47
Commentaires

Sur RT, Didier Maïsto à la recherche des Gilets Jaunes

Deux ans après l'éruption du mouvement des Gilets Jaunes, Didier Maïsto n'en est pas revenu. Dans sa nouvelle émission autoproduite et diffusée sur RT France, l'ancien patron de Sud Radio tend son micro aux citoyens de la "France oubliée", sans jugement... et sans relance journalistique. Tour d'horizon de sa nouvelle pastille populaire et populiste.

Commentaires préférés des abonnés

Ils ont au moins le mérite d'en parler. Et de pas remettre sous le tapis cette tranche de vie qu'était ce mouvement. Et aujourd'hui je pense pouvoir dire que beaucoup des sujets sont toujours d'actualité.

Didier Maïsto, en totale empathie avec les personnes qu'il interviewe. Populiste, mais au sens noble du terme.

C'est un article mesquin.

Derniers commentaires

Ben oui, mais qui d'autres en parle ? C'est plutôt ça le problème, non ?

Je suis désolé, mais il va falloir que vous méditiez sur le terme populiste avant de refaire un article sur cette thématique.


J'ai pas pris le temps ni eu la volonté de suivre et écouter tous les liens mais la description que vous faites de l'interview de Jeanine du finistere, m'a fait tiquer.


discute droit de vote, l'idée de République après le meurtre de Samuel Paty, Constitution à repenser, pandémie de Covid-19, "danger" des masques... 


Si je n'avais pas regardé son interview je me serais dit, encore une populiste qui parle de pseudo-science et des dangers des masques d'un point de vue sanitaire. Votre typologie avec le mot danger en italique et les guillemets et qui se termine maladroitement par trois petits points laisse peu de doute au lecteur sur l’interprétation a donner. 


ET OHHH qu'elle fut ma surprise d'apprendre que Jeanine parlait tout simplement du danger pour les liens sociaux, la convivialité...



ET faites gaffe sur les liens que vous donnez, je n'ai absolument pas envie de tomber sur le site de soral en cliquant sur un lien d'@si sans être prévenu en avance et surtout utiliser ce site comme une source d'informations. Débrouillez vous autrement.

A force de se fendre de tweets pro-Gilets jaunes et pleins de colère, son ancien compte a été banni définitivement de Twitter en 2019. Avec Maïsto, le personnel est forcément politique 



Désole j'hurle un peu avec la meute.

Bonjour

j'ai pas suivi le lien vers l'interview de l'ouvrière lepeniste, j'ai quelques spécimens au boulot.

J'ai suivi les autres liens :

l'infirmière libérale

la famille vivant en autarcie alimentaire (du moins qui tend vers l’autonomie alimentaire comme expliqué dans l'interview)

la mamie qui accueille des migrants

le menuisier


Que reprochez vous à ces interviews ? 

on a là des personnes à qui on donne la parole pendant une dizaine de minute, qui tiennent un discours qui tient debout, je ne me serais pas mieux exprimé face à une caméra.

Ruffin fait la même chose quand il interviewe des femmes de ménage ou une conductrice de taxi sur le vif

on est ici pas très loin de Raymond Depardon.

Sur les 4 liens suivis, je n'ai pas trouvé que les personnes disaient des choses fausses. il y a plus de vérité dans les propos que j'ai entendu que dans le discours d'un éditocrate de chaine d'info privée.


RT est financée par la Russie, oui, on le sait. d'ailleurs c'est dans le titre.

A partir du moment où on sait qui finance, on est assez grand pour faire la part des choses.


Il y a il moins de liberté chez les journalistes qui bossent pour RT France que ceux qui bossent chez canal+ ?

perso je ne regarde ni l'une ni l'autre, mais l'article m'a donné envie de suivre sur youtube cette émission que je ne connaissais pas.







ça suinte la condescendance et le mépris. ASI nous a habitué à bien mieux depuis 8 ans que j'en suis un ardent soutien. Sincèrement, depuis un certain temps, j'envisage sérieusement de résilier. Vous commencez à me fatiguer. Vous avez changé de ton. Vous êtes devenus pontifiants, vos questions sont orientées autant que possible et cela touche les émissions comme les articles. Bref, vous devenez ce que vous démontiez autrefois. 

Quel mépris pour des milliers de gens qui ne demande qu'à vivre dignement. Populiste ,le mot préféré de la droite réac. 


Ouhla ! Vous avez énervé du monde ASI...

Bon. Poutine aux portes des locaux d'Asi.


Les Gilets Jaunes?? Suivez mon regard..Poutine et....


Oubliés?? Poutine le financeur du mouvement, passe par RT France pour..


Des chaînes d'info en continu sur la TNT gratuite (les chaînes moulinettes) RT France est la plus originale.


Un exemple? rentrez-vous sur You Tube, "émission interdit d'interdire N° 165 Sandra Lucbert personne ne sort les fusils) " RT France,


 A l'affichage patientez 3 minutes 32, et laissez l'orage arriver, la dame-  puma développer sa colère, 


Un des meilleurs discours sur la  honte de l'économie libérale, que dis-je sur un meurtre en bande organisée , qui se solde par "le procès de France Télécom" ( quelques dizaines d'employés suicidés,) Condamnés les coupables ? ? pourquoi? ils obéirent aux ordres. Point.


Un grand moment de télévision. Une Dame qui sait. Qui dit. Qui enfonce les clous. Vlan. Je cogne là, je déchire ici, il ne reste plus rien ensuite, 

si 

l'audace de dire et de tellement le bien dire. De crier. 


Alors Madame PAULINE BOCK? Quand est-ce que vous inviterez Madame Pauline Lucbert?  


Georges Marchais, s'il était de ce monde aurait crié : " ah non Madame Bock,    c'est un sKandale à ASI.."




Cet article serait plus juste s'il s'abstenait d'une ironie qui marque un certain mépris. Sur la critique de RT, je propose un jeu des sept différences entre :

- Une chaîne contrôlée par un Etat "autocratique" (RT)

- Une chaîne contrôlée par un Etat "démocratique" (France 2)

- Une chaîne contrôlée par une entreprise privée, autocratique de nature

Vous pourrez chercher longtemps. Peut-être parce que démocratie et autocratie ne sont plus si loin aujourd'hui, et se rejoignent plus ou moins hardiment sous la bannière flamboyante de la ploutocratie.

Quand Pauline décode les gens d’en bas.



Les gens d’en haut ou d'en haut ambitionné,  ils ont besoin de savoir précisément  comment les gens d’en bas gèrent leur argent et ils   ont aussi besoin de contrôler la parole de cette populace qui dit n’importe quoi. 



Est ce que les gens d'en bas  profitent du système ? est ce qu’ils mentent ?  Est ce qu’ils exagèrent  leur misère ? Est ce qu’ils sont intelligents ? Est ce qu’ils votent le pen ? Etc etc 



Grâce aux gens d’en haut on apprend dans cet article que les approximations sont nombreuses et que le gloubiboulga incompréhensible , c’est la marque de fabrique des gens d’en bas.



Et vas y que l’article  précise au centimes près ce que touche une personne au RSA selon 

gouvernement.gouv. 564,79 euros. (exemple précis du journalisme made in check news ou décodeurs)



Et vla  comment la parole d’un « bénéficiaire » ne vaut  plus qu’une approximation à 135,21 euros ou comment le 

« bénéficiaire» du RSA est rendu étranger  dans son propre vécu , dans son propre  pays. 


"Ce que dit le gars n’existe pas , le gars , il  a gonflé son RSA à 700 euros , il est moins « riche » que ce qu'il dit selon les décodeurs sur canapé.  Mais comment c’est  possible une telle approximation ? C’est tellement simple pourtant  de compter en centimes pour un pauvre. Est-il marié  divorcé , célibataire, propriétaire , endetté , locataires  et quels sont ses charges fixes ? Mais comment lors d’une conversation avec Maisto , ne pouvait-il pas nous dire précisément comment était calculé son RSA tous les trois mois ?"


Franchement , c’est si capital (capitaliste ? ) pour les gens d’en haut , de savoir  ce que les pauvres ont dans leur porte monnaie et comment ils gèrent leurs argent.


Quand on ne fréquente pas des « bénéficiaires » du RSA , on a  bien-sur aucun doute sur l’aspect scientifique  et objectif   des calculs et des annonces gouvernementale. Tout est clair, ces gens nous coûtent un pognon de dingue.

Un peu comme les allocations chômage, les primes  c’est tellement scientifique et objectif qu’on se demande bien  pourquoi les gens ne comprennent rien, ni pourquoi 40 % des éligibles aux aides sociales ignorent ou renoncent à leurs droits. (10 milliards par an non réclamés par les pauvres)



Oh my dog ! Comme j’en ai marre de cette condescendance de gauche . 



Un article qui veut  sans doute taper sur  les intentions de Maisto  et RT en dénigrant  la parole des gens d’en bas , encore un petit effort Martine et le journalisme petit bourgeois ne se démarquera plus du journal de bord d’un confiné dans sa maison secondaire sur la cote d’azur ou en Normandie (je rajoute Normandie parce que la cote d’azur c’est devenu un peu trop vulgaire selon le Monde des livres) 


Quant aux poncifs sur RT , bof , faisons comme si Taddei et Schneidermann et tant d’autres n’avaient pas été viré des chaînes publiques françaises …. et faisons comme si Zemmour , praud , et la clique majoritaire  n'étaient pas financé par la redevance TV que même au RSA , on paye.


Booong biiing bong bing  splash, lire l'article et se casser la gueule dans les escaliers.














Peut-être pas "mesquin" comme article, mais alambiqué et faux cul.


quant à Etienne Chouard, ce qui fait le plus honte au journalisme n'est pas de lui avoir ouvert une tribune à Sud Radio, mais  bien de répéter des contre vérités du genre " il a dit qu'il doute de l'existence des chambres à gaz", ou de l'inviter sur Le Media pour le traîner dans la boue; 


Denis Robert + T. Enthoven + ASI ? même tartufferie? Allons, ASI, un effort en 2021 !


grâce à la presse qui se dit d'opposition, la droite , l'extrême droite , la désinformation, l'enfumage, l'absence de débat d'idées , tout ça va son chemin bien tranquillement; la presse "de gauche" fait elle-même avec zèle  le nettoyage de toute personne porteuse d'une parole divergente, la disqualifie au nom de la vertueuse chasse au complotisme, et c'est open bar pour la droite direction 2022.


Mais bon, ASI ne peut pas se limiter à décrypter Valeurs Actuelles et CNews, non plus...non plus.

Quand on est  un journaliste de gauche, les pauvres, on en parle volontier, sauf quand ils se mettent à faire de la politique.

C'est vrai qu'avec la fermeture des bistrots les propos de comptoirs ça vous fait du bien 

Ils sont bruts de décoffrage, sans s'embarrasser de vérification ou de statistiques

Comme si le "peuple", c'était juste une gueule qui s'ouvre et déverse ses haines 

Rien dans la tête, tout dans les tripes, voilà le "peuple" qu'on aime montrer et voir


Le peuple façon Gérard Filoche ou François Ruffin qui s'exprime en s'appuyant sur des faits vérifiables, qui connait son Code du travail ou sa Constitution par cœur, ça ce n'est guère vendable

Il faut du prêt à vomir - qui est à la politique ce que le prêt à porter est à la mode

Tellement de jugements moralisateurs dans cet article... Clairement pas ce que je cherche ici, et entre elle et Paul Aveline, ça commence vraiment à être pesant.

C'est un article mesquin.

"qu'il touche jusqu'à "80 %" d'aides PAC (selon Le Monde, la moyenne nationale était de 47% en 2018)"


J'ai eu l'impression à la lecture que cette formulation se voulait contradictoire (car elle fait suite à la phrase sur le RSA) mais ces 2 informations ne se contredisent pas.

Maïsto, filmé en train de filmer, ne réagit ni ne relance jamais, aussi grosse soit la contre-vérité ou l'approximation énoncées. 

C'est un peu comme un article d'ASI sur les Ouighours qui cite Adrien Zenz quoi.

​​​

Mieux, comme Daniel Schneiderman face à Pierre Birnbaum , qui lui laisse passer un " les gilets jaunes sont d'extrême droite et antisémites parce que contre les banques, donc contre Rothschild "

C'est ce que Birnbaum pensait ou il explique le raisonnement de d'autres personnes ? (si tu as  le minutage de l'extrait je suis preneur) 

Non, c'est bien du Birnbaum synthétisé, pas une analyse qu'il attribue à des tiers. Son interview est disponible ici: https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/antisemitisme-on-peut-avoir-un-langage-clair-sans-pointer-vers-rothschild
à partir de 37:37, mais pour le lol, il faut juste écouter cet entretien dans son entier, c'est juste hallucinant. C'est pas souvent qu'on voit un historien certifié par l'académie instrumentaliser l'histoire pour alimenter sa vision politique comme le dernier des  politicards de métier

Ils ont au moins le mérite d'en parler. Et de pas remettre sous le tapis cette tranche de vie qu'était ce mouvement. Et aujourd'hui je pense pouvoir dire que beaucoup des sujets sont toujours d'actualité.

Didier Maïsto, en totale empathie avec les personnes qu'il interviewe. Populiste, mais au sens noble du terme.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.