21
Commentaires

Télé publique sans pub : quels programmes ?

Derniers commentaires

Voir aussi dans fil : "Des chaines publiques sans pub ? Chiche, mais... "

En gros, une méthodologie proposée serait :
1) commencer par définir les programmes
2) ensuite estimer une fourchette de devis
3) ensuite chercher (et réclamer si nécessaire) les moyens de financement

Pour ma part, il me semble souhaitable, d'avoir une chaîne publique qui fournit aux entités politiques un espace pour leur tribune : ceux qui veulent regarder "politique" n'auront qu'à "se brancher" à cette chaîne.

Mon avis sur le bien-fondé de la redevance a aussi été développée dans le fil "Des chaines publiques sans pub ? Chiche, mais... "
ça vient de Mediapart, mais @si devrait relayer et mettre en discussion cette info : l'Elysée serait sur le point de transmettre à la presse régionale le contrôle des programmes régionaux de France 3

La presse régionale, celle qui a contribué à empêcher le débat Royal - Bayrou de l'entre-deux-tours de la présidentielle

La presse régionale, qui est souvent à l'information ce que les gratuits sont à l'indépendance... (je sais on peut ne pas être d'accord, localement)

Bref, la presse régionale choyée et contrôlée par la droite et ses amis patrons depuis belle lurette, à quelques exceptions près

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2008/01/27/l-elysee-reflechirait-a-associer-la-presse-regionale-aux-decrochages-de-france-3_1004267_3236.html#ens_id=907904
Bonjour à tous,
J'aimerai intervenir sur la question des financements d'une télé publique sans pub.
Lors de l'émission de Daniel Schneiderman et du plateau-télé qui a été consacré à ce sujet, jamais je n'ai entendu parler des retraités qui se verront contraints de payer à leur tour la redevance.
Apparemment, d'après ce que j'ai compris, nos retraités qui ne la payaient pas jusqu'à maintenant devront à notre président-génie-super-fort-en-économie payer une redevance à hauteur de 50% l'année prochaine. Cette mesure a été annoncée il y a un ou deux mois : à vrai dire je ne sais plus trop, tellement il y a de mesures discriminatoires financièrement pour le plus grand nombre. 50% de la redevance, c'était pour faire passer la couleuvre car les autres années (dans deux ans) nos retraités paieront 100% de la taxe audio-visuelle.

Bien sûr, ce n'est que quelques mois plus tard que le financement d'une télé publique sans pub est annoncé, ce qui impliquera l'augmentation de la taxe audiovisuelle (et donc les 50% pour nos retraités ne seront pas les mêmes que ce qu'ils imaginent dans un premier temps).

Alors ma question : si tout est bien avéré mais j'en suis sûr à 98%, combien cela rapportera-t-il de plus à l'Etat ? L'augmentation dont on parle tant sera-t-elle importante sachant qu'il y aura dès l'année prochaine beaucoup plus de personnes qui la paieront ? ou est-ce un stratagème (un peu bidon) de nous dire : "ce sera autour de 180euros comme pour la BBC voire un peu moins" puis l'Etat acceptera, dans sa grande générosité, de ponctionner moins (alors qu'il sait qu'il récupérera plus car il y a plus de contribuables en comptant les retraités) ????

Vraiment, j'aurai aimé que la question soit posée lors de votre plateau.

Un Etudiant (et non un retraité... lol)
Et si la télé diffusait le plus de live possible? La pièce de théatre diffusée récemment ,qui nous rappellait le bon vieux temps du "au théatre ce soir" a bien marchée,non? Si les télés embauchent les techniciens en CDI (ça fera des intermittents en moins) ils seront là pour aller enregistrer,capter toute manifestation pertinemment "civilisatrice","éducatrice",les initiatives solidaires,les chercheurs dans leurs labos,les expérimentations de toutes sortes ( la liste est tellement longue) en France à l'étranger...La redevance peut permettre l'investissement en matériel,les déplacements, eventuellement l'achat de programmes de haute qualité artistique,documentaire et culturelle (c'est pas un gros mot).Personnellement pour l'instant,la meilleure télé en France c'est Arte.Que ce soit au niveau de l'habillage,du son,de l'image et du choix de contenus.Que France télévision s'accroche a hisser vers le haut ses spectateurs et ça ira mieux pour tout le monde.Les négociations avec les auteurs et producteurs,.les rémunérations des artistes dans les cadres de captations ont toujours éxité.Mais vu les liens de notre animateur national avec les patrons des médias,un fort soupçon de volonté d'abétisation les foules grandit.J'espère me tromper !
ouff
on va être dispensé de drucker et sa bande car l' heure est venue aux économies
ainsi soit on se débarasse de france 2 ou bien cette chaine se préocuppe d' être au service du public
avec des programmes moins chers on ne s' abrutira pas plus sur le service public
si seulement il pouvait y avoir une différence avec le privé
c'est peut être une façon de s'aliéner les chaines publiques , moins de recettes commerciales = une augmentation des aides de l'Etat,même si celles ci proviennent d'une taxe. Ceci dit je n'ai plus de TV et je ne vois pas pourquoi je payerais une taxe pour un produit que je ne consomme pas. Mais je n'aurais ai rien contre par contre une taxe pour financer les contenus culturels sur le net.
Contenu très intéressant, comme toujours. J'aimerais néanmoins passer un coup de gueule sur la forme : je n'en peux plus de ce format vidéo. L'hébergeur d'ASI est malheureusement de bien piètre qualité. Image saccadée, aucune possibilité de se déplacer directement au milieu de la vidéo (on est obligé de cliquer frénétiquement) et surtout coupure de la vidéo intempestive (qui oblige à cliquer frénétiquement donc pour en revenir où on en était). Il faut vraiment en vouloir ! Et pour le coup, la forme gâche vraiment le fond. Il faut faire quelque chose !
(déplacé) : Quelqu'un pourrait-il m'expliquer la logique qui pousse le Pouvoir à vouloir dans le même temps supprimer la publicité sur les chaînes de télévision publiques et l'introduire sur les radios publiques?
Est-il vraiment possible de déconnecter les programmes de l'audience? Si on cantonne le service public à des missions essentiellemnt éducatives et culturelles, pendant que les chaînes privées accaparent le divertissement, qu'en résultera-t-il budgetairement? Qui acceptera longtemps, parmi les contribuables, de payer une taxe conséquente pour des programmes de moindre attractivité? Tôt ou tard, il faudra ajuster les moyens à l'impact, c'est-à-dire réduire les prétentions financières du service public, lesquelles d'ailleurs trouveront vite leur limites dans le poids fiscal... Entre temps, la publicité sera passée chez l'ami Bouygues... qui aura ramassé la galette et borduré son principal concurrent... La politique de civilisation n'est-elle pas, en la circonstance, un bien grand mot pour un petit arrrangement des familles?
Le Mots Croisés d'hier soir abordait ces problèmes, entre autres. Vraiment bien cette émission, et Yves Calvi n'a pas son pareil pour mettre les pieds dans le plat, poser des questions claires, et simplifier le discours parfois alambiqué de certains.

Nadine Morano est toujours aussi insupportable, et la reine de la langue de bois ! Par contre, elle est dans le secret des Dieux : elle savait que NS allait annoncer ça à la conférence de presse, c'est donc une des seules. Excellent échange avec Jean-François Kahn, en grande forme :-)
JFK : "Mais arrêtez de prétendre que vous étiez au courant, personne ne l'était, c'est de notoriété publique, tout le monde l'a appris à la conférence de presse"
NM : "Eh ben non. Je vois Nicolas tous les mercredis, et oui, effectivement, nous avions abordé ces problèmes. Il est vrai que la Ministre de la culture n'était pas présente. Vous me dites qu'elle n'était pas au courant, très bien, dont acte. Moi, je le savais."
bis repetita
JFK : "Mais alors attendez. Vous discutez de ça entre vous, sans interroger personne, sans prendre l'avis de personne, et en plus, vous le gardez pour vous ?? Vous ne prévenez pas la Ministre ??"
NM : "Heu..."

Bon, elle a répété quatre fois que NS était sincère (hmmm), qu'il s'intéresse à cette question depuis longtemps (re-hmmm), et qu'il veut des programmes culturels sur les chaines publiques. NS en défenseur de la culture, il faut oser... C'est pas plutôt parce que, omnipotent qu'il est, il veut se payer la direction de France Televisions (Carolis, chiraquien, vade retro) et remplacer celle de France 3 (rappel de l'épisode de l'émission France Europe Express, où Sa Seigneurie avait fait une crise pour cause de loge non adaptée à Son rang, crise ponctuée par un "Je vous virerai tous !" Grande classe...).

Autre grand moment, lorsque Yves Calvi demande à NM pourquoi la suppression de la publicité sera forcément synonyme de meilleure qualité pour les programmes. Pourquoi un programme est plus mauvais parce qu'il est encadré par des publicités ? Pas vraiment de réponse de NM, et on a bien senti qu'elle n'avait pas vraiment réfléchi à la question, dont la réponse ne coule pas de source d'ailleurs. Un des avantages serait de pouvoir programmer cette émission Mots Croisés à une heure de grande écoute, plutôt qu'à 23h passées. On peut s'interroger sur la mission du service public de télévision : quelle est-elle exactement ? Proposer des programmes de "qualité" (bonjour la subjectivité, il ne va pas être simple de les déterminer, ceux-là, parce que la qualité des uns ne sera pas celle des autres), ou s'adresser au plus grand nombre ?

Un des critères, qui rejoint la première émission d'@si, pourrait être l'impertinence, et la liberté d'aborder des sujets sans la pression des annonceurs.

@+
Si on veut bien comparer les audiences de TF1 et de ARTE, il semble clair que la publicité ne gêne pas une majorité de téléspectateurs !
Il semble évident que cette nouvelle marotte de N.S. n'ait pour but que la privatisation d'une ou plusieurs chaines publiques ( jusque quand?)
salut,

les animateurs devraient être payé moins cher........, les pauvres.

c'est plutôt une bonne idée, vive sarkozy, vive la france.

@+
Et bien voilà une bonne nouvelle et en plus la France se couchera plus tôt.
Imagine t'on de recevoir nos feuilles d'impôts avec des encarts publicitaires ?
Service public oblige, il va aussi falloir décider ce qui est bon pour le peuple.
Adieu le foot, les jeux nigauds, les sits coms insipides,
les titres accrocheurs,etc....
Remarquez, comme la culture est aujourd'hui indigente dans nos provinces,
nous ne devrions pas crouler sous une révolution en profondeur.
Interville a encore de beaux jours.
La question principale c'est pas la pub mais de savoir à qui appartiennent les moyens de diffusion. Autrement dit les annonceurs sont ceux qui paient pour avoir un vrai service en échange. Le problème le plus grave est à mon avis ceux qui font passer des messages sans payer, les "promotions" notamment choisies on ne sait pas trop comment. Ceux qui paient mettent leur logo de marque bien en évidence; les autres ne mettent pas le logo mais ça se voit quand même grace aux leçons de Maître Scheniderman Je n'ai pas oublié les leçons malgré les grandes vacances.
Cette émission se justifie d'autant plus qu'il faut bien recentrer la question de la télé et des pouvoirs.
JE CITE : "Sur ces 39 forums, un seul est actif. Ouvert en novembre 2007, il est consacré au « Lien armées-nation » et propose aux internautes d’apporter « leur contribution aux réflexions de la Commission du livre blanc ». On y trouve 57 thèmes dont le plus récent « Les armées en guerre contre les terroristes »a été mis en ligne ce lundi 14 janvier 2008. La participation semble limitée avec 0 réactions pour les 6 premiers thèmes de discussion."
MAIS Là J'ALLUCINE : NI EDUCATEUR, NI MEDIATEUR, NI HUMANISTE : ....TUEUR TOUT COURT CELA LEUR VA?
C'est la grande mode des forums de discussion avec le gouvernement...pour ma part et de façon très vulgaire je le reconnais, pour moi, c'est simplement du "foutage de gueule". Toutes mes excuses aux amês sensibles.....à la langue française!
La décision de supprimer la publicité sur les chaînes du service public semblant déjà prise, on peut se demander quel intérêt représente ce forum.
L'intérêt ? C'est d'expliquer en quoi, à budget supposé égal, on va arriver à plus de qualité qu'avant. Peut-être me suis-je mal renseigné ou n'ai-je pas consulté les bonnes sources mais je n'ai trouvé aucune explication montrant comment, en supprimant la publicité, on va arriver à un service public télévisuel "populaire et de qualité". Si on arrive à des émissions de qualité sans publicité, pourquoi ne pas y arriver avec ? Alors il faut trouver des idées : et pourquoi pas les demander ? Un forum, c'est bien, ça fait moderne et effectivement participatif.

Je ne sais pas sur quoi compte M. Sarkosy pour obtenir la qualité escomptée. Peut-être est-ce la libération des créneaux publicitaires qui va permettre d'ajouter à la grille une ou deux émissions supplémentaires ? Ou bien est-ce pour libérer les esprits de toute contrainte d'audimat et faire en sorte qu'ils soient ainsi plus créatif ? En parlant de qualité, ne sous-entend-t-on pas un bon audimat ? Dans ce cas, les annonceurs ne devraient pas avoir peur de diffuser sur France Télévisions. A moins que ce ne soit justement l'aveu - à demi-mots - d'un échec : le service public ne plait pas aux annonceurs et ne remplit pas ses parts d'audimat alors décomplexons-le !
Mais si il a été archivé ce magnifique site qu'est lestelechargements.com ... grâce à la machine à remonter le temps !
http://web.archive.org/web/20061108070123/http://www.lestelechargements.com/
Forcément, ça marche moins bien qu'à l'époque (qui a dit "c'est pas plus mal" ?)
C'est vrai qu'à l'époque les 180000€ pour un site basé sur des logiciels libres gratuits, ça avait (légèrement) choqué
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.