28
Commentaires

Sur les chaînes d'info, le jaune a éclipsé le violet

Les chaînes d'info continue ont passé la journée de samedi 24 novembre sur les Champs-Elysées, pour montrer les violences de la manifestation parisienne des Gilets jaunes. Occultant totalement les autres manifestations de la journée, notamment celles contre les violences faites aux femmes.

Commentaires préférés des abonnés

Nous pouvons enfin reconnaître un vrai journaliste d'un cire-pompes.


Le cire-pompes c'est celui qui n'éclate pas de rire quand Castaner annonce le nombre de manifestants à... l'unité près !

50 000 selon les organisatrices, 12 000 selon la police ; ce sont les chiffres des manifestations organisées partout en France aujourd'hui par #noustoutes contre les violences faites aux femmes .


Il semblerait que les cameramen régionaux de France3 &n(...)

pour la première fois de sa vie ma mère de 77 ans soutient une manifestation , ça va peut être nous rapprocher , merci macron 

Derniers commentaires

"Quant aux nombreuses manifestations contre les violences sexistes et sexuelles, il n'en est tout bonnement jamais question.  "  Sur arrêt sur image non plus je n'ai rien vu... En quoi vous distinguez vous des autres médias traditionnels?

Le jaune des Champs-Élysées a surtout éclipsé le jaune de l'ile de la Réunion

Les chaines d'info continue mais pas que, sur France 2 ,3 minutes  sur les féministes .


Macron, pendant ce temps jubile, certains ici essaient justement de s'opposer ,ou d'opposer une lutte d'opprimés par une autre.


Non désolé , mais le vent debout de droite non merci.


Ces femmes dites bourgeoises parisiennes s'ne sont sorties parce qu'elles ont bossé à l'école, elles ont essayé de faire quelque chose de leur vie, et de la vie des autres , ne travaillant  dans des assoc ou en étant prof.


Non, ces femmes payés 1700 eur pour les profs ou les infirmières  ne sont pas des nanties !


Mais  si vous ne voulez pas de « critiques » des mouvements des nuits debout de droite , allez sur BFM ou CNEWS ou LCI ou TFI.


Quand je vois des manifestations cautionnées par les RN/LR/PS/LFI je vois rouge …


<vous trouvez gnan gnan , pour vous c’est gnan gnan les femmes qi se font tuer tous les jours, sans ces femmes c’est toujours votre mari qui gère votre compte en banque , c’est lui qui signe le chèque, vous ne travaillez  que moins.


Tout ça c’est de la démagogie, que pour l’homme blanc surpuissant, en France son règne va encore durer, en France Ghosn ne sera jamais inquiété , ni DSK.


C’est minable comme argument, si on peut appeler ça des arguments.


Ou étaient ces gilets jaunes le jour des élections ? Pari à la peche !

Ou ils étaient quand les profs, essentiellement des femmes se font tabasses ?

Quand ces profs réclament des augmentations ? (la fameuse vie chère)

Quand il fallait défendre les postiers, ou ils étaient ?

Quand les cheminots défilent ? Que faisaient-ils

Ah , ouais, ils sont pas des flemmards , eux.



"Heureusement qu'il y a les réseaux sociaux sinon j'en aurais pas vu une seule image de cette manif"


Et aussi France 3 qui a notamment diffusé un reportage sur ces manifestations dans le 19/20 Provence Alpes.

Je ne vois pas où veut en venir cet article. Oui, il y a des scènes de violence et oui, c'était un mouvement populaire qui a l’adhésion d'une majorité de français. Sinon, le violet fait partie intégrante du rouge et ce jour là quel bel hommage pour celle qui est assassinée tous les trois jours quand elle n'est pas maltraitée comme ces centaine de personne venu exprimer leur désarroi. Il n'y a pas eu de concurrence dans les combats, n'en déplaise à ASI. Que veut ASI ? Que les médias se détournent et parlent d'autre chose, comme si cet événement était sans importance au nom de l'objectivité dont vous efforcez ici mais votre méfiance et votre mépris pour ce mouvement transparaît tout au long de l'article. 

Ah j'oubliais "Anarchie vaincra" ça serait l'ultra droite qui aurait écrit ce slogan stupide non mais là c'est l'info de bas étage 

Qu peut croire cette info bidon !! 


Quelle honte cet article qui ne parle pas de la misère des retraités des petits patrons , commerçants , salariés pauvres , agriculteurs mais par contre parler des bourgeoises féministes qui ne sont pas descendues pour défendre les femmes pauvres ou à temps partiels imposés ou les infirmières libérales, les femmes agricultrices avec 350 euros de retraites ou femmes de commerçants, etc   .. et qui sont elles victimes des agressions et des harcèlements de leurs cadres ou patrons pervers !! 

Je rappelle que 2 tribunaux ont relaxés des violeurs de jeunes filles en Manche et dans le sud est dont l'un parce qu'il n'était pas au courant des nos coutumes françaises 

Non mais là trop c'est trop !!  Mais pas une féministe pour déclarer son dégoût devant ces décisions judiciaires

La gauche PS ou affiliés ou macronsites  sachez qu'on ne votera plus pour vous et que la fracture sociale c'est entre les mondialistes et les souverainistes!!




Oui les chaines info cherchent le spectaculaire potentiel. Rien de nouveau cependant. Ils veulent faire de l'audience. Des interviews de manifestants live, des questions qui suggèrent la réponse (mais aussi certain(e)s journalistes qui laissent effectivement parler) et puis en studio on a des invités triés pour faire les amalgames pour bien discréditer le mouvement. 


Donc à chaque fois que des manifestants vont au-devant de gendarmes mobiles et leur parlent, ce sont des extrémistes? Comme dans beaucoup de manifs, ce sont les gardes mobiles qui à un moment donné chargent ou balancent des lacrymos (ou canons à eau) et cela entraine des réactions. Donc tous ceux qui ne s'enfuient pas sont des fachos. Y compris les vieilles dames qui se prennent du canon à eau ou des gaz lacrymogènes. Un manifestant s'en plaignait à un journaliste (FranceInfo je crois) et demandait aux forces de l'ordre de respecter ces personnes.


Quant à la référence "gaz moutarde" (pas entendu parler mais j'ai pas regardé CNews), c'est à l'évidence une exagération volontaire. Si les manifestants sont des novices, ils font l'expérience des lacrymos. Si vous en avez fait l'expérience (?), c'est quand même violent. Des policiers le font même directement dans la figure des manifestants (pepper spray).


En attendant, aucune critique sur Macron qui comme d'habitude se balade ailleurs quand ça chauffe, ne répond pas et continue de mépriser la plupart de ses concitoyens.


A noter également qu'un manifestant interviewé en direct (LCI) ce matin a dit avoir parlé avec les organisateurs et a parlé de leur désir de voir "l'audit de la dette publique qui occupe le poste numéro un du budget national" sur la table, ce qui a fait que le journaliste lui a enlevé le micro immédiatement (on peut quand même pas laisser ces gueux tout dire).

pour la première fois de sa vie ma mère de 77 ans soutient une manifestation , ça va peut être nous rapprocher , merci macron 

FranceTVinfo a fait un "live" toute la journée pour couvrir la manifestation organisée par #noustoutes

50 000 selon les organisatrices, 12 000 selon la police ; ce sont les chiffres des manifestations organisées partout en France aujourd'hui par #noustoutes contre les violences faites aux femmes .


Il semblerait que les cameramen régionaux de France3  aient couvert les manifestations en province, et que  selon LCI : "Notre reporter Felicia Sideris est sur place dans le cortège."



Nous pouvons enfin reconnaître un vrai journaliste d'un cire-pompes.


Le cire-pompes c'est celui qui n'éclate pas de rire quand Castaner annonce le nombre de manifestants à... l'unité près !

Et votré article réussit le même exploit avec une candeur réjouissante! 

Occultant totalement les autres manifestations de la journée, notamment celles contre les violences faites aux femmes.


Donc ce n'est pas la peine d'aller plus loin, tout est dit.


Une petite réflexion citoyenne : Quel bordel ! Mais où est Benalla ?

absorbés par l’esthétique de l’insurrection; le riot porn; avec des "on est chez nous!" qui retentissent d'un coté; de l'autre des "grèves! blocage! sabotage!" et des "Paris! Debout! Soulève-toi!". demmerdez vous avec ça.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.