63
Commentaires

Suicides à France Telecom : à la Une dans les jours à venir ?

Dix-sept suicides, ou tentatives, en quinze mois dans une même entreprise : faut-il tirer la sonnette d'alarme ? Voici la question à laquelle sont confrontées les rédactions depuis la publication, le 18 mai dans France Soir, d'une double page sur les suicides de salariés de France Telecom. Malgré la volonté des syndicats maison, le sujet a peiné à émerger dans le débat public. Mais il pourrait prendre de l'ampleur dans les jours qui viennent.

Derniers commentaires

En réponse a ce vite dit je voudrais simplement signaler que france3 a bien consacré un sujet à ce suicide dans son 12|13...
je suis hallucinée par les commentaires sur le thème "suicide à FT: à la une dans les jours à venir ?"
les commentateurs ont-ils écouté l'émission "arrêt sur images" sur ce thème?
ces commentaires parlent de fonctionnaires et du fonctionnement de France Telecom mais le sujet traité par l'émission était vraiment
l'évolution des conditions de travail qui débouchent sur la souffrance au travail dans n'importe quelle boîte,
cette souffrance pouvant aller jusqu'au suicide;

visiblement les commentateurs ne souffrent pas au travail et sont de super travailleurs: c'est très bien;
cela n'a pas été mon cas et franchement, je ne pense pas être la seule !!!

j'ai fait une dépression nerveuse à 56 ans en 2006 pour raison personnelle ( 2 décés ) ET pression au travail;
j'ai été arrêtée exactement 23 jours et lorsque je suis rentrée mon chef m'a fait comprendre que la porte était grande ouverte;
les dépressions nerveuses étaient de + en + nombreuses et posaient d'ailleurs problème à la direction;

dans l'émission d'arrêt sur image, la description qui a été faite de l'individualisation à outrance donc de la solitude du salarié et
de la compétition acharnée voir mortelle entre salariés: tous les salariés de grosses boîtes ( publiques ou privées ) la vivent !
je trouve cela très éprouvant et stupide et même pas rentable sauf peut-être effectivement
lorsque les salariés n'éprouvent plus rien et sont là UNIQUEMENT pour le solde de leur paie à la fin du mois;

et même cela, le cas Kerviel ( Société Générale ) et sa conclusion est édifiant :
"j'étais une bonne gagneuse" !
à méditer ...
je voudrais vous raconter ma dernière visite chez france télécom qui ne s'est absolument pas passée comme ça se passait depuis 20 ans que je vais chez télécom (pas souvent il est vrai mais enfin bref)

je reçois un coup de fil d'un commercial,qui me propose un anti spam et anti virus gratuit
je lui dis que ça ne m'intéresse pas
il insiste
je persiste
il me dit bon OK je peux vous envoyer un mail d'information?
pas la peine je ne suis pas intéressé
je vous l'envoie quand même
pas la peine je le lirai pas.
il me l'envoie
je le lis
O surprise le mail me dit en gros que je suis abonné à ce service gratuitement pour 3 mois et que après ce sera payant
je saute dans ma bagnole et je me rends à france telecom, j'arrive sur place et je découvre que la configuration des lieux a totalement changé, espace ouvert avec un espèce de mini comptoir au centre , je fais la queue, personne au comptoir, chaque fois qu'un conseiller a fini un entretien il se place derrière le comptoir demande à 1 ou 2 personnes(selon le zèle de l'employé) pourquoi elles sont là, note le nom et l'objet de la visite demande aux gens de patienter puis appelle quelqu'un et le reçoit, ils sont 4 tous assez jeunes (moins de 30 ans)..bref avec une dizaine de minutes d'attente à chaque fois vient finalement mon tour au bout d'une trentaine de minutes, Monsieur X me demande pourquoi je suis là, je lui explique, il inscrit mon nom sur le papier, et je vais m'asseoir et j'attends
comme toujours dans ces cas là tout le monde s'espinche pour savoir s'il va pas se faire gratter sa place. je discute avec une dame qui patiente on se demande pourquoi on est là , on est là tous les deux pour porter une réclamation, elle est là parce que sa live box est en panne, elle a appelé la hotline plusieurs fois, s'est faite ballader, est déjà revenu chercher une live box mais la nouvelle ne marche pas non plus, elle me dit soyez patient il vous vous faire maronner...et moi confiant, mais non quand même ils ont pris mon nom etc etc
et puis finalement ça va être mon tour, et Monsieur X arrive et o surprise il appelle la personne qui était arrivée après moi.
je me lève et je dis à monsieur X que j'étais arrivé avant ce client, monsieur X me répond "ha je sais pas moi c'est ce nom qui était là, c'est tout" et il part avec le type, je le suis (vive les open space) je fais semblant de mater les téléphones portables et j'écoute, le type est là pour acheter un abonnement de téléphonie mobile. je retourne m'asseoir. Madame Y arrive et appelle un autre nom, ce n'est toujours pas le mien.
je commence à parler très fort à madame Y , ça fait déjà 2 personnes qui sont arrivées après moi et qui sont appelées avant moi, c'est pas normal, elle me demande comment je m'appelle, je zieute par dessus le comptoir et je vois un espèce de bloc note, le conseiller arrive arrache la feuille du dessus appelle le client et etc, elle regarde le bloc mon nom n'y figure pas, et puis finalement sur le côté il y a mon papier qui a été arraché du bloc et visiblement mis de côté. je comprend immédiatement et je dis très fort:"ha oui je comprends je ne suis pas là pour acheter un abonnement, vous êtes payé à la com alors je n'intéresse personne , madame Y m'ignore royalement et part avec le client qu'elle avait appelé..je suis vert de rage je fais un esclandre je gueule dans l'agence et je vois une dame arriver (la cinquantaine) qui me demande ce qu'il y a , je lui explique tout , elle me dit, je finis avec mon client et je vous prend. Monsieur X revient appelle un autre client, je lui dis ses 4 vérités au passage. je suis reçu par la cinquantenaire, et pendant qu'elle fait la manip pour virer ce produit de mon abonnement , on dicute un peu et finalement elle me confirme que c'est parce que je n'étais pas là pour acheter que j'ai poireauté, elle m'explique que les autres sont des recrutés post privatisation, que ce sont des commerciaux, qu'ils ont effectivement une com et qu'effectivement je ne les intéresse pas, elle en revanche a connu FT comme service public, elle s'en fout du chiffre....

une autre anecdote un peu plus vieille, un jour mon modem RTC avait grillé, j'avais internet mais mon téléphone était en dérangement, un technicien FT arrive chez moi 55 piges, il testouille mon installation et finalement comprend que c'est mon modem qui est grillé, il me dit alors que normalement il doit me facturer l'intervention puisque ça ne venait pas de la ligne mais que comme lui considère que FT est encore un service public , il ne me facturera rien du tout, il me dit qu'il fait ça régulièrement et qu'il se fait taper sur les doigts mais qu'il s'en fout, mais il me demande quand même de pas rebrancher mon modem car sinon ils vont comprendre tout de suite...ce que j'ai fait pour pas le mettre un peu plus dans la merde. En partant il me dit, vous verrez que la prochaine fois ce sera un sous traitant qui viendra et même s'il intervient sur la ligne il me facturera la totalité de l'intervention, ça va fonctionner ainsi d'ici quelques mois, c'est la nouvelle politique on vient de recevoir les textes.

et ben voilà c'est ça la différence entre le service public et une entreprise privée qui cherche à faire du fric. je conçois que certains ne puisent pas imaginer que ça dérange un ancien de vivre en direct ce genre d'évolution dans son travail.

Je suggère à chacun d'entre vous de participer à la prochaine manifestation interprofessionnelle , de trouver un mec avec un macaron CGT sous une banderolle Telecom orange et d'engager la discussion avec lui, après vous pouvez faire de même avec la poste, ou un cheminot ce genre d'information directe est vraiment très très instructive.
Pour moi, rien d’étonnant. D’abord, quelques membres de ma famille ont vécu ce changement de logique : les usagers du service public sont devenus des clients, la satisfaction de l’usager a été remplacée par la logique du profit maximum, …
Moi-même mais vous aussi, anciens usagers devenus clients, n’avons-nous pas constaté quelques changements indésirables :
Réception assise en aparté pour vous écouter et apporter une solution à vos difficultés/ Réception debout au sein d’une petite boutique pour vous renvoyer vers un interlocuteur téléphonique basé on ne sait où, plus ou moins compétent et informé de votre dossier.

Réparation effectuée gratuitement par des agents du service public de la prise téléphone à la liaison au réseau/ Réparation effectuée par des personnels d’entreprise sous-traitante à minima sous certaines conditions (pas de réparation sur les lignes passées par les vide-sanitaires ou enterrées par exemple)

Il est de bon ton de taper sur les fonctionnaires, ces nantis, ces fainéants, ces grévistes preneurs d’otages, ces-qui-ont-la-garantie-de-l’emploi, … qui ne peuvent pas s’adapter à ce merveilleux système libéral où règne la précarité, la menace du licenciement, les salaires de misère, le vite-fait, vite-expédié et très bien bâclé pour les meilleurs profits de l’entreprise.

Je respecte et je comprends ces hommes et ces femmes qui avaient et qui ont toujours une conscience professionnelle qui consiste à répondre et à agir de la meilleure des façons pour satisfaire les ex-usagers devenus clients fusse au détriment d’une partie de la marge de leur entreprise. Je sais, je ne suis pas moderne, je ne comprends rien aux réformes, ni au progrès réalisé grâce à la mondialisation globalisée mais j’en suis fier !
Ce qui a retenu mon attention dans cet article c'est le passage au "monde réel" du travail qui pose problème.
Pour ces personnes a qui on ne demandait pas de faire de résultats, et qui se retrouvent dans un monde
hyper concurrentiel, après des années de monopole.
Mais je ne pense pas qu'on puisse faire autrement, l'apport de cadres venant du secteur privé "bouscule"
les habitudes, et certains de ces cadres hallucinent totalement sur le personnel (arrets de travail nombreux,
incapacité d'adaptation si ils ne sont pas briefés avec des schémas qui doivent être toujours les mêmes,
incapacité à prendre des initiatives)
Rappelons que les plus anciens ont gardé leur statut de fonctionnaires donc sont invirables, je vous donne
un exemple : salariée de FRANCE TELECOM, en arrêt de travail perpétuel, mais aussi gérante d'un bar
qui ferme tard (2H), elle y est tous les soirs, est ce normal?
Et bien je pense que les deux ou trois posts ci dessus expliquent tout à fait pourquoi le sujet n'intéresse personne et n'est repris nulle part:

France Telecom = fonctionnaires = feignants qui ne veulent pas se mettre au boulot (ou sont trop nuls pour le faire).

Même ici c'est de bon ton de sortir ce genre de conneries, alors .... !!!!
Parce que cela fait bien longtemps que la sonnette d'alarme est tirée sur ce qui se passe à FT, mais bon c'est bien fait pour eux je suppose!
Recommandations aux médias de ne pas alourdir l'atmosphère en ces temps de crise ou auto-censure ?
Je pense que malheureusement cela ne fait que commencer et qu'il faudra montrer la réalité un jour prochain. Ce n'est pas la poudre aux yeux de l'auto-entreprise, dont les médias nous rebattent les oreilles, qui va remplacer les "Usines" qui représentent le début de la chaîne alimentaire du travail.
Pas d'Usine : pas d'Ouvrier, pas d'Ouvrier : pas de consomation.
Je ne veux pas dire, mais 8 suicidés de janvier 2008 à aujourd'hui dans une entreprise de 120000 employés, ça reste en dessous de la moyenne nationale ! (à en croire le chiffre de 12000 annuellement en France). Même si le nombre de déprimés indique bien l'existence d'un problème
La HONTE !

Il y a plus de 10.000 suicides en France chaque année (je ne parle pas des tentatives, mais des suicides "réussis")

Chez France Télécom 15 (y compris les tentatives soigneusement inabouties, et en plus d'un an) pour 206.000 salariés !

Soit 0,01% des salariés de France Télécom (sauf qu'il ne s'agit que de "tentatives")

Contre 0,02% de la population Françaises (suicides "réussis") nouveaux nés et vieillards compris...

C'est dur de sortir de la fonction publique et de devoir travailler quand on n'est pas habitué !

Peut-être le taux de suicide des salariés de France Télécom rejoindra-t-il un jour celui de la population Française,

Ce que je ne souhaite pas, mais pour l'instant on en est loin, inutile de sortir les Kleenex, ou alors il faudrait le faire pour les autres,

Ce que personne ne fait, je ne sais pourquoi (mais j'ai une vague idée)

N'oublions pas que les policiers retournent parfois leur arme de service contre eux-mêmes (pas très souvent quand même) ont-ils honte de ce qu'ils font ?

***
En fait on n'avait rien compris!
C'est travailler plus pour mourir plus vite qu'il fallait entendre.
Un peu téléphoné, tout ça...
Et pourtant, entre lundi matin et mercredi soir, le sujet n'a pas trouvé d'écho dans les médias
Vous êtes extra-lucide ?

Il précise tout de même avoir été interviewé par TF1, France 2 et France 3 en deux jours
Ben vous voyez bien que lémédias s'y intéressent.
On va pas leur reprocher de prendre le temps de mener leurs propres enquêtes plutôt que de simplement relayer un article d'un(e) confrère.

Au passage, le lien sur les suicides de Peugeot renvoie à celui des suicides d'EDF. Et le lien sur le communiqué du 11 mai n'est pas bon non plus.

Merci quand même pour cette enquête.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.