18
Commentaires

Terrorisme : excuses (discrètes) de BFMTV après une fausse info

Suite à la prise d'otages de Trèbes (Aude), BFMTV a diffusé des informations erronées pendant plusieurs heures au sujet du preneur d'otages Radouane Lakdim, suscitant une vive polémique sur les réseaux sociaux. Céline Pigalle, directrice de la rédaction de BFMTV, vient d’exprimer ses excuses auprès de l’AFP, pour la confusion provoquée par cette erreur. Des excuses bien discrètes.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 6 fois

A chaud on peut juste éviter de diffuser n'importe quoi...

Approuvé 5 fois

Whataboutisme, anti-intellectualisme, imprécation à la mords-moi-le-noeud contre un américanisme imaginaire, mauvaise foi, bêtise : Zabou29 coche toutes les cases du petit justicier réactionnaire de réseaux sociaux.

Approuvé 3 fois

"A chaud, on diffuse ce que l'on a sous le coude."

Vous travaillez à BFM ?

A chaud, on vérifie ce qu'on a sous le coude avant de diffusé, ou on précise qu'on n'a pas vérifié ce qu'on diffuse.

Surtout si on réfléchit un peu à ce qu'on dit, car alors si v(...)

Derniers commentaires

C'est drôle que les erreurs aillent dans le même sens...

La Nation continue de se déliter, pendant qu'on crée des Casus Belli sur des soupçons...

C'est bien. Continuez.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Delphine Horvilleur, rabbin, à propos de l'assassinat de Mireille Knoll :

Je réve d'une France qui sait qu'on a assassiné sa grand-mère... et pas juste la "mienne". Une nation qui se lève face à l'horreur, et ne présente pas ses condoléances à une "communauté".

Dans le fauteuil de la République laïque, une et indivisible...


Et à propos de l'image illustrant cet article, peut-être serait-il bon de mettre en application la déclaration de la mère d'Arnaud Beltrame : "Il faut montrer la tête de héros,  mais pas des tueurs et des monstres".

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C'est comme partout, quand une info abonde dans le sens de sa vision du monde, on est moins attentif à bien vérifier l'information (biais de confirmation).
C'est plutôt révélateur des préjugés et biais idéologiques de ceux qui sont acteurs de la diffusion de cette fausse info.

C'est comme si c'était pas leur métier de vérifier et d'informer. Çà se saurait

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

A chaud on peut juste éviter de diffuser n'importe quoi...

Whataboutisme, anti-intellectualisme, imprécation à la mords-moi-le-noeud contre un américanisme imaginaire, mauvaise foi, bêtise : Zabou29 coche toutes les cases du petit justicier réactionnaire de réseaux sociaux.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"A chaud, on diffuse ce que l'on a sous le coude."

Vous travaillez à BFM ?

A chaud, on vérifie ce qu'on a sous le coude avant de diffusé, ou on précise qu'on n'a pas vérifié ce qu'on diffuse.

Surtout si on réfléchit un peu à ce qu'on dit, car alors si vraiment un fiché S obtient sa naturalisation, il y a un vrai sujet d'enquête pour une rédaction.

Mais, bon, tout ça, c'est si on veut faire du journalisme pour informer, pour faire du BFM effectivement les règles sont différentes, les objectifs aussi.

Petite fôte : "se sont succédés"... en fin du premier paragraphe après le chapô...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.