36
Commentaires

Suicide de Germain : un système, quel système ?

Si ému que l'on soit par l'image d'un homme seul, qui se donne la mort dans son garage avec son fusil de chasse

Derniers commentaires

Des nouvelles de nos députés fraudeurs :
Le grand œuvre de Dominique Tian, à l'Assemblée nationale, c'est un rapport au Karcher contre les fraudeurs aux prestations sociales, ceux qui grugent le RSA ou les allocations familiales, parfois pour 100 euros de plus par mois. Mais pendant qu'il réclamait, sabre au clair, plus de sanctions pénales contre ces tricheurs de seconde zone, le député UMP dissimulait un compte en Suisse, non déclaré au fisc, farci d'environ 1,5 million d'euros, si l'on en croit les chiffres fournis à Mediapart par l'intéressé lui-même. Aujourd'hui, Dominique Tian pourrait bien être rattrapé par la justice.
La Suisse... euh, pardon, la suite ici pour les abonnés de Médiapart.
"Alors que l'ancien maire de Tours vient de se suicider pour échapper à son procès dans l'affaire des mariages chinois, nous rappelons son projet de Grande Mosquée soutenu aujourd'hui par l'UMP.

Fin 2013, malgré le fort endettement, le maire Jean Germain a annoncé une subvention de 2,5 millions d'euros, en coopération avec la région, censée alimenter les activités culturelles et non cultuelles de la mosquée. L'arrivée d'un maire UMP, Serge Barbary, n'indique aucun revirement. Selon Chérifa Zazoua-Khames, adjointe au nouveau maire UMP en charge de la politique de la ville : "la subvention a été décidée en accord avec Philippe Briand, président UMP de la communauté d'agglomération et sera sans doute maintenue.

En revanche, trois bâtiments chrétiens (deux églises et une chapelle) menacés de destruction ou fermés pour "décrépitude" ne pourront pas, eux, compter sur le soutien des pouvoirs publics, qui en ont pourtant la charge".

L'imâm de la nouvelle mosquée financée par l'UMP et le PS est un Algérien, Salah Meratbi, connu pour avoir mis une salle de prière à disposition de salafistes arrêtés en 2006 dans le cadre d'un coup de filet anti terroriste selon Le Monde. Nous avions évoqué la mosquée de Tours pour ses livres djihadistes disponibles en téléchargement..
"

Source : Observatoire de l'islamisation
Un membre du corps législatif s'en prend au pouvoir judiciaire et à la presse. Qu'en pense le conseil constitutionnel?
Autre remarque. Si même les hommes politiques parlent de COMPLOT ou le font sous-entendre en parlant de "système" alors où allons-nous ??!!

Ils se comportent comme si on leur devait quelque chose alors qu'ils se sont présentés pour servir et non se servir.

Il y a comme un comportement de "noble", "d'aristocratie", "de seigneurs" face aux "manants" et autres "vilains" qui se permettent de remettre en cause leur "bonté".

Dès-lors que cette classe politique se prend pour une "élite" auto-proclamée et intouchable, on peut affirmer qu'il y a un problème grave...
Je vais bêtement citer des tweets de Me Eolas, car c'est ce qui m'a paru le mieux répondre au "quel système":

Le suicide de Jean Germain et l'exultation de Sarkozy de ne pas être mis en examen signent définitivement l'échec de la réforme de 1993.
L'objet de cette réforme a été de rempalcer le mot "inculpé", trop connoté, par "mis en examen", plus neutre.
Comme d'hab, quand on traite un symptôme et non la maladie, les mêmes causes ont produit les mêmes conséquences.
La maladie est de présenter le fait d'être mis en cause dans un dossier pénal comme infamant et objet de scandale.
Disons-le : il y a des gens parfaitement honorables et innocents qui aujourd'hui comparaîtront devant un tribunal correctionnel.
Et pour changer de sujet, Rififi au FN ,non?
Malheureusement il semble que dans cette triste histoire le seul système était celui mis en place par ( entre autres) la collaboratrice de M.Germain...
D'après ses proches, il s'agirait d'un accident de chasse à l'homme.
Bon, on ne sait rien de son implication dans l'affaire. On peut juste s'interroger sur l'aboutissement du désespoir d'un homme, qu'il soit un politique ou un simple pékin, Tout le reste n'est que mauvaise littérature.
Merci pour cet article très bien vu.

Il y a quelques temps, Thomas Legrand avait fait sur France Inter une chronique très opportune sur la tendance des élus à évoquer des complots dès qu'ils étaient mis en cause/question/accusation personnellement, alors qu'eux-même n'avaient jamais de mots assez dur contre le complotisme en général (ce qui est sain, mais peu cohérent quand on ne se l'applique pas à soi-même), voire qui ne se privaient pas d'instrumentaliser le concept comme outil d'accusation (ce qui est pathétique).

[ Interlude : on pourrait d'ailleurs proposer à Thomas Legrand un petit addendum à sa chronique, à propos de son patron, qui fait moins le fier ces derniers temps, réduit qu'il en est à poser désormais en victime d'un réseau de l'ombre, alors que du temps de sa superbe, quand il marchait sur l'eau, il pouvait exécuter symboliquement d'une moue tout journaliste hétérodoxe qui se mettait sur son chemin ].

Dans cette histoire de Tours, au-delà de la compassion sincère qu'on peut avoir pour les proches de J. Germain aujourd'hui, la dénonciation du "système" fait écho à ça, je trouve, comme si les élus qui réagissaient ainsi le faisaient un peu, cette fois, par procuration. D'ailleurs, avec sa subtilité pachydermique proverbiale, F. Rebsamen a déjà explicitement mis les pieds dans le plat de la "manipulation".
La différence avec Bérégovoy c'est que ce-dernier affichait ouvertement sa lutte contre la CORRUPTION et y compris dans un fameux discours à l'Assemblée Nationale devant des députés "outrés"...

Tenez, ce petit lien par exemple trouvé rapidement sur le net : http://www.dailymotion.com/video/xswyo5_p-beregovoy-discours-anti-corruption-8-avril-1992_news
Me fait bien rire, Larcher : parmi les nombreseuses conneries qu'il a proférées hier, l'avocat de Germain a dit que celui-ci avait été particulièrement atteint d'apprendre lundi soir que la ville de Tours s'était portée partie civile. Ville maintenant dirigée par la droite....

Bref, un suicide est toujours regrettable, mais les commentaires des politiques ou (même de citoyens sur les réseaux sociaux) sont vraiment nuls.
Au delà du drame personnel et familial, cette toute puissance de l'élu, nouveau seigneur dans une monarchie républicaine.... Difficile de reconsidérer en tant qu'obscur, que sans grade, ma volonté de ne pas participer à cette farce, en évitant de me rendre au bureau de vote les jours d'élection.
On n'a pas le droit de dire du mal d'un mort. Et en plus, on n'a pas le droit d'avoir dit du mal d'un mort.
C'est comme pour Charlie: on a pas le droit d'avoir eu des désaccords avec Charlie.
Pour Nemtsov, c'est différent, on (je) le connaissait pas avant. Mais on n'a pas le droit de s'informer sur lui auprès de gens qui...
Article parfait...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.