30
Commentaires

Téléréalité : où sont passées les courbes de Kim Kardashian ?

Big Bang : le fessier volumineux de Kim Kardashian a bel et bien disparu. Si le sujet relève plus de "Closer" que du prix Albert-Londres, il annonce la possible fin d’une ère géologique dans la téléréalité : celle de la chirurgie esthétique. Mais pour quel nouveau diktat ? Première des chroniques de Constance Vilanova sur la téléréalité.

Commentaires préférés des abonnés

Belle chronique (sans mauvais jeu de mots).


Un univers probablement bien éloigné du public habituel d’@si, mais dont l’analyse reste pertinente, n’en déplaise aux vieux ronchons (dont je fais partie), qui se facepalment à chaque phrase tellement ce mo(...)

J'ai l'impression de lire de la science-fiction, tellement c'est fou.

Un monde à part, très intéressant, mais loin de mes préoccupations....

Votre chronique est super ! Je ne m'intéresse pas du tout au sujet habituellement et pourtant j'ai tout lu avec plaisir. 

Vivement la prochaine !

Derniers commentaires

Très bonne chronique, j'ai hâte de lire les prochaines !
Le terme utilisé pour parler de l'appropriation qu'a fait Kim K est appelée aussi le blackfishing. D'ailleurs pourra t on parler d'Ariana Grande qui s'est lancée dans l'asianfishing récemment ?

Super chronique ! 

Merci d'avoir subi toute cette téléréalité et de nous faire un résumé enrichissant.


J'ai rencontré tout récemment une personne dont le job a été un temps de retoucher les photos de stars. Elle a retouché K K et Beyonce. Pour les deux, accord de confidentialité long comme deux bras. Elle avait interdiction absolue de ne serait-ce que parler des photos originelles. Comme quoi, malgré toute la chirurgie esthétique et l'état de grâce du statut de plus grandes influenceuses du mondes, elles ne peuvent pas présenter toute la réalité de leur corps sans les faire rentrer dans un minimum de cadres esthétiques (grain et couleur de peau, arrondis de la silhouette, etc.).


Vivement la prochaine chronique ! (j'avoue, y a un peu le plaisir voyeur d'un spectateur de spectateurs de téléréalité.)

Bienvenue et merci pour ce premier article fort intéressant à lire ! Autant j’exècre la téléréalité autant j'admets l'influence plus que prégnante pour le corps et l'esprit. Une analyse pertinente.

Merci pour cet article tres bien ecrit sur un sujet loin d'etre anodin ou ridicule.

Habitant à l'étranger, n'ayant pas la télé et ne fréquentant aucun réseau dit social, je ne connais pas cette personne. Est-ce que je rate quelque chose ?

Les chroniques publiées dans Arrêt sur images les Samedis  précédant le vote de ces législatives se suivent et ne se ressemblent pas .


Quelles ambitions pour la formation culturelle des enfants du peuple  qui en quelques années ne sont plus des enfants mais des citoyens ? 


Qui dit téléréalité fait penser en France à Endemol  ("loft story" )


Qui dit Endemol fait penser à Virginie Calmels qui en fut  directrice générale puis présidente .


Et qui bifurqua vers la politique en devenant 1ère adjointe à Alain Juppé , promise à sa succession à la tête de la mairie de Bordeaux  ce qui n'arriva pas comme on le sait .  Elle soutint Wauquiez puis Fillon dans leurs marches vers la présidence de la République  pour finalement quitter la politique .  


Demeurent les émissions de téléréalité . 


Ce qui nous permet tant soit peu d'affiner  la question initiale : 


quelles sont les ambitions des politiques dans la formation culturelle des enfants du peuple ?





merci pour cette chronique et bienvenue !  

 suite a ce twit de kardashian  j' ai également decide d'abandonner mon projet d'allongement du penis avec finition fibre de carbone.




Ce qui est sûr, c'est qu'elles aident grandement à faire maigrir du cerveau.

sur que toutes   ces femmes , mais les hommes doivent  jeter un oeil  sur les courbes aussi, ne s 'interessent   ni à la politique, ni ont conscience de la cata ecolo en cours

Passionnat! Je ne m'interresse pas du tout à la téléréalité mais je vois tous les jours, dans la rue, les dégats qu'elle produit sur les jeunes gens; c'est une des manière que le patriarcat utilise pour préserver sa domination, au même titre que le cinéma des hommes pleurnichards du genre Desplechin.

Votre chronique est super ! Je ne m'intéresse pas du tout au sujet habituellement et pourtant j'ai tout lu avec plaisir. 

Vivement la prochaine !

L'important c'est de lancer une nouvelle mode afin de vendre de nouveaux produits !! La déesse consommation ne s'arrêtera jamais et ceux qui parient sur un effondrement prochain sont des fous ! Ou pas.

J’avoue que le sujet ne m’enthousiasmait pas a priori. La chronique est cependant extrêmement bien écrite et les questions posées vertigineuses. Si à titre individuel il m’est facile d’ignorer la téléréalité et son univers, j’ai autour de moi des jeunes qui y sont confrontés, et avec qui je compte bien discuter. Merci.

Rien de ce qui est humain ne doit nous être étranger, même si ça nous semble bien étrange. Je rejoins HBK et me dis que tout est signifiant, y compris pour les vieux ronchons dont je fais partie. Comprendre n'est pas excuser, justifier, mais, peut-être aider à la compréhension d'une espèce bien menacée!

Mon premier réflexe n'était certes pas de remercier pour cette chronique ... et pourtant, penser contre soi-même, quoi de plus enrichissant? Donc, merci.

Belle chronique (sans mauvais jeu de mots).


Un univers probablement bien éloigné du public habituel d’@si, mais dont l’analyse reste pertinente, n’en déplaise aux vieux ronchons (dont je fais partie), qui se facepalment à chaque phrase tellement ce monde nous semble lunaire.


👍

Karda Chiante met du temps pour s'habiller : elle doit ralentir dans les courbes..


Cambre-toi, fière si courbe !;

on s'en fout


Dire que depuis 2007, je ne la connaissais pas. 


15 ans de  perdus dans ma vie.  


Irrattrapable . Irréversible.


Pourtant elle devait être connue pour être célèbre. ?

J'ai l'impression de lire de la science-fiction, tellement c'est fou.

Un monde à part, très intéressant, mais loin de mes préoccupations....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.