Commentaires

Suicide / viol : féministes et internautes contre gouvernement marocain

Le suicide d'une adolescente marocaine de 16 ans, qui avait dû épouser son violeur, entraine au Maroc une épreuve de force entre le gouvernement d'une part, et les associations féministes et des internautes d'autre part. L'agresseur d'Amina Filali a bénéficié d'une loi qui conduit à une exemption de peine pour un violeur, s'il épouse sa victime mineure. Les organisations féministes appellent à manifester, et demandent que la loi soit réformée. Le gouvernement est embarassé.

Il n'y a pas encore de commentaire

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.