35
Commentaires

Tiens tiens, le CSA lorgne la Toile

Tiens tiens ! Voilà qu'il est question du CSA.

Derniers commentaires

http://www.klaire.fr/2013/06/10/ivre-hadopi-adopte-le-label-pur-foutage-de-gueule/
Daniel,

Cette chronique sur le CSA et Hadopi me fait penser à un autre sujet d'actualité, dont aucun média, pas même ASI, ne parle. Ce projet nommé INDECT, réalisé à l'échelle Européenne ne semble pas motiver les médias.
Pourtant, un projet de surveillance généralisé des métropoles mériterait pour le moins qu'on en discute, qu'on s'informe et qu'on puisse garantir l'absence de dérives.
Mesure de bon sens et d'économie drastique : nommer Quatremer au CSA!
Oh, Daniel, keskilendi le boss d'@si?
Constatant la très grande qualité des programmes télé et leur pouvoir d'émancipation révolutionnaire, nous pouvons avoir une confiance aveugle au CSA.
Ironie, bien-sûr.
Y a pas que le CSA qui veille sur la toile, y a Quatremer aussi, qui se félicite sur son compte Touiteur de la réactivité d'@SI à changer le titre d'un article qui lui déplaisait (de "Quatremer appelle à interdire Todd d'antenne" à "Ce numéro qui mériterait d'être interdit d'antenne"). "C'est pour ça que je suis un fidèle abonné", écrit-il.
A ce train là, pourquoi ne pas lui demander carrément avant son approbation avant publication du papier ?
Il écrit dans sa mise au point ajoutée à l'article : "au fait, où est le papier sur un député PS demandant explicitement et à plusieurs reprises à ce que Libération me décharge de l'Europe, un fait autrement plus grave". En parlant de faits plus graves, on pourrait aussi demander un nouveau papier sur l'article de Quatremer qui a réitéré son accusation en antisémitisme à l'endroit de Mélenchon, et un autre sur ses méthodes qui consistent à injurier ses contradicteurs ("cons, "imbéciles", "staliniens") voire à les menacer physiquement sur internet.
Mais ça risquerait peut-être de fâcher ce fidèle abonné...
Oui, c'est dingue cette histoire, vraiment dingue. J'imagine les journalistes d'@si terrorisé par l'idée que Quatremer puisse leur en vouloir et leur envoyer son armée de… de… euh, enfin dire des vilaines choses sur eux quoi. Ou alors, je les imagine reconnaître que leur titre est factuellement inexact et le corriger. Mmm… Quelle hypothèse choisir ?
Je vais gaspiller trois minutes à vous répondre, freudqo. Quatremer martèle frénétiquement que Todd tient des propos racistes comme il a martelé que Mélenchon a tenu des propos antisémites.
Or les propos racistes exprimés en public tombent sous le coup de la loi. Affirmer que le discours sur l'Allemagne de Todd est raciste c'est lui interdire de fait d'en parler à l'antenne. C'est bel et bien un appel à l'interdire d'antenne sur ce sujet.
On pourrait aussi rappeler au légaliste Quatremer que l'injure publique et les menaces à l'intégrité physique tombent également sous le coup de la loi, mais quand ça le concerne, sa pudeur se fait plus discrète.
1 - Quatremer s'est excusé sur les propos antisémites, et l'on sait tous qu'il s'agit d'une erreur de l'AFP.

2 - Donc il est interdit de dire que les propos de Todd sont racistes. Vous feriez un super censeur. Si je dis que je trouve les propos de Todd raciste et que j'aimerais bien ne plus les entendre à l'antenne, ce n'est pas un appel, c'est une opinion. Si je veux lancer un appel, ça ne ressemblera pas à ça.

3 - Pas de soucis, les personnes concernées par ces injures publiques et ces menaces à l'intégrité physiques vont porter plainte alors, monsieur le légaliste.
Non seulement, freudqo, vous êtes usant de mauvaise foi (une constante vous concernant, j'aurais dû m'abstenir en premier lieu de vous répondre, ce que je ferai dorénavant) mais en plus vous avez trois wagons de retard : Quatremer s'est bel et bien excusé dans un premier temps, ce qui a fait écrire un peu trop vite à @SI que l'affaire était classée, mais il a commis un nouvel article dans lequel il a expliqué que pour lui, au fond, la dépêche AFP tronquée ne changeait pas grand chose aux relents antisémites du discours de Méluche.
L'ad hominem est navrant, le procès d'intention encore plus.
Bonjour à tous,

Il y a une troisième hyptohèse: Quatremer a changé d'avis. Son texte initial était bel et bien un appel à l'interdiction d'antenne de Todd. Dans le mail qu'il m'a ensuite adressé, il a reculé, expliquant qu'il "posait seulement la question" (alors que son texte initial ne posait aucune question). On a adapté le titre à sa nouvelle position. A chacun de se faire son opinion en comparant les deux textes.
Merci d'avoir pris le temps de répondre à ces commentaires.

Je ne comprends pas où est le second texte ? J'avais lu le premier, je ne vois qu'une addition où Quatremer n'admet nullement avoir reculé…

À chacun de se faire son opinion en effet. Mais bon, on parle d'Emmanuel Todd, invité d'@si a de multiples reprises, publiant des livres avec le site, et dont on rediffuse les anciennes interventions dans les nouvelles émissions… On pourrait s'attendre à ce que le site fasse des efforts de neutralité lorsqu'il traite de Todd. La phrase de Quatremer incriminé était au moins bien ambiguë et ne méritait sûrement pas d'apparaître comme un titre de vite-dit.
Todd qui parle d'industriels allemands exterminateurs, en revanche, c'était très clair, d'autant plus qu'il l'a répété plusieurs fois dans l'émission. Pourtant la phrase n'est pas analysée en détail dans l'article sur l'émission. Les "bons clients" d'@si auraient-ils droit à de la clémence ?
La "nuance" de Todd rappelle les précautions oratoires de personnes tenant des propos ouvertement racistes, qui s'abritent derrièrent un "ce n'est qu'une hypothèse" pour ensuite balancer des affirmations à l'indicatif, comme l'a fait Todd.

Le conditionnel, on l'utilise jusqu'au bout ou pas du tout. Se planquer derrière l'expression "hypothèse de travail" alors qu'on passe ensuite une demi heure à affirmer sans nuance que les allemands sont piégés par leur Histoire et que les industriels germaniques dirigent tout et veulent exterminer le reste de l'Europe, c'est ridicule et de mauvaise foi.

Il y a une troisième hyptohèse: Quatremer a changé d'avis.
Pourquoi alors n'avoir pas titré "Quatremer demande l'interdiction de Todd puis fait marche arrière" ?
Ce qu'il y a de plus effrayant, c'est l'absence de réaction plus importantes. Que Zemmour nous explique que c'est dans la culture des arabes et des noirs de voler des mobylettes et de vendre de la drogue, alors là, tout de suite on monte au créneau.

J'avoue ne pas bien voir la différence lorsque Todd nous explique que c'est la vocation du peuple allemand que de rechercher l'hégémonie et d'exterminer ses opposants d'une manière ou d'une autre, fût-ce économiquement. Que les travaux de Todd sur les structures familiales soient exemplaires, assurément. Qu'ils soient l'unique prisme par lequel lire l'attitude actuelle de l'Allemagne, sûrement pas.

L'humanisme n'a pas une cote très haute en ce moment…
Sauf que ce n'est pas ce que dit Todd... Il fait avant tout l'hypothèse que c'est une classe sociale, le patronat allemand, qui de facto contrôlerait la politique économique de la Bundesrepublik. Certes avant tout au nom de ses intérêts hégémoniques bien compris (d'où "l'extermination" de la concurrence intra-européenne)... sauf que le problème est que cette ambition est SUICIDAIRE. Car l'Allemagne dépend de la zone euro pour son commerce extérieur, quand bien même elle tente de conquérir les marchés des pays émergents pour compenser.
On se trouve donc face à un comportement irrationnel à long terme, si ce n'est à moyen terme, et Todd cherche une explication dans l'histoire de l'Allemagne, ainsi que dans sa culture (ce qui, in fine, revient au même puisque toute culture est une construction historique, ce que Todd doit bien sûr savoir en tant que démographe-historien).
L'approche n'est d'ailleurs pas si originale, puisque le sociologue allemand Norbert Elias avait déjà voulu chercher dans la spécificité de l'habitus allemand la compréhension du phénomène nazi, au-delà de la prise de pouvoir par Hitler pour des raisons conjoncturelles (cf. The Germans). Oh et Elias était juif allemand, avait dû fuir le régime en 1933 et sa mère est probablement morte à Auschwitz : vous avez peut-être envie de lui donner des leçons de racisme et d'humanisme ?

Les réactions violentes que suscitent Todd m'interroge beaucoup, et il faut là aussi trouver une explication. Je pense qu'il y a derrière tout cela deux tabous, qu'il a brisé avec sa franchise et sa brutalité habituelles. Le premier, c'est le rappel que l'Union européenne est en réalité un espace de rapports de force, parfois violents et contradictoires : ce qui va donc contre le mythe confortable des "européistes" pensant que la seule lutte légitime qui puisse exister et qui puisse être menée est celle contre les "eurosceptiques", les "populistes", etc. Le second, c'est l'explication des phénomènes sociaux par des spécificités culturelles : d'une part cela vexe l'individualisme méthodologique spontané de notre époque, d'autre part il est vrai que les faux débats sur l'immigration et l'Islam de la dernière décennie n'ont pas aidé les choses...
Au final, je répète que Todd ne met pas en avant une analyse s'appuyant sur une supposée nature éternelle des Allemands, mais, qu'en termes sociologiques, il pointe la rencontre explosive entre des acteurs économiques dominants, des prédispositions culturelles historiquement héritées et une certaine conjoncture politique.
Oh et Elias était juif allemand, avait dû fuir le régime en 1933 et sa mère est probablement morte à Auschwitz : vous avez peut-être envie de lui donner des leçons de racisme et d'humanisme ?

Hahahahahahaha ! Bravo, dans le genre "si t'es pas d'accord t'es un nazi", celle là elle est magnifique, je la retiens.

Plus sérieusement, vous m'expliquez, sans sourciller que Todd s'en prend au patronat allemand uniquement, mais juste parce que les autres allemands n'ont pas le pouvoir. Bon, ils sont hégémonistes quand même, mais c'est juste le patronat le problème. Oui, aucun problème là dedans donc.

Non, Todd nous invite à nous méfier de l'étranger, parce qu'il est hégémoniste et ne risque pas de changer. Parce que si jamais l'allemand est sympa, il échoue ou arrête d'être sympa.

Et sur le suicide de l'Allemagne, je suppose que vous avez des réactions aussi mesurées quand des savants étrangers estiment que la politique de dépense publique de la France est suicidaire.

Le premier, c'est le rappel que l'Union européenne est en réalité un espace de rapports de force, parfois violents et contradictoires

C'est énorme. C'est ce contre quoi se battent tous les européistes, mais vous pensez qu'ils ne le savent pas ? Révisez vos clichés.

Le second, c'est l'explication des phénomènes sociaux par des spécificités culturelles

Et pourquoi pas des spécificités génétiques du coup ?
Bon, vous êtes visiblement dans l'émotionnel et l'affectivité, et non dans la recherche de la compréhension rationnelle des phénomènes politiques.

1) Je n'ai jamais dit "pas d'accord = nazi", j'ai simplement déminé le terrain pour éviter des accusations idiotes. Vu le niveau élevé de mauvaise foi dans votre réponse, j'ai touché juste :)

2) Vous préférez votre lecture partielle et partiale de ce que dit Todd à la réalité des propos exprimés. Tant pis pour vous, mais à ce degré de malhonnêteté, on fait profil bas.

3) Etrangers ou pas (étonnant que vous vouliez en tenir compte, un retour du refoulé xénophobe ? Mais bref.), je sais que les "chercheurs" qui piaillent ce genre de bétises sont des idéologues néolibéraux. Donc ça m'en touche une sans faire bouger l'autre désormais.

4) Les européistes sont dans le déni de la réalité de leur chère Union de la guerre capitaliste de tous contre tous. Cela appartient à l'ordre des faits établis.

5) Pas de rapport entre génétique et culture/social. C'est vous qui êtes obsédé par le biologique, ce qui est l'indice d'une pensée réactionnaire.

Je vais maintenant suivre l'exemple de AirOne plus haut et arrêter de nourrir le troll. Un troll "humaniste", bien entendu :D
Sage décision, vous vous épargnerez par dessus le marché le laïus à peine gonflé façon faites ce que je dis pas ce que je fais sur "l'ad hominem est navrant, le procès d'intention encore plus".
[quote=Citation:Il y a une troisième hyptohèse: Quatremer a changé d'avis. Pourquoi alors n'avoir pas titré "Quatremer demande l'interdiction de Todd puis fait marche arrière" ?]

Indépendamment du fond, je plussoie. Il aurait été pertinent de mettre les deux textes en plus pour se faire une opinion. Si c'est à l'internaute de faire l'enquête c'est le monde à l'envers.
Quatremer a changé d'avis... C'est ballot...
En tout cas, cher DS, je vous trouve très factuel, à l'égard de 4mer. Le coup du "à chacun de se faire son opinion", on va dire que c'est quand ça vous arrange. Sur d'autre sujet, vous n'hésitez pas à afficher clairement vos opinions.
Je ne vous reproche pas de le faire, mais encore une fois ce procédé à la carte est en contradiction avec les grands principes que vous prétendez suivre en permanence...
Mais bon, l'important c'est la forme, pas le fond...
Tu vas pas lui lâcher la grappe, cinq minutes ?
Et lâcher la nôtre, par la même occasion ?
Jamais!
Par contre, si vous pouviez lâcher la notre (oui, ma grappe aussi est aristo)
Ne crois surtout pas que je sois le seul que tu gonfles avec tes conneries.
A ce train là, pourquoi ne pas lui demander carrément avant son approbation avant publication du papier ?
que voilà une bonne idée. Il est déjà co-modérateur des forums, alors...
Bravo AirOne, il y a un journaliste sur ce forum!!!
Ce personnage (4mers) sans intérêt et sans talent ne sait décidemment pas quoi faire pour exister.
Bonjour
Dans le même ordre d'idée (un expert sans intérêt), hier soir sur France Culture, Roselyne Bachelot était l'une des 2 invités dans un débat sur quoi faire pour piloter l'action médicale dans le cas des 2 personnes infectées à Lille.
C'était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité… FC devient de plus en plus décevant depuis 1 an.
Ouf, après avoir largement contribué à pourrir la télé, le CSA va enfin pouvoir nous pourrir un peu l'internet. J'ai très hâte que Françoise Laborde vienne m'expliquer ce qu'elle trouve suffisamment artistique ou acceptable pour que mes pauvres yeux naïfs aient le droit de regarder.
"il signale, sans avoir l'air d'y toucher, que la loi existante permettrait déjà, si on le voulait, de réglementer la diffusion du clip sur la Toile elle-même, sur Dailymotion et YouTube par exemple. Et qui donc pourrait gérer cette co-régulation ? Le CSA lui-même, bien entendu !"

Je ne suis pas sûr qu'il s'agit juste d'un besoin de réglementation ( sous-entendu on pourrait se passer du législateur sur la question) : le CSA rappelle qu'on peut se saisir de motifs existants pour attaquer YouTube ou Dailymotion, et semble se proposer comme institution légitime à juger de cela. Je ne pense pas que ce soit juste un manque de décret, c'est que pour l'instant l'indignation face aux images choquantes appartient à tout le monde (au CSA comme aux associations) même si justement il n'y a peut être pas de 'juge' spécifique.

Ce qui est dérangeant dans la manoeuvre n'est pas tant la volonté de censure (on censurait déjà les ondes hertziennes quand il n'y avait pas d'autres média audiovisuel), c'est que la légitimité du CSA dans le contrôle des diffusions vient de son contrôle des fréquences, puis des débits de bande passante. Les fréquences (hertzienne d'abord, ou la bande passante ADSL dédiée au trafic audiovisuel sur internet, en prenant en compte l'oligopole structurel et le besoin de régulation du réseau) sont limitées, donc un bien public qu'il faut distribuer 'sagement', dans le respect du pluralisme mais sans non plus laisser l'audiovisuel devenir n'importe quoi. (Enfin ce dernier objectif semble perdu depuis longtemps...)
Le CSA n'a par exemple rien à redire sur les diffusions par satellite à l'étranger, on n'oblige pas les fabricants de parabole à prévoir des filtres sur certaines émissions étrangères.
Oui donc Hadopi sera absorbé par le CSA, mais sa toute fin ne sera qu'en apparence!

De ce que j'en ai lu dans les Echos, c'est surtout une taxe sur les produits gris qui servira a alimenter ce fameux fonds de la création cinémato-française qui, comme chacun le sait désormais avec tous les articles parus ces derniers temps, fonds qui ne profitent qu'au happy few bien en cour et permet de rémunérer acteurs et auteurs à des beaux cachets que l'Unédic s'empresse de compléter dès leur film achevé...

Elle est pas belle l'exception culturelle en France ?!
Tout ça m'a donné envie de relire Don Quichotte...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.