51
Commentaires

Tempête sur les cancaneries

Tout ça pour ça ? Depuis quelques jours, la rumeur promettait l'apocalypse dans les ambassades.

Derniers commentaires

Bonjour
Dans cette affaire, on atteint quand même un haut degré d'hypocrisie de la part de nos dirigeants.
Parce que croire que tout ce joli monde criant "embrassons-nous Folleville" était sincère !!!
Avec tous les mensonges qu'ils nous racontent à longueur de discours…
Sur un des nouveaux cables apparus cette nuit : la presentation de Kouchner a Hillary Clinton par l'ambassadeur :

"FM Kouchner, coming from the opposition Socialist
Party, is regularly polled as one of the
most popular French politicians and is a high-profile example
of Sarkozy's successful policy of outreach to
the leaders of other political parties. He has a solid
working relationship with the demanding French President.
Kouchner has also carved out specific areas where he has
largely free rein and which play to his strengths and
previous experience, including in humanitarian affairs, the
Balkans, and democratization efforts. Despite these
positives, we have occasionally witnessed lapses in
communication between the two offices due to Sarkozy's
tendency to seize the initiative and "speak first, consult
later" and his penchant for proposing high-level
summits to cut through bureaucratic red tape"

[...]

Your visit will give FM Kouchner an opportunity to showcase
his close ties to you and to the Obama
administration, vindicating France's unabashed "pro-American"
stance, which is a significant reversal
from the Chirac years when France defined its power more in
opposition to, rather than collaboration with, the
United States.

>< ici ><


* desole, pas le temps de traduire
Sur Canal +, Apathie, arbitre auto-proclamé des élégances morales et de l'éthique journalistique, se demandant gravement si Wikileaks commet un vol, et Le Monde un recel.

Mais le reseau " Echelon" des Ricains, est-ce que c'est du vol ?
Sa question avait une réponse ? Faut qu'on pense que c'est un vol ou pas? Je dois savoir, demain j'ai une pause café avec les collègues.

S'il pousse son raisonnement il va nous faire un petit Godwin.
Oui mais c'est pas tout.
Rappelez vous Brassens et ses"Trompettes de la renommée".
Et souvenez vous que, bien qu'on soit persuadé de l'adultère, et que tout le monde soit au courant, le drame ne survient que s'il la "faute" est dévoilée...
Donc drame, il y aura.
Attendez les renversements d'alliance et les sympathies contre nature. :-)
On va rigoler!
Info....?intox.....?
Encore de la pub sur le site !!!!! Nos zélites mangent des "ferrero rocher" !!!!


Ce contenu me faire penser à Finkie, "tout ça c'est la faute à Internet". Il n'empêche qu'il est toujours aussi difficile de faire la lumière sur les dossiers embarassants. Je ne vais faire la liste. Depuis le feuilleton Woerth de l'été, en passant par Karachi et autes infamies, que se passe-t-il ? que va-t-il se passer pour les contrevenants du pouvoir cachés ou pas, en dépit de ses faschos et de terroristes de Médiapart.
je viens de lire ça sur numerama http://www.numerama.com/magazine/17475-wikileaks-abandonne-l-ouverture-des-donnees.html?utm_content=backtype-tweetcount&utm_medium=bt.io-twitter&utm_source=direct-bt.io
Déjà faudrait arrêter de parler de centaines de milliers de documents, pour le moment c'est quelques centaines dont un faible nombre concerne la France.

Je constate la rapidité avec laquelle la presse se dépêche de mettre en avant les faits les moins intéressants comme pointé dans la chronique de Daniel mais statistiquement le plus gros reste à venir, on a accès qu'à 0,1% de la fuite pour le moment.
Pour l'instant, les documents sont surtout un pétard mouillé: on annonçait 125000 mémos, on se retrouve avec 226 textes qui ne nous apprennent rien qu'on ne sût déjà en lisant la presse: l'Arabie saoudite, Israël et l'Iran sont des puissances régionales rivales (dont une seulement n'est pas amie des Etats Unis) , Sarkozy est énervant, Berlusconi est un incapable et aime les putes, etc. On est loin de la bombe diplomatique annoncée, à mon sens...

Mais surtout: pourquoi ce chiffre de 125000 continue-t-il à être répété en boucle dans lémédias, alors que dès hier soir on pouvait constater qu'il n'y avait qu'un faible nombre de mémos dispos? Si Wikileaks dispose vraiment d'un tel nombre de documents, pourquoi se contente-t-elle de n'en révéler que 226? Elle annonce qu'elle va publier la suite au compte goutte... Pourquoi pas d'un coup (comme auparavant)? Qui fait la sélection des mémos? Ce changement radical de stratégie pose des questions sans claire réponse possible, puisque wikileaks se caractérise par son opacité...
J'adore le dernier dessin de Martin Vidberg sur ce sujet :
http://vidberg.blog.lemonde.fr/2010/11/29/le-scoop-de-wikileaks/#xtor=RSS-32280322
Depuis ce matin, je me demande pourquoi mais j'ai le refrain de cette chanson de Renaud qui tourne en boucle dans ma tête.

" Bal à l'ambassade,
Quelques vieux malades
Imbéciles et grabataires
Se partagent l'univers "
Il ne peuvent pas se protéger et nous non plus, Personne ne peut contrôler le monde qui se prépare. C'est un peu ce que nous explique Alex Turk dans le lien que j'ai déjà donné plein de fois et que personne n'a jamais commenté.
Les solutions sont préventives:
limiter au maximum l'usage des cartes bleues
ne pas avoir de téléphone portable
ne pas s'inscrire sur Facebook
Obtenir le droit d'avoir une IP anonyme, autoriser l'utilisation privée du cryptage.
etc

ainsi nous serons protégés mais pas les puissants ce qui est une bonne chose car ce ne sont pas les puissants qui doivent surveiller le peuple mais bien les citoyens qui doivent surveiller et controler les puissants : ça s'appelle la démocratie

l'occasion de rappeler ceci: http://www.pactecitoyen.org/ (onglet démocratie)
Marrant, cela me fait penser au grand détournement que j'ai revu ce samedi.

"Entre, fouille-merde, je vais t'en donner moi du biscuit pour ta feuille de chou. Ca va fusez les potins, les ragots. C'est ma profession moi de témoigner, mes témoignages c'est pas de la daube."

Le lien pour ceux qui ne connaissent pas ce film qui n'est pas un film sur le cyclimse.
[quote=DS]Si la portée diplomatique de cette divulgation de la page Facebook des Grands de ce monde

L'expression est bien trouvée.

Par contre, il me semble qu'entre toutes les questions que l'on peut se poser, celle qui revient avec insistance c'est "de quoi wikileaks est il le nom ? quelle cause sert il ?". A la base, il s'agit d'une organisation censée permettre à des "whistleblowers" (un mot anglo saxon pour des "sonneurs d'alarme") en place à l'intérieur d'organisation commettant des actions à la fois cachée et condamnables de rendre celles ci publiques. Quand wikileaks révèle l'échange et les images d'un meurtre de journaliste par l'armée US, on est en plein dedans. Problème : plus ça va, moins c'est ça.

En particulier, on comprend bien que ce n'est pas un "whistle blower" qui va s'indigner et vouloir réveler des dizaines de milliers de documents. Il peut en révéler un ou deux, ou un corpus (les pentagone paper)(précédent sur lequel on ferait bien de réfléchir pour cerner wikileaks, à mon avis...), mais pas "un gros tas de docs" qui mis à part le fait d'être dix à cent fois trop nombreux pour être efficacement étudiés ne disent jusque là rien, mais alors rien, qu'on ne savait depuis belle lurette.

A ce jour donc, Wikileaks devient un machine à noyer le débat sous des dizaines (centaines !) de milliers de documents (volé selon les méthodes de l'espionnage, donc par des espions, ce qui amène immanquablement à se demander au passage la collusion entre wikileaks, le monde de l'espionnage, et quels services en particulier) qui ne disent rien mais donnent, par leur nombre, l'impression qu'il n'y a au fond pas de débat.

Hors problème, on sait pertinemment qu'il y a des choses qu'on devrait voir dans ces documents. Le premier exemple qui me vient ce sont les prisons secrètes de la CIA en Europe, qui ont pratiqué (pratiquent ?) la torture en toute illégalité sur le sol de pays signataires de conventions l'interdisant. Ces cas commencent à être bien documenté et sont étudiés à l'intérieur même des institutions européennes. Est-il vraiment raisonnable de penser qu'aucun document de ce "leak" n'en parle si wikileaks ne réalise aucune manipulation ou omission servant un agenda caché ?

J'aimerais aussi qu'on m'explique ce qui justifie que la presse suive fébrilement les révélations de wikileaks dont elle ne peut le plus souvent pas évaluer la qualité (les sources étant cachées) par opposition à des whislteblower comme Sibel Edmonds dont les révélations ont ces deux différences majeures avec celle de Wikileaks :

1) elles sont de nature à faire tomber un gouvernement et à engager des poursuites contre des institutionnels
2) elles sont sourcées sur une personne qui dit qui elle est et d'où elle parle et a d'ailleurs besoin d'être défendue par la société civile

Sibel Edmonds n'a pas eu, loin s'en faut, la couverture d'Assange. Entre toutes les choses qui entretiennent le sentiment de médias aux ordres des officines de renseignements de l'empire, c'est peut être la plus lumineuse. J'ai vraiment du mal à voir quel argument honnête on pourrait avancer pour justifier la couverture en une du deuxième et le blackout de la première. Il me semble qu'on est bien dans les médias selon Chomsky...

Alors j'espère juste qu'@si va mettre les pieds dans ce plat là. Personnellement ça me démange, et pas qu'un peu.
Ce que ca montre surtout, c'est que ce sont les medias qui choisissent d'abord de chercher et relater les pipolries qu'il y a dans ces cables, mais les plus "interessants" et donc les plus embarrassants n'ont pas encore ete vraiment analyses par les journalistes.
Je suis d'accord avec vous Daniel, le rapport filtré fait par les journaux manque de révélations. cependant, comme il a été remarqué dans l'émission de vendredi : certaines informations connues par avance gagnent a être légitimées par une quelconque autorité (témoignage de Millon à la presse, puis devant un juge).
Quand je pense aux difficultés qu'ont nos juges à obtenir la communication des dossiers classifiés sur Karachi.

Mais décidément, wikileaks, c'est comme au supermarché. Vous trouvez tout ce dont vous n'avez pas besoin, mais quand vous manquez d'un truc qu'ils n'ont pas dans leur nomenclature, c'est même pas la peine de demander.

http://anthropia.blogg.org
Je ne suis pas sûr que ces documents soient autant dénués d'intérêt que cela, mais par contre je trouve les journalistes un peu naïfs sur un point : leur apparent étonnement face au fait que les diplomates sont également des espions (et sont chargés de collecter autant d'infos que possible sur leurs interlocuteurs, jusqu'aux numéros de CB, empruntes digitales, cheveux, etc.). Cela n'a jamais été un secret pour quiconque travaille de près ou de loin avec des services diplomatiques. Je me souviens avoir eu un cours il y a un peu plus de 3 ans sur la sécurité avec un ancien de la DST, et il nous disait qu'au moins deux tiers des personnels des ambassades avait une activité principale pouvant s'apparenter à de l'espionnage. Les US ne sont surement pas les seuls à utiliser de tels procédés.
Ben, ça prouve que les diplomates américains sont doués pour l'analyse!.... ou de bons lecteurs des presses locales.
En fait, ce n'est pas ce genre d'infos qu'il faut analyser, mais cette attitude parano qui consiste à croire que plus on a d'informations, plus on a de pouvoir. C'est le problème d'"échelon" et de toutes sources déconnectées du contexte.
Encore un joli nuage de fumée qui va bien arranger les affaires de Sarko, on ne parlera pas de Karachi pendant ce temps là... Mais bon on ne peut pas dire qu'il soit responsable de cet écran de fumée là, mais c'est bien la première fois...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.