82
Commentaires

Toi aussi fais ton Banksy !

Il fut question, cette semaine, d'un pochoir réalisé par Banksy et installé en face de l'ambassade de France à Londres qui condamne l'utilisation par la police française de gaz lacrymogènes dans la jungle de Calais (voir cette précédente chronique).

Derniers commentaires

"l'expression sauvage et spontanée des graffitis"

Sauvage, sans doute, spontanée, ne croyez pas ça

http://img11.hostingpics.net/pics/736695DSCN0222.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/950126DSCN0358.jpg

(photos prises à l'ancienne école nationale d'aviation à Avrillé, 49)

Je suis d'accord pour désacraliser, mais on peut le faire moins fielleusement.
Ou alors dissocier l'œuvre du business. Et je ne doute pas que Banksy soit aussi bon businessman qu'artiste.

[edit] mal placé, je répondais à Jarogne
Typique de l'"art contemporain" consistant à paresseusement associer des références à la culture historique et populaire sans lien et à en faire une "oeuvre", facile à comprendre mais en réalité dénuée de sens: ça flatte le spectateur qui croit avoir compris quelque chose alors qu'il n'y a rien à comprendre.

Art de rue pour bobos, qui a plus sa place à la fondation Cartier ou dans les collections de B Arnaud - le représentant archétypal de l'inculture multi-milliardaire - que dans la rue.

On est à dix mille lieux de l'expression sauvage et spontanée des graffitis.


C'est bête et creux, ça pille sans talent ni inventivité le patrimoine pictural classique populaire: succès garanti auprès des bobos semi-incultes, dont la culture picturale se résume à deux trois tableaux classiques imprimés sur les anciens billets de banque en francs ou sur les boites en chocolat de mamie...


Bref, totale imposture.

A ranger avec Ben et des dizaines d'autres imposteurs institutionnalisés, dans la grande décharge de l'"art contemporain" débilitant...
Comme quoi n'est pas artiste qui veut. Désolé Al1 et maitre Korkos, mais je trouve très fade vos tentatives de Bansky. Mais c'est quand même avec grand plaisir que je m'imagine bien vous voir le soir avec votre bombe de peinture et votre pochoir faire vos ados rebelles "Lol c'est trop facile d'être comme bansky".

Mais quitte à faire des oeuvres faciles et "bankable", autant faire du Rothko. Cette stratégie me parait à la fois plus facile et moins risqu?, de plus il est même possible que le fameux et TRES conservateur Jonathan Jones apprecie et voit en vous un futur grand maitre.
C'est pas une référence à la photo de Kevin Carter "la fillette et le vautour" ce vautour africain?
Mouais...
C'est un peu pensé qu'a moitié tout ça:
- Un pochoir le plus dur n'est pas de le dessiner mais de le découper, souvent très finement, et donc de le dessiner en prévoyant la découpe et le rendu final à la bombe. C'est beaucoup moins évident qu'il ne semble pour qui veut bien se préfigurer deux seconde la procédure complète pour que ça ressemble à quelque chose (à défaut de le peindre dans la rue).
- Reste à l'appliquer, sur un mur, et dehors. Il aurait pu être rappelé que poser un pochoir dans la rue (sans parler du mur Palestine/Israël) est illégal et donc risqué, d'autant plus pour Banksy qui jusqu'ici a réussi à rester anonyme.
Bref je trouvais juste le papier un peu facile, quelques clics de plus sur google et l'avis aurait été (ou pas...tout dépend la volonté de l'auteur à être objectif) moins tranché.
Le mec agit, concrètement, dans la rue, il prend position pour des idées humanistes, tout en restant toujours dans le visuellement esthétique et le "sensible" (ou le "simple à comprendre", au choix...), bref il s'adresse à tous, et de nos jours ça a quand même un certain mérite auquel cet article ne fait pas vraiment honneur.
N'empêche que nous ne devrions pas célèbres pour autant.
L'art relève de circonstances très aléatoires, comme le monde en général.

Il existe certainement des artistes exceptionnels qui font leur art dans leur coin, et qu'on ne connaîtra jamais.
Mais si l'un émerge, alors tant mieux...
Le streetart et l'art moderne en général ne seraient ils que des mystifications de niveau CM2 ?

C'est mon avis, mais il faut oser le dire, Joséphine !

Bravo Alain !

PG

P.S. : Merci d'avoir mis le lien vers Phan Thi Kim Phuc photographiée par Nick Ut !
Merci Alain Korkos pour ce texte.

Mais l'exemple de la "fille au ballon rouge" n'a-t-il pas au final plusieurs significations et donc dimensions puisque la cible utilisée n'est autre que le logo de la célèbre chaîne magasin "Target" aux US (équivalent de Walmart et autres entreprises de grandes distributions, oeuvrant tellement pour le bien être de leurs salariés) ?
C'est donc bien un faux Banksy !
Ça rappelle Rancillac qui mettait des mickeys et des boites de vache qui rit
Pourquoi vautour africain ?
Il y a aussi des vautours français, des vrais avec des ailes et d'autres qui ne sortent que quand ils flairent une guerre (humanitaire, bien sûr...).
"Les images de Banksy reposent bien souvent sur le principe de l'assemblage surréaliste, celui de la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie chère à Lautréamont. Avec une légère nuance toutefois : rien n'est fortuit chez Banksy, le hasard n'a pas sa place (la poésie non plus). "


Merci pour cet éclairage éclairant. Une remarque: si le hasard et la poésie n'y ont pas leur place, ces travaux n'ont plus rien à voir avec le surréalisme, mais se rapprochent plus du simple principe de l'oxymore cher aux publicitaires et aux storytellers.

Par ailleurs, plus proche de nous, je m'interroge sur le cas Miss Tic, bien connue des butteauxcaillois, passée en quelques années du statut d'artiste rebelle à celui d'artiste officielle de la ville de Paris ( je préférais avant ).
Pour ma part (je le disais dans un commentaire sur l'article précédent de Alain Korkos), j'avais tout de suite vu un yacht et non un ferry comme les journaux cités par Alain Korkos (il faut rajouter à la liste Match). Je suppose que l'avocat Collard défendra gratuitement l'auteur de la "dégradation" de la "fresque du radeau" de Banksy.
Selon Match "La mairie de Calais a entamé la protection des œuvres de Banksy, qui seront bientôt recouvertes «sans doute avec des plexiglas»". Je me pose la question si la fresque du radeau va être rénovée et va retrouver son yacht d'origine et perdre ses symboles de devise. Bien que de toute façon, le malheur des naufragés reste toujours le même et il n'y a pas de gloire à la tourner en dérision comme l'a fait l'auteur de la "dégradation".

Merci à Alain Korkos de nous donner des cours de Banksy. Pour ceux qui sont intéressés, voici comment faire le pochoir.
"Apple est la société qui dégage le plus de bénéfices, et qui paye plus de sept milliards de dollars d'impôts. Cela a pu être le cas seulement parce qu'un homme venu de Homs a pu entrer [aux Etats-Unis]. »
Hé m'sieur hé m'sieur ! Maître !

J'ai réalisé, avec mes petits moyens, c'que je vous proposais dans le forum de votre korkrö sur les misérables de Calais :

http://img15.hostingpics.net/pics/597130Banksymiroir.jpg

J'ai bon ?
Relisons ces deux passages :

Pourquoi Steve Jobs ? Parce que son père biologique était syrien. « On nous fait souvent croire que l'immigration est une perte pour les ressources d'un pays, a déclaré Banksy, mais Steve Jobs était le fils d'un immigré syrien. Apple est la société qui dégage le plus de bénéfices, et qui paye plus de sept milliards de dollars d'impôts. Cela a pu être le cas seulement parce qu'un homme venu de Homs a pu entrer [aux Etats-Unis]. »

«C'est tout à fait lui de saisir un sujet politique à la mode (à la treizième heure) et d'en faire un message destiné, pardonnez-moi, à un public bourgeois de lecteurs du Guardian. Oh oui, il est bien de gôche, Banksy! »

Etonnant, non ?

Jonathan Jones considère "de gôche" le fait de s'adresser à des bourgeois avec des messages simplistes.
Banksy, avec son texte sur Steve Jobs, se croit sans doute aussi "de gôche".

Le message de Banksy me paraît pourtant bien dans la pure lignée "libérale" : la preuve qu'un immigré est un apport, c'est qu'il peut devenir un grand patron de multinationale. Il fait du fric, donc il est utile.
Comme quoi Banksy peut bien peindre n'importe quoi, ce qui compte c'est de se faire photographier devant un pochoir du plus célèbre artiste de rue actuel :

Merci de le dire et de le dire ainsi.
Et pourtant...
Un petit dessin vaut mieux qu'un long discours.
A propos de la liberté guidant le peuple, j'avais commis cette affiche pour une manif :
http://api.ning.com/files/yPjjd3IjSzAln3GTlB9F57uem52dXJVzf-Ao9LWg7hypePVdguVQdi0E2FeqOlbMiDuJ9olT4JJkxj0kcFVSgLz6jW4rmGKD/Souverainetdupeuple3.jpg

Bon, c'est pas du Korkos ou du Banksy, ça pique un peu les yeux, mais j'aimais bien !
« Gardez la monnaie »
dit l’un qui sondait les murs
à l’autre qui prétendait se mettre en marche
et tous deux semblaient soucieux

« Gardez la monnaie »
dit la poussière à l’or
et tout le monde dans la rue se retourna
comme s’il était arrivé quelque chose d’irrémédiable

« Gardez la monnaie »
dit la patrouille en rentrant
car il était tard
il y avait eu beaucoup de morts
et c’était le mot de passe

il faudrait mutiler les corolles qui s’ouvrent
fixer à pleine face
le bégaiement de la misère interrompue
il faudrait…

et cela me rappelle un nom d’emprunt
valable pour toute une vie
et ce brouillard tiré par un bateau d’esclaves

et le sentiment que seule la chute est possible
et qu’en elle
pour la première fois
les amants s’observent sans frémir.

Georges Henein
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.