71
Commentaires

Syrie : ah ! Rodtchenko !

Derniers commentaires

N'étant nullement un spécialiste en la matière, deux images de Rodchenko m'ont évoqué des montages d'Heartfield.

L'homme fait de montres et celle-ci de John Heartfield dont le titre je crois est Le coureur.

Celle de L'étranger et celle-ci de 1933 (je n'en retrouve pas l'origine).

Y a-t-il un lien entre les deux hommes sachant que le seul que j'ai trouvé est celui-ci ?

Merci de répondre à ma curiosité séduite par les recherches d'Alain Korkos.
bonjour, suite à votre excellente présentation, voici une information qui pourra intéresser vos lecteurs sur ce sujet concernant un livre de Rodtchenko, qui vient d'être primé par le festival FILAFle 11 juillet 2011à Perpignan (http://www.filaf.com/festival.html), ce livre photographique constructiviste, Animaux à mimer ,jamais paru en Russie, est publié en bilingue français russe en 2010, par les éditions MeMo,(www.editionsmemo.fr) dans La Collection des Trois Ourses, et une magnifique mise en cinéma d'animation en a été réalisée en juillet 2011 par Mikhail Karasik sur le lien suivant:

http://city.zp.ua/viewvideo/pgwnoKcjxDk.html
pour toute information complémentaire, voici mon email o.belkeddar@laposte.net, Odile Belkeddar, auteure de la postface du livre et co-traductrice.

Une messagerie gratuite, garantie à vie et des services en plus, ça vous tente ?
Je crée ma boîte mail www.laposte.net
Germain Rital: sous-entendez-vous que la chronique d'Alain Korkos aurait dû entrainer une longue discussion sur la révolution en Syrie? Ce serait un peu sploutch selon moi (je ne trouve pas le mot exact..., qui exprimerait bien mon idée..., je mets sploutch, ça laisse lecteur assez libre aux entournures, c'est pas plus mal je trouve ça drôlement bien).
Je note que si on la cherche, d'habitude, "la révolution est dans l'escalier", en montant, en descendant, en le dévalant...
Mais là, sur la photo, la révolution est dans le passage clouté, est-ce que le feu était vert? La cible a comme un rond rouge au milieu, là où on est dans le mille, le voile rouge de femme..., et le drapeau comme une muleta, pas élevé vers le ciel, ni servant d'appui comme une canne, mais à son point le plus pesant possible comme balancier.
ça ferme le wifi salut!!!!!
Ohbindidonc, j'avions point vu que vous vous étiez déchaînés ici suite à l'hypothétique Vinci !

DELPHES : Pour le triptyque Braque, vous avez confondu avec l'histoire de la Madeleine Renders, histoire absolument passionnante qui met en scène Joseph van der Veken, restaurateur-faussaire génial qui me fascine.
Je viens juste de lire le vite-dit sur l'attribution d'un Christ à Léonard de Vinci.
Et bien, savez pas quoi : le triptyque Braque de Roger van der Weyden vient justement d'être désattribué !
Je l'ai appris y a deux jours : il n'est plus dans sa salle au Louvre, et un ami m'a filé l'info.
Je ne sais pas exactement sur quels critères, je ne m'y connais pas très bien en peinture.

Mais j'adore voir comme cette science délicate continue à évoluer !
Merci de nous faire participer à ces chamboulements ;-)
À propos du vite-dit ici présent, et après une rapide observation, je me disais que le tableau a sans doute été commencé par de Vinci, mais achevé par quelqu'un d'autre, son beau-frère par exemple, surtout au niveau des yeux.
Ou alors, il était bourré quand il a voulu retranscrire le regard du Christ, ou alors, il l'aimait pas, mais pas du tout.
J'y ai mis le temps mais j'ai pris grand plaisir à savourer cette chronique.
Merci!

Je ne suis pas professeur émérite en russe mais mes connaissances suffisent pour confirmer que les traductions
et explications sont conformes à l'original sauf pour "tuda i obratno" traduit par "là-bas et l'inverse" qui signifie tout simplement "aller-retour".
(à moins qu'il y ait là une licence poétique que je n'ai pas saisie ;-)))
C'est juste que le chef des forces armées de Monaco s'appelle le colonel fringant (chef des carabiniers). Dans la série "comme son nom l'indique".
Pardon Alain.
http://www.nicematin.com/diaporama/les-images-de-la-commemoration-de-la-liberation-de-monaco-le-3-septembre-1944?idx=1
Je vote, cher Alain Korkos... vous avez fait un sang faute (heu). La leçon sur Rodtchenko, je l'ai eu dans le temps par le grand Louis en personne (on était dans le même journal). Peut-être auriez-vous dû davantage insister sur la terrible épidémie de fusillements (à poil, dans la nuque, au fond des caves du KGB : voir le Tchékiste de Jacques Baynac... hélas bien oublié par ces temps mélancholique) pour que l'ambiance "escalier Potemkine" soit plus "exacte". Lily Brik n'a pas sucé Yejov quand Brik a été arrêté par les sbires de la Tchékha... Je le tiens de source sûre : le service sécurité du Sofitel de New York. Allez, bon dimanche !
Roboratif. Merci. Ai voté.
RÉPONSES EN VRAC DU DIMANCHE MATIN AVEC UN CAFÉ ET DES TARTINES GRILLÉES
MAIS OÙ AI-JE RANGÉ LA MARMELADE D'ORANGES AH ZUT J'AI DÛ FINIR LE POT



ANNE MARIE : Le lien défaillant est réparé, merci de me l'avoir signalé.

BENOIT G. : ???

STEVE L. : Pet Shop Boys, comment dire… :-) Je préfère grandement ceci.

GALANGA : Pour voir Le cuirassé Potemkine sur le site que vous mentionnez, il faut avoir Ouinedaube Ixpé ou plus, Exploreur 7 ou plus, ainsi qu'un pleuguine à télécharger sur le site.
Les utilisateurs d'autres navigateurs et les possesseurs de Maque peuvent aller se rhabiller.

On peut le voir par ici également, sous-titré en grand-breton également. La qualité de l'image n'est pas extraordinaire, mais on ne peut qu'être saisi par ce film grandiose (on peut aussi le télécharger).

E2L
: L'expo du Musée d'Art moderne de la Ville de Paris était bien mal titrée, car elle ne montrait pas seulement des photos mais couvrait tout l'art de Rodtchenko : photos, photomontages, couvertures de livres et de magazines, affiches. Expo fabuleuse, catalogue bien trop cher hélas, n'en reste que le souvenir.
Super, votre chronique! Le Musée d'Art Moderne de l'Av. du Pdt Wilson avait eu une belle expo de photos de Rodtchenko. Mais elle semble avoir disparu de leurs archives sur le web.
Whaou !

... C'est marrant, la présentation du triangle amoureux Ossip - Lily - Vladimir m'a un peu rappelé le triangle amoureux Ossip (encore !) - Anna - Nikolai dans The Heart of the World de Guy Maddin.
Lequel reprend aussi des codes du constructivisme il me semble !
Ah qu'elle est bonne, cette chro ! Merci Magic Korkos.

Pour voir "le cuirassé Potemkine" avec une meilleure résolution de l'image, c'est par ici : site officiel de Mos Films (disponible en sous-titres anglais) - Note: si le site s'affiche en russe, cliquez en haut à droite sur "Eng".
La magnifique musique du film, qui semble si bien aller aux images, est pourtant faite de morceaux de symphonies et de musiques diverses (films, ballets) de Dimitri Shostakovitch, plus grand compositeur du XXeme siècle (et donc composés bien après après la réalisation du film).

Pour les pochettes de disques vinyls, je ne sais pas si vous connaissez ce blog, mais ça vaut son pesant d'or : Les trésors du Docteur Vinylo.
Dommage, a la fin je m'attendais au Go West des Pet Shop Boys avec une partie de la video faite sur la place rouge.
Marrant, pas plus tard qu'hier je faisais une petite leçon de musique électronique à ma fille et je lui ai fait écouter du Kraftwerk et du Devo ;-)
Simplement :MERCI !
WHAOUH ! du grand, du très grand Alain Korkos !
??? ??????? ? ??? ? ??????? !!!
???? ????? ?????? ??? ????? ??? ?????? !!!
?????????? ???? ????? ???????????? ? ????? ??????? ?? ????? ???? !!!
Bravo! Infiniment bravo pour avoir montré: fait voir* la relation entre l'art et la révolution: jusque dans les temps de réaction.

*Surabondamment, ai-je voulu ajouter, avant de me raviser: tellement c'est évident.
Je la trouve bien seule, cette jeune femme. Malgré tout l'art iconographique auquel on peut associer son image, elle est sans visage.

Seule son drapeau attire le regard, au milieu de ce monde rayé, zèbré, anéanti.

Un long plaisir pour regarder cette longue et belle chronique.
Bonjour,
Je ressens un égal plaisir à la découverte de la chronique de Monsieur Alain Korkos que je guette le samedi midi. Un grand merci pour nous faire partager ces clins d'oeil, puis approfondir les références.
PS : le lien vers le vite dit à propos des borgia, et qui m'avait échappé, a été mal libellé, et ne fonctionne pas.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.