21
Commentaires

Tarifs et norme Sepa : les banques toujours aussi grippe-sous

Nos amies les banques vont-elles baisser leur tarif cette année ? Oui ! se réjouit Le Parisien qui annonce un recul de 1,91%. Or si certains tarifs baissent grâce aux nouvelles mesures de la loi bancaire, d’autres explosent. D'ailleurs, selon une étude d’UFC/Que choisir publiée mardi, les tarifs à l’unité augmentent. L’association de consommateurs soulève également les sérieux problèmes liés à la mise en place de la norme Sepa. Vous ne la connaissez pas ? Alors faisons les présentations car ici, à @si, elle n’a plus de secret pour nous.

Derniers commentaires

La seule info que j'aie reçu de ma banque, c'est qu'il n'y avait rien à faire et que ça n'allait rien changer. Ça m'a rappelé une petite mésaventure datant de janvier 2008.
Pas terrible la partie sur SEPA: "François suppose que..." est-ce un argument de poids qui laisse entrevoir l'œuvre d'un cartel?
Bonjour
A part cela, à quand le nouveau crack boursier, personnellement je commence à entrevoir une date possible, lors des reprises d’activités en septembre.
Pourquoi cela, les banques ne prêtent qu’au riches et pour faire des conneries…
[quote=Anne-Sophie Jacques]Pour éviter les fraudes donc, vous pouvez établir auprès de votre banque une liste blanche – les fournisseurs autorisés à prélever sur votre compte – et une liste noire qui regroupe les fournisseurs que vous bannissez. Vous pouvez, mais encore faut-il que vous le sachiez car les banques ne se pressent pas pour communiquer sur ces listes, alors qu’elles en ont l’obligation.[...]
Pourquoi ce défaut de communication alors que les banques risquent gros si elles doivent rembourser les fraudes ? Selon Chipoy, elles préfèrent prendre le risque de rembourser les fraudes éventuelles que de mettre en place un système coûteux de listes blanches et de listes noires.
Si je vous comprends bien... les banques ont l'obligation de communiquer sur l'existence de listes blanches/noires, mais elles ne respectent même pas toutes l'obligation (supposé-je) de METTRE EN PLACE ces dites listes ?
Bon, je me suis gaussé de l'histoire des quatre cafés, mais à part ça bravo à Anne-Sophie pour l'article fort édifiant.
Merci de faire le boulot des pouvoirs publics qui ont envoyé (tardivement) quelques ministres sur le terrain à la rencontre des professionnels et oublié complétement de mettre au parfum les millions de consommateurs concernés.
4,40 € : "de quoi se payer quatre cafés au bistrot d’à-côté."
Merci de communiquer l'adresse du bistrot avec le café à 1,10 €.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.