où tout est possible, un monde merveilleux où toi aussi tu peux gagner un boulot à 2,4 millions d'euros l'heure !

Ce que vous affirmez est tout simplement honteux, Ka ! Aucun créatif en identité d'entreprise salarié ne gagne cela.
Un graphiste débutant dans une grande agence de design touche le SMIC (après 4 années d'études supérieures en Arts Appliqués),
quand il n'est pas en stage payé au lance-pierre, une personne expérimentée dans les 3000 euros net par mois.
Certes le logo de l'ANPE brille par sa ressemblance avec d'autres marques et rien ne justifie que cette même ANPE
dépense autant d'argent pour cela.
Mais vous êtes vous renseigné ? Que comprend cette somme de 2,4 millions ? Le logo exclusivement, non,
certainement pas. Avez-vous contacté l'ANPE ou Euro RSCG pour le savoir ? Non.
À savoir aussi, les agences de design sont régulièrement mises en compétition entre elles pour acquérir
un nouveau client. Ces compétitions sont peu ou pas rémunérées et ces derniers temps, nombre
d'entre elles ont souffert de cette situation avec pour conséquence des licenciements.
Voulez-vous que je vous présente des graphistes inscrits à l'ANPE ?
S'il vous plaît quand vous décidez d'ironiser sur le dos des sales créatifs, renseignez vous avant…
OBLIVION : Oui oui j'avoue ! Je pratique un humour décapant quand je m'attaque aux autres, et une basse ironie quand je m'en prends à votre profession.
Je ne le referai plus, c'est promis.
Quoique…
Ah, vous êtes frustré de ne pas être graphiste…
Bah, oui, mais il faut des compétences et du talent.

OBLIVION : Oui oui j'avoue ! Je pratique un humour décapant quand je m'attaque aux autres, et une basse ironie quand je m'en prends à votre profession.
Je ne le referai plus, c'est promis.
Quoique…


+1

Je n'ai rien contre les graphistes mais ce n'est pas pour ce genre de raisons qu'il est malvenu d'être acide par rapport à une situation à ce point absurde. Une campagne de pub pompée, ça vaut pas 2,4 millions, même si ces frais engagent plus que le logo.


[Digression informative] [Mode On]

A ce sujet, la nouvelle réforme sur le statut d'intermittent qui se prépare en douce (personne n'en parle) ne risque pas d'offrir à la France un nouveau matériau créatif dans les années à venir : http://ressources.petiteagora.net/content/view/400/202/

Désormais, pour être officiellement rémunéré en tant qu'intermittent du spectacle il vous faudra pouvoir proposer 28 dates du même spectacle avant de jouer. Je sais pas si vous connaissez beaucoup de compagnies ou de groupes aptes à proposer 28 dates d'un coup sans avoir un manager rôdé est un statut bien assis dans le milieu mais personnellement je n'en connais pas qui ne soient pas déjà intermittents de puis longtemps (et encore, les artistes locaux n'ont pas ce luxe).

Cette mesure est lancée pour contrer les "permittents", souvent des gens qui travaillent dans le secteur de l'audio-visuel et qui disposent d'un boulot permanent mais qui sont malgré tout déclarés en tant qu'intermittents (et aussi pour créer un lien administratif entre l'ASEDIC et la SACD et la SACEM, société des droits d'auteur). Etrangement personne n'en parle parmi les médias audio-visuels... Bizarre, non?

[Digression informative] [Mode Off]
Cela n'enlève rien au fait que l'on est pas obligé de mentir pour grossir le trait, quand en plus la situation réelle est déjà suffisamment abjecte. Le coût de 2,4 millions n'est pas admissible c'est un fait. Le rapporté à 1h de travail est pour moi contre-productif dans la critique car il montre une méconnaissance totale du sujet. Pour cela n'est pas une "critique acide et ironique", c'est une caricature grossière qui sert de baton pour se faire battre à ceux qui ont reçu les millions.

Cela n'enlève rien au fait que l'on est pas obligé de mentir pour grossir le trait, quand en plus la situation réelle est déjà suffisamment abjecte. Le coût de 2,4 millions n'est pas admissible c'est un fait. Le rapporté à 1h de travail est pour moi contre-productif dans la critique car il montre une méconnaissance totale du sujet. Pour cela n'est pas une "critique acide et ironique", c'est une caricature grossière qui sert de baton pour se faire battre à ceux qui ont reçu les millions.



Caricature grossière? Une caricature consiste précisément à grossir des traits quitte à placer les personnages critiqués dans des situations qu'ils ne vivent pas. Regardons les guignols de l'info comme exemple récent, on peut aussi prendre toute l'histoire de la caricature. Il ne faut pas confondre caricature et information. La caricature se nourrit de l'information mais le but final de la caricature c'est le propos. Donc effectivement si tu prends ce message au premier degré ça devient honteux. Si par contre tu le prends au second degré, on en arrive à une critique.


Choisis ton degré de lecture, camarade, mais rien ne sert de jouer les moralistes.
Cher Damien ,
Toujours ravie de lire vos commentaires sereins et équilibrés .

Prenez soin de vos rêves , jeune Farfadet .
Bonne réponse de Damien.. alors Mona fallait dire : et toc
Je vais le faire à votre place " Et toc" .
Alors j'ai l'impression que mon message a été mal perçu. Je comprend tout à fait ce qu'est censé être une caricature. Seulement une caricature bien qu'ayant pour essence de grossir le trait peut être tout de même grossière, je ne vois pas en quoi cela est impossible ^^.

Mon problème avec cette caricature et cette "ironie" est qu'elle dessert pour moi le point de vue exprimer. J'ai essayé d'expliquer mon point de vue dans un autre post sur ce même sujet. Pour moi le sujet du problème des "2,4 millions" est le type de marché. En "caricaturant" sur le point de la création, je pense qu'on ne pointe pas le bon côté du problème. Voilà pourquoi, à mon avis, cette caricature est grossière. Et une caricature ne "ment" pas nécessairement non plus, elle grossit. Là, parler d'une heure qui coûte 2,4 millions pour moi est tendancieux également sur ce point.

Je ne voulais pas jouer les "moralistes", je suis désolé de voir que c'est comme ça que c'est perçu. J'apprécie particulièrement l'humour, l'ironie, la caricature, la satyre, et dans tous les domaines. Pour moi, si on veut pouvoir rire de quelque chose, on doit pouvoir rire de tout. Seulement voilà, pour moi, sur ce sujet (celui des 2,4 millions) on ne pointe pas le bon élément. Et puis il faut avouer aussi que le fait d'avoir entendu cette même "caricature" des dizaines et des dizaines de fois fait également que je la trouve vraiment pas savoureuse à lire ici.

Après, comme je le souligne dans d'autres posts, j'ai vraiment apprécié l'article d'Alain qui est écrit sur un ton très sympa, et en ce qui concerne le logo de l'ANPE, j'aime bien aussi le "faux dialogue" en présentant les logos ressemblant. J'ai trouvé ça très sympa.
Reste qu'insister sur le "1h = 2,4 millions" je trouve ça franchement pas terrible car terriblement faux. J'aurais préféré plus de finesse, sachant que comme je l'ai dit, il n'y avait pas besoin de caricaturer aussi gros. Le montant est inadmissible pour le travail qui a été effectué.

Voilà voilà, en espérant m'être mieux exprimé maintenant ;)
Donc effectivement si tu prends ce message au premier degré ça devient honteux. Si par contre tu le prends au second degré, on en arrive à une critique.

C'est bien là le sujet de mon "problème" avec ce passage : la critique pointé par cette caricature lu au second dégré n'est pas bonne pour moi car le problème n'est pas celui pointé.
Mais ne t'inquiètes pas pour moi Damien je sais lire du premier/second dégré. Et le fait que ce soit du second dégré n'empêche pas de faire une critique sur la pertinence de ce second dégré, non ?
J'ai pas envie de la jouer pédant, d'autant qu'avec tes précisions finalement la question relève plus du ressenti suite à la lecture de la chronique d'Alain qu'à une querelle sur l'humour. Je me vois mal tomber maintenant dans un débat sur l'ironie, je pense que nous sommes d'accord.

Je ne te reproche pas de t'interroger sur la pertinence du raccourci "1h = 2,4 millions". Par contre je ne te suis pas quand tu dis que l'accent est vraiment mis sur ce raccourci. A mes yeux il sert juste de conclusion cocasse, la boutade, la chute. En lisant cela je ne me suis pas dit "2,4 millions pour une heure" mais bel et bien "2,4 millions pour une pub pompée". Là c'est clairement une histoire de point de vue. Il est possible que je minimise ce point tout comme il est possible que tu lui donnes un impact supérieur à celui qu'il a dans les faits.


Mais quoi qu'il en soit, ça ne me semble pas être une raison pour reprocher le ton de cette chronique. Il me semble qu'en France on tombe suffisamment dans le consensus sans histoire pour reprocher aux rares sursauts d'impertinence leur caractéristique en voie de disparition. Je réagis plus à ça qu'à un éventuel débat sur la justesse de cette info. Je crois que d'autres en parlent ici-même et sont mieux renseignés que moi sur le sujet.

Je n'ai qu'une seule chose à dire, ne confondons pas le ton et le fond.

D'ailleurs, personnellement à la lecture de cette chronique je m'interroge sur autre chose : quelle est la nécessité de faire une publicité pour l'ANPE? Il me semble que tout le monde a déjà une vague idée de son existence et de sa fonction. Il est question de changer d'image, ok, mais n'est-ce pas de la pure simulation? Après tout, pour une institution avec une incidence aussi concrète, il me semble que l'image qui en ressort est plus due à ses prestations qu'à sa communication. Et à partir de là, quand on réfléchit à l'argent que l'état est prêt à investir dans cette simulation, il me semble légitime que l'on demande s'il n'aurait pas été plus malin d'utiliser cet argent pour investir dans du matériel, donner plus de moyens à ceux qui y travaillent et qui précisément en réclament depuis longtemps...


(et je passe un petit bonjour à Mona qui garde toujours un oeil bienveillant à mon égard)
Ah non mais je ne reproche pas le ton du papier en général je pense qu'il y a encore là une incompréhension entre nous. J'aime beaucoup le ton humoristique du papier et d'ailleurs je ne dis pas non plus que l'ensemble du papier est sur les 2,4 millions. Mon problème avec ces 2,4 millions n'est pas seulement que ce soit une heure mais que le problème pointé, pour cette partie du papier d'Alain et seulement cette partie, soit l'aspect création de la nouvelle identité. Tu me dis que tu vois "2,4 millions pour une pub pompés", et bien pour moi c'est exactement la même chose que "2,4 millions pour une heure" dans le sens où l'on reste sur l'aspect de la création.

Pour moi les problèmes de ces marchés là avec des prix abusifs est l'attribution des marchés et le fonctionnement de tout ce système. Ce n'est pas le résultat. Au final que la nouvelle identité ait été pompé ou non, pour moi c'est limite anecdotique, c'est rigolo de le savoir mais je m'en fiche un peu. L'important c'est que même une identité correcte faite avec beaucoup de soin et en prenant le temps ne vaut pas 2,4 millions et on ne devrait jamais pouvoir surevaluer un marché comme celui-là. Et dans ce domaine tu peux être sûr, qu'Euro RSCG ne sont pas les seuls à avoir palper ;)

Enfin voilà, donc dans ce texte, je trouve dommage de conclure un chouette papier comme celui qu'il a fait par une "critique satirique" que je trouve grossière et qui a tendance, pour moi, à jouer contre les gens qui voudraient critiquer justement, parce que trop caricatural et trop faux. Voilà voilà.

Sinon je suis d'accord qu'il serait interessant de se poser la question de la pertinence d'une campagne de pub pour l'ANPE, j'ai vu plusieurs post qui parlait de ça et en effet ce serait interessant d'en parler. Une chose à voir tout de même est que l'ANPE doit aujourd'hui prouver que son existence est encore justifié. Son efficacité est souvent nettement moindre que les boîtes d'interim, qui, elles, peuvent faire de la pub en toute légitimité. Personnellement je pense qu'une agence pour l'emploi nationale a l'avantage de pouvoir contrôler un tant soit peu le marché du travail temporaire. Si on continue de le privatiser totalement, on peut être sûr que dans quelques années certains types de travail seront totalement intérimaire. C'est d'ailleurs presque déjà le cas dans plusieurs secteurs.
Juste pour préciser (en relisant mon post je me dis que c'est peut-être pas clair), j'aurais préféré une remarque satyrique sur l'attribution du marché que sur le temps de création, voire qui cumule les deux ;)
Mais en restant sur le ton du papier que je trouve très bien ;)
La somme indiquée par Alain pour le changement de Logo Anpe est EXACTE .

Du moins, elle correspond à ce que la direction anpe a déclaré.
Toutefois, bien sûr, ce n'est pas uniquement le prix du dessin du logo, c'est le coup global généré par le changement de logo : te papier a en-tête, la signalétique sur les portes, les cartes de visites, les seminaires pour convaincre les agents anpe que c'était une bonne idée de changer de Logo, et surtout des spots de pub, associés à ce nouveau logo / nouvelle image de l'anpe, qui assimilaient la rencontre d'un employeur et d'un chomeur à une rencontre amoureuse, genre après un contact sur meetic. Pour l'anecdote, il y a eu je ne sais plus quelle actualité sociale au moment ou devait sortir cette pub, qui a décidé la direction Anpe a remiser ses spots, du coup, de l'argent dépensé parti en fumée.
Humour ? Humour décapant ???
J'ai beaucoup de mal à trouver une quelconque forme d'esprit dans ce genre de chronique. On a plus l'impression que c'est le chroniqueur qui joue, en descendant des bières, en attendant de trouver une vraie idée de chronique. Ce n'est ni drôle, ni intelligent. Désolé pour votre charmant travail d'investigation autour du logo de l'Anpe, pompé dans un Canard Enchaîné publié il y a quelques années, ca aurait pu donner un contenu, mais c'est une tentative ratée de faire du neuf avec du vieux. Quand aux chiffres que vous donnez, la moindre des choses serait de donner vos sources, cela m'étonnerait qu'un graphiste seul ait touché 2,6 millions d'euros pour avoir refait le logo de l'anpe, je l'aurais lu dans le canard.
Et le pire dans tout ca, c'est que vous êtes parti d'une bonne idée, cette campagne de pub a réellement quelque chose de pas net.
Aprés, il y a l'art et la manière. Il vous manque les deux. Je ressens une immense irritation lorsque je lis vos chroniques.
C'est sûrement pour cela que je n'arrive pas à rire.
Alain

Humour ? Humour décapant ???
J'ai beaucoup de mal à trouver une quelconque forme d'esprit dans ce genre de chronique. On a plus l'impression que c'est le chroniqueur qui joue, en descendant des bières, en attendant de trouver une vraie idée de chronique. Ce n'est ni drôle, ni intelligent. Désolé pour votre charmant travail d'investigation autour du logo de l'Anpe, pompé dans un Canard Enchaîné publié il y a quelques années, ca aurait pu donner un contenu, mais c'est une tentative ratée de faire du neuf avec du vieux. Quand aux chiffres que vous donnez, la moindre des choses serait de donner vos sources, cela m'étonnerait qu'un graphiste seul ait touché 2,6 millions d'euros pour avoir refait le logo de l'anpe, je l'aurais lu dans le canard.
Et le pire dans tout ca, c'est que vous êtes parti d'une bonne idée, cette campagne de pub a réellement quelque chose de pas net.
Aprés, il y a l'art et la manière. Il vous manque les deux. Je ressens une immense irritation lorsque je lis vos chroniques.
C'est sûrement pour cela que je n'arrive pas à rire.
Alain



Détends-toi, mon loulou, faut pas réagir avec une telle violence pour si peu. Si tu ne reconnais pas l'humour, admets au moins que c'est décapant : j'en veux ta réaction pour preuve. Si effectivement cela te désengageait à ce point tu n'aurais pas envie de piquer une colère pour si peu. Ce ne sont jamais que des mots. Si tu as quelque chose de concret à y opposer, fais-toi plaisir, c'est pas ici qu'on t'en empêchera. Mais tu te trompes de colère et ta virulence n'est pas meilleure à mes yeux que cette chronique très injustement traitée.
Loulou se calme, j'admets donc le caractère "décapant", puisque c'est vrai que je suis moi-même surpris en relisant mon message, c'était pas gentil, c'était violent, désolé. Je réagis toujours un peu n'importe comment quand j'ai l'impression qu'on me prend pour un con.
Mais je maintiens à froid que cette chronique est dans un style beauf trés lourd (mais bon, c'est une opinion personnelle, je tolère encore que l'on puisse aimer).
Alain
Tu as l'élégance d'admettre ta colère et je ne peux que saluer cette démarche, qui n'a rien d'évident.


Pour le reste, c'est une question de point de vue donc je n'ai pas à te contredire.
Il existe également un autre visuel de la dernière campagne de pub ANPE où l'on voit une quantité de personnages dans la rue, qui exercent de multiples professions, et cette affiche en particulier m'a sensiblement évoqué le jeu en ligne "HABBO", pour ceux qui connaissent, mais également le jeu de construction LEGO. Par contre, je n'arrive pas à trouver l'affiche sur le Net, pour ceux qui ne l'ont jamais vue.
Très bonne chronique, bravo :)
Voilà plusieurs mois que je joue quotidiennement à ce jeu en ligne et j'ai toujours "game over".
Au fait, les 2,4 millions € c'est net ou c'est brut ?
j'adore :-)
Bonjour,

Chaque fois que je lis votre chronique, une bouffée d'intelligence m'envahie.
Ça fait du bien.

Merci
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.