31
Commentaires

Sous les écrans radar, la peur

Évidemment, un scoop de Libé sur Areva mérite par nature une vigilance particulière.

Derniers commentaires

"délocalisation des activités d'AREVA en Chine".

Pour aller plus loin, il n'est aucunement question que AREVA délocalise ses activités en Chine. Ce sont simplement les Chinois eux-mêmes qui feront le boulot à la place d'AREVA, pour le compte d'entreprise chinoise. Du boulot de merde à la chinoise bien évidemment.
Comment cela fonctionne un Conseil de surveillance. Qui désigne les membres des Conseils de surveillance ? Comment, par qui sont ils élus ?
Un remake de Dallas, en vf ou vo ?

"Dans cet univers du nucléaire marqué par une totale transparence et une grande franchise de rapports (...)"
En effet :
- Lauvergeon déboutée de son action en référé contre Areva 13/04/12 http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20120413trib000693445/lauvergeon-deboutee-de-son-action-en-refere-contre-areva.html
- Anne Lauvergeon balance sur Sarkozy, Proglio ....et les autres 10/04/12 http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20120410trib000692808/anne-lauvergeon-balance-sur-sarkozy-proglio-.et-les-autres.html
- Quand Olivier Fric travaillait avec Areva 25/12/11 http://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/Actualite/Quand-Olivier-Fric-le-mari-d-Anne-Lauvergeon-travaillait-avec-Areva-443948
- Anne Lauvergeon dépose à nouveau plainte pour espionnage 1/05/12 http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20120501trib000696385/anne-lauvergeon-depose-a-nouveau-plainte-pour-espionnage.html
- A nos lecteurs 13/07/11 http://www.liberation.fr/medias/01012348843-a-nos-lecteurs *
- Areva : le PS a été associé à la décision de virer Anne Lauvergeon 11/09/12 http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20120910trib000718744/areva-le-ps-a-ete-associe-a-la-decision-de-virer-anne-lauvergeon.html
- Lauvergeon pilotera le débat sur l'énergie 10/11/12 http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/11/10/97002-20121110FILWWW00453-lauvergeon-pilotera-le-debat-sur-l-energie.php
- Lauvergeon décroche une mission du gouvernement sur l'Europe de l'énergie 9/11/12 http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20121109trib000730027/lauvergeon-decroche-une-mission-du-gouvernement-sur-l-europe-de-l-energie-.html
- Anne Lauvergeon présidente du fonds de dotation du mémorial de Rivesaltes 15/11/12 (date ?) http://www.lindependant.fr/2012/11/15/,1702522.php
- L'extrême droite critique Lauvergeon 22/10/2009 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/10/22/01011-20091022FILWWW00626-l-extreme-droite-critique-lauvergeon.php

* Simple question (j'essaie de comprendre) : quel est le rapport (ou le petit dénominateur commun) entre la gestion d'une entreprise spécialisée dans l'énergie - nucléaire - et le conseil de surveillance d'un journal (de gauche) ?
"Méfiance' mais sur quoi ?
Sue le fait que c'est Libé qui livre le "scoupe" ? Sur le saucissonnage lui-même ( la cédétiste - engeance pire que le social-traître, mais on peut cumuler - aurait pu se saucissonner elle-même) ? Sur les mobiles donc les auteurs - mais là-dessus Libé reste prudent ?
Oh ! phare lumineux de la pensée asinaute, déculotte* ta pensée et dis-nous vite - la fin du monde approche - de quoi faut-il vraiment se méfier ?

* Tutoiement de majesté bien sûr
Je serais une syndicaliste saucissonnée, j'apprécierais très moyennement la photo qui accompagne le 9:15.
C'est douteux comme humour. Pas très classe sur ce coup.

Surtout que le sujet c'est plutôt la peur, non ?
la peur, outil essentiel du pouvoir, quelqu'il soit.
les " terroristes" n'occupent pas les palais présidentiels ^^
Bonjour
Ce qui est aussi passé sous le radar de nos médias main stream.
Hier soir reportage sur la chaine franco-allemande ARTE lors de son journal : augmentation inquiétante de la pauvreté en Allemagne.
Voilà un bon exemple pour hollandréou.
Clair que nous allons payer des décisions libérales qui ont été prises depuis les années 80, entre autres sous l'impulsion de l'UE où le lobbying libéral a payé, et sous l'autorité en France des socialos.

Tout l'intérêt du capital à se maintenir dans l'espace clos de la France où il était chouchouté, où on lui fournissait de la main-d'oeuvre de très haute technicité financée par l'état, et qui n'existait pas forcément dans d'autres pays, et de toutes façon pas à meilleur marché (l'Allemagne, par exemple), tout en lui mettant des règles pour éviter qu'il aille voir ailleurs, a disparu.

Désormais, des pays lointains ex-tiers-monde, peuvent fournir ce genre de main-d'oeuvre, et à bien moindre prix. Et l'hémorragie est facile des emplois vers ces pays, car il n'y a plus de frontières économiques;

La rémission par l'innovation ne tient plus, parce qu'en France, il n'y a que les élites qui sont très très bien formées. Même si l'éducation nationale a progressé depuis 40 ans, cette amélioration n'a pas été assez importante. L'abandon et le dénigrement systématique de l'éducation nationale et des jeunes qui y sont formés, repousse les jeunes des classes défavorisées vers la pauvreté, et provoque une énorme . concurrence dans les classes moyennes, pas forcément favorable à l'imagination nécessaire à l'innovation puisque ce sont les plus conformes et conformistes qui émergent.
Outre que les meilleurs, s'ils ne sont pas de la bonne classe sociale, ignorent les filières d'excellence, une bonne partie d'entre eux, parce que notre jeunesse est souvent issue de l'immigration, est victime de discrimination à l'embauche.

Le système patine tant que l'innovation reste au garage, mais pas celui de Bill Gates, immobile comme la voiture.

La grande innovation ne peut se faire que dans les grandes sociétés. Le CIR coûte des milliards à l'état, alors qu'une organisation d'aigrefins le fait tomber dans l'escarcelle de sociétés lambda.
Ces grandes sociétés sont en mesure de déterminer et d'organiser leur production dans d'autres pays, sans aucun risque, tranquillement.

Le système est totalement mûr. L'Europe n'est plus un marché suffisamment important pour faire la différence, et en plus, le pouvoir d'achat baisse. Et c'est par milliers que les emplois disparaissent au profit de pays qui en ont davantage besoin que nous, certes, mais cette situation va nous asphyxier totalement d'ici quelques années.

Le problème, c'est que tout le monde fait semblant de ne rien voir. Les beaux discours disent qu'on va endiguer tout cela par l'opération du saint-esprit, le patronat dit qu'il faut flexibiliser, c'est-à-dire baisser encore le pouvoir d'achat, qui est une des causes du problème, lémédias s'en contrefichent, bien à l'abri dans leurs garages à émettre leurs tweets débiles, de plus en plus vite.
Seuls les ouvriers ont peur, ils voient bien le désastre venir, parce que c'est la première vague qui va les emporter.

Mais il y aura d'autres vagues, bien plus puissantes, qui vont emporter le reste du fragile édifice, et lémédias ne seront pas les derniers, ils font déjà leurs propres soubassements s'écrouler sous eux, par bêtise et par manque de professionnalisme.

Si on ne met pas tous les problèmes sur la table, sans parti-pris idéologique, on ne s'en sortira pas.... L'Europe, la démocratie, l'économie, les délocalisations, l'éducation (pas de énième réforme, ça ne sert à rien), l'accès aux filières d'excellence ..... Vraiment voir la réalité, ce qui ne va pas, ce qui ne va plus.
Le défi de la mondialisation, ce n'est pas d'écraser les autres, comme nous l'avons fait depuis deux siècles, c'est de trouver sa place dans un monde intégré, à égalité, et que ce ne soit pas certaines classes sociales qui en fassent les frais, au risque de tout emporter....

Comme nul n'est censé l'ignorer, la présidente du Conseil de surveillance de Libé est Anne Lauvergeon, ex-patronne d'Areva, dont elle a été débarquée par Sarkozy, et qui a quelques kilotonnes de comptes à régler avec le milieu.


Non, DS ne fait pas preuve d'arrogance envers ceux qui ne savaient pas...
Bonjour
Je suis en train de lire un bouquin sur la Révolution Française pour remettre à niveau mes vieilles connaissances scolaires.
Il est clair que la prise de conscience par les classes bourgeoises et moyennes que leurs avantages n'étaient plus défendus par les règles dirigeantes a fait basculer le pays vers la révolte.
Le déplacement des bureaux d'étude et le transfert de technologie à l'étranger procèdent du même phénomène. Ce ne sont plus les ouvriers et les classes inférieures qui trinquent désormais mais bien les classes moyennes qui se croyaient intouchables.
On ne sait pas quel était le premier avertissement?
Tant mieux qu'il n'y en aura pas de troisième, ça va comme ça.
Sûr qu'il ne fait pas bon d'être syndicaliste, surtout quand Hollande promet de s'occuper de ceux qui sont harcelés ou poursuivis et qu'il ne fait rien...
Quant au nucléaire, en écoutant une entrevue intéressante avec Michel Drac, j'ai appris que la Chine travaille sur le Thorium et que si ça fonctionne, ça révolutionnera le marché énergétique (mais n'étant pas scientifique, je n'ai pas cerné tous les enjeux de ces travaux).
Seule solution pour avoir moins peur : suivre le boulot là où il va. Emmigration, vous connaissez ?
Croyez-moi : on n'en meurt pas...
Mais si on veut être nourri sous la mère ad vitam etc., on est toujours dépendants de la mère. Et il y en a des mauvaises, tôt ou tard.
Avant les transferts qui finiront par réduire leurs employés à la précarité,certains parmi ces patrons ont pris les devants.Ils ont délocalisé leur fortune vers des pays "protecteurs"de riches...Comme quoi,les jours se suivent et se ressemblent.L'amour de la patrie s'est volatilisé.Aujourd'hui,le seul amour qui vaille,c'est celui du fric...TOUJOURS PLUS même s'il faut pour cela marcher sur ses semblables.
"l'enquête de gendarmerie débouchera très certainement"...
Au regard des résultats pitoyables généralement obtenus par les pandores sur du tout venant, on peut s'interroger quant aux résultats attendus sur du "lourd".
Les transferts de technologie, ça fait penser à la Bible, à Esaü qui crevait de faim et a échangé son droit d'aînesse (allez, perdu) contre un plat de lentilles.

Ici, les crève-la-faim sont les grands patrons et les grands actionnaires, jamais assez riches comme le montre la révélation de salaires des top boss du CAC40, qui tremblent à l'idée de ne pas pouvoir offrir une gamelle sertie de pierres précieuses à leur toutou*.

Ces transferts ruineront leur boite dans quelques années et leur personnel crèvera vraiment la fin, heu, la faim ? Pas grave, eux dormiront pénards dans les plis de leur golden parachute avec un tas d'or comme oreiller.

Après eux; le déluge...

* Trouvé dans un spécial Noël du Monde il y a quelques années, pour 6000 euros.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.