505
Commentaires

Taddeï bientôt "déménagé" à France 2 ?

Frédéric Taddeï bientôt déprogrammé, et remisé à un horaire plus tardif dans la soirée ? Alors que le présentateur de Ce soir ou jamais (France 2) a été l'objet de critiques redoublées pour avoir invité des personnalités proches des thèses de Dieudonné, la rumeur agite les réseaux sociaux. "Rien à voir avec les polémiques" réplique France 2. Tentative de démêlage de ce qui est certain et de ce qui ne l'est pas.

Derniers commentaires

Je m'en mêle un peu tard, mais bon ... Bricmont était seul face à la meute, qui le coupait en permanence pour l'empêcher de parler. Une meute haineuse qui n'avait que le mot antisémite à la bouche. Que Nabe ait du s'exprimer à part montre leur refus d'avance de toute discussion (en plus Nabe a tenu un discours qui le fait passer pour un renégat prêt à se rendre, du moins j'ai trouvé).
Impression déplorable donnée par la bande du Crif ou de je ne sais quelle organisation de très très grande influence, du même bord, sur le "pouvoir".

Je sens que je vais me faire catégoriser, mais je m'en fous.
néologisme inventé en 1890 , aujourd'hui la définition d'antisémite .

En dépit de l'étymologie du terme qui suggère que l'antisémitisme est dirigé contre tous les peuples sémites2, Juifs et Arabes, en pratique il est utilisé pour faire référence à l'hostilité envers les Juifs comme groupe « religieux », « racial » ou « ethnique »3,4.

wikipedia.


Fourre tout malin pour permettre ne pas pouvoir critiquer les juifs .Je suis en admiration devant autant d'ingéniosité.
Au cours des dernières années je me suis souvent demandé (comme le 10/01/14) si c’était F.Taddeï qui invitait ou si ce n’était pas plutôt F.Taddeï le seul invité de la soirée.
Toujours est-il que c’est la seule émission qui ressemble encore un peu à de l’humain, à condition de bien éliminer tout le superflu.
Taddéï de toute façon ce n' est pas vraiment un journaliste parce qu' il ne l' a pas étudié le journalisme.Le "clash" ce n' est pas du débat d' idées.Quand on traite une éminente historienne de l' islam Mme Delcambre de folle c' est plutôt la négation du débat d' idées.
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-supplement/pid6586-le-supplement.html?vid=1009617

consternant
Merci pour ce lien, jeanbat.

Maïtena Biraben réalise une interview sans complaisance mais tout à fait honnête.
Elle sait bien, fine mouche, qu'elle ne doit pas manifester une sympathie excessive pour Taddei.
Pour certains (Cyril Hanouna) par exemple, Taddei est un sale type parce qu'il reçoit des sales types comme Marc-Edouard Nabe.
Biraben sait très bien qu'elle peut être la prochaine cible des bien-pensants qui vont lui reprocher d'avoir reçu ce fumier de Taddei.
Les forums d'@si n'ont pas l'exclusivité de ce genre d'amalgames.
Fourest aussi elle y va fort
je trouve aussi beaucoup de ressemblance avec le forum.
Amalgamer toutes les pensées subversives....dans l' doute
Dire "le forum" et parler d'amalgames...
je rebondissais sur la critique de Juliot qui emploie ce vocable.
il y a une couleur ,je trouve sur ce forum .
on est "trois" a défendre la liberté d'expression.
bricmont y est vu comme plus que louche...
je peux relever pas mal d’approximation dans tes posts si c'est le nouveau jeux gondalah ,a chaque fois ,j'essaie de comprendre le sens de ce que tu dis sans m'attacher aux mutiles contradictions et amalgames,sans parler de clarté,mais si tu veux que je les regarde a la loupe ,aucun souci,c'est possible,j'ai aussi ce logiciel,je trouve juste idiot de l'utiliser a tord et a travers a part si on cherche à déstabiliser son interlocuteur .

perso j'aurai dit ,une certaine catégorie de forumer.
je serais d’ailleurs bien embêter de savoir si tu en est ou pas étant donner ta "prudence " .

on est "trois" a défendre la liberté d'expression.

"Trois" à instrumentaliser la liberté d'expression comme paratonnerre à toute critique, contestation ou analyse des discours de Saint Dieudonné.
Je vous défie de trouver un seul de mes messages où j'aie parlé de liberté d'expression.
Quand on parle d'amalgame, il n'est pas nécessaire d'attendre longtemps pour en avoir l'illustration ...
C'est vrai que ma remarque était lapidaire... En même temps, tu dis que le Forum ressemble à Fourest, j'ai eu un moment de panique... Je ne la supporte pas.
Et puis je t'ai déjà dit que je n'appréciait pas les phénomènes de groupes dont tu es victime. Mais c'est un comble que tu fasses un groupe avec ceux qui se plaignent des phénomènes de groupes.
je ne fait pas un groupe.
il y a un paquet de gens ici qui ne souhaitent pas voir la pensée dissidente s'installer dans l'esprit des électeurs .
comme Fourest .
Collon Bricmont ,Chomsky et un tas de gens dont la parole provoque de réels changement sont totalement méprisés par les ténors du Forum .
pour moi c'est capitale de rééquilibrer les opinions ,on va dans le mur et ce n'est pas les journalistes et editorialistes qui nous aiderons a faire le virage .
Jeanbat, je vous trouve bien plus intéressant que Bricmont ou Dieudonné. En matière de " pensée dissidente", je continue à m'étonner que vous ne compreniez strictement rien à l'antisémitisme.
j'ai compris ce que vous croyez que je n'ai pas compris.

l'idée de besoin intrinsèque du bouc émissaire ,qu'incarne à certaine période de l'histoire "parfaitement" la figure du juif.
celui qui a donné Jésus aux romains parce qu'il lui faisait de l'ombre ,celui qu'on accuse de cosmopolitisme,de détruire les nations,celui qu'on accuse de spéculer ,pour enrichir la caste des banquiers,de multiples traitrises.on lui reproche d’être perfide ,de ne penser qu'a son intérêt personnelle ou celui de sa communauté etc etc.
si on avait un système éducatif cohérent ,dont la priorité était de favoriser l'équilibre psychique de chacun , ce types de de préjugés ,en une une génération ,deviendrait un archaïsme égale a l'interdiction de voter faite aux femmes.
un tel système éducatif ,qui terrasserait le taureaux de la haine de l'autre parce qu'il est "autre ",ne peux exister que dans une société grandement transformée;
sauf que les "agents" transformateur ,sont systématiquement écartés
par les virtuoses de la manipulation à l'antisémitisme ,pour complaisance a chai pas qui chai pas quoi,conspirationnisme etc etc
mais aussi et surtout par les élitistes ,ceux qui pensent que pour concevoir ,ou participer à la conception d'un système cohérent ,décent,harmonieux ,il faut avoir fait trente ans d'études et connaitre l'histoire de la pensée humaine alors qu'il suffit d’être un être humain ayant su garder sa dignité.(ce a quoi la "culture" ne participe pas plus que la pêche à la ligne ou les ballades en foret)
L’attitude qui consiste a punir les gens qui pensent pas bien,le délit d'opinion,cette attitude est une alliée inespérée de l'antisémitisme.
vous comprenez ce que j'essaie d'expliquer?
tant que l'antisémitisme ne sera pas perçut comme une opinion parmi d'autre,il ne pourra pas être dépassé.
j'en ai l'intime conviction.les actes doivent être sévèrement puni,cela va de soi.
les antisémites sont des enfants dont la compréhension s'est cristallisé sur la haine du juif.
tout les éducateur dignes de ce nom savent que si tu punis un enfant en lui disant
"ce qu tu pense est très grave ,tu est un monstre de penser cela ,tu ne mérites même pas de ...."
donc tout les éducateur savent que par de telles méthodes ,tu n'obtiendra aucune véritable transformation .
au mieux,l'enfant simulera la prochaine fois ,pour donner le change.
c'est cette méthode que notre société utilise pour lutter contre l'antisémitisme .
Dites moi le contraire!.. la seule chose que cette méthode nous promet,c'est de nous garantir de l'antisémitisme pour l’éternité.
et vous cautionnez cette méthode ,
et je continue aussi à m'en étonner et aimerai vraiment et très sincèrement de vrais explications de votre part.
Jeanbat, j'étudie votre texte. Je vous promets une réponse demain.
Je m'en réjouis d'avance !
Vous êtes déçu aussi, hein oui ? :-)
pompastel dis moi la vérité! il était tout pourrit mon post?

tu m’aurais jamais fait ça toi...
tu m’aurais jamais fait ça toi...

Sûr que non ! Devant témoins, en plus.
Sans témoin non plus, remarque !


(Je file, j'suis presqu'en retard
Suspense ... :-) )
tu as un rendez vous...c'est çà,c'est ça .....
ton jardin secret certainement!

snif
Ah, je vous retrouve. Excusez le retard. Deux objections majeures: la première, c'est qu'en faisant de l'antisémitisme une opinion, vous en faites une opinion parmi d'autres. On n'est pas loin du " détail de l'histoire" Or il se trouve que cette opinion a conduit à Auschwitz, dont les innombrables pogroms à travers les siècles sont les prototypes. Cette " opinion" n'a en outre rien de personnel, comme d'habitude les opinions, les " moi je pense que". C'est une opinion collective, à laquelle la plupart n'adhèrent que par conformisme et lâcheté. Deuxième objection: Vous êtes au bord d'affirmer que combattre cette opinion, c'est la renforcer. Vous semblez proche du libéralisme américain, qui prône la concurrence darwinienne des opinions, qui en éliminera les pires en faisant triompher les meilleures. J'ai été, moi, comme Mélenchon et Charlie Hebdo, un fervent partisan de la dissolution du front national quand c'était encore possible. Il y a, chez l'antisémite actuel, une vraie jouissance à faire le mal. ( Les antisémites de jadis pouvaient, comme Voltaire, se réfugier dans l'antijudaïsme, ou tout simplement dans la défense du catholicisme) Cette jouissance transgressive, bien diagnostiquée par P.A.Taguieff, appelle une réponse, ce qui ne veut pas forcément dire une réponse violente, même si c'est souvent inévitable. Priver l'antisémite de cette réponse, c'est le priver de la possibilité de s'affranchir du monde infernal qu'il s"est construit, c'est, au fond, le mépriser. L'antisémite est inculte, il affiche même ( comme von Schirach) son mépris de la culture. Quand la culture est juive ( je vous épargne l'énumération des Prousts et des Kafkas), ce mépris se transforme en haine de la pensée. Bref, Jeanbat, je maintiens mon diagnostic: vous n'avez rien compris à l'antisémitisme.
plus la licra et les autres instututions se montrent "agressive"
plus l'antisémitisme augmente

c'est un fait que je constate tout les jours en parlant aux gens de mon quartier ,en leur demandant leur avis sur l'affaire Dieudonné.
vous occultez cet aspect qui est pourtant central dans mes interventions.
Soral et DD cartonnent depuis qu'ils sont ostracisés .ils sont Hors contrôle .plus le systeme les attaques plus le peuple(anti système par nature,consciemment ou inconsciemment )les prend en sympathie .
bien diagnostiquée par P.A.Taguieff

On parle bien du même Taguieff ?
Celui qui dit le pen = melenchon ?
Ce ne serait pas le seul intellectuel à s'être fait plantufier.
Il a dit aussi qu'il faut s'mefier de tout ces grands fous qui tapent sans arrêt sur les banques et le système .
Quand je prétend qu'il existe une ribambelle d'intellectuel prêt a utiliser n'importe quoi (et surtout l'anti-antisemitisme)pour maintenir les systèmes de domination en place .
Bien utile l'antisémitisme pour ceux la !
Les banquiers sont juifs, les Juifs sont banquiers. Degré zéro de l'antisémitisme.
Autant je suis d'accord avec la deuxième objection, autant la première me gène.

C'est pour moi la colère qui pousse à dire que les gens adhèrent à cette opinion par conformisme et par lâcheté.
Je trouve que c'est une façon un peu simple de ranger les gens dans une case. Oui, s'ils sont lâches et conformistes, il est bien plus facile de les détester.
"Quand la culture est juive ( je vous épargne l'énumération des Prousts et des Kafkas), ce mépris se transforme en haine de la pensée."

Vous voyez des juifs partout ? Qu'est-ce que cette culture juive ? En quoi "Du côté de chez Swann" et "Le chateau" appartiennent-ils à la culture juive ?
Votre souci, louable, et somme toute, qui ne coûte pas grand chose, de stigmatiser l'antisémistisme ne vous entraîne-t-il pas à un philosémitisme éxagéré qui, ruse de l'inconscient coupable, vous laverait de vos propres tentations antisémites ?

Vous savez que K.Marx était d'origine juive et vous savez que les nazis ont utilisé ce fait pour vendre au peuple allemand leur combat contre l'URSS. Diriez-vous que l'oeuvre de Marx relève de ce que vous nommez la culture juive ? En procédant ainsi ne faites-vous pas une assignation de tous les penseurs d'origine juive à leur culture d'origine - le penseur juif serait donc incapable d'atteindre l'universel, car, né juif, il ne pourrait pas dépasser sa culture familiale ? Et si le penseur juif, pense l'universel selon le mode cuturel juif, ne se retrouve-t-on pas dans le paradigme des nazis ? Et peut -être aussi, hélas, dans le paradigme du peuple élu....
Ils sont partout en effet. Les antisémites aussi. Vous m'avez mal lu et je suis fatigué de me répéter.
1. "Quand la culture est juive"....avez-vous écrit.

D'où la légitimité des questions de Shantidas.

2. toutefois, replacée dans son contexte, la proposition peut vouloir dire : "Quand la culture est portée par des créateurs juifs", ou, "Quand les créateurs culturels sont d'origine juive" ; et dans ce cas le questionnement de Shantidas est sans objet.

3. votre formule est donc ambigue ; et il ne serait pas inutile que vous vous en expliquassiez - si vous n'avez pas autre chose de plus marrant à faire en ce jour.
Se marrer peut, dans certaines circonstances, devenir une question d'urgence vitale. La question de l'antisémitisme est une question lourde qui doit être affrontée de face et massivement ( et non pas par tel ou tel bout). Il existe bien sûr une culture juive, ce sont même ses rites qui ont permis au Peuple déïcide de survivre aux saintes persécutions chrétiennes. Mais ce n'est pas de cette culture que je parlais, mais de la priorité accordée à l' Etude par la religion du Livre, au détriment de la foi du charbonnier antisémite.
priorité accordée à l' Etude


Oui, mais l'étude de la Torah ; il s'agit donc d'une obligation religieuse ; et cela n'a rien à voir avec Proust, Kafka ou Marx ; à vouloir lutter contre l'antisémitisme, vous basculez dans un philosémitisme inutile.

Tous les bourgeois de l'univers savent qu'il est très important de donner à leurs enfants chéris le goût de l'étude.

et même que les classes moyennes et les prolo ont aussi compris cela.

Vous voyez des juifs partout ? Qu'est-ce que cette culture juive ? En quoi "Du côté de chez Swann" et "Le chateau" appartiennent-ils à la culture juive ?

Non ce sont les antisémite qui font ça.

Vous savez que K.Marx était d'origine juive et vous savez que les nazis ont utilisé ce fait pour vendre au peuple allemand leur combat contre l'URSS

Une doctrine universaliste athée a réussie à être décriée car supposée juive c'est précisemment ce que font les antisémite avec Proust.

Pour expliquer l'antisémitisme Strumf décrit ses mécanismes pour une fois qu'il est compréhensible je crois que vous l'avez compris de travers. Enfin, je crois car il est très irrationnel parfois.

J'ai d'autres choses à lui reprocher il fait du Juif la victime témoin par excellence quel que soit le contexte.

Sa vision du racisme envers les juif est anti historique anti politique, européocentré judéocentreé occidentalo centrée il prétend qu'on ne peut pas saisir ce phénomène social.

D'ailleurs ça n'est pas un phénomène social selon lui c'est une sorte de transcendance.

Je le soupçonne même de croire que l'antisémitisme précède le judaisme ça m'étonnerai pas venant de quelqu'un qui n'a que faire de la chronologie.
Si l'antisémitisme est anhistorique, il peut parfaitement précéder le Judaïsme. Quelque part, ça se tient.
Je pense quand même que Strumpf est volontairement et consciemment de mauvaise foi*.
Sa théorie est qu'il ne fera aucune concession pour la bonne raison que les antisémites n'en font pas eux mêmes.
En gros, il est pessimiste. c'est une position qui ne peut être discutée que si on a la preuve que l'optimisme est possible...
Malin le strumpf.

*Mauvaise foi = bloqué sur sa position.

Pour sa défense, il y a pas mal de personne sur ce forum qui attendent d'avoir la preuve qu'il raconte n'importe quoi. Ça les rassurerait.

Rien que pour ça : Vive Strumfenberg!!!
Malin le strumpf.
C'est ce qu'il veut qu'on croit :-)
Raison pour laquelle il ne se coltine jamais un exposé à tendance didactique.
Regardez où ça nous à mené tout les deux les longs exposés didactique... Qui sait, Pompastel, si dans 30 ans, on ne se contentera pas de petites phrases provocatrices de deux lignes ou trois...
:-)
Pas de dommage majeur, hein !


de petites phrases provocatrices de deux lignes ou trois
Faudra pas oublier quelques petites fixettes par-ci par-là :-)
Pas de dommage majeur, hein !
Sûr que non!!!

Pour les fixettes, je ne me fais pas de souci, j'en ai deux ou trois en incubation.
"Raison pour laquelle il ne se coltine jamais un exposé à tendance didactique"
Pour ça, il recopie servilement le Maître.
Vous le savez, Robert, je suis votre duo avec beaucoup d'attention.
Vous êtes pour moi une invitation à me cultiver.
Néanmoins, si je puis me permettre, il me semble que l'un de vous deux prends des risques, et que l'autre est plus prudent.
Trop?
Il est vrai que, si j'ai assisté au meeting de Mélenchon par chez moi, je n'ai pas distribué ni collé d'affiches pour lui. Et puis, je connais des personnes moins "cultivées" que ce qu'il vous semble que je suis et qui me semblent bien plus "intelligentes" que moi. J'en ai même détecté dans les forums d'@si des qui sont à la fois plus l'une et l'autre. Que chacun y trouve sa place !

et je ne parle pas de sensibilité , d'humour, etc.
Par prendre des risques, je n'entendez pas forcémment coller des affiches. Il y a peut être des gens plus cultivés que vous et Strumf, mais je n'ai pas suffisamment de culture pour établir une hiérarchie.
En tout cas, vos oppositions me parlent. Elle m'incitent à comprendre. Je vous en sais gré, sans que cela ne vous engage en quoi que ce soit évidemment (comme par exemple supporter mon insistance).
Prendre un risque, c'est pour moi pousser son raisonnement le plus loin possible. Il me semble que vous vous opposez à Strumf sans forcémment exposer votre raisonnement. C'est plus confortable et justifie selon moi que strumf, parfois, ne cède rien.
Il me semble que c'est toujours la règle : on ne montre la sienne que si l'autre la montre aussi!

"Raison pour laquelle il ne se coltine jamais un exposé à tendance didactique" Pour ça, il recopie servilement le Maître.Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:46 le 30/01/2014 par Robert..


Depuis le "Connais-toi toi-même" des Grecs, la pensée occidentale est pourrie, car centrée sur l'individu au lieu d'être centré sur l'Etre. Tel est le mantra heideggerien, tel est celui du baron et de Germain R.

Mon bon ami, si vous voulez être sauvé du nihilisme fruit de la métaphysique occidentale il est impératif que vous partiez à la recherche de l'Etre. Sinon....

[bon, trêve de rigolade : la pensée heideggerienne est violemment réactionnaire et aristocratique, car elle refuse l'avènement universel du citoyen-philosophe-travailleur.consommateur-hédoniste-poète-mari.femme ; peuple de citoyens de l'Etat démocratique qui a en charge et responsabilité la construction du monde commun (culture.économie.politique). Cela pour le dire vite, hein]

[et il est très bizarre de constater que le baron qui cause de manière fort progressiste reste admiratif des divagations réactionnaires heideggeriennes]
http://www.lefaso.net/spip.php?article35325
( oups, je mélange les fils)http://www.youtube.com/watch?v=0tbp4mtmFI8
J'ai vu et entendu l'exposé de Venzal, la première fois que vous l'avez signalé. Je n'ai rien appris que je ne sache déjà.

Bien, bien, Heidegger n'a pas à être critiqué, Heidegger doit être reçu.

Bon, bon, vous jouissez, sur @si d'une très bonne réputation d'intellectuel de très haut niveau et que donc cela vous permet de ne pas discuter avec quiconque ne respecte pas vos codes ; et que cela n'aura pas de conséquence fâcheuse sur votre bonne image ; et que donc tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.
Je ne jouis de rien du tout sur ASI. Je me fais démolir comme vous et tout un chacun. Encore une fois Heidegger n'est pas pour moi le summum. Mais je n'imagine pas possible de le " contourner", ne serait-ce que parce qu'il a lancé cette expression. Shantidas, Heidegger est digne de vous, et ne croyez pas que je vous raillerai quand vous l'aurez rejoint pour le dépasser ( ce qui pour lui est la même chose que le rejoindre).
L'Etre heideggerien n'est pas un objet du monde (un étant), ni Dieu, entité posée comme réelle quoique n'étant pas un objet du monde.
Alors, que fait-on ?
Et bien on médite au fond de son coeur ce dire : "Mais l'Etre-qu'est-ce que l'Etre ? L'Etre est Ce qu'Il est. Voilà ce que la pensée future doit apprendre à expérimenter et à dire."*

Car il y a autre chose que l'homme dans le monde. Il y avait Dieu, mais Dieu est mort. Alors, si, ne pleurez pas, il y a l'Etre.

"L'Etre est plus éloigné que tout étant et cependant plus près de l'homme que chaque étant, que ce soit un rocher, un animal, une oeuvre d'art, une machine, que ce soit un ange ou Dieu"*

Appréciez-vous la merveilleuse évanescence de ce petit poème ?

Je classe la pensée de Martin H. dans la catégorie des métaphysiques panthéistes

*citations extraites de "Lettre sur l'humanisme", Aubier, 1967, p.77
Je pense quand même que Strumpf est volontairement et consciemment de mauvaise foi*.

Je constate qu'il est de mauvaise foi. Qu'il en soit conscient j'ai des doutes.

L'antisémitisme est un fléau multimillénaire qui a causé de la souffrance à des générations de Juifs.
L'antisémitisme le plus violent et le plus meurtrier est historiquement dâté et localisé en Europe centrale, en Europe orientale et en Espagne.

En faire un phénomène transcendant et univoque reviens juste à se moquer de ses victimes en faisant de tous les juifs des victimes c'est un piège communautaire facile à déconstruire

Je suis à la fois tutsi et français mais aucunement victime je connais très bien des rescapés du génocide et leur souffrance ne m'appartient pas je peux la raconter je peux être vigileant mais je n'ai pas le droit de me l'approprier.

Le fait que ce racisme millénaire soit devenu la plus grande marque d'infamie pour ceux qui en sont accusé est un élément de contexte à prendre un minimum en compte quand on parle de ça.
Et ceci pour la première fois dans l'histoire de la diaspora juive au moins en Europe occidentale et en Amérique. Cela devrait quand même autoriser Strumf à contextualiser le phénomène.

Même en étatnt sceptique et pessimiste on doit avoir de la pudeur et du respect envers ceux qui ont réellement et concrètement souffert de ce fléau.
Et si c'est pas trop demander, de la pudeur envers ceux qui souffrent de mécanismes semblables à l'heure actuelle bien que n'étant pas juifs.
Quand vous écrivez que l'antisémitisme est devenu la plus grande marque d'infamie, je ne peut m'empêcher de penser à la manifestation du jour de la colère de ce Week End. Ils me paraissaient assez décomplexés, ces antisémites.

Je me dis que quelqu'un de très pessimiste, se disant que la violence antisémite revenant de manière cyclique, peut très bien voir, ne serais ce que dans le débat Israélo-palestinien, ou dans une critique adressée au CRIF, les prémisses de la vague suivante...
Qui sait si un tel pessimisme ne nous conduirait pas à rester campé sur nos positions en refusant la discussion. C'est une chose qui peut parfaitement être consciente sans qu'on ai la liberté d'être autrement. Et d’ailleurs, faut il être autrement, je ne sais pas. Dans l'idéal, je me dis qu'il faudrait être nuancé, pédagogique... Mais l'emballement, la frénésie...
Vous dites que la souffrance des autres ne vous appartient pas. J'ai, moi, l'impression qu'elle me définit en ce que je suis incapable de l'ignorer.
une saine analyse http://www.politis.fr/Edito-video-derriere-l-affaire,25172.html
"Je me dis que quelqu'un de très pessimiste, se disant que la violence antisémite revenant de manière cyclique, peut très bien voir, ne serais ce que dans le débat Israélo-palestinien, ou dans une critique adressée au CRIF, les prémisses de la vague suivante..."


Tout à fait. Et voilà pourquoi la poursuite de la colonisation de la Cisjordanie par Israël est parfaitement légitime et nécessaire ; et voilà pourquoi il est tout à fait légitime et nécessaire que l'Etat d'Israël soit proclamé "Etat du peuple juif" - ainsi que le gouvernement actuel le veut.
Le rationalisme empirique dites vous?
Faites moi rire.
Je vous lis dans les conversations qui portent sur l'économie. Vous spéculez : "mais si on donne un revenu à tout le monde, plus personne ne va travailler. Gnagnagna, gnégnégné"
Ça s'appelle un fantasme. Tant qu'il n'est pas réel en tout cas.

Et bien l'état du peuple juif, c'est un fantasme à l'échelle d'un peuple.
C'est quand même pas bien bête à comprendre, non?

ps : je peux aussi vous le faire sans sarcasme. C'est à vous de voir.
Vous êtes trop subtil pour moi.

[cela étant, à propos du revenu universel. Il se trouve qu' en 1987 et 1988 j'ai fais partie de l'équipe rocardienne qui a mis au point le projet de RMI. Ma position, gna gna gna gné gné gné à propos du revenu universel est donc reliée à une expérience et à une connaissance des paramètres en jeu. Enfin, me semble-t-il.]
Je ne comprends pas.
Vous connaissez la réaction de la population en cas de revenu universel, ou bien vous spéculez?

Dire que vous avez une connaissance et une expérience des paramètres, c'est présumer que le monde politique à tout compris et que les problèmes d'aujourd'hui viennent de la masse.
Personnellement, j'aurais tendance à croire que c'est faux. Ce qui ne veut pas dire que je crois au contraire non plus.
Tu veux ou tu veux pas?
gamma
En relation avec cet interview (procès?) de Taddeï par Biraben, je ne peux pas résister à partager la dernière (maladie) chronique de BRP. Une vraie loufoquerie !

Ce mec confond tout, mais c'est assez amusant de le voir se débattre avec des concepts qui lui semblent complètement étrangers: la république, la neutralité journalistique, etc. Je vais lui demander ce qu'il fait mercredi soir, je vous tiens au courant.
Dès le "chapo" de l'article on peut lire cette énorme contre-vérité (simple erreur ou mensonge délibéré ?) :
"Amené à se justifier sur le choix de ses invités dans "Ce soir ou jamais", l'animateur a défendu son émission, en plaidant pour une liberté d'expression totale".
C'est faux, bien entendu. Frédéric Taddei dit très exactement le contraire dans l'interview . Je cite de mémoire : "Si un invité tenait un jour des propos contraires à la loi, je lui couperais immédiatement la parole".
Dans cette interview, Maïtena Biraben définit Frédéric Taddei comme un dandy, terme que Taddei ne réfute pas.
Elle est l'une des rares analystes des événements actuels à ressentir la composante "dandy" dans la démarche de Taddei.
Le mot dandy a d'ailleurs été utilisé dans le présent forum (non pour Taddei mais pour son élégant camarade Marc-Edouard Nabe) par le génial visionnaire Julot Iglézias.
Ma chère Maïtena, bienvenue chez les happy few.
Vous avez de la concurrence.
Le vrai dandy, c'est Valérie : http://www.marianne.net/Valerie-Trierweiler-premier-drame-de-France_a235435.html

(Rien à dire, vachement distrayante la presse, en France... Ha, la conclusion !)
"Premier drame humain de France"
c'est trop !
gamma
Taddei....pas besoin!!!! ....ecoutez France inter...le samedi....sanglant ....ça cogne!!
Barbier contre Joffrin.....Ali /frazier...Tison /Lennox ce sont des rigolos de l'agressivité.!!!!
Le contradictoire...je vous dis!!!
Un mec qui travail avec BHL , qui se permet une critique des médias ... Comme c'est drôle , BHL le seul écrivaillons qui doit son audience a son pognon et son entre gens surement pas a ses compétences ,.
Ce qui est dommage avec internet c'est qu'on ne voit pas les visages et restes de ceux avec qui on papote. Les papotages seraient tout autres si nos yeux jouaient leur fonction indispensable. Les mots ne suffisent pas et sont bien trompeurs.

Pour en revenir à Taddeï, moi qui l'avais classé depuis longtemps déjà dans le rayon 'des chiens de gardes' il faut peut-être que je revois ma copie.
Voir BHL, ce douteux mélange d'imposteur et d'apprenti-sorcier, réclamer la peau de Taddéi, cela me rend celui-ci indispensable.
Des hyènes... (les interlocuteurs de Taddéï) ici : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=6_Cmlby7PuI
Mes deux centimes sur le sujet : Ce soir ou (plus) jamais ?
Bon, si je comprends : France 2 confirme implicitement, mais la mesure n'est pas directement une punition, et était dans les tuyaux avant l'émission sur Dieudonné. Ce serait en tout cas bien dommage : Ce soir ou jamais n'est pas une bonne émission, mais c'est la moins mauvaise.
Lamentable si Taddei est dégagé pour faire la place a cette Sublet qui en plus d'être totalement surestimée a juste un des rires les plus insupportables du PAF... En même temps je m'en fiche je ne regarderai pas...

( au fait ou est Yeza ? )
A la télé je regarde la sept et tadeî c'est tout !! on vit des heures sombres et le FN n'est pas au pouvoir !!!
On comprend pourquoi Arrêts sur Image a fini sur internet.
Caroline Fourest sur twitter, renchérit finement sur le même thème : "Chez Taddei, la démocratie médiatique, c'est 5 minutes pour les Juifs, et 10 minutes pour Hitler".

Je n'ai vu que la moitié de l'émission... Peut être que dans la partie que je n'ai pas vu, tout le monde vire antisémite...

Autrement, cette Fourest est d'une inconséquence des plus dramatique... Si on en est à censurer, je crois qu'il faudrait que cette personne ait sa part, tant sa stupidité renforce le camps adverse....
La version CSOJ était délectable dans le genre théâtre de Boulevard, mais pour la qualité des échanges, la version @si était bien meilleure.

Bon, et personne ne mentionne le sous texte qui tue, à savoir que Nabe est un ami proche de Taddéï et le parrain de l'un de ses enfants. Au moment où tous se battent pour la parole, Taddéï, l'ai excedé, prend tout le monde de cours et la donne sans contradicteur à Nabe, c'était fantastique. J'aurais beaucoup aimé entendre les échanges entre invités scandalisés, surtout des bords différents.
Enfin une nouvelle réjouissante et quel plaisir de retrouver ALexandra, une animatrice bienveillante et cultivée qui nous a permis de découvrir tous les soirs à l'heure des repas et jamais la bouche pleine, des artistes majuscules comme Hélene Ségara ou des comédiens bien trop rares sur nos écrans,je pense notamment à Kad Merad, Dany Boon, Muriel Robin et bien d'autres, que des individus de partis pris comme ce Mr Taddéi se plaisent à blacklister sur les services publics.
C'est donc l'honneur du service public de donner une exposition plus conséquente à une animatrice qui va sans doute nous concocter de délicieux programmes de divertissements comme a su le faire le service public récemment avec deux grandes soirées consacrées à des artistes talentueux et discrets, Johny Halliday et Patrick Bruel.
Je lui suggère donc quelques concepts, bonne fêtes pascales autour de l'immense carrière de Pascal Obipo ou une grande émission sur les auteurs méconnus mais qui finiront par compter comme Marc Lévy ou Guillaume Musso, leurs textes finements ciselés pourraient être interprétés par des comédiens talentueux comme Titoff ou Mathilde Seigner, cette dernière qui oeuvre depuis des années pour la culture et le bon goût pourrait d'ailleurs être la marraine de la future émission d'ALexandra.
Elle pourrait également attribuer une chronique économique à Mr Roquette afin de permettre à une voix minoritaire sur nos antennes de rétablir quelques vérités !
Espérons donc que dans les heures et les jours à venir cette bonne nouvelle se confirme afn que nous soyons définitivement débarassés d'individus omniprésents dans les émissions de Mr Taddéi comme Paul Ariès ou Frérdéric Lordon et que les lives ne soient plus centrés autour d'artistes qui envahissent déjà les ondes comme Dominique A ou Gaétan Roussel
Bref, ne boudons pas notre plaisir, les responsables des chaînes du service public semblent enfin décider à s'engager sur la voix de la qualité, la pertinence et la rigueur intellectuelle ( ils viennent de nous donner un premier signe encourageant avec le retour d'un anmateur trop rare sur nos écrans depuis 20 ans comme Laurent Ruquier et ses chroniqueurs talentueux à souhait comme Christine Bravo, Bigard et Steevy Boulay) , réjouissons nous !
Je viens de regarder l'émission en question (du moins qui serait peut-être la goutte d'eau pour Taddei... mais restons prudent avec des interprétations hâtives facilement récupérables). Le plateau est à priori plus équilibré que celui d'@si sur le même sujet, que j'avais critiqué (mais à décharge, ce n'est ni le même budget, ni la même renommée pour attirer les inviter). Mais même dans cette nouvelle tentative de débat équilibré, je suis très mal à l'aise par ce traitement médiatique (j'ai eu l'impression d'une meute de loup).

Je vais essayer d'exprimer ma pensée le plus clairement possible :

- Je suis contre toute pensée qui prône l'intolérance et l'exclusion, que cela soit pour des raisons de convictions, de pensée religieuse, d'orientation sexuelle, de groupe ethnique, etc. (quand on commence comme ça, généralement, c'est pas bon signe... je vous épargne quand même le copain juif, cela va sans dire ^^).

- Donc les pensées racistes, c'est-à-dire celles qui considèrent qu'un individu est plus ou moins supérieur ou inférieur intrinsèquement selon son patrimoine génétique me sont insupportables.

- Un premier élément de ces débats que j'ai du mal à digérer est l'emploi systématique et sans remise en question du terme "antisémite". Il me semble que ce terme est éminemment raciste en soi, puisqu'il suppose qu'un racisme anti-juif est intrinsèquement différent d'un racisme envers n'importe quelle autre "race" supposée par les racistes. Je veux bien entendre les raisons historiques qui sont derrières, mais si l'on veut prendre du recul et passer à autre chose, il va bien falloir un jour arrêter d'employer ce terme qui stigmatise une communauté en la pointant du doigt comme différente des autres. Parler d'antisémitisme, c'est vraiment donner le bâton pour se faire battre, et dans ce cas là, c'est catastrophique.

- Ensuite, cela n'est pas nouveau dans ma génération (de trentenaires) que Dieudonné fasse débat (et comme ça fait débat, Taddei a eu raison de l'inviter). Cela ne touche pas que des fachos sans cervelle (je ne pense pas en avoir trop dans mes amis), mais un ensemble de personnes qui pensent que les media traditionnels sont trop timorés vis à vis du "système" (le refus du politiquement correcte) et qu'un peu de transgression abusive et toujours un bol d'air, ne serait-ce que pour mettre le doigt sur de points délicats. Ils apprécient cet humour par son aspect outrancier, type "fou du roi", qui débite des horreurs avec le sourire et les pirouettes (c'est d'ailleurs surtout ce dernier aspect qui les fait rire, cf. sa proposition de nouveau spectacle écrit en quelques jours pour contourner la censure). C'est en quelque sorte le principe originel du carnaval. Cela ne fait forcément pas rire tout le monde, notamment ceux qui ont une généalogie directe avec les personnes qui ont souffert et souffrent toujours de ces horreurs de l'histoire récente de notre pays (ou ceux qui s'en sentent coupables), mais aussi ceux qui ont vécu des situations proches dans d'autres pays avec d'autres communautés (notamment dans les Balkans ou en Afrique).

- Maintenant, lorsque Dieudonné s'est lancé dans la politique en montant une liste antisioniste avec Soral et Ayoub financée par l'Iran, il a clairement passé une étape. Il suffit d'écouter ses interviews (hors spectacles humoristiques) et celles de ses collègues pour se rendre compte qu'il est dans une forme de démence paranoïaque (un sioniste se cache derrière chaque chose que vous n'arrivez pas à faire, derrière votre divorce, l'éducation de vos enfants, l'ayatollah Khomeini est un exemple pour la liberté, etc.) qui se rapproche plus d'un Raël illuminé que d'un Coluche provocateur. A ce moment, un certain nombre de mes amis qui le trouvaient drôle l'ont trouvé pathétique, mais quelques uns ont continué à le soutenir... pourquoi ?

- Probablement en grande partie car les "sionistes" en face sont d'une bêtise infâme et que les media traditionnels leurs donnent la parole sans contradiction dans une mise en scène ridicule. La politique de l'Etat d'Israel est très difficilement défendable au niveau de l'égalité des peuples, et tous les plateaux des émissions françaises sont déséquilibrés. C'était le cas de celui d'@si avec un stagiaire contre tous les autres, et c'était le cas aussi de celui de Taddei malgré ses efforts (il a même était obligé de cacher un invité jusqu'à la fin, sans déconner !). Comment après ça expliquer à son vieux pote que tout cela n'est pas une vaste conspiration... lui qui nous réplique que nous sommes aveugles de ne pas voir la collusion entre tous ces puissants ?

- Nous sommes donc en face d'un "fou du roi" qui s'est tellement pris au sérieux qu'il en est devenu un fou tout court. Mais ne le méprisons pas : si l'on regarde avec le recul l'épisode de Coluche à la présidentielle, il était aussi à la limite de se prendre au sérieux ; l'adhésion du peuple à son outrecuidance devant probablement avoir l'effet euphorisant étrange et enivrant que connaissent les puissants de ce monde. Un fou qui draine des gens qui ne le sont pas. Au contraire, qui défendent corps et ongles leur esprit critique face à un "système" (notamment financier) qui leur ment. Ils se renseignent alors activement sur ces questions... via youtube.

- Cela m'amène à un énorme problème que je n'entend jamais soulevé, mais qui me semble fondamental dans ce débat : comment le citoyen moderne s'informe-t-il ? Les media traditionnels, il n'y croit plus. Il vogue donc sur Internet via wikipedia et des vidéos glanées par ci par là, souvent très pédagogiques et convaincantes. Mais il y a là un gros soucis : même s'ils le veulent, ils ne peuvent vérifier les provenances et les sources. C'est pourtant la base du travail journalistique et du travail scientifique ( mais ils ne font confiance à ni l'un ni l'autre). Hors les sources scientifiques de première main existent et sont en ligne... mais payantes à prix d'or, alors que les scientifiques les ont fournies gratuitement (financées par leur laboratoire de recherche). Si des bases de donnée comme JSTOR (regroupant un grand nombre de revues scientifiques à comité de lecture en sciences humaines) étaient publiquement consultables (et non réservées à quelques université fortunées, principalement anglo-saxonnes), les théories du complot auraient beaucoup plus de mal à s'étendre, car chacun pourrait avoir accès à des informations de première main vérifiables. A chaque fois que je discute du "grand complot" avec quelqu'un, il me renvoie sur des sites foireux en me disant en substance : "regarde mouton et instruit toi". Ces gens qui pense cela ne sont pas des idiots. Ils investissent du temps à chercher des réponses à leurs questions. Et ils se forgent leur réponse en fonction de ce qu'ils trouvent. S'ils trouvent d'une part des media peu crédible et d'autre part des vidéos complotistes bien foutues bourrées de références invérifiables, c'est cela qui forge leur opinion.

- Dernier point qui résume l'ensemble : plus on stigmatise ces paroles en les empêchants de s'exprimer, par calcul politique ou par mauvais biais éditorial, et plus on les grandit au lieu de les combattre par les faits concrets. Il vaut mieux argumenter et donner accès aux sources que donner le flanc à la critique complotiste en feignant d'ignorer ou de mépriser ces gens là. La censure, des spectacles d'un humoriste qui dévie ou d'un animateur d'une chaine publique qui essaye d'avoir des avis contradictoires (si cette information est avéré pour Taddei) est absolument contre productive : cela ne fait que de légitimer ces pensées au lieu de les combattre par la raison et le savoir. Les spectateurs de Dieudonné ne sont pas cons. C'est la façon dont on leur propose des contres analyses qui l'est.
Si on s'autorise à se poser cinq minutes, cette polémique autour du complot médiatico-politico-judéo-truc qui s'en prend à Ce Soir Ou Jamais est quand même du délire intégral. On a tout à gagner de redescendre deux secondes de l'arbre d'hystérie dans laquelle l'affaire récente a fait grimper tout le monde.
L'émission n'est pas supprimée, elle va bouger dans la grille (vraisemblablement mais c'est même pas sûr), depuis sa place actuelle -- qui est loin d'être une place naturelle pour l'émission -- vers une autre case à 23h30.

23h30, soit l'heure où elle a été diffusée pendant des années sur France 3 (avec dans la toute première version quotidienne, juste un tout petit module d'introduction qui tombait généralement à 22h50 avant le Soir 3 à 23h). Cet horaire a permis à CSOJ de s'installer dans le paysage et de se faire sa notoriété -- et dans cette case plus protégée, elle était beaucoup moins l'objet d'attaques répétées à propos de ses audiences de la part des analystes-médias-bébêtes, Morandini et Hanouna, qui lui font actuellement régulièrement mauvaise presse et la fragilisent donc.

Qu'est-ce que fait CSOJ le vendredi soir sur France 2? Quand la direction actuelle de France Télévisions a décidé l'année dernière que, pour faire les économies qu'on leur demandait, il lui fallait supprimer les programmes inédits des troisièmes parties de soirée de France 3, elle a annulé plein de programmes mais considéré que CSOJ était tellement indispensable à (l'image de) France Télévisions qu'ils l'ont changé de chaîne, ce qui reste rarissime (voilà à quel point Taddéï est maltraîté).
Mais les secondes parties de France 2 étaient à l'époque, en plein milieu de saison, toutes occupées. Sauf le vendredi soir où l'éphémère émission de Bruce Toussaint était en train de prendre l'eau et de se diriger vers son arrêt. Donc CSOJ s'est retrouvée le vendredi. Par défaut. Combien des téléspectateurs de l'émission de Taddéï ont, ne serait-ce qu'une fois l'an, regardé un des téléfilms ou séries policiers diffusés avant le vendredi soir sur France 2? Pas beaucoup, j'en prend le pari. Combien d'entre eux ont déjà vu un Envoyé Spécial, DPDA ou Complément d'Enquête? Beaucoup plus, y'a pas besoin d'être un grand analyste des médias pour le savoir. Il est absolument évident qu'une case du jeudi à 23h30 serait bien meilleur pour l'émission, maintenant que la place a été libérée par le déplacement du magazine culturel qui était diffusé là à l'époque de l'arrivée de CSOJ sur la chaîne..

Après c'est sûr que blâmer le grand complot mondial et la fin de la démocratie avec des cris de tragédiens, c'est plus rigolo. Ça ne correspond juste à aucune réalité.
Daniel Schneidermann, je vous ai suivi car vous avez été viré de France 5 par Sarkozy le petit. Vous savez par conséquent ce que cela signifie que :
- d'être censuré
- de voir son émission arrêtée hypocritement
- de se retrouver seul du jour au lendemain

Je déteste la censure, l'interdiction à s'exprimer qu'elle vienne du pouvoir gaulliste comme avant ou du pouvoir socialiste et du CRIF comme aujourd'hui.
Je déteste les lynchages au sens propre comme au sens figuré.
Je hais les censeurs sous prétexte de bons sentiments ou de défense de la liberté et de la démocratie.

Aujourd'hui, nous observons en Tunisie, que le droit à la liberté d'expression ainsi que l'indépendance de la justice sont devenus les deux conditions que tous les députés veulent garantir dans la nouvelle Constitution afin de créer une démocratie (et non revenir à la dictature de Ben Ali).

En comparaison, nous avons en France :
- une liberté d'expression mise à mal par un Ministre de la Police qui porte plainte auprès de la plus haute juridiction administrative (le Conseil d'Etat)
- une indépendance de la justice qui prend un coup pour la raison que le pouvoir exécutif donne des ordres au pouvoir judiciaire !! Où est la séparation des pouvoirs dans tout cela ??

Certains amis marocains m'ont même affirmé (sous le ton de l'humour mais à moitié) que Valls faisait la même chose que le sinistre Driss Basri, Ministre de l'Intérieur de feu Hassan II, qui interdisait des spectacles pour cause de "critique ou mauvaise image contre le Roi, Sa Majesté Hassan II"...

La France est clairement un pays malade :
- hausse du chômage
- fin de la liberté d'expression
- pouvoir politique du Président de la République en déliquescence, car ce même Président se révèle menteur jusqu'à y compris sa propre compagne depuis 2 ans !!
- complicité du pouvoir politique dans la mise en avant de milices juives telles que la LDJ (Ligue de Défense Juive) interdites en Israel et aux Etats-Unis car accusée et condamnée pour terrorisme !!

Est-il normal qu'un service public interdise que des artistes, qui pourtant font le plein de spectateurs, soient interdit de télévision ? Pour ce qui me concerne, la réponse est NON ce n'est pas normal.

Gardez votre indépendance et refusez la pub.

SEMIR
Je suis consternée.
On est passé de quatre fois par semaine à une fois, et maintenant une fois à onze heures et demie du soir.
Pour être bien sûrs que l'audience soit débarassée de la majorité des gens actifs.
Ce soir ou jamais, c'est une émisssion qui fait honneur au service public, ou à ce qu'il en reste.
Chez Taddei c'est des sujets sérieux, sortant clairement de la superficialité, des plateaux équilibrés comment on n'en voit nulle part ailleurs, un animateur qui prépare les sujets, pose des questions intelligentes et laisse parler les gens.
On devrait le mettre en prime time toutes les semaines pendant deux heures.
Bientôt on n'aura plus que les ministres et les directeurs de magazine de droite qui défilent chez Cohen et Calvi.
C'est vrai qu'il faut baisser la qualité du service public, ça aidera Hollande à faire des économies "sur les dépenses de l'état", ça permettra de justifier la réduction de la voilure dans un premier temps et puis après, pourquoi pas la fermeture de l'audiovisule public?
Journalistes du service public, vous devriez vous méfier, c'est vous tous qui êtes dans le collimateur.
Vous connaissez l'histoire:
"ils sont venus chercher les .... et je n'ai rien dit, ils sont venus chercher les ... et je n'ai rien dit , etc...
et quand ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester"
J'avais juste regardé une de ses émissions en entier pour la première fois.
A propos, quelqu'un peut-il me donner le time-code de l'instant où Bricmont affirme que les sketches de Dieudonné ne sont pas antisémites ?
Sinon France 2 peut aussi envisager la diffusion de CSOJ en prime time.
de même d'ailleurs que l'un des invités de notre propre émission, sur le même sujet, tournée quelques heures plus tôt)


Oui, mais la votre, d'émission, elle était pourrie. :-))))

Super, ils vont déménager la seule émission de télé que je regarde... Tous grâce à Patrick Cohen, l'homme le plus écouté de France dans la matinale.

Les gens ne sont pas raisonnables aussi... écouter Patrick Cohen... quand même...
Comment pouvez- vous dire qu'il y avait autant d'invités favorables que défavorables à Dieudonné sur le plateau ce jour-là ? Avez-vous vu l'émission ?
C'était un 7 contre 1 avec Bricmont qui ne pouvait pas en placer une... Malgré tout, il a réussi à glisser quelques répliques solides.

Comment pouvez- vous dire que Taddéi invite tout le monde sur son plateau ? Il a invité Dieudonné 1 fois et 2 ou 3 fois Soral, et ils ne sont plus invités depuis 3 bonnes années, bien avant la fameuse liste de Cohen...
Quant à l'invitation de Nabe (le parrain des enfants de Taddéi il me semble), c'est un artifice de Taddéi qui invite un proche et membre de la liste de Cohen, faisant mine de se moquer de la fameuse liste tout en sachant auparavant qu'il va vomir Dieudonné et Soral, depuis qu'il a changé diamétralement d'avis (il disait l'inverse en 2010)
Pourquoi dans tous les plateaux télés, lorsqu'on parle du livre de Soral et Naulleau, Soral n'est jamais invité et se fait cracher à la gueule ? N'est-ce pas un procédé révoltant pour des Voltairiens comme vous devez l'être ?
On veut nous faire croire que Soral et Dieudonné sont incapables de parler sans devenir dingues ?
Si c'est ce que vous pensez, il faut les interner alors, comme on a su faire aux meilleurs temps de l'URSS pour les dissidents qui prenaient trop de place...

Je suis sûr que Soral viendrait sans problème débattre à ASI, surtout que vous êtes plutôt parmi ceux qui font encore un peu honneur à ce métier, M. Schneidermann ; mais sur ce sujet, à mon humble avis, vous faites preuve de mauvaise foi et de légèreté.
N'est-ce pas vous qui avez publié une tribune dans Libé pour sermonner Cohen et lui dire qu'il ne fallait pas faire de liste de cerveaux malades ?
Je suis étonné de retrouver ce paragraphe dans un article (bleu) et non pas dans une chronique (rose) :
[quote=Daniel Schneidermann]De ce silence, il faut pourtant se garder de tirer des conclusions trop rapides. Depuis la vieille ORTF gaulliste, la duplicité est une seconde nature des dirigeants (et des réalisateurs) de l'audiovisuel public. Du fait du mode de nomination de ses dirigeants, la pression du pouvoir y est permanente. N'étant pas assumée (la télé et la radio sont libres, voyons !) elle s'exprime par la ruse. L'histoire de la télé regorge de placards dorés, de promotions-sanctions, de compliments assassins suivis de discrètes mises à l'écart. Seule chose certaine dans l'océan des suspicions : une programmation de Taddei à 23 heures 30 aurait pour résultat, au moins dans l'immédiat, de rendre moins visible la seule émission de France Télévisions qui invite les bannis de tous les autres plateaux des Pujadas, Calvi, et autres Lapix.
Remplacer l'émission de Taddei par du " divertissement"... Comment les dirigeants des grands médias peuvent-ils être aussi aveugles? On en peut plus de ces rires et moqueries, de ces anecdotes sans importances racontées pour conjurer le vide, pour conjurer tout silence, toute respiration, on en peut plus de ces chroniqueurs adolescents attardés qu'ils nous infligent jusqu'à l'écoeurement!

Il y a le titre d' un bouquin qui résumerait la situation: "Se divertir jusqu'à en mourrir..." A mediter

A part ça, il ne faut idéaliser Taddei. Ces émissions sont allé en se péjorant, me semble-il. Quelque chose ne fonctionne plus. On entend les mêmes choses qu'ailleurs, ces mêmes choses qu'on dit tous en croyant avoir des points de vue personnels...
Pour moi, la bouée, c'est France Culture... et parfois ce site (pas sur l'affaire Deudionné où l'on a eu un débat si mal équilibré, si timoré jusqu' à devenir ennuyeux et ça il fallait le faire!!!)
Pendant ce temps la, 30 anonymes manifestaient devant le CSA pour se plaindre de la rediffusion du sketch de canal plus sur le génocide rwandais https://nanojv.wordpress.com/2014/01/17/csa-kelly-rwanda/
https://www.facebook.com/photo.php?v=10152207133869683&set=vb.570049682&type=2&theater

La différence entre l'influence du lobbying afro antillais celle du lobbying juif explique tout bonnement et simplement ce deux poids deux mesures le Cran et moins côté que le Crif ou la Licra dans les hautes sphères.

Et l'action politique va se résumer de plus en plus à ces engagements "au nom des siens" c'est un processus historique propre au capitalisme moderne bien décrit par ce vilain Jean Bricmont et ce rouge brun de JC Michéa.

Mais pour beaucoup ici ( Master Tigrou, Luc Lefort, Fan de Canard, Mr Patella, Sandy etc.) il ne semble y avoir aucun lobbying, aucun deux poids deux mesures qui vaille la peine qu'on en parle.

Et parler de ces questions équivaut à stigmatiser les Juifs (et donc être un peu Hitler sur les bords.)

La dissonance cognitive continue...

Tout ceci est ubuesque. Il a fallu des dizaines d'années aux Juifs de France pour obtenir le respect et la reconnaissance de leur mort et de leur souffrance. Les autres groupes ont du retard dans cette course légitime mais dangereuse car elle ne fait rien pour les injustices et les massacres du présent.

Une lame de fond qui se bat contre des mots et se fiche des faits.

ça me fait penser à une scène dans un roman d'Henri Troyat sur la Russie Tsariste. Des nobles russes progressistes sont à table et se scandalisent du sort fait aux noirs dans les états ségrégationniste aux USA. Et ces gens la se font servir par des moujiks, des serfs qu'ils peuvent acheter et vendre à leur gré... comme de vulgaire esclaves noirs

La France, pays qui porte une responsabilité importante dans un génocide perpétré il y a 20ans, organise la censure d'opinions jugées inadmissibles... au nom d'un génocide perpétré il y a 70 ans.

Le sage pointe la lune, les antifa (en peau de lapin) regardent le doigt.

On a bien besoin d'un débat sur les limites à apporter à la liberté d'expression. On a besoin de voix alternatives.

Mes désaccords avec Alain Soral sont très très profonds et je le considère comme dangereux. Thierry Meyssan est à la ramasse sur plein de sujet mais je ne veux pas qu'on les censure !! Leur pensée existe, ils devraient être dans l'Agora comme le sont d'autres opinions que je juge erronées telles que celles de Finkielkraut, de Pierre Péan ou d' Eric Zemmour.

Et sur certains points, quand je suis d'accord avec eux je devrais avoir le droit de le dire sans qu'on m'assimile à eux.

Au nom de la chasse aux antisémites et aux complotistes, nous ne pourrons plus entendre des avis originaux (plus ou moins pertninents) comme ceux de Chouard, de Bricmont, d'Asselineau, de Cheminade et autres esprits jugés déviants mais seulement ceux qui sont du bon côté de cette barrière invisible et fixée de manière douteuse (barrière anti antisémite et anti conspi) continuerons à s'exprimer quoiqu'ils disent sans être censurés.

C'est grave.

On assiste à un divorce profond entre deux conceptions opposées de la liberté d'expression et du pluralisme. Ceux qui sont pour le statu quo et qui tiquerons légèrement à l'éviction de Taddéi contre ceux (dont moi) qui n'en peuvent plus.

Quitte à avoir l'air de fraterniser avec des gens qu'ils auraient combattu il y a 20 ans.

Ou nous mènera ce divorce?
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Thierry_THUILLIER_Directeur_de_lantenne_et_des_programmes_de_France_2_Sauvez_Ce_soir_ou_jamais/?copy
Celui qui a fait connaître Soral et Nabe, avant l'ère internet, c'est ce petit malin d'Ardisson !

Soral :

http://www.dailymotion.com/video/xbesbq_alain-soral-sur-la-mode-collector-1_webcam

http://www.dailymotion.com/video/xbcrff_alain-soral-roselyne-bachelot-ardis_news

http://www.dailymotion.com/video/xf8rw8_l-essayiste-provocateur-alain-soral_news

http://www.youtube.com/watch?v=V21Cjazd-W0

http://www.dailymotion.com/video/x4776u_alain-soral-chez-ardisson-2003_news

http://www.dailymotion.com/video/x46whm_alain-soral-chez-ardisson-2004_news

Nabe :

http://www.ina.fr/video/I08092354

http://www.ina.fr/video/I08214949

http://www.ina.fr/video/I08351643/debat-entre-marc-edouard-nabe-frederic-beigbeder-et-omar-sharif-video.html

http://www.ina.fr/video/I08358819/marc-edouard-nabe-video.html


Bien sûr, à l'époque, ils n'étaient pas antisémite. Ardisson pouvait pas savoir. :-)
C'est impressionnant le nombre de signes évidents de totalitarisme qui s'accumulent ces derniers jours.

Entre la censure de Dieudonné, les menaces de mort et d'enlèvement sur sa famille alors qu'il a purement obéi à la justice, les pressions sur Taddei, les lois fiscales injustes rétroactives et sans-débat au sujet desquelles personne ne vient se révolter dans les médias, et j'en passe.

D. Schneidermann, pouvez-vous continuer d'analyser des faits de plus en plus énormes avec la même monotonie d'analyse ? Vous ne la sentez pas la DICTATURE qui s'installe ? Moi, elle m'oppresse.
Quel rapport entre Nabe et Dieudonné ????

Petite mise au point de l'intéressé : "j'ai été trop sympa ..."
Dès le 11 janvier, lendemain de l'émisssion, un @sinaute visionnaire (un génie dont je suis inconditionnel) pressentait les attaques à venir contre l'émission de Taddei et manifestait son inquiétude quant à sa survie : http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1351600,1352100#msg-1352100
Le canardage anti-Taddei semble bien organisé. Même Le Monde s'y met. : http://www.lemonde.fr/mode/reactions/2014/01/10/marc-beauge-rhabille-frederic-taddei_4345428_1383317.html
Heureusement, les réatcions des lecteurs sont très majoritairement défavorables à cet article dégueulasse.
Sublet le vendredi soir ? Ça tombe bien, j'ai du retard dans mes lectures.

Sérieusement, est-ce trop demander que d'avoir autre chose à regarder et écouter que des gloussants et/ou des rigolards ?
Merci d'avoir repris au vol cette info même tardivement, Daniel.
Si ça se produit, c'est consternant.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.