36
Commentaires

Thomas Hollande, star de France 2 : Porte raille

Bravo France 2 !

Derniers commentaires

Merci pour cette chronique, Didier.
En espérant que les nouvelles têtes du pouvoir vous donnent une "pâte à chroniques" moins indigeste que celle de cette dernière décennie, mais tout aussi fournie.
Entre J-M. Ayrault, son aberration d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, et la possible non-présentation d'un candidat PS à Pau face à Bayrou alors qu'il a été clairement dit qu'il n'y aurait aucune contrepartie vis-à-vis de sa déclaration pré-second tour, je sens que les sujets ne vont pas manquer.
À son crédit, pour une fois que je ne goure pas dans mes pronostics à propos de ce même Bayrou..
Si vous y êtes pour quelque chose, Daniel, soyez-en remercié :)

Mais pas pour la clôture arbitraire du forum, sous prétexte de barre des 1000 messages dépassés.
Je n'avais pu voir ce grand moment de télévision, mon appareil pour une raison indéterminée refusant de fonctionner. Je ne remercierais jamais assez ASI et moi même de mon choix d'abonné, pour ce grand moment de télévision digne de la France-Afrique, dont nous voyons bien là à travers ce merveilleux reportage tout ce que nos anciens nous ont légué en matière d'héritage Africain.
Porte a très bien sûr rendre ce moment d'un incommensurable ennui. Et du coup cet ennui a rejailli sur sa chronique un peu en manque d'inspiration. La préfiguration d'une dépression de l'après-Sarkozy ?
C'est clair que si on a changé de président, on n'a pas changé les médias. On pourrait peut-être prévoir une élection où on les virerait, tous?
Je trouve la chronique drôle et juste !! le seul bémol étant l'accusation de bidonnage à tort ... car comme cela a été signalé à juste titre, depuis un certain temps déjà la mention "Terminer" à remplacé la mention "Raccrocher" dans tous les cas de figure : appel entrant ou sortant.
Thomas Hollande c'est le fils de sa mère et de son père ! C'est une aberration (dans le sens "voila l'oligarchie") mais l'un ayant suivit l'autre comme candidat socialiste au second tour de la présidentielle , j'imagine mal que le fiston ne se sente pas concerné ! On pourrait le comparer aux fils Sarkozy mais ça serait un peu dur ; si on lui propose la direction de l'Epad ou un autre truc du genre je réviserais mon jugement , pour l'instant il m'est plutot sympathique .

ps: sinon il peut toujours se recycler dans la production de " http://www.deezer.com/fr/music/les-choeurs-de-l-armee-rouge "
De quelle version d'iPhone Didier Porte parle-t-il ?
Car depuis belle lurette c'est le bouton "Terminer" qui apparaît, que l'on soit appelé ou appelant...
Finalement décevante cette chronique, à l'image semble-t-il de cette soirée sur F2.
Pour le coup de l'appel entrant/sortant avec l'iPhone, je viens de faire le test et pour le coup, Didier se trompe.

C'est bien "Terminer" quand on est appelé et "Raccrocher" quand on appelle.

Excellente chronique au demeurant :)
+1. C'est bien TERMINER qui apparait sur l'iPhone aujourd'hui. La démonstration de Didier Porte tombe à l'eau. Ce qui n'enlève rien au fond au ridicule de la mise en scène...
A mon avis Pujadas et consort n'avaient pas encore réalisé que l'histoire avait changé. Le ridicule est chez eux. Dans la joie de la victoire le jeune Thomas s'est laissé filmer.Précisons que mardi,il n'y aura pas le défilé de la famille à l'Elysée .Cible facile,Didier! Je vous ai souvent trouvé plus inspiré!
,
Excellent!
je voudrais bien voir le comportement de toute personne interwievée par les journalistes
à brûle-pourpoint !
mon mari a fait 1 porte à porte avec le dit Thomas à Clichy et la plupart des gens se sont fait prendre en photo avec
le dit Thomas: c'est comme ça;
les gens en veulent et en redemandent !
il m'est arrivée d'être interviewée par les journalistes et c'est très difficile
de ne pas être "embarquée" et là pour Thomas c'est la victoire;
seuls les pros peuvent échapper aux pièges des médias et encore;
cela pose le problème du mètier de journaliste et de rédacteur: que filmer ? comment faire le tri de ce qui a été filmé pour
ne garder que ce qui sera publié ?
lors du rendu de mes petites interviews à la télé, je ne me suis jamais retrouvée moi;
Trop fort ce Porte !
(Pas étonné de voir qu’Eric Dupin, que j’apprécie personnellement – suivez mon regard – a été scandalisé !)

Thomas Hollande revoit les images et se trouve « un peu ridicule ». Voilà qui m’a rassuré sur son intelligence. Pris dans la rapidité des faits, il n’a pas vu le piège. S’il le réalise maintenant et si, avec la vigilance de son père*, il s’abstient à l’avenir de nous faire du Prince Jean le Scooterroriste et du Louis Monpapa, la télé de merde y perdra et nous on y gagnera.

* Je n’en dirai pas autant de sa mère, en souvenir d’une belle putasserie (je choisis mes mots) lorsqu'elle avait fait entrer un photographe dans sa chambre à la maternité, lieu de l’intimité familiale s‘il en est (quand naissent mes petits enfants, nous ne sommes admis qu’un par un dans la chambre, et pas tout de suite).

Je n’oublierai jamais le regard gêné des plus grands, collés au mur par le flash de l’appareil photo. C’est ce jour-là que j’ai commencé à me méfier de cette Eva Peron française. Pour quelqu’un qui disait protéger les enfants, exhiber les siens, les vendre aux médias pour faire carrière, quel culot.
Moi je trouve surtout que la focale est dégueulasse, les cameramen de France 2 ne savent pas utiliser leur zoom pour mettre en valeur un visage de façon minimum. Même moi, je sais comment faire un portrait potable.
Ce n'est pas parce que c'est Thomas Hollande, il fallait bien occuper les images, ça ou autre chose, puisque lui acceptait de se prêter à l'exercice, ça meublait. Bètement, mais ça meublait la soirée.
Il fallait bien quelque chose pour alimenter l'enthousiasme, pour que ce moment inoubliable se prolonge d'une façon ou d'une autre, puisqu'on n'avait pas le père, il fallait ce qui le prolonge, le fils.
Un peu nul, mais c'est la loi du genre.
Ok, Toto le héros a une responsabilité : il se prête à ce petit jeu. Pouvait-il se dérober sans nuire à son père? peut-être, sans doute. Mais les vrais responsables, ce sont les journalistes qui cherchent sans arrêt l'intime en guettant l'incident, l'émotion ou la gaffe, bref le spectacle qui va satisfaire les pulsions voyeuristes. Il y a quelque chose d'obsène à se tenir à l'affût ainsi, et de ridicule dans leur persistance à attendre quand il ne se passe RIEN.
Je suis bien contente de ne pas avoir la télé. Et je n'écoute presque plus Inter car leurs journaux sont jour après jour dans le même esprit sensationnaliste de ce que l'on voit dans la chronique : la dernière catastrophe à la une, le dernier scandale, la dernière petite phrase, puis la dernière réaction à la petite phrase, puis les résultats du foot. Qu'ils s'en aillent tous, les journalistes avec.
yeah !!!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.