25
Commentaires

Star Wars : les rédactions françaises ont (à peu près) respecté les conditions de Disney

Respecter ou pas l'embargo imposé par les producteurs et diffuseurs ? Raconter ou pas les conditions drastiques imposées aux journalistes assistant à l'avant-première ? "Spoiler" (révéler des éléments de l'intrigue) ou ne pas "spoiler" ? La vie de critique de cinéma n'est pas toujours facile, en particulier lorsqu'il s'agit de couvrir la sortie du septième opus de la saga Star Wars, placée sous étroite surveillance des services juridiques et de com' de Disney. Du coup de gueule du Monde aux papiers très (trop ?) éthérés, passage en revue des choix des rédactions françaises.

Derniers commentaires

A propos de musique de Star Wars...quand le plagiat est de rigueur.

https://www.facebook.com/frederic.filhol/videos/10206840093774320/
C'est marrant qu'@si cache les mini-spoils de l'obs et de télérama (j'ai lu toute la chronique de Télérama, j'ai même pas vu la révélation...)... Pourquoi vous faites ça ? une blague ? ou vraiment la crainte qu'un @sinaute se mette à bouder ? là, ça m'inquièterait sur une catégorie d'@sinaute que je n'envisageais pas........
Vu le peu d'impact de la critique sur le succès ou l'insuccès des blockbuster (Fast & Furious 7 ou les films de KevAdams sont là pour le prouver ...) ce qui m'étonne en fait c'est que Disney fasse autant d'efforts pour ménager les critiques & les lecteurs potentiels (sachant la propension de certains critiques à dévoiler la trame du film ... Voire la fin, faut être sacrément masochiste pour lire la critique d'un film que l'on envisage de voir ...
Je lis ici des réactions très unanimes pour se détourner de ce film en raison des pratiques commerciales qui lui sont attachées (les conditions de Disney sont en effet délirantes, et le Monde a eu une réacion saine, je trouve)

Mais, comme je pense que les @sinautes s'intéressent par définition aux images, je note le petit paradoxe qui conduirait à se désintéresser d'une saga qui a été la matrice d'un univers visuel incroyablement partagé et influent dans le monde entier, juste par que ce serait les zorribles capitalistaméricains qui le fabriquent.
Je ne dis pas qu'il faut aimer, encore moins se soumettre à l'injonction publicitaire d'y aller séance tenante. Mais faire partir le balancier dans l'autre sens et balayer tout ça d'un revers de main, c'est étrange, ici. J'espère toujours plus d'un regard critique que d'une absence de regard.

(par ailleurs j'ai cédé a l'injonction publicitaire d'y aller séance tenante et ce film déchire grave)
En fait dans toute cette histoire, il n'est pas vraiment question de cinéma, d'art ou de culture.
Ce qu'on voit surtout, c'est ce qui peut se passer quand le grand capitalisme se saisit d'un domaine comme la culture (car c'est la faiblesse du cinéma spectacle vis à vis du pouvoir d'argent que de requérir un peu beaucoup de moyens). Pressions sur la liberté d'expression, embargo, interdictions de juger, abus de position dominante, tout ça pour défendre des intérêts financiers et des secrets commerciaux, avec par derrière des armées d'avocats pour faire appliquer le droit au service de ceux qui ont les moyens.
Transposez ça dans d'autres domaines, comme les usages de la biologie de pointe, les investissements dans le domaine énergétique, ou d'autres choses....
Est-ce qu'on n'irait pas vers une sorte de totalitarisme rampant ???
"A quoi sert une critique constructive d'un film qui, de toutes façons, atteint sa cible ?" Serge Daney
La critique du IV par Ignacio Ramonet est assez excellente. Etonnant de voir ce journaliste là faire cette critique là. Ca a bien été quelque chose, à un moment, Libé. Ca fait juste longtemps...
Quand un producteur utilise ce genre de procédés, l'UNIQUE réponse que devrait avoir la presse toute, @si compris) c'est de ne pas parler du film du tout.
Merci bien de m'avoir donné l'envie de ne (surtout) pas aller voir ce film !
Que les économies soient avec moi, et la force de la bêtise avec eux...;-)
Titre de la chronique de David Fontaine dans l'excellent Canard Enchaîné :

[large]Star Wars - Le côté obscur de la farce[/large]


PatriceNoDRM
Tout ça pour ça...
J'ai honte de dire ça, mais... on s'en fout de starwars. C'est juste un film de plus, non ?
Dormez en paix, braves gens. Tout va bien!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Je suis docile et tolérant, sceptique et réceptif. J'ai essayé starwars. Qu'est-ce que c'est que cette régression mentale ? La bêtise serait-elle le destin de l'humanité ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.